B-chair par Matteo Dallagiacoma

05 mai 2014 /
11 commentaires

B-chair par Matteo Dallagiacoma

Matteo Dallagiacoma, designer italien imagine la collection B, une chaise, une table et même un tabouret, tout simplement B-Chair, B-Table et B-Stool.

Réalisées entièrement en cendres, chaque pièce expose sa conception simplifiée par des renforts colorés permettant au dossier d’être suspendu sans peine.

B-chair par Matteo Dallagiacoma B-chair par Matteo DallagiacomaB-chair par Matteo Dallagiacoma

Plus de détails sur le projet : « A stackable stool, a table with removable legs, and a dinner armchair are B-Stool, B-Table, B-Chair, made of ash hardwood. Strong clean and simple at the same time, they own par ticularly valuable technical solutions in the connections of the different elements as dovetails and tenon-mor tise rigorously handmade. During International Furniture Fair in Milan the collection increases with other products that are going to underline Bside’s features that define its language through the sharp and functional simplification of the shapes. The design, as well as the technical solutions and the manufacturing, are developed by Bside in a view of small series self-production. The process management and the raw materials involved protect the environments and offer a sustainable solution of the production.

The creative workshop Bside is a melting pot space where are converging architectural, interior and product design.  This was born in 2010, from Matteo Dallagiacoma’s will of giving space to the experimentation of shapes and concepts drew from independent and personal approach to the project. In 2013 he presented his new collection. This is the result of the par tnership with a craftsman, with whom he experiments the connections between the traditional  hardwood manufacturing technics, and the shapes of the contemporary design.« 

Il décline ensuite sa méthode de conception pour une table et un tabouret.

B-table par Matteo Dallagiacoma B-table par Matteo Dallagiacoma B-table par Matteo Dallagiacoma B-table par Matteo Dallagiacoma

Article disponible à la vente par ici : Swart

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. @ Matteo Dallagiacoma  A la recherche de la forme  utile …  Le design  de meuble c’est la recherche de formes utiles,  originales et innovantes  dans une  typologie  ou dans une combinaison de typologies. Qu’il le veuille ou non, un designer s’inscrit dans l’histoire du design  etou  au  moins dans une anthologie de l’année  et ou dans son ecosystème national….. C’est pourquoi je recherche toujours  l’adn, la genetique d’un projet Pour vous  Matteo  les flancs  colorés  sont structurels . Pour moi ils sont  aussi une possible signature  esthétique  qui pourraient  être mieux déclinée donc répétée dans la collection ( voir  proposition table d’appoint/ side table) Je pense d’ailleurs que  l »on pourrait  aller plus loin dans la « forme utile »  en  faisant dépasser ce flanc coloré au dessous de  l’assise  et de faire ainsi  à  côut pratiquement  nul un porte revues sous assise.  Puisque vous parler de charpentier bien que carpenter soit en americain  le travail du bois dans la construction donc menuisier charpentier , les  renforts  lateraux  me font penser à ceux  réalisés par des goussets en contre-plaqué  sur charpentes ( ou plus généralement par des connecteurs en acier galvanisé) . 

  2. Post
    Author
  3.  POUR  MIEUX COMPRENDRE MA PROPOSITION DE DECLINAISON…  La declinaison , la repetiton c’est la base du design d’auteur… avec l’inNovation.Cette chaise à un  dossier cantilever  c’est à dire en porte à faux….. donc une table   d’appoint reprenant le même système constructif , la même signature esthetique . On peut  même  penser à un double plateau ( serving tray)  independant posé sur la table taboureT

  4.  J’AIME LES FLANCS DE COULEUR  J’en aurais  fait une table  d’appoint à double plateau  avec plateau supérieur en casquette cantilever ce qui aurait renforcé la signature esthetique des chaises.

  5. I can understand the harsh critics i read in the comment just from people who’s used to eat everyday magazine design as if they were candies, but certainly not from people who actually make design by themselves. I cannot understand it from people who face the self-production either. Not even from people who knows how hard can be to adapt their own ideas to the restriction of machinery they possess. The use of raw materials, working with rudimentary tools, designing with a personal and experimental approach and producing effective and original objects in the easiest way are probably issues that the contemporary design has lost nowadays. So, in that case i prefer to be called carpenter.Matteo Dallagiacoma

  6.  CHAISE : LINEARITE SANS  CONFORT. Comme signalé sur  le Facebook  de BED design par Gilles Eichenbaum  » On est payé combien pour rester dessus plus d’un quart d’heure « L’assise et le dossier  en plan donc sans courbure ne permettent pas une assise prolongée.  A la difference  d’usage   entre le tabouret   et  la chaise  c’est l’ assise plus prolongée. Ce choix fait par l’archi designer  ne me semble  pertinente   que pour un tabouret table ou pour un archétype de chaise ….

