Sharpener taille-crayon béton par Tomas Vacek

Sharpener Tomas Vacek

Tomas Vacek, designer en provenance de République-Tchèque nous présente son projet baptisé Sharpener, un véritable taille-crayon en béton imaginé pour la marque Gravelli.

« Concrete is, in many ways, an extraordinary material with a strong character. I have exactly the same notion about the people, who are not afraid of accepting it. » Une exploration non habituelle du béton, des bijoux, des accessoires et voici maintenant les prémices d’une collection d’accessoires pour bureau en commençant par cet imposant taille-crayon.

Sharpener Tomas Vacek Sharpener Tomas Vacek Sharpener Tomas Vacek Sharpener Tomas Vacek

Telle un barque grisée, l’espace accueille un traditionnel taille-crayon en acier inoxydable soigneusement fixé pour le bien de vos crayons, l’espace dessiné recevra les déchets des tailles.

Sharpener Tomas Vacek Sharpener Tomas Vacek Sharpener Tomas Vacek Packaging - Sharpener Tomas Vacek Packaging - Sharpener Tomas Vacek

Plus d’informations sur le designer : Tomas Vacek

Plus d’informations sur la marque : Gravelli (Article disponible à l’achat sur le eshop)

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
6 commentaires

… Sur une base de cendrier…. tres malin, un côté starckien https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/f4/02/64/f40264242b51e801f27b8a5ad62abe02.jpg

28.09.2015 08:12
Prof Z

@ Marin Napoleoni RELATION ART  ARCHI  DESIGN ?Tomas Vacek  se presente comme sculpteur de cette collection  et indique que  son cendrier  ou taille crayon est de style cubiste…  Alors sculpteur cubiste ? Si quelqu’un   plus  pointu  que moi en en histoire de l’art  peux m’expliquer si c’est du  cubisme cézannien ou du cubisme analytique  ou du  cubisme synthétique ? J’adore  faire la deconstruction d’objet architecturé   mais on est pas tout à fait   dans l’architecte deconstructiviste  de  Frank Gehry,de  Zaha Hadid, de Rem Koolhaas, de Daniel Libeskind même si c’est pointu…http://farm3.static.flickr.com/2738/4075620422_17c33e7d55_o.jpg

28.09.2015 05:08
Prof Z

 C’est  une esthetique mathématique qui  tronque  par des triangles les faces   et les arêtes d’un  paralelipidede  comme Sol Lewitt l’a fait d’un cube alors que le  cubisme traite  de la nature par le cylindre, la sphère et le cône (un tronc d’arbre peut être conçu comme un cylindre, une tête humaine comme une sphère, etc.)….

28.09.2015 11:25
Prof Z

DESIGN  FORME GEOMETRIE  ET  MULTI USAGES… C’est un design du  surdimensionnement  et de  la soustraction , ce qui peut se traduire en oxymore. En effet , il n’enlève pas un coin ou une arrête d’unsolide cubique  de Platon comme Sol Lewitt mais il dessine chaque face  de manière à alléger le parallelipipede qui serait perçu comme trop massif, trop brique de béton  Toute les faces sont remarquablement dessiné  mais il est conseillé d’avoir des crayons hexagonaux qui ne roulent pas … comme des cigarettes ou des cigares, ce qui montre que le formalisation  est plus importante pour lui  que l’usage. Même le produit le plus simple,  un plumier  est  un Monticule, de problèmes  que Frédéric Saulou, jeune designer français résout par une forme pour un  matériau et un process. Quid du beton? http://blog-espritdesign.com/wp-content/uploads/2013/05/Monticule-le-plumier-en-aluminium-par-Fr%C3%A9d%C3%A9ric-Saulou-accessoire-bureau-design-deco-blog-espritdesign-10.jpg

29.09.2015 10:11
Prof Z

Un objet indispensable pourtant souvent coincé au fond de sa trousse. J’avais sous estimé le potentiel qu’il cachait ! Le crayon est devenu un outil que la tablette numérique a tendance à gommer, Sans rentrer dans le debat, le crayon reste ce qu’il est, l’histoire étant tout aussi bien écris que dessiné. Cependant de nos jour la facilité et la rapidité que le numérique apporte au traitement d’image a tendance à sous évaluer ce dernier.Je reste charmé par la manière dont le crayon est ici mise en valeur.Je trouve à cet objet un intérêt particulier en faisant un parallèle avec l’encrier qui avait le mérite d’accorder une réelle place à l’écriture sur le bureau. Cette objet est ici remit au goût du jour notamment par l’utilisation du béton qui lui donne sa dimension architectural. la simplicité du dessin réussit ce changement d’échelle apportant un réelle recul sur l’objet qui prend une tout autre ampleur. La justesse de cette objet repose en mon sens dans cette équilibre entre cette dimension monumentale et la place qu’il accorde à cette humble objet en voie de disparition. Le crayon reste sous la lumière et a enfin un socle a la hauteur de son histoire.Jolie coup de crayon ! Quelle belle manière d’apporter de la poésie dans nos objet du quotidien et ainsi sublimer de petit moment insignifiant. 

22.05.2016 04:49
Victor Hardouin

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?