Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar

Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar

Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar, étudiants français du côté de l’ENSAD Paris nous présentent leurs deux projets de diplôme baptisés Herbier et Feu Follet, créations primées au concours Jardins, Jardin 2014.

Leur vision : « Entre une vision responsable et une volonté d’innovation comportementaliste, il était logique de faire une proposition pour ce concours à travers laquelle nous essayons d’illustrer notre sens aiguë de l’innovation. Pour nous l’innovation se situe sur la manière d’aborder un projet dans la gestuelle qu’il implique et dans les matériaux employés. C’est pourquoi notre démarche consiste à étudier des comportements primitifs et de les retranscrire dans des usages actuelles selon leurs bienfaits pour offrir une nouvelle vision à l’univers de la végétation en milieu urbain.« 

Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar

– Projet 1 : Feu Follet, installation d’éclairage mobile urbain pour espaces verts s’inspirant directement des feux de camps et leur convivialité.

« Réunir des gens autour du foyer intègre cette idée de partage.« 

Pour que la référence soit parfaite, le « feu« , lumière ne s’obtient pas s’en effort, pour cela il faudra « comme le faisait nos ancêtres, l’obtenir à la force de nos bras en reprenant la gestuelle de faire du feu.« , le tout activé par un système ingénieux de dynamo.

La partie basse, rougie, est entièrement réalisée en terracotta, terre cuite aux diverses avantages.

Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar

– Projet 2 : L’Herbier, jardinière urbaine de plantes aromatiques pour balcon offrant « un refuge de proximité pour nos petits voisins les oiseaux« .

« Cet esprit de partage et d’implication concitoyenne étant au cœur de notre problématique, il nous a paru indispensable de faire appel à un matériau également respectueux de l’environnement : la terracotta. Elle possède les nombreux avantages de la terre cuite comme la durabilité et la résistance aux intempéries. C’est un matériau inerte, naturel et entièrement recyclable, qui ne dégage pas d’émission nocive lors de sa mise en œuvre et dans le temps. Poreuse, elle laisse respirer les plantes. L’eco-conception dépend pour nous de la manière dont nous utilisions une matière.« 

Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar Projet étudiant : Instincts premiers par Emilie Ricada et Lionel Dinis Salazar

Le concours : « ENSEMBLE, INVENTONS LES NATURES URBAINES ! Designers, paysagistes, architectes, jardiniers : des créateurs issus de multiples disciplines participent à l’invention d’une ville en symbiose avec la nature. Étudiants et professionnels imaginent des processus et des objets qui interrogent sur la place qu’occupe actuellement la nature en ville et qui contiennent les germes de développements futurs. L’espace projets de Jardins, Jardin donne la parole à ces créateurs, étudiants et professionnels, à travers le concours de l’innovation et l’exposition des écoles.« 

Concours Jardins Jardin 2014 Paris

Près de 88 dossiers déposés, 7 retenus, trois primés dont celui-ci dans la catégorie Objet et seront exposés du côté du Jardin des Tuileries – Paris du 5 au Juin 2014.

Bravo à ces deux étudiants pour leurs démarches et idées, même si mon intérêt est plus naturellement porté verts le projet Herbier, plus abouti, je pense que la notion de partage et d’interactivité du projet Feu follet est une bonne piste…

En espérant les revoir très vite sur BED… bonne route à eux !

