Luminaire Compas par Noon Studio

25 août 2011 /
17 commentaires

Luminaire Compas par Noon Studio

Noon Studio, studio design franco-anglais basé à Londres et Avignon, composé des designers Gautier Pelegrin et Vincent Taïani, nous propose leur dernière création nommée Compas.

Ce luminaire concept, entièrement composé de pièces en provenance du Canada ne nécessite aucune vis pour son montage, des sangles élastiques se chargent du maintient et re-positionnement.

A la fois minimaliste, expérimentale et très graphique Compas vient s’inscrire dans une tendance de créations naturelles/brutes, facile à monter / démonter..

Luminaire Compas par Noon StudioLuminaire Compas par Noon StudioLuminaire Compas par Noon StudioLuminaire Compas par Noon StudioLuminaire Compas par Noon StudioLuminaire Compas par Noon StudioLuminaire Compas par Noon Studio

Édition : Ideacious

Site du studio : Noon Studio

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. @rotule kesaco c’est du belge
    @chapa
    Nous sommes à une époque de grande confusion conceptuelle et les américains sont les rois pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes à chaque concept qu’il lance.
    Il y a beaucoup à dire sur le concept de producteur utilisé par My major company (à ne pas confondre avec le statut de producteur ), celui de coéditeur utilisé par l’édito ( made in design fait qui est e distributeur fait de la coedition avec oxyo qui est microediteur, ce qui n’a rien à voir avec l’edito)… Plus je creuse le sujet plus je trouve que je suis + ou – un acheteur qui fait une précommande en versant un acompte(ce qui n’a rien de nouveau ) sauf que cela se fait par internet….

    @Gareann
    Je trouve ton commentaire très riche car il parle de l’amateur de design(concept qui selon Bernard Stiegler, philosophe des techniques doit prendre le relais du consommateur). Cet amateur intervient dans « Des espaces publics critiques », les blogs plus ouvert que les salons du siècle des lumières même si la censure est fréquente dans certains blogs statutaires qui placent au-dessus de l’amateur éclairé le journaliste et le designer.
    Cet amateur par ses recherches sur internet et par des échanges peut devenir un amateur éclairé puis un co-designer ou pire un crownd sourcer…. Nous sommes dans un nouveau siècle des lumières mais cela demande l’attention profonde . Cependant, la société de tous les écrans, du spectacle permanent, du buzz, du tweets, de l’immédiateté, de l’instant nous transforme progressivement et nous allons vers le contraire ( ceci se constate à l’école)

  2. Depuis que qq designers en general anciens de RCA dont Tomás Alonso se sont lancés dans le design bout de bois x bout de ficelle, dans le strap design (c’est mieux non?), beaucoup d’autres ont emboîtés le pas. Un micro editeur ou une galerie de design lui ayant ouvert les portes, le phenomène de l’entonnoir fait que logiquement ses nouveaux projets sortent dans non dans la coedition (2 editeurs qui s’associent pour editer un projet) mais dans le crowdfunding (financement par la foule)… Le designer présenté forcément comme prometteur après avoir enfoncé une porte ouverte celle des blogs, en enfonce une autre celle du site de crowdfunding pour se faire produire. Le professionnel editeur ou distributeur de design perd son rôle de filtre, laissant la foule choisir, elle-même des objets (jamais vus )sur catalogue.

  3. @Chapa
    Sans langue de bois (ou avec :lol:)…. » A l’Edito les idées se multiplis…. » 😆

  4. @Chapa
    C’est donc My design VS major company…sauf que le design ne demande pas qu’un sens comme la musique…
    @Gareann
    L’ éditeur ne se contente pas d’apporter des $$$ mais demande très souvent des modifs au projet initial et est au coeur du système de validation, de com, d’image et de notoriété du proje et du designer même qqfois s’il ne vend rien..
    Même si j’ai beaucoup soutenu Noon dans les blogs(et pour cette raison)cela me semble plus près du diy que du compasso d’oro..

  5. Pour Prof Z, je crois que le principe est le même entre Ledito et Ideacious. Juste que l’un est en France, l’autre en amérique du nord. Après si je ne me trompe, Ledito a une ligne forte de meubles à monter, sur Ideacious, l’édition semble plus large et moins thématique.

  6. @Vincent / Bed : Certes ! Peut-être une piste à suivre pour de futurs projets 😀

  7. Post
    Author
  8. En tant qu’humble amateur non éclairé, je trouve qu’il y a une idée mais qu’elle pourrait être améliorée pratiquement, et je touve l’objet un peu « cheap » avec l’assemblage à l’élastique, et qui parait peu stable en cas de chat par exemple. Le fil électrique m’embête un peu, même si on ne peut pas y faire grand-chose..

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design