Mobilier d’exposition rencontre entre étudiants et savoir-faire du métal Pouenat

Mobilier d'exposition rencontre étudiants ESDMAA et ferronnerie Pouenat

Lors du dernier Salon Révélations en septembre dernier, nous avons rencontré Quentin Santenard, ayant déjà son article sur BED (voir ici), dans le cadre d’une collaboration entre étudiants de l’ESDMAA (École Supérieure de Design et de Métiers d’Art d’Auvergne) et l’entreprise Pouenat, ferronnier et éditeur d’art.

Le pitch : « Rencontre entre une entreprise du patrimoine vivant et une école de design et métiers d’art.

Originaires de Moulins-Yzeure en Auvergne, ces deux acteurs de la création collaborent sur un projet commun mettant en scène l’excellence d’ouvrage de l’un et la force créative de l’autre. Ainsi, les étudiants du Diplôme Supérieur en Arts Appliqués (DSAA) de l’École Supérieure de Design et de Métiers d’Art d’Auvergne (ESDMAA) ont été invités à réfléchir au mobilier d’exposition. L’occasion pour chacun d’eux de questionner la mise en valeur d’objets précieux tout autant que le savoir-faire du métal propre à Pouenat.« 

Mobilier d'exposition rencontre étudiants ESDMAA et ferronnerie Pouenat

Dans ce cadre magnifique du Grand Palais ils exposent chacun une pièce, exploitant le savoir-faire de l’entreprise afin de créer de nouvelles « façons » de présenter des objets d’art. Présentoire, étagère, guéridon, les choix sont multiples, ils sont 4 à présenter leurs projets : « Aura » par Julien Courtet, « Hibernation » par Quentin Santenard, « Faisceaux » par Nicolas Corad et « Heaumes » par Ludovic Leblanc.

Commençons par Aura, du jeune designer Julien Courtet

« Aura est un guéridon qui magnifie un espace au service de l’exposition. Ce mobilier scénographique vit de jour comme de nuit. Le jour, son réflecteur baigne l’objet exposé d’une douce lueur cuivrée. La nuit, Aura devient un luminaire d’appoint, offrant une nouvelle façon de percevoir l’objet exposé, de révéler de nouveaux détails à l’œil de l’observateur.« 

Aura, du jeune designer Julien Courtet - salon revelations Aura, du jeune designer Julien Courtet - salon revelations Aura, du jeune designer Julien Courtet - salon revelations Aura, du jeune designer Julien Courtet - salon revelations Aura, du jeune designer Julien Courtet - salon revelations

Puis dans l’ordre, voici « Hibernation » par Quentin Santenard

« Pris au piège dans son écrin de glace, l’objet que renferme hibernation se retrouve plongé dans un sommeil profond où le temps semble s’être arrêté. Comme une manière d’approcher l’immortalité, hibernation est une invitation à contempler le temps qui passe.« 

"Hibernation" par Quentin Santenard - Salon Révélations "Hibernation" par Quentin Santenard - Salon Révélations "Hibernation" par Quentin Santenard - Salon Révélations "Hibernation" par Quentin Santenard - Salon Révélations

Ensuite le projet « Faisceaux » par Nicolas Corad

« Motivé par l’envie de dévoiler son trésor tout autant que de le protéger, cette vitrine invite à regarder et toucher l’objet qu’elle accueille. Cependant, par sa conception, celle-ci vous défend d’en dérober son contenu. Les tiges métalliques se veulent être la traduction matérielle du faisceau qui illumine l’objet, créant ainsi la barrière entre l’objet et l’extérieur.« 

"Faisceaux" par Nicolas Corad - Salon Révélations "Faisceaux" par Nicolas Corad - Salon Révélations "Faisceaux" par Nicolas Corad - Salon Révélations "Faisceaux" par Nicolas Corad - Salon Révélations

Pour terminer, le projet de cloche perforée, « Heaumes » par Ludovic Leblanc

« Le projet Heaume est une réinterprétation de la cloche d’exposition. Au travers ce dôme microperforé, Heaume explore une nouvelle manière de mettre en exposition les objets de collections, oscillant entre occultation et révélation.« 

"Heaumes" par Ludovic Leblanc - Salon Révélations "Heaumes" par Ludovic Leblanc - Salon Révélations "Heaumes" par Ludovic Leblanc - Salon Révélations "Heaumes" par Ludovic Leblanc - Salon Révélations

Des pièces réalisées en collaboration avec les artisans de la société, mêlant ainsi savoir-faire et œil neuf !

