1700 Bandes dessinées pour un comptoir d’accueil

1700 Bandes dessinées pour un comptoir d'accueil

BEDesign peu habitué à vous présenter des intérieurs, des aménagements, de l’architecture, mais ne se fermant à aucun sujet vous présente l’intérieur des nouveaux bureaux de Cut and Cook studio, un jeune Studio de production & post-production.

Partageant leurs bureaux parisiens avec une société d’édition, cette proximité va plus qu’inspirer leur agencement, en créant une pièce unique, un comptoir d’accueil avec pas moins de 1700 bandes dessinées empilées et collées.

Pour les amoureux de la BD, chaque pièce utilisée présente un défaut de fabrication.

1700 Bandes dessinées pour un comptoir d'accueil1700 Bandes dessinées pour un comptoir d'accueil1700 Bandes dessinées pour un comptoir d'accueil1700 Bandes dessinées pour un comptoir d'accueil1700 Bandes dessinées pour un comptoir d'accueil1700 Bandes dessinées pour un comptoir d'accueil1700 Bandes dessinées pour un comptoir d'accueil1700 Bandes dessinées pour un comptoir d'accueil

Un aménagement clair et lumineux, propice au échanges et bonnes idées !

Site du studio : Cut and Cook Studio

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
Gardien de la maison BED, fondateur, dévoué je passe mon temps à veiller la nouveauté qui vous fera briller les yeux.
23 commentaires

Sans « défaut de fabrication » 1700 bandes dessinées empilées et collées pour faire un comptoir d’accueil est un sujet d’indignation…

04.08.2011 08:26
Prof Z

ce n’est pas un concept nouveau si on considère que c’est un meuble meublant fait avec des livres. Je ne sais si c’est le premier comptoir d’accueil en livre de BD mais cela n’a pas d’importance…
http://www.homerejuvenation.com.sg/2011/07/hands-on-sunday-furniture-made-out-of.html

04.08.2011 09:05
Prof Z

on peut faire plein de belles choses avec des livres, comme ici avec Gaston! http://2.bp.blogspot.com/_wf-JyfZUW7Q/TMCjSbt-A5I/AAAAAAAAAAk/yX-0Qc-QXtc/s1600/Gaston+1.jpg 😆

04.08.2011 12:48
Maxence

voir Tom Bendtsen pour ses empilements de livres
http://www.tombendtsen.com/Arguments/index.html

04.08.2011 02:52
Prof Z

@Maxence
S’ils peuvent constituer un élément meublant de design d’espace, il ne constitue pas du design produit sauf dans le projet d’Aisslinger en video à partir de 1 mn 55
http://www.youtube.com/watch?v=hRXd8u8vkCg

04.08.2011 02:58
Prof Z
04.08.2011 03:07
Prof Z

OK!! d’où l’utilisation de pinces à dessin!! tout s’éclaire 😆

04.08.2011 03:09
Maxence

@Maxence
Il est prof à la Hochschule für Gestaltung de Karlsruhe ( l' »école de design qui monte en Allemagne et en Europe qui a la particularité d »éditer les projets de ses élèves) de même que Diez, l’assistant de Konstantin Grcic de la periode iconique de Konstantin the one magis. Cette intervention livesque de werner est remarquable de même que son site…

http://www.aisslinger.de/index.php?option=com_project&view=detail&pid=95&Itemid=1

04.08.2011 08:00
Prof Z

Suis-je le seul à penser que ces BD devrait être ailleurs… comme dans une bibliothèque par exemple.

04.08.2011 10:44
Beats Studio

Le terme “défaut de fabrication” justifierait d’après les auteur ce choix…. Il doit s’agir de livre à pilonner Voir cet article sur Le grand cimetière des livres http://www.lepoint.fr/actualites-litterature/le-grand-cimetiere-des-livres/1038/0/262709
A noter que le systeme Aisslinger laisse le livre intact : il m’arrive souvent de changer d’avis et classer en utile ce qui était inutile un mois avant…

05.08.2011 07:05
Prof Z

Je vous confirme que ces BD devaient être pilonnées, nous leur avons donné une nouvelle vie. 🙂