Plus d’informations sur le concours : Jardins, Jardin

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
7 commentaires

FEU FOLLET DANS  DEUX  CRANES  D’ETUDIANTS  DE l’ENSAD Paris Le premier projet est  ideal pour se faire allumer par la police  ou par les surveillants des parcs et jardins … Pour ce premier projet, j’ai pensé à la maison à chats errants qui n’a pas fait la gloire de  Mathieu Lehanneur et qui ne fera pas leur gloire non plus… Il y a  peut être une idée intéressante de jeu:  multi tunnel à mini golf ou de croquet  que l’on deplace  … de table à chat  ou de suspension…http://demo.pictomos.com/__pictomosUserFiles__/pictures/grand/2460-Design-House-213.6.jpg Pour intellectualiser encore  un peu plus la présentation  de  cette innovation comportementaliste des designers parisiens,  le deuxième projet est  selon moi basé  sur la théorie des possibles adjacents de Stuart Kaufman qui soutient que les inventions sont toujours le fruit de la recombinaison  d’éléments existants.  Là aussi on pense formellement et conceptuellement à  Mathieu Lehanneur….  même si   Lionel Dinis Salazara  a fait des Sinueuses   dans l’équipe française de design  basé sur les strates et la topographie…  Pour le reste, le positionnement  d’excroissances brunes  sur les balcons  haussmmaniens ne sera pas  du goût de  toute la copropriété  et des passants…. Si  les goûts  et les couleurs   on ne  discutent  pas ,  une tache brune sur un costume  ou une robe cela se discute, si elle provient d’une installation  privée….  « Un comportementaliste est une profession axée sur le conseil auprès des propriétaires d’animaux familiers.   »  Je ne crois pas que vous soyez propriétaire des oiseaux des villes et je ne crois pas qu’ils soient familiers aux urbains. Et je ne vois pas en quoi   il peut  intervenir dans ce champ comme on dit à Saint Germain des Près  devant un verre en sortant de la Sorbonne…..  J’aimerais bien avoir l’avis de Mauro Canfori  qui a fondé la marque Teracrea,  http://payload198.cargocollective.com/1/11/380890/6274242/Lionel_LesSinueuses_0003_905.jpg 
 

06.03.2014 06:06
Prof Z

LE DESIGN EST LIMITé PAR LE DROIT ….Certaines villes interdisent très fréquemment, par arrêté municipal, les bacs et pots dépassant côté rue afin de préserver la sécurité des passants.  Dans le cas d’une chute d’un pot de fleurs ou d’une jardinière blessant un passant, votre responsabilité civile est automatiquement  engagé.  Le fait d’installer un nichoir dépassant côté rue  peut selon moi présentait les  même risques  juridiques. Il est fréquent qu’un oiseau  fasse tomber quelque chose  de son bec ou de son nid  ou  même  qu’il tombe du nid s’il est petit…  

06.03.2014 06:21
Prof Z

Pour répondre à notre très cher prof Z. Je crois premièrement que vous n’avez pas compris le but de ce genre de concours, il n’est pas de proposer les objets finis en l’état mais plutôt des concepts novateurs en cours de développement. C’est peu être ce qui vous a déstabilisé aux premiers abords et qui a troublé votre lecture des projets,car je remarque que vous n’en avez pas saisi tous les aspects. Par exemple, feu follet n’est pas du tout une incitation au réel feu de camps dans les parcs, il en reprend juste la métaphore et les codes, le foyer étant symbolisé par une source lumineuse, actionnée par une dynamo. Au lieu que la lumière publique soit allumée en continue elle est justement employée par des usagers en temps et au moment voulu. En ce qui concerne vos remarques sur le second projet, la combinaison et la réactualisation d’éléments existants est en effet présente, Je pense que c’est l’un des moteurs du design, « rien ne se crée rien ne se perd tout se transforme. » quand à ce qui concerne les gouts et les couleurs, comme vous le dites, tout est subjectif. Même si je trouve personnellement plus valorisant et appréciable un beau pot de terre cuite fait par un artisan, que l’accumulation désordonnée de petits pots en plastique bas de gamme, voués à se dégrader en quelques mois. La majorité de nos semblables ne résident pas Saint Germain des Près, ne sortent pas de la Sorbonne et n’ont heureusement pas la même logique… donc ouf ! on est sauvés !! Plus sérieusement, je pense que proposer une possibilité de cultiver son espace vert à des personnes vivant en appartements et d’offrir un abri aux oiseaux urbains pour une cohabitation plus présente et harmonieuse dans la cité est une proposition intéressante sous de multiples aspects, et apparemment pas seulement dans « nos cranes d’étudiants de l’ensad ». à Méditer…

