Cake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz Design

29 décembre 2011 /
23 commentaires

Cake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz Design

Kenji Mizuno, jeune designer japonais nous présente sa table concept nommée Cake Table pour le studio Mizmiz.

Littéralement une part de gâteau pour chaque table, laqué, nappée de sa couleur acidulée, en les assemblant vous pourrez reconstituer une table complète.

Entre art et design, prise une à une de forme asymétrique on peut réellement se poser la question autour de la réflexion du créateur. Une fois rassemblée, cette collection prend tout son sens…

Cake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz DesignCake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz DesignCake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz DesignCake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz DesignCake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz DesignCake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz DesignCake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz DesignCake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz DesignCake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz DesignCake Table par Kenji Mizuno pour Mizmiz Design

Plus d’informations sur le designer : Mizmiz Design

via

By Blog Esprit Design


Gallerie (11)

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. Post
    Author
  2. LE DESIGN C’EST( TROP?) SOUVENT DES RECETTES….
    Pour la leçon de recettes de design le Prof Z est « assisté » malgré lui par un « partenaire de conflit » selon la pensée éclairante de l’ immense philosophe allemand Peter Sloterdijk qui est professeur de philosophie et d’esthétique mais aussi recteur de l’école de design qui monte en Europe ,la Hochschule für Gestaltung de Karlsruhe. C’est le blogueur blagueur Clément, ph.D student, Communication studies Ecole centrale de Nantes après Ecole de Design Nantes Atlantique Master 2, Interaction design

    http://www.designetrecherche.org/?p=542

  3. LE DESIGN C’EST DU GATEAU….
    Pour la leçon de short cake japonais le Prof Z est « assisté » par Shoko Muraguchi,diplômée de l’ENSAD après une année de prépa à l’Atelier de Sèvres, et ensuite des études dans une filière scientifique, pour compléter ma formation design et pouvoir être indépendante dans mon futur métier.

    Pour la leçon de cake trigonometrie, le Prof Z est « assisté » par Florian Longueteau,docteur-ingénieur en dynamique des fluides et en modélisation mathématique et mécanique, commerçant en produits bio et prof particulier en maths et de physique à Bordeaux…
    http://goutte-de-science.net/b…..un-gateau/

  4. Post
    Author

    A la base BEDeco devait avoir une ligne beaucoup plus DECO que DESIGN, du genre ligne de coussin, sticker, aménagement intérieur, petit objet et laisser à BEDesign les concepts plus élaborés.

    La segmentation est compliquée à déceler car je suis le seul auteur et essentiellement attiré par les concepts présenté sur BEDesign.

  5. @Vincent / Bed
    J’ai pas compris la segmentation car une grande partie du design est essentiellement ( hélas) décoratif…les français sont toujours dans a tradition des arts decoratifs et les politiques comme les quidam n’y comprennent rien.
    Pourquoi ne pas le mettre plus en valeur sur bed design? Duplication? Cannibalisation? Quel est le poids relatif de l’un par rapport a l’autre? ( lecteurs ou pages lues). Tu as la même stratégie que Manuel?

  6. Post
    Author
  7. @ Vincent
    Pour trouver de meilleurs projets à la Tokyo design week mettre
    Design tide tokyo 2011 ds google images

