Projet étudiant : Tchanquées échasses par Marion Decroix et Pierre-César Lafaysse

Projet étudiant : Tchanquées échasses par Marion Decroix et Pierre-César Lafaysse

Marion Decroix et Pierre-César Lafaysse, deux jeunes designers étudiants en design industriel à l’ENSCI – les Ateliers à Paris, nous présentent leur projet baptisé Tchanquées, collection d’échasses en référence aux cabanes tchanquées du bassin d’Arcachon, célèbres habitations sur pilotis au-dessus de l’eau.

« Chacune de ces échasses est constituée d’une tige monobloc en pin et de deux tubes de métal cintrés et soudés face à face. C’est l’encastrement du bois dans le métal qui assure la résistance structurelle de l’ensemble« 

Une constitution simple, sans clou, sans vis, sans colle, jouant sur la résistance et torsion des matériaux pour rigidifier ces échasses.

Projet étudiant : Tchanquées échasses par Marion Decroix et Pierre-César Lafaysse

« Pierre à grandit dans le sud-ouest de la France et passé son enfance au Cap Ferret. Là c’est le pays des échasses. Pendant des siècles les éleveurs utilisaient ces objets « fait maison » pour se déplacer au-dessus du marais et faire paître leurs troupeaux. De l’autre côté du bassin d’Arcachon se construisent les cabanes tchanquées, célèbres maisons sur pilotis au raz de la surface. De l’eau a d’ailleurs coulée sous les ponts depuis ce temps-là et les échasses ont sombrées dans la catégorie des objets de curiosité. Une fois par an peut être elles sortent le bout de leur nez cachées sous d’interminables pantalons de carnaval. Mais les voilà devenues un objet malheureusement davantage fonctionnel qu’esthétique…

Nous ne pouvions se faire à cette idée et nous décidons de leurs redonner leur lettres de noblesses. Face à un objet à la fonction aussi technique, nous sommes persuadés qu’une beauté peut être extraite. C’est à cette recherche que nous nous attelons. Nous avons créé des échasses contemporaines puisant leur force dans le mariage de deux matériaux antagonistes qui se répondent structurellement. Un objet développé sans colle et sans vis, ou le métal n’est rien sans le bois et vis versa.

Projet étudiant : Tchanquées échasses par Marion Decroix et Pierre-César Lafaysse

Alors qu’aujourd’hui les objets structurels sont souvent sujets à l’exposition de matériaux innovants, nous décidons de conserver les matériaux originels : acier et pin maritime. Nous commençons avec deux madriers de pin, les mêmes utilisés 80 ans plus tôt. Nous les rabotons à la main pour leur donner une forme singulière, une circonférence variable. Plus fin au sommet, le mat s’épaissit jusqu’à sa base pour accueillir le repose pied en acier. Ce dernier, nous le souhaitons alors en unité avec le bois, autant dans son esthétique que dans sa fonction. Nous avons alors créé deux pièces qui s’auto-contraignent une fois traversées par le pin. Nous sommes partis de tubes que nous avons pliés au chalumeau à l’aide d’une méthode par remplissage de sable. Nous les avons ensuite découpés et soudés en vis à vis. Très légères et flexibles ne vous y trompez pas, ces pièces deviennent incroyablement rigides lorsque traversées par le mat en pin, et permettent dès lors à quiconque d’expérimenter une façon singulière de se déplacer.« 

Projet étudiant : Tchanquées échasses par Marion Decroix et Pierre-César Lafaysse Projet étudiant : Tchanquées échasses par Marion Decroix et Pierre-César Lafaysse Projet étudiant : Tchanquées échasses par Marion Decroix et Pierre-César Lafaysse Projet étudiant : Tchanquées échasses par Marion Decroix et Pierre-César Lafaysse Projet étudiant : Tchanquées échasses par Marion Decroix et Pierre-César Lafaysse

Contexte de travail : projet libre effectué dans le cadre de l’ENSCI – les Ateliers avec l’appui et expertise d’enseignants spécialisés dans le travail du bois et du métal : Daniel Kula, Didier Gugole et Denis Laville.

Une nouvelle fois sur du travail d’étudiants, mise en valeur des matériaux et devoir de mémoire historique, reste à se poser la question de déclinaison possible et utilisations nouvelles ?