Mobilier d'exposition rencontre étudiants ESDMAA et ferronnerie PouenatMobilier d'exposition rencontre étudiants ESDMAA et ferronnerie PouenatMobilier d'exposition rencontre étudiants ESDMAA et ferronnerie Pouenat

Plus d’informations sur l’école : ESDMAA (retrouver tous nos articles consacrés à cette école et designers formés)

Plus d’informations sur la société : Pouenat

Retrouvez tous nos reportages et découvertes durant le dernier Salon Révélation

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
Gardien de la maison BED, fondateur, dévoué je passe mon temps à veiller la nouveauté qui vous fera briller les yeux.
5 commentaires

DU DESIGN ART (TISANAL) A LA HAUTE DECORATION D’AD INTERIEURS… L’entreprise Poenat est tres present  dans la haute decoration. En 2014, à AD interieurs  François-Joseph-Graf  avait fait un pavillon  chinois sans Penat. Cette image mentale  est venue irrépressiblement  dans  mon esprit (design)  et je l’ai reconstruite  avec ce projet  que j’ai rebatisé  Aura O. ( comme Oblong)  car je suis Stackien Aradien de  Julien Courtet,  et celui du studio japonais YOY  basé à  Tokyo  composé  d’Ono,  un spatial designer(  plus designer spacial que designer d’espace avec un  debut à Satellite  Milan) et Yamamoto, un  product designer ( ce qui peut être contesté car un produit est associé   à une production   )   Leur theme, leur dessein est de creer une nouvelle histoire entre l’objet et son espace (mental? )

14.10.2015 09:36
Prof Z

@Maxence Boisseau(formalisateur, contextualisateur)  @ Martin Napoleoni ( archi ecosystemiste) Sandy Rubio( plasticienne  du rythme) VIVE L’ARTYSANAL,  VIVE L’HYBRIDE , VIVE L’OBLONG,  VIVE LE  CUIVRé,  Avec Aura O. de   Julien Courtet on  se croirait à Milan ou à Londres  dans le design arty de l’air du temps (  je  lui conseille  ainsi qu’aux autres designers de poster illico presto leur candidature à Satellite Milan  et dans quelque mois  un ou plusieurs  seront  par exemple  chez  la celebrissime Rossana Orlandi) … Avec  comme ligne de conduite : pour croître en design d’auteur  comme en art,  il faut   innover un peu  puis decliner beaucoup  , decliner passionnement…. Comme l’artisanat d’art ( ou pas d’art) ,  le design ce n’est pas  un mais des métiers  à la fois techniques et artistiques qui  impliquent des savoirs faire spécifiques   mais aussi des  faire savoir moins spécifiques  car liées au marketing   des produits et services et  au commerce de  l’art.   Ce devrait être l’école supérieure des metiers du design et des métiers d’Art .  Je choisis  le premier de la liste Julien Courtet et je lui dis chapeau car il peut entrer  dans le design artisanal et…. dans le design industriel… et  decliner en passant de l’oblong  à d’autres formes geometriques ou non. Et même la forme  de l’objet ce qui peut presenter un intérêt  muséal.   Un bon design objet peut  facilement étendre son territoire (cf Bouroullec,  Crasset) et changer d’univers et d’echelle… Lampe du studio japonais Yoy  Ce luminaire  composé  uniquement d’un pied d’aluminium, projetant la silhouette lumineuse d’un abat-jour dans son environnement est une création du studio YOYfondé par les  designers japonais Naoki Ono et Yuki Yamamoto…. Or nous avons ici  un  meuble et un luminaire avec un reflecteur oblond..  donc un hybride….  http://www.designboom.com/wp-content/uploads/2014/04/yoy-light-designboom03.jpg

14.10.2015 10:14
Prof Z

 IMAGE MENTALE   DE CHAPEAU POINTU… implique un chapeau de couleur  par exemple  en alu anodisé … mais  dans le muséal  on aime le noir mat et dans la  haute deco, le  riche doré  et   le noir protestant suisse   allemand  et hollandais   que l’on dit à tord Bauhaus … Un travail sur la grille de lecture du regardeur  et de l’acheteur potentielt , un petit scenario d’usage derivé des dessins  de rechercghe,, un travail  technique et semantique sur  le cone de lumiere  et ou l’ouverture de l’eclairage     en storytelling   et en scenarisation  montrerait le potentiel de cette idée  hybride  et (i)conique de   Nicolas Corad (super nom de marque que l’algortyhme de Google a rapproché de Cora et non comme je le pensais de  Conrad ou de Conran)….https://www.dmlights.com/blog/wp-content/uploads/2014/03/angle-d%E2%80%99ouverture-de-l%E2%80%99eclairage.jpg

14.10.2015 10:38
Prof Z

  Objet + ou – givré… Quand Quentin Santenard se prend pour la creme de la creme glacée des designers japonais  Yoshioka ou Nendo…  Voir Glass Italia en le declinant. Ce projet est encore plus givré si je peux m’asseoir  dessus.  La table à double plateau sans le cube est pas mal non plus…  Comme je suis tres CONceptuel, comme les 5 , 5 designers 5.5 DESIGNERS  (Aide à Projet du VIAluminaires Style IV)  sans me mettre la tete au cube, je vois bien un  objet vu à travers  4 faces differentes… 4 saisons…Nendo, image de marque,  process et storytelling….http://m.thefacedesign.com/editor_up/2015_04/22/cikk1582/theface_nendo1415_4.jpg

14.10.2015 05:42
Prof Z

Wow superbe design ! Très original, bravo !

06.12.2015 09:51
Luminaires & cie

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?