  7.  CHAISE : LINEARITE SANS RENFORT On peut très bien  faire une chaise   en bois massif avec des élements droits sans renfort   comme ONM  des freres  Taupin.   Ces designers  français  Grégoire et Frédéric Taupin sont respectivement ébéniste et architecte dplg. et travaille dans leur atelier de Pantin en région parisienne.http://made-in-town.com/wp-content/uploads/2013/06/o-n-m-29.jpg

  8.  A LA RECHERCHE D’UN ECO SYSTEME  DU DESIGN ARTISANAL, DESESPEREMENT….@ Vincent  Romeo Bed Design @  Martin Napoleoni, à la recherche d’un eco systeme desesperement  CE SUJET QUESTIONNE  non seulement les pratiques des  archi dans le design  mais aussi l’autoproduction et l’auto édition   dans l’ecosysteme du design. En France, il y a eu une esquisse de réflexion sur le sujet à l’ESAD de Reims  en 2011  mais  cette  brillante n’a toujours  pas une communication à la hauteur de son enseignement. A ma demande, Alexandre Cocco  pour la revue du design avait fait un bon  compte rendu  de cette  manifestation en en montrant les limites. En googelisant Matteo Dallagiacoma je me suis rendu compte de ses pratiques en Italie à la fois les plateformes  internationales mis en place  comme  opendesignitalia et l’e-distribution comme swart. Il y a en Italie  un réseau d’ artisans  liés au design  beaucoup  plus vaste qu’en France. et  aussi  plus performant.   Il y a moins d »antagonisme  entre les professions de designers et d’artisans  et en particulier entre  designers et artisans d’art.  Cet affrontement est encore plus fort dans l’art de la table   Les artisans d’art  français  par la voix   et la plume de  Serge Nicole, ceramiste, président d’Ateliers d’art de France  considérant que les designers mangent dans leurs assiettes. J’avais denoncé l’egosysteme  orchestré de certains designers mais aussi  les pratiques journalistiques  qui gomment le nom  placé en deuxième   pour renforcer l’impact  d’un titre ou d’un article.    La mémoire des amateurs de design  a aussi ses limites . Une  double interview   avec les même question ou  un débat serait le bienvenu dans bED http://www.telerama.fr/scenes/les-ateliers-d-art-de-france-en-gueguerre-contre-le-design,106198.php#kftydQLxP765aSma.99http://opendesignitalia.net/en/

  9.  LE DESIGN DE  Z à B….. La linéarité du dessin ( en plus clair la ligne droite)  de la B -chair de  Matteo Dallagiacoma  peut être  un choix  de   vocabulaire  artistique  pour un  designer  ou  un  l’architecte  depuis les années 20 et la chaise Z  de  l’architecte  hollandais Rietveld , de même  qu’une mise en couleur  dans l’esprit  du mouvement de stijl .  Rietveld ne cherchait l’ergonomie mais la cohérence avec son travail architectural. Cependant  il n’est pas nécessaire pour un dossier  de chaise en porte à faux  de mettre des  plaques de renforts .   Le style c’est souvent une erreur de designer ou un choix   mais il faut alors le décliner  de façon plus évidente dans   l’ensemble de la  collection  B-side comme une signature esthétique. ( Matali Crasset qui a une signature esthétique  proche  mais avec   des typologies  mobilières  articulées autour de principes tels que la modularité, l’appropriation, la flexibilité que l’on ne retrouvent pas ici.) Le  designer design turc Adnan Serbest réussit fort bien  cet l’exercice . http://www.trendir.com/ultra-modern/modern-designer-chair-kayra-adnan-serbest-angle.jpg   

  10. @ Martin Napoleoni LE DESIGN UN PLAN B D’ARCHITECTE ?   Cet architecte   déclare une passion pour le design produit / product design.  Le design de meuble  artisanal monomateriau  n’est pas vraiment  design produit / product design. Le design  italien de meuble  fut cree apres guerre  par des architectes non formés au design  qui ne construisaient  pas  d’immeuble  en   Italie.  Aujourd’hui certains s archi considerent le meuble comme un produit derivé   ou comme une activité complémentaire  et ou comme un outil de communication.

  11.  LA PASSION DU DESIGN …  LE DEJA VU ET  L’EMOTION…. Ceci n’est pas une chaise mais une extension de tabouret. Son design  est   un peu  scandinave , un peu hollandais, un peu  Matali Crasset  sans la modularité   mais il n’est pas  fait de cendres de ash ni de hash , car le ash est un bois    massif  dur et flexible: le frêne.Son  dessin  de tabouret et de chaise  est dans le déjà   et donc ne créé pas de surprise…. A part ces 2  flancs  de renfort géometiques et  colorés qui pourraient être une signature esthétique. Son design n’est pas dans l’adn du design italien  qui préfère  en assise la  souplesse  fonctionnelle  et esthetique de  la courbe à la  raideur de  la droite .  On dirait une chaise de workshop  d’étudiant  en design qui    met  son  proto dans un site de crowd funding  comme l’ Edito …..On peut avoir la passion du design et de la chaise    comme Matteo Dallagiacoma qui est docteur en architecture et en   ingénierie de la constructionl    et de pas créer l’émotion .  Le seul  point positif ;  il est autoproducteur et   il collabore avec des entreprises de son territoire. 

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design