Pupitre le bureau métaphorique par Julie Legros

Julie Legros, jeune femme designer nous présente son projet de fin d’année pour l’obtention de son diplôme DMA (Diplôme des Métiers d’Art), résultat d’une année de travail baptisé Pupitre.

Un point de départ, le sujet : « Le Lieu Commun« 

« On parle à tord de banalité, poncifs ou stéréotypes, parce que les lieux communs seraient à tel point encré dans les mentalités, qu’ils seraient rejetés du côté de la consonance populaire. Et pourtant…

Si un lieu commun devait exister, il serait plus qu’un ensemble de choses, il serait alors le point de départ, la source, la genèse. L’origine, certes, mais de quoi? Je me suis alors intéressée plus particulièrement au monde des idées, aux pensées créatrices. 

Mon point de départ est une simple citation: « Au commencement était la Fable ». Citation de Paul Valery qui replacé dans son contexte chante les louanges du mythe et de l’imagination qui s’en suit tout en protestant contre le concret, le tangible et l’objectivité. Que serions-nous sans le secours de ce qui n’existe pas? Peu de chose, car l’innovation commence lorsque l’on s’imagine ce qui n’existe pas encore.

Si l’art et le design empruntent à la poésie ce que l’esprit s’octroie de l’enseignement de la matière, c’est que le travail de designer et celui de l’artisan sont voués à la symbiose. L’innovation nait lorsque l’imagination prend le pas sur les contraintes techniques. Imaginons l’impossible.

Le pupitre d’écolier, image évocatrice pour certains d’un sentiment de nostalgie, pour d’autres, plutôt cauchemardesque, a marqué de sa plume les générations. Il se veut cependant revisité, détaché de tout rationalisme. Destiné à l’adulte, le pupitre raconte l’histoire d’un retour aux sources, à l’essentiel. L’acte de matérialiser l’ombre portée consiste à donner vie au mobilier, elle est l’image d’un double, d’une âme. Le pupitre dessine l’ombre portée tandis que celle ci assure son maintien. »

Une volonté du designer de faire voyager l’utilisateur, adultes, dans ses pensées et souvenirs..

Le bureau pupitre, type écolier présente un plateau incliné de 20° ainsi qu’une assise elle inclinée de 15°, le tout en une seule pièce de chêne massif solidaire. Une position ergonomique, inspirée par Mandal, la finesse du bois est rigidifiée par une armature métallique. De plus,  le plateau peu alors coulisser vous offrant une possibilité de rangement.

Le plus de cette création est le jeu de l’ombre portée, dessinant une multitude de formes poussant même pour certains angles la ressemblance avec le pachyderme à trompe.

« Mon souhait était le retour à l’essentiel: le pupitre, l’assise et leur ombre porté. Si l’ombre est l’image d’une âme ou d’un double, c’est qu’elle est la confession d’un corps, l’essence même des choses. Lieu de doute, elle est porteuse de possibilités et s’ouvre vers l’imaginaire.

Elle porte en elle l’héritage du passé. L’ombre glisse au sol, mais elle ne se sépare jamais de son pendant matériel et concret, elle colle à la matière. L’ombre est l’essence de la forme, du volume, elle est un espace de mémoire. »

Julie Legros ouvre le débat :

« Ce projet s’accompagne d’une réflexion concernant le processus de création. Quel est la part d’inspiration et d’appropriation qui résonnent dans toute œuvre? Comment viens l’innovation? Devrait-on remettre en cause la signature d’une œuvre par un artiste? Créer n’est ce pas revisiter le connu? »

Je suis tombé sous le charme de cette création, réservant une fâce cachée aux personnes interessées…

Bon courage pour à Julie, en espérant revoir ses futurs projets sur BEDesign.

