Shumis la pizzeria pop par le Studio OPA

25 juin 2013 /
18 commentaires

Shumis la pizzeria pop par le Studio OPA

Le Studio israélien d’architecture et design d’intérieur OPA composé de Gilad Zaafrany et Lotan Singer nous présente Shumis, une pizzéria combinant esprit pop américain et récupération de matériaux.

Utilisations de trompes l’œil rappelant Andy Warhol, application de matériaux bruts comme l’osb et éclairage aux néons conférant à l’ensemble une ambiance unique.

Comme quoi, quand on a pas ou moins d’argent .. On peut avoir des idées..

Shumis la pizzeria pop par le Studio OPA Shumis la pizzeria pop par le Studio OPA Shumis la pizzeria pop par le Studio OPA Shumis la pizzeria pop par le Studio OPA Shumis la pizzeria pop par le Studio OPA Shumis la pizzeria pop par le Studio OPA Shumis la pizzeria pop par le Studio OPA

Crédits photos : Yoav Gurin

Alors, qui vient manger une pizza avec moi ?

Plus d’informations sur le studio : Studio OPA

via

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. c’est un projet ideal pour les blogs moins ideal pour un restaurant…

  2. Andy Wharol a toute les sauces ? L’Amerique a toute les sauces ? Les designers israéliens comme d’autres creatifs et entrepreneurs sont souvent fascinés non par l’Amérique et surtout par New York,sa porte d’entrée qui dispose de la grande communauté de la diaspora.
    Les designers israéliens comme d’autres creatifs sont souvent fascinés par la hollande et surtout par la DAE Eindhoven, sa porte d’entrée scolaire. Le mix, le zapping des deux donnent cela.

  3. francois charron designer ?
    [img]http://www.francoischarron.com/images/250X250/lumiere-canne-conserve.jpg[/img]

  4. Il est trés difficile de savoir si un travail est bon, juste, pertinent. Bon par rapport à quoi? Juste par rapport à quoi? Pertinent par rapport à quoi?
    C’est juste un mariage entre les visions de l’architecte parisien Paul Coudamy et ndy Wharol transformé post mortem en PLV ….

    [img]http://benjaminboccas.com/files/gimgs/36_interioricon1.jpg[/img][img]http://2.bp.blogspot.com/-MRoQEog2AnQ/UQduxT3NpJI/AAAAAAAAQJA/eBym8F2IjDg/s1600/Andy_Warhol.jpg[/img]

  5. Qu’il soit artiste, designer, designer d »espace, architecte d’espace ou architecte, le créatif est toujours sur un fil …. un cable tendu entre le connu et l’inconnu, entre le regardeur et l’utilisateur etc ( ici Ron Gilad avec le plus grand editeur de luminaire italien Piero Gandini de Flos)

    [img]http://media4.architecturemedia.net/site_media/media/cache/b0/3e/b03e0b03f99ba2fdbd4b8939785025d6.jpg[/img]

  6. Gilad Zaafrany à Ron Gilad
    Les designers et les decorateurs israeliens sont fascinés par l ‘Amérique, la culture amerciaine et une ville New York , porte d’entrée des émigrants d’Europe vers l’Amérique….
    La fascination de Ron Gilad est quelque peu différente de celle de Gilad Zaafrany et Lotan Singer..

    [img]http://www.adele-c.it/newsletter/Adele_Salone_new.gif[/img]

  7. Le design et l’art en question
    [img]http://www.chrismadden.co.uk/images/cartoons/warhol-heinz-campbells-soup-tin-cartoon-cjmadden.jpg[/img]

  8. La question que l’on peut e poser c’est si cette pizzeria sert de la pizza americaine à base de sauce en boîte américaine… avec des sauces Heinz de John Kerry (Teresa Heinz Kerry Teresa Heinz Kerry ‘s fortune est de $750 million)

  9. Pour les amerlocks ( les americains bien lockés sans culture autre que la leur )la pizza est américaine… et pour le congrès US lobbyisé la pizza est un légume…
    Le debat sur Dezeen tourne autour de la culture…. du patrimoine mondial de l’humanité italienne 😆 😆 😆 😆

  10. Elevons le debat
    « C’est en visitant la seconde exposition d’Andy Warhol, en avril 1964, à la galerie Stable à New York, que l’Américain Arthur Danto, jusque-là artiste expressionniste abstrait, a connu son chemin de Damas?: « Je me suis senti transformé. Je suis devenu philosophe de l’art », confie-t-il, face aux fameuses reproductions à l’identique des caisses Brillo Box. C’est que le pape du pop, en démocratisant radicalement l’art, oblige à reconsidérer sa définition même. Dans une récapitulation de sa pensée, Danto tente ainsi d’élucider le ressort de l’influence cruciale de Warhol sur notre monde. Et il suggère in fine qu’en « transfigurant » le banal, c’est-à-dire en auréolant d’un halo artistique des images pop, donc universelles, le catholique Warhol se livre en fait à une opération spirituelle. Car du décalque de la soupe Campbell (1962) au parasitage du dernier repas du Christ (1987), Warhol prend en charge « ce que nous sommes »?: à la fois notre désarroi, sur lequel joue la publicité, et la grâce de vivre dans une société de confort qui chaque jour nous donne, comme dit la prière, « notre pain quotidien ».

  11. @ Vincent Bed
    Entre le burger végétarien à Paris et la pizza en Israël, il y a un point commun…. NEW YORK…

  12. Voila mon idée …. elle est basée comme Wharol sur la juxtaposition , sur les mêmes couleurs…. Finalement je n’en dirais pas plus car cette idée de deco est devenu un objet, vous le verrez donc à Milan au salon des plus de 35 ans.

  13. Comme Wharol etait un faiseur de fric , on peut penser que les ayant droits ont hérité de ces qualité ( J’ai lu hier dans une evue d’art que Dali est son fric spirituel)

    [img]http://www.sitebits.com/images/2006/moma-01.jpg[/img]

  14. C’est de la coke chair?
    En design il faut toucher sa canette: j’ai l’impression que ce sont les chaises coca cola d’Emeco qui ne sont pas données.

    C’est de la daube ?
    Sans aller dans la sémiologie et pour rester dans l’actu frencheese, un quidam ne verra pas l’effet wharolien mais peut être que cela sent un peu trop la conserve dans ce restau.. Campbells Soup Cans au MOMA

  15. Post
    Author
Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design