07.03.2014 11:50
Emilie

Merci @Émilie pour toutes ces précisions !  ;-)

07.03.2014 11:57
Vincent – Blog Esprit Design

Terracotta incognita en DESIGN ? Comme je n’avais pas beaucoup de matière googelisable  sur Emilie Ricada par rapport  à Lionel Dinis Salazar, je suis heureux  de votre réponse…Voila le  bon sujet  du bac  pour amateur de design, d’imaginaire,  de création ,  d’invention et d’innovation…  comme celui lancé par Adrien Marolleau dans BED.  On est bien ici dans un projet Maison et Objets …  Maisons et Jardins., Maisons et balcons…. sur une  typologie   jardinière et nichoir. Je connais bien les designers référents sur ce marché….. de niche en France, en Italie, en Suisse et en Hollande.J’aimerais bien avoir son avis.  On est aussi dans  le cadre d’étude  de l’ecosysteme du design  français de   Martin Napoléoni  J’aimerais   avoir son avis.  J’aime bien être contredit  par un concepteur  et/ ou un penseur qu’il fasse de la pub, du design, de l’architecture , du marketing,   de la philosophie ou  de la poterie. Je m’attends à ce qu’un  élève designer  de grande école  dans le sens français annonce   dans une presentation du frittage de poterie. Comme j’ai été prof  dans une grande école qui dépend de la Sorbonne, j’ai été confronté à   à l’intellectualisation ou plus precisemment à  la Sorbonnisation  et qui prévaut ici et là  dans tous « les champs  (dit) créatifs » français comme l’a signalé Gabrielle Pezzini ,  Directeur du  design d’HERMES et ex designer  industriel dans le plastique.  Je ne comprends  toujours pas  le vocabulaire  textuel et  certaines  figures de styles utilisés par vous et d’autres étudiant  pour upgrader  vos projets.  Je fais une lecture diagonale d’un projet pour me mettre dans la position de lecture d’un  regardeur qui passe  statistiquement de moins en moins de temps par image sur le  net ou par objet dans une expo  et donne de moins en moins  un avis   construit.  Je fais une lecture immédiate que je corrige par la suite.  J’avais beaucoup apprécié le projet d’entreprise du designer Mauro Canfori  basé sur votre matière  fétiche  Il  était  entre Nice et Milan   et a fondé la marque Teracrea  et depuis l’a revendue….    Je n’ai rien contre les accumulations  même de plastique car je suis amateur d’art et collectionneur de l’école de Nice…. En marketing    et en neurosciences, les goûts et les couleurs ne sont pas si  subjectifs   mais peuvet  être  assez bien cadrées….

07.03.2014 02:19
Prof Z
07.03.2014 02:38
Prof Z

GENEALOGIE DU DESIGN : COMMENT NAIT L’IDEE,  LE CONCEPT , LA FORME ? La généalogie des inventions et des innovations démontre  que tout créateur artistique ou scientifique  digère plus ou moins bien les idées et  les concepts  provenant d’autres auteurs.  C’est un long processus d’assimilation, de réoganisation   mais aussi  …  d’appropriation et d’attribution.  Le champ du design   est   à  l’intersection du  champ  des sciences, des  techniques et des  technologies  et  du champ artistique que je qualifierais plutôt de champ  esthétique.   Einstein  fut influencé par son professeur et par le  milieu et  les réseaux dans lequel baigné son cerveau .  Je ne vois pas pourquoi des élèves  de l’ENSAD ne seraient  pas influencé par Mathieu Lehanneur…. comme d’autres par Philippe Starck à une autre époque…. L’imitation est  une technique  classique d’apprentissage   mais il faut ensuite  trouver son JE pour devenir auteur.  Très peu de designers le deviennent…

10.03.2014 08:16
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?