  8. La méthode d’Oscar Diaz « valorise l’observation comme outil de recherche et la production d’objets comme élément essentiel pour tester des idées, tout en les faisant évoluer à travers la matière. À décrypter comme un mode d’emploi, elle amène tout d’abord à «lire» des objets, puis à les déchiffrer, les classifier par leurs caractéristiques, identifications et similarités. Un alphabet de formes se déduit sous la forme d’inventaire, qui sert par la suite de boîte à outils, pour créer une famille d’objets inspirés par ce même langage.
    Si l’on considère les objets comme des mots, on peut trouver des similarités dans les structures formelles qui les composent. Ces similarités sont comme des syllabes ou une syntaxe de formes, avec leur propre signifié fonctionnel et/ou culturel, qui peuvent générer d’autres « mots objets ».Il ne s’agit pas de transposer directement les formes comme dans du collage, mais de classifier et de s’approprier ce langage pour donner du sens à d’autres objets. »
    COFFEE TABLE TEA TABLE ?
    Ainsi cette coffee table serait une cake table dans un pays grand consommateur de thé…alors tea table ? Green tea table.
    YAGASHI ? WAGASHI ? NON
    Avec une typologie de gâteau japonaise ou non ? La patisserie japonaise est tres peu developpée par rapport a la patisserie française. A l’origine, les desserts japonais etaient pour prolonger le ceremonie du the afin de garder au maximum le gout du thé donc pas vraiment sucré. Dans la cuisine japonaise, on appelle wagashi (????) les pâtisseries traditionnelles, en opposition aux y?gashi (????), les pâtisseries occidentales. « Wa » (??) voulant dire « japonais », et « kashi » (???) « sucrerie », « gâteau » (le « k » est réalisé voisé en « g » dans wagashi).
    Les wagashi se consomment souvent en en-cas associés au thé vert et ont toute leur place au cours de la cérémonie du thé. Les ingrédients de base sont le sucre de canne, de haricot azuki de farine de riz ou de blé,d’agar-agar. Si on met dans Google image il ne s’agit pas de cela…
    SHOTO KEEKI ? OUI
    « Si vous demandez à un Japonais de vous dessiner un gâteau, il va à coup sûr vous crayonner une sorte de portion de camembert jaunâtre surmontée d’une espèce de nuage blanc et d’une fraise. « Gâteau » se dit kééki (???) et vient directement de l’anglais cake et fait référence à 99% à une génoise coiffée de crème fouettée et d’une fraise. Cette préparation on ne peut plus simpliste et austère demeure très populaire parmi les femmes. Bien qu’il existe d’autres gâteaux au Japon, la proportion écrasante de cette recette ne laisse guère place à la concurrence. Entier, et pour un diamètre légèrement supérieur à celui d’un coulommiers, il vous faudra débourser entre 2000 et 3000 yens (14 à 21 euros). C’est pourquoi, on le trouve plus facilement vendu en part (350 yens dans un café, soit 2.5 euros ou 200 yens dans un combini, soit 1.4 euros) sous le nom de shôto kééki ??????? (pour short cake bien que l’on n’emploie pas ce terme en anglais). »
    8 PARTS
    « Le chiffre 8 est universellement le nombre de l’équilibre cosmique. C’est le nombre des directions cardinales, des directions intermédiaires, de la rose des vents et de la tour des vents. Il est souvent le nombre des rayons de la roue. C’est aussi le nombre de pétales du lotus. Les bras de Vishnu sont au nombre de 8.
    Symbole de l’équilibre central, il l’est aussi de la justice. C’est un chiffre sacré au Japon »
    GEOMETRIE TRIGONOMETRIE
    Découper un gâteau en part égale c’est c’est faire de la géométrie, de la trigonométrie La trigonométrie est souvent la hantise des lycéens.
    http://goutte-de-science.net/blog/faire-de-la-trigo-autour-d-un-gateau/

  9. …. errata pas Bonaldo cette fois pour alain Gilles …. mais une galerie parisienne Galerie Gosserez édition limitée à 99 exemplaires par couleur ….

  10.  » De tous les occidentaux qui ont travaillé au Japon, c’est probablement elle qui a eu la plus grande influence sur le monde du design japonais. « , a déclaré le grand designer Sori Yanagi, qui fut son assistant. Avec son prénom de cake Charlotte Perriand a collaboré avec le peintre Fernand Léger mais ici a repris la palette de Mondrian. Elle a été invitée en 1940 par le gouvernement japonais pour orienter la production d’art industriel du pays, rencontre une pensée – le théisme – et une architecture ancestrale, conformes aux préceptes modernistes qu’elle défendait avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret.

    Simplement la traduction de Kenji Mizuno est un peu trop littérale à mon goût, consomme trop de volume ,d’espace de matière pour quel usage , sa table n’être même pas mobile et stockeuse

    Les tables cigognes Petalo de Perriand de forme triangulaire aux angles arrondis, laqués rouge, gris, jaune, vert et bleu. qui semble avoir été conçu avec un seul coup de crayon n’est pas non plus ma tasse de thé…

    Je reste accroché à une seule table,créée en 1944, la Coffee Table de Isamu Noguchi un sculpteur ( ça se voit) et designer. américano -japonais

    http://www.leparisien.fr/images/2011/09/08/1597053_cf555ed0-d9a4-11e0-a889-00151780182c.jpg

    PS :J’aurais pu citer celle de Mathieu Mategot qui lui aussi a fait des tables gigognestriangulaire à angles arrondis
    http://www.artvalue.com/auctionresult–mategot-mathieu-1910-2001-fran-tables-modele-triangle-2-2713789.htm

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design