Plus d’informations sur le projet : Julie Legros

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
47 commentaires

Le Bureau, nouveau sujet de prédilection des jeunes designers ❓

31.07.2012 10:01
Vincent / Bed

@Vincent / Bed
« Marketerie »( segmentation) du marché
Je ne le crois pas du moins dans son segment design pour Bureau d’entreprises collectivités qui avait une croissance moins rapide que le marché habitat/ home.
C’est la raison pour laquelle Vitra a renforcé sa Division Home.
La crise du pouvoir d’achat des ménages en Europe et les arbitrages actuels des particuliers entre les achats technologiques à base d’ écrans et le marché domestique des meubles me laissent penser qu’il va maintenant se réduire.

31.07.2012 10:33
Prof Z

DESIGNER STRATEGE OU DESIGNER PHILOSOPHE OU DESIGNER PLASTICIEN ?
Designer stratége ( voir ci-dessus LE DESIGN MARKETEUR,LE DESIGNER ENTREPRENEUR)
A LIRE: L’IMAGINATION FLEURY
[img]http://ecx.images-amazon.com/images/I/41NUv9FufPL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU08_.jpg[/img][img]http://www.babelio.com/couv/16772_847174.jpeg[/img]
A VOIR DISCUSSION FLEURY -ENTHOVEN
http://www.dailymotion.com/video/xakhse_philosophie-imagination-1-2_webcam
http://www.dailymotion.com/video/xakkdj_philosophie-imagination-2-2_webcam

31.07.2012 11:15
Prof Z

C’EST QUOI LE CONNU?
Armand Hatchuel, professeur à l’Ecole des mines de Paris.
« Ce passage du connu à l’inconnu radical n’est que très exceptionnellement à la portée de l’Architecte ou un designer. Entre connu et inconnu, ils doivent organiser un rapport plus restreint et moins violent. Ne pouvant donner le sentiment de la prouesse en exhibant des « monstres », leur « inconnu » ne peut que séduire et surprendre. Ou jouer du chiasme qui s’ouvre alors: séduire en surprenant, et surprendre en séduisant. Un pas de plus sur cette voie permet de détacher le designer de l’architecte. Car ce dernier subit des contraintes propres : il s’adresse le plus souvent à des collectifs : familles, habitants, citadins… ; il conçoit des dispositifs particulièrement déterminés par des normes sociales ou techniques ; il engage une part essentielle de la vie des gens. Tout ceci restreint l’espace de l’inconnu acceptable : on connaît des musées ou des théâtres à l’architecture surprenante, mais il y a peu d’édifices voués à l’habitation dont on ne saurait deviner, à première vue, la destination.
Y compris pour des objets de masse, le designer peut, quant à lui, s’aventurer dans des univers beaucoup plus vastes, voire explorer des objets techniques inédits. En revanche, il est soumis à des contraintes de réception qui vont être déterminantes. Il ne s’agit pas des contraintes habituelles de coût, de production, ou de rentabilité, dont on fait trop grand cas, car celles-ci s’imposent à tous. Il y a une caractéristique plus exigeante et plus essentielle du travail du designer. Il doit à la fois chercher l’originalité de son travail et être immédiatement compris de ses clients potentiels. C’est peut-être Jacob Jensen, le célèbre designer de la firme Bang&Olufsen qui le mieux formulé cette contrainte en invitant à concevoir un objet « different but not strange », qui suscite chez son destinataire « the power of making decisions without thinking » Et il ajoutait que ce dernier réagirait nécessairement vite et selon une trilogie toute simple : « three seconds : fight, escape, love ». Le designer doit donc surprendre ou séduire mais sans le secours de l’explication ou de l’apprentissage. Le sens de son travail surgira ou ne surgira pas. Reste que cette observation ne doit pas être source de confusion : il s’agit de la réaction attendue au travail du designer. En revanche, le designer qui recherche le surgissement du sens doit malgré tout élaborer un raisonnement rigoureux et partageable. Il ne saurait simplement constater le sens de son travail au moment de sa réception, sauf à abandonner tout idée d’un raisonnement de conception. La question posée en introduction peut maintenant être éclaircie et reformulée. Quels sont les raisonnements de conception compatibles avec la loi d’airain du design : créer un objet inconnu qui séduise et surprenne sans jamais dérouter. »