05.08.2011 10:16
Dan

@Dan »Pilonnées » est un acte de guerre ( mettre ce mot dans google image), de destruction systématique. Détruire un livre ce n’est pas simplement détruire des feuilles de papiers reliés, ce n’est pas seulement détruire des mots, des phrases. C’est tuer des personnages, des histoires, des auteurs. Le fait qu’un livre passe au pilon fait suite à la décision d’un gestionnaire sans imagination qui aurait pu dire il faut réduire les stocks, la masse salariale ou les effectifs. ce que les américains qui ne font pas dans la dentelle traduisent par Fire !!! Fire!!! On est non seulement dans l’image mais dans la réalité du capitaliste créateur de fortune et destructeur d’autres richesses … Or un gestionnaire peut être aussi créatif mais pour cela il ne faut pas appliquer des recettes souvent mal apprises dans une école de guerre économique

http://www.librairiemonet.com/blogue/2009/le-monde-du-livre/le-pilon-face-cachee-de-la-chaine-du-livre/

05.08.2011 10:49
Prof Z

@prof Z: Je ne rentrerai pas dans la polemique, je ne suis pas des Humanos, et pour moi pilonner un exemplaire, c’est pilonner une copie et non les personnages.
Grace a cette idée de bureau, nous leur avons donné une nouvelle vie et c’est déjà pas mal ! tu as le droit ne ne pas aimer, et c’est pas grave 😉

05.08.2011 11:00
Dan

@Dan
Ne vous plaignez pas , je ne vous ai pas cité Bernard Stiegler . Je mets simplement en perspective, je contextualise sans affect….
« Les BD « devaient être pilonnées, nous leur avons donné une nouvelle vie. » Oui mais le papier recyclé connaîtra sept vies successives, comme les chats.

05.08.2011 11:03
Prof Z

@Dan
Ne vous plaignez pas, je fais monter le post rank du sujet. C’est non un acte de création (l’empilage n’est pas une accumulation au sens artistique), ni un acte de développement durable, c’est un acte de marketing et de communication. Et là il faut lire Peter Sloterdijk et comme vous êtes un homme d’image je vous mets l’une des 3 interviews du maître de la philosophie d’aujourd’hui ….
http://www.dailymotion.com/video/x5estj_elisabeth-levy-face-a-peter-sloterd_news

05.08.2011 11:26
Prof Z
05.08.2011 12:49
Prof Z

lire upcycling…

05.08.2011 12:51
Prof Z

Dan êtes vous le créateur de ce comptoir d’accueil?

06.08.2011 01:06
Beats Studio

Je ne connaissais pas le terme « pilonné ».
Mais si ces livres avait des défauts et donc invendables, je comprends mieux

06.08.2011 01:07
Beats Studio

@Beats Studio
Qu’est ce qu’un « créateur » de comptoir? Un designer? Un bricoleur? Un amateur de design?
Le book tracking est une technique de gestion de la distribution livre qui permet de reduire de 10 à 20 % le pilonnage qui represente en France 100 millions de livres par an.
Elle est utilisée dans une dizaine de pays. Il y a bien d’autre techniques.
Le pilonnage concerne des livres des best sellers comme des livres peu vendus et les livre avec défauts importants…

06.08.2011 07:04
Prof Z

La cabane de la connaissance, quand le livre devient une pièce de construction http://www.bemlegaus.com/2011/10/feliz-dia-do-professor.html

17.10.2011 08:31
Vincent / Bed

GENIAL Designers’s Day 2012 : BE CARTOON ! By Christophe Weber
http://www.youtube.com/watch?v=pVV2VuOBySk

02.06.2012 07:08
Prof Z

GENIAL BD EN DIRECT
[img]http://www.luzycalor.com/wp-content/uploads/2011/09/becartoonHP.jpg[/img]
« Informaticien et éditeur de services électroniques grand public, Christophe Weber travaille depuis 2002 sur le développement d’une autre forme de communication par le geste, les mouvements des corps et leurs retours en perception.BE CARTOON! est une installation visuelle qui permet aux visiteurs d’être « dessinés » et intégrés dans des planches de Bande Dessinée en direct. Autour d’un décor simplifié, le visiteur joue avec son personnage et s’approprie cet instant en tant que héros d’une aventure éphémère. Les visuels de l’installation sont projetés sur un album géant reconstitué, une sorte de monolithe qui imprime une autre réalité. Christophe ne fait pas de vous uniquement le héro d’un soir car il édite un livret BD personnalisé composé des meilleurs moments de l’histoire : un souvenir pérenne de votre performance. »

02.06.2012 07:16
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?