Projet étudiant : Contre matière par Kévin Torrini

Kévin Torrini, jeune designer français diplômé de l’ENSCI nous présente l’un de ses projets baptisé Contre Matière.

Une  recherche sur la notion de matière d’un objet et matière support, appelée contre-matière permettant sa conception, ici d’une gamme de petits accessoires de bureau.

Contexte

La machine à dépôt de fil est une imprimante 3D, qui réalise des pièces sous forme de strates, par couches horizontales successives. Ces strates sont construites avec l’aide de deux résines complémentaires, l’une est de l’ABS pour le modèle 3D et l’autre une résine de construction pour le support, qui a vocation à disparaître. Je nomme la seconde « contre-matière », elle est générée automatiquement par la machine.

Description

Dans ce cas précis, je décide de conserver cette contre-matière, de la traiter comme un composant à part entière dans le processus de fabrication. La conception du designer et son dessin en sont bouleversés.

L’usage de chaque objet de la gamme pour le bureau, est dessiné à travers les filtres des contraintes de la machine.

Chaque typologie relève et illustre une caractéristique du processus. Des contenants dessinés par la ligne, des range-papiers illustrant le parcours de l’outil, une série de trombones sécable, une tirelire dessinée au plus juste sous la contrainte d’un angle limite, une tirelire produite grâce à ses aiguilles. Rien n’est jeté, en dessinant l’essentiel tout se construit autour et est exploitable.

Conclusion

Grâce aux effets plastiques et aux contrastes rencontrés entre la matière ABS et la contre-matière, les objets peuvent être vus comme des microarchitectures qui jouent avec les plein et les vides.

Les deux résines ont des propriétés différentes, l’abs (en blanc) est très technique, mécanique, précis, la seconde résine (en marron) produit des effets aléatoires et un motif expressif de ce procédé. Je ne peux anticiper pleinement certains effets, le résultat de la « contre-matière ».

Je vais pouvoir décider de l’objet mais pas de l’aspect final. L’un des intérêts de ce travail est de découvrir une forme nouvelle, différente et fonctionnelle à chaque nouvel exemplaire produit.


Sa bio :

« Je suis diplômé du grade de créateur industriel à l’ENSCI-Les Ateliers avec les félicitations du jury et d’un BTS design produits à l’Ecole Boulle.

Désormais en freelance, je travaille sur mes propres créations et je suis toujours curieux et à l’écoute de nouvelles opportunités.

Je porte un intérêt aux processus et aux matériaux : quoi faire avec telle matière ou bien avec telle machine.

Actuellement je suis en collaboration pour un projet avec l’entreprise Saint Gobain.« 

Plus d’informations sur le designer : Kévin Torrini

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
16 commentaires

Beaucoup de sémiologie pour un sujet de diplôme somme toute sans grand intérêt. On se retrouve bien là à l’école.
Un projet de galerie au mieux.
Par contre le reste de son book est vraiment pas mal.

30.10.2012 10:02
Florent

@Florent
NOUS les « Utilisateurs ordinaires » ….face aux designers extraordinaires de l’Ensci 😆
On ne blasphème pas avec le charabia, la réthorique enscienne. La sémiotique ou sémiologie étudie les signes en général, qu’ils soient verbaux ou non-verbaux ….

Pourtant son diplôme de 2012 (Création industrielle) avec les félicitations du jury comprenait aussi un mémoire : L’intuition de l’usage, instinct et mode d’emploi Directeur de mémoire : SELLIER-CARRERE (née SELLIER) Marie-Claire
« Mon mémoire est né d’une réflexion sur l’intuition pouvant être suscitée chez un utilisateur ordinaire face à un objet ou à un usage : comment l’utilisateur appréhende t-il l’objet afin de le comprendre ? Construit comme une rencontre d’idées fortes, avec un repérage d’objets qui appuient mon propos au moyen de descriptions, d’analyses, d’études et de photographies, le mémoire permet de prendre position par la suite pour le projet, en posant la question : comment le designer peut-il anticiper l’usage intuitif ? »

30.10.2012 10:17
Prof Z
30.10.2012 10:24
Prof Z

Il a une bonne tête de télé réalité mais pas de Google Image visage ( on n’apprend pas la com à l’Ensci ?), 2 bons diplômes….il « caporalise » (« Je suis diplômé du grade de créateur industriel), il sorbonnise un peu, beaucoup , il intellectualise le design, il ne donne pas envie… Il y a de la matière, de la contre matière, de l’anti-matière scolaire…

30.10.2012 10:37
Prof Z

S’il avait fait l’Ecal , il aurait déjà travaillé pour Alessi [img]http://michelelaird.files.wordpress.com/2011/08/ecal_alessi.jpeg[/img]

30.10.2012 10:39
Prof Z

FONCTION? SIMPLICITE ? FRAICHEUR D’EXPRESSION ?
Et il aurait compris ce que le maestro du design management Alberto Alessi veut dire ….
« Je suis étonné du brio et de la profondeur avec lesquels l’analyse des fonctions a été affrontée, de la fraîcheur d’expression de toutes les propositions, et de l’agréable recherche de simplicité de certaines d’entre elles. Je crois que ces bons résultats sont dus non seulement au talent des étudiants, mais aussi à la méthode didactique compétente et concrète qui a été adoptée. Notre travail en commun ne s’arrête pas ici : nous devrons encore approfondir des sujets pour lesquels il faudra des temps de développement un peu plus longs, car j’espère que certains de ces concepts mûriront pour créer une véritable production en série. Et c’est cela le meilleur résultat que l’on puisse attendre d’un workshop. »
[img]http://www.designboom.com/cms/images/andrea14/alessiecal02.jpg[/img][img]http://designythings.files.wordpress.com/2011/06/ciambella-ecal-carlo-clopath-photo-ecal-julien-chavaillaz-2.jpg[/img]

30.10.2012 10:50
Prof Z

Merci Florent pour votre commentaire sur mon book et d’être allé voir plus loin.
Ce projet de diplôme était présenté lors de la soutenance sous forme de démonstration avec une mise en scène particulière. Qui est très difficile de retranscrire par quelques visuels.
Il n’y a aucune prétention de ma part il s’agit d’une étude d’un processus et d’essayer de montrer une autre facette de ce qui est montré aujourd’hui avec les imprimantes 3d (cad des objets/lampes aux formes très complexes).

Cher « Prof Z » (un enseignant se prenant pour Zorro ? passons)

Les critiques je les accepte, j’en ai toujours eu, ça continuera, et elles permettent de grandir (lorsqu’elles sont justifiées)
Je reprends dans l’ordre :
« Utilisateurs ordinaires » n’est pas du tout péjoratif je veux dire par là une personne qui n’est pas issue d’un champ du design ou d’ergonomie, l’exercice du mémoire est toujours délicat voyez le comme une maladresse.

« L’habit ne fait pas le moine », je trouve un peu déplacé votre commentaire sur le physique, je trouve ça dommage si vous devez chercher à quoi ressemble la personne pour ensuite vous faire une idée…
Je risque de vous décevoir je ne comptais pas participer à la Starck Academy 🙂

Afin de pouvoir donner mon avis à « armes égales » (comme je suis désormais « gradé »), j’aimerais beaucoup voir ce que vous faites. Existe-t-il une trace de votre travail ? Ou peut-être une conférence ou un cours auxquels je puisse assister car j’ai pu comprendre que vous aimiez faire débat…

Cordialement.

30.10.2012 12:35
Kévin

La critique sur le physique de Kevin est particulièrement puérile pour une personne qui se dit soit disant prof, designer, théoricien… Je serai aussi très curieux de voir votre travail monsieur Z. D’ailleurs un designer c’est aussi une personne qui « fait des choses ». 

29.01.2014 01:52
Elève A

 ENSCI  ENDOPEDIA ACADEMY  VS  PROF Z  EXOPEDIA  ACADEMY Endopedia Exopedia  est un   concept   d’un prof  italien  réputé mondialement et  auteur  de « Pris dans la  toile  l’ Esprit à l’heure du web ». Endopedia, c’est l’école  en enceinte  fermée Exopedia ,  c’est l’école hors les murs.    Ici   Hors les murs,  hors statut  l’amateur éclairé  ou non  rencontre l’élève qui s’élève ou  l’élève qui ne s’élève pas  et   quelquefois le professionnel  qui rigole  dans sa barbe  car souvent  il est prof  endopédia  et  il ne veut pas laisser de trace.

 Endopedia Exopedia  est un   concept   d’un prof  italien  réputé mondialement et  auteur  de « Pris dans la  toile  l’ Esprit à l’heure du web ».  Face à moi un élève A  de l’Ensci   qui veut jouer les « partenaire de conflit » selon  la formule d’un autre prof, allemande celui là. Peter S. directeur d’une école de design et philosophe de l’esthétique entre aurtres. Sur la photo « Avec 5 félicitations et deux mentions, cette session a su convaincre aisément le jury.Kévin Torrini Diplômé avec les félicitations du jury Baptiste Viala Diplômé avec les félicitations du jury Pierre Bayol Diplômé Justine Andrieu Diplômée avec mention pour la qualité de l’écritureFanette Pesch Diplômée avec les félicitations du jury Célia Rossi Diplômée avec mention pour la démarche plastique de son mémoire et pour ses engagements Margot Pons Diplômée Yumiko Ohara Diplômée avec les félicitations du jury Clément Tissandier Diplômé avec les félicitations du jury »   On dirait qu’il ne savent pas légender une photo  à L’ensci les ateliers.Nous connaissons dans BED   Pierre Bayol.  J’avais visité  à l’Ensci  dans une salle vide d’étudiant  l’exposition  sur le Carbone puis à  SFR , une autre salle vide d’etudiants . &

nbsp;J’ai rencontré un prof réputé de sociologie  qui m’a expliquer  les problèmes de COMMUNICATION  des étudiants de l’Ensci , les ateliers…. Dire que depuis 2 ans ,  Kevin Torrini, comme dirait une journaliste n’a pas amelioré son site  et sa trace web , c’est dommage

29.01.2014 08:00
Prof Z

Je suis bien d’accord .. le physique n’est pas le propos .. n’hésitez pas à m’indiquer si des commentaires dérangent.

29.01.2014 08:49
Vincent – Blog Esprit Design

 » un sujet de diplôme somme toute sans grand intérêt. On se retrouve bien là à l’école.Un projet de galerie au mieux ». de Florent . Là rien à dire…  Un jugement de valeur   non argumenté sur une grande ecole et  sur un  designer diplômé avec les felicitations du jury.   Critique du Jury?  MOI Je trouve le  projet  particulièrement intéressant mais la qualité de présentation  laisse à désirer Je critique  aussi son site , son CV et sa trace  web  Pour reprendre une analogie avec  une activité de Saint Gobain que je connais bien pour avoir discuté souvent avec  des directeurs et marketeurs,  le web  donne  de plus en plus une transparence googelisée aussi bien pour les  journalistes, les client du design d’auteur que pour les recruteurs du designer intégré…Vous etes des experts web   2.0 3.0 et vous ne savez pas cela…Les designers  qui ne font pas du BEAU comme dirait Martin Napoleoni mais des « montagnes  de concepts »  et d’architexte  pour plaire à leurs professeurs, cela conduit  à  un manque de  lisibilité , de visibilité  et à ne pas être perçu  comme  designer auteur qui est une figure de designer  Si l’esthétique n’ a pas  une place dominante dans le design,  il faut le dire. L’esthétique  du designer rejaillit  inévitablement sur l’esthétique du produit. Il y a des études sur l’impact du beau sur le beau, l’impact du beau sur les ventes, l’impact du  beau sur l’image… et l’impact du jeunismes …  Je trouve le sujet particulièremen 

29.01.2014 10:22
Prof Z

 DESIGNUS LABYRINTUS MINIMALISTUS  POLYSEMICUS… J’aime bien l’esthétique  et  la  symbolique du labyrinthe … car tout design a un sens  souvent caché  qui demande  un apprentissage de lecture. Comme je suis aussi marketeur j’aime bien  l’esthétique  et  la  symbolique  de la cible.   J’imagine ce projet dans les mains  graphiques du studio Pool  et même de normal Studio  . Question de vocabulaire, de grammaire esthétique mais pas que… aussi de   (creative and  manufacturing) process …  Le procédé , c’est   bon   pour le technicien  .

   Là tout le monde est largué sauf ceux de l’atelier  FORMES UTILES de l’Ensci.Comme dirait Ionna Vautrin  ex Grande ecole de design de Nantes  qui s’attache au dessin, à  la semantique des objets  et   à  tous les paramètres de son identité   comme d’ailleurs les Bouroullec dont elle est  issue.

29.01.2014 10:44
Prof Z

Cher(e) Prof Z,Nous en savons peu sur vous. Pourriez vous nous donner un peu plus d’info pour savoir finalement si votre avis est pertinent ou si ce n’est que billevesées…De grâce, soyez allocentré!

31.01.2014 05:22
Elève A

Mes notes de lecture  des  objets   souvent foisonnantes  sont   des contributions, des occasions de débattre , de confronter nos grilles de lecture  des objets  et  de l’objet du design…. » A partir du moment ou un objet est prototypé, il entre dans le debat. »..  Konstantin Grcic »Il y a sans cesse un aller-retour entre une observation et une re?flexion s’acheminant parfois vers une nouvelle interpre?tation. Ce processus de pense?e devient un mode de connaissance. » Kevin Torrini  

31.01.2014 10:33
Prof Z

Ensci centré:  je trouve que le developpement d’un  projet autocentré   contrairement à l’ ECAL qui developpe    dans le même domaine d’accessoires de bureau  des  projets  en  partenariat  workshop      avec  les equipes Alessi  est plus  porteur d’avenir pour de jeunes designers  aussi bien en experience  qu’en edition ( 5 projets édités)   mais aussi  pour  l’image  internationale  de l’école. C’est d’ailleurs dans ces 2 domaines (  developpement des partenariats et de  image internationale de l’école) que porte la lettre de mission   des ministeres de tutelles  de l’ecole ( culture et redressement productif)   pour le nouveau directeur 

02.02.2014 09:42
Prof Z

Cher(e) Prof Z,J’apprécie votre capacité à répondre aux questions. Bref, nous ne saurons jamais ce que vous faite. Je brûle d’impatience de voir le prochain commentaire sans aucun rapport avec les sujets précédents.

03.02.2014 01:47
Elève A

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?