31.07.2012 12:26
Prof Z

L’ECHEC DU BUREAU D’ECOLIER DE PHILIPPE STARCK… POURQUOI?
Le même Armand Hatchuel, professeur à l’Ecole des mines de Paris exliquait le succès des produits de Philippe Starck mathématiquement par la somme des connus supérieure à la somme des inconnus donc prévisibles…

Starck revisite le bureau d’écolier pour Kartell, son nom Skool
[img]http://2.bp.blogspot.com/-gm6v5aOgF8o/Tgu18Rs_fII/AAAAAAAALJw/0daqQnwIvrg/s1600/designer-philippe-starck.jpg[/img]
[img]http://modculture.typepad.com/photos/uncategorized/2008/09/01/skool.jpg[/img]

31.07.2012 12:44
Prof Z

L’ECHEC DU BUREAU D’ECOLIER D’ ORA ITO, L’AUTRE DESIGNER MARQUE POURQUOI?
Oracle Itoo revisite le bureau d’écolier pour habitat, son nom [email protected]
[img]http://www.ilodeco.com/blog-deco/wp-content/uploads/2008/03/ora-ito.jpg[/img]
[img]http://www.retrofutur.fr/public/fevrier/2-habitat-Kids_work-bureau.jpg[/img]

31.07.2012 12:57
Prof Z

LE JEU DES 5 ERREURS…
CONTEXTE:
KARTELL Starck sortie janvier 2009 pour XO, une société qu’il contrôle….
HABITAT:Ora Ito sortie en 2008. Marc Newson, Marcel Wanders,Amanda Levete de Future Systems Buzz Aldrin,Christian Lacroix, Sophie Dahl et Miss Piggy sont parmi les « célébrités » qui ont contribué à la collection
very important products for kids pour sa gamme enfants Habitat
LE JEU DES 5 ERREURS ?

31.07.2012 01:34
Prof Z

REVISITE DE L’HISTOIRE? DU PASSE? DES OEUVRES CONNUS?….
« Pratique fréquente et récurrente, revisiter l’histoire de l’art commence presque avec cette dernière.Les Romains digèrent l’art grec, la Renaissance se tourne vers les sources antiques. Les artistes contemporains ne sont pas en reste.Beaucoup d’artistes se sont retournés, et continuent de le faire, sur la peinture qui les a précédés. » Il en est de même des designers qui revisitent l’histoire du design et de l’art mais cette forme d’appropriation et par le fait même d’association à des figures marquantes de l’histoire du design et de l’art pourrait également participer du processus de légitimisation, de valorisation dans tous les sens du terme, de validation et même ce qui est paradoxal d’individuation…
Si c’était aussi simple tout ceux qui ont revisité Jucy Salif, le presse citron de Starck pour Alessi ont fait peu de presse , de notoriété et de validation professionnelle[img]http://dominicwilcox.files.wordpress.com/2010/09/img_49843.jpg?w=430&h=591[/img]

[img]http://a403.idata.over-blog.com/2/19/88/41/JUICY.gif[/img]

31.07.2012 01:59
Prof Z

REVISITER LE DESIGN ?DESIGN VS DESIGN DESIGN VS ART
Très souvent l’expression revisiter est utilisée à toute les sauces par les rédacteurs , journalistes et historiens d’arts. Je revisite par exemple la critique du ou de design,donc le métier de rédacteur, journaliste auteur spécialisé en design. Je revisite la pédagogie du design donc le métier de professeur. En design, on ne revisite pas une typologie, on dessine, on conçoit par exemple une chaise de telle type pour tel segment de marché. Souvent, c’est un mur de fumée qui masque des intentions mercantiles et égotiques derrière un alibi culturel . On revisite beaucoup en ce moment, l’époque est au vintage. Cela peut faire parti du référents culturel du designer ou cela masque des pratiques moins nobles. Comme écrit Pierre Doze, auteur et prof à l’ESAD de Stasbourg  » assemblages, hybridation, emprunts