Plus d’informations sur les designers : Marion Decroix, Pierre-César Lafaysse

crédits photos: Véronique Huyghe

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
6 commentaires

 BRAVO  POUR LE DESIGN AOC  PROVINCE  RARE  DANS LES ECOLES PARISIENNES….. Facilement déclinable dans le  domaine du meuble car c’est un segteur  qui permet de s’élever un peu plus de les échasses…  selon  la   vision du monde du design,  le Paradigme de   Phillippe STAR, qui habite quelquefois  le bassin dans sa cabane tchanquée.. Les Ensci s’éloignent de ce paradigme… depuis Lehanneur  qui demondre que l’on peut s’élever dans la notoriété sans assise. J’ai dejà vu des  process, projets  + ou – proches visuellement  chez ces stackanovistes de Nendo (bois) ou  la split chair  du designer allemand   Daniel Lorch_ (metal)…..http://www.todayandtomorrow.net/wp-content/uploads/2010/06/daniel-lorch_split-chair_detail01.jpg

12.08.2015 02:26
prof Z

 L’USINAGE  EST   PLUS COMPLEXE QUE   POUR LE JOINT DU STUDIO THAI 248  EX ECAL … mais je vois un red  dot ,  une expo à Milan  et une edition mobiliere… http://www.indesignlive.sg/media/idlasia/2012/Oct/In%20review/thai_fair/S3.jpg

12.08.2015 02:44
prof Z

 JE N’AIME PAS EN GENERAL  LE DESIGN MANCHE A BALAIE  MAIS ICI  C’EST INNOVANT… UNE  LIAISON  TUBE BOIS  TUBE METAL  PAR LE JOINT COMME ON DIT AUX USA (ASSEMBLAGE EN FRANCE N’A PAS  LE MEME STATUT)Marion Decroix est à  San-Francisco  dans un studio de design SHIBULERU Design Intelligence apres avoir travaillé chez un menuisier nantais.. Pour un quidam,  un petit sketch  à la Oki Sato  ne vaut  il pas mieux qu’un  long discours de design thinking d’Ideo ou de  design by process d’Ensci les ateliers? http://www.nendo.jp/wp/wp-content/uploads/2005/02/300_splinter_sketch.jpg

12.08.2015 03:18
prof Z

 POUR UN DESIGN  VRAIMENT RENVERSANT  RANGER VOS ECHASSES  EN PORTE MANTEAUX…… 

12.08.2015 03:40
prof Z

 DE LA SUEDE DE WISDESIGN A L’ENSCI LES ATELIERS BOIS + METAL SANS CLOU NI VIS  EN PASSANT PAR PAR LE STUDIO THAI 248  FORME EN ITALIE? STATUT DE L’OBJET ?  La catégorisation est essentielle dans tous les arts et dans tous les métiers  quoiqu’en dise un  architecte Elle est essentielle en sciences technologie et technique. Pierre-cesar-lafaysse a fait Arts et Métiers ParisTech avant l’ensci les ateliers de design.   . Je me pose la  question du statut de l’objet  qualifié de projet etudiant  par Vincent   en raison de l’apport de 3 experts materiaux et process, comme  Daniel Kula, Didier Gugole et Denis Laville et non  d’ un seul  prof comme c’est souvent le cas.  Cela me fait penser à ces wokshops de l’Ecal avec  Alessi + des experts.  S’agit il de design ou   d’invention? Dans ce cas, quels sont les auteurs?  Quand je consulte les patents US je constaste   le nom des veritables  createurs  qui ne sont pas ceux  qui se l’attribuent en solo ou en duo. En design dans la tradition française l’assemblage est un detail  de l’objet alors que dans la tradition americaine du woodworking  le joint est  mis en valeur souvent par  contraste.  Le contexte est important Marion Decroix  est en Californie  dans un studio dirigé par un suisse ancien d’Ideo et Pierre cesar-lafaysse  à Taîwan pour une entreprise americaine de cycle. Peut on qualifier  cela d’assemblage ( joinery en anglais)? Declinaisons possibles?  Echelles? bibliotheque? porte manteaux? chaises?  Tables ?   Industrialisable (vocation iitiale  de l’ensci) ou oxymore de  design artisanal vers lequel évolue de nombreux jeunes designers.    Projet Red dot design award  ou projet  parade  Hyeres?   Ce projet a une  dimension métaphorique qui n’est pas  exploré comme le projet coloré du duo de designers suedoises Wis design   croquet qui a fait le tour de la toile depuis 3 ans sans trouver d’editeur…..http://farm5.static.flickr.com/4015/4378538971_39a3d5a0af_o.jpg

13.08.2015 08:47
prof Z

 ALORS QUE L’HOMME  SELON LES NEUROSCIENCES VOIT GLOBALEMENT DES  FORMES GENERALES  DES CHOSES, DES SILHOUETTES ; LES JEUNES DESIGNERS  D’OBJETS  NOUS ORIENTENT VERS UN DETAIL D’ASSEMBLAGE…. DE MANCHE  A BALAI…..   ET CELA MONDIALEMENT… Grace à internet , nous voyons de plus en en gros plan,  en macrovision …. mais en boutique de design  en plan italien  ou americain….  http://www.studio248.com/main/home_files/shapeimage_15.png

13.08.2015 09:08
prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?