LOVE ME COFFEE TABLE par le street artiste LE SONNEUR

LOVE ME COFFEE TABLE par le street artiste LE SONNEUR

C’est avec plaisir que nous retrouvons Lyon Béton, ici en partenariat avec le street artiste parisien LE SONNEUR ! Une collaboration inédite, dévoilée lors de la Urban Art Fair 2018, à la Galerie Frag offrant de nouvelle interprétation des oeuvres de l’artiste sur béton !

A l’honneur une table basse baptisée LOVE ME, éditée à 8 exemplaires, elle se présente sous une forme basique (simple) carré, comme délicatement emballée, protégée, par un bandeau non pas « fragile » mais ici avec un peu plus de coeur !

Un pied de nez aux « jugements » systématiques digitaux, aux besoins de réactions, d’interactions, d’intérêts, chacun recherchant étant de plus en plus besoin de démonstration d’amour, love, likes comme sur les réseaux !

LOVE ME COFFEE TABLE par le street artiste LE SONNEUR

LOVE ME COFFEE TABLE par le street artiste LE SONNEUR

L’artiste projète ses oeuvres, emblématiques, sur fond béton ! Un lien non dissimulé avec la rue, lieu de prédilection de l’artiste,  le béton préserve l’aspect urbain pour une présentation condensée éphémère !

LOVE ME COFFEE TABLE par le street artiste LE SONNEUR

A noter : on adore toujours autant le premier projet du Sonneur, ses sonnettes, posées en ville, intrigantes, permettant d’interpeler les passants…

Plus d’informations sur le street artiste mystère : « Le Sonneur est un artiste basé à Paris. Ses oeuvres et ses installations sont visibles dans la rue et en galeries, en France et à l’étranger. Si la ville est son terrain de jeu favori, ses créations tiennent plus de l’art contemporain que du street art. Au fil de ses promenades urbaines, Le Sonneur colle des sonnettes aux portes des inconnus, de petites sonnettes rouges qui portent des noms intimes ou inattendus comme « My Love » , « Her » , « Bunny » ou « My Heroine ».

Il glisse aussi des lettres d’amour anonymes sous vos portes et dans vos boîtes aux lettres. Sur les trottoirs, il abandonne des clés aux noms d’amants imaginaires. Le Sonneur détourne aussi les accroche-portes des hôtels et les suspend aux portes de vos appartements ou de vos chambres, remplaçant les habituels « Do not disturb » ou « Make up the room » par des appels au secours ou des cris du coeur comme « Save Me », « Kiss Me » ou « Fuck Me ».

Avec ses projections vidéos dans les rues, il fait apparaître sur les murs des portes imaginaires, passages éphémères vers l’intime, qui s’ouvrent et se ferment pour dévoiler en fragments la vie d’inconnus. Avec ses dessins en rouge et noir, Le Sonneur glisse son regard indiscret dans les trous de serrures et révèle dans un jeu d’ombres chinoises d’autres vies, d’autres moments volés. »

LOVE ME COFFEE TABLE par le street artiste LE SONNEUR

Plus d’informations sur la collaboration : Le Sonneur, Lyon Béton

Retrouvez notre sélection de projets ART

By Blog Esprit Design

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
3 commentaires

Le design est un JEU,  c’est aussi un JE… Voilà,  un objet  cadeau qui plaira   à  Ben (Vautier )mon maître mais j’ai un bémol Comment le taire sauf faire un like dans un blog.  ce n’est pas un situ…  Quel plasticien in situ  utilise du ruban auto collant de couleur.?  À vos moteurs de recherche,  bande de…. lazyVoilà aussi du post pop art new-yorkais., de l’art CONcetuel CONtemporain. il faut le décliner. ad libitum pour se mesurer à Ben . et surtout l’ecrire en French sauf peut être pour América first  si on est un artiste français… ou dire Like me pour etre contextuel avec le réseau social en question en ce moment de Zucker….

30.04.2018 08:19
Prof Z

Chacun sait depuis la gestadt théory du début du XX que l’interpretation est une reconstruction mentale individuelle. La genèse  de ce projet n’a rien à voir avec l’interpretation digitale  de Vincent, blogueur   D’apres une interview, du Sonneur  c’est un détournement  du ruban  jaune US crime scene do notcross . … Un artiste contextuel au producteur Goldstein qui cherche le buzz aurait écrit  sex crime ,don’t touch me… ou plus drole. Sex film , don’t touch me…  Sonnette  d’alarme…Aujourd’hui,  en art et même en design  , le paratexte  des critiques orchestre souvent par le gallieriste c’est une  grande partie de l’oeuvre Conceptuelle 

30.04.2018 08:50
Prof Z

Table -paquet cadeau qui demande l’amour en retour… Quand on regarde un objet, il n’ a pas de titre d’article,ni de nom, il est une forme et même une typologie d’objet.  Je n’ai pas vu une  photo de Coffee table comme écrit Vincent en anglais pour induire  soit une relation  interpersonnelle de convivialité ,ou de prémisse à l’amour autour de cette table  soit pour brouiller les pistes de cette table made in Lyon et non à NewYork,  capitale du pop art. Pour moi l’apparaissant  n’etait pas une table basse archetypale  c’est à dire un plateau à  quatre pieds mais un paquet cadeau.  J’ai utilisé  la loi de l’enclosure de la théorie de la gesthalt allemande Ce n’est pas la théorie de la  forme géométrique de l’objet comme on le pense  scolairement en ecole de  design, mais la forme globale signifiante  qui apparaît dans mon cerveau . Il a transformé  une forme ouverte en forme fermée. Il n’a pas  lu une figure géométrique,  un parallelipipede  rectangle mais à  la vitesse de l’electricite,  une forme globale signifiante le paquet  cadeau enrubanné  qui demande de manière explicite l’amour en retour. …Pasfacile à expliquer sur 

30.04.2018 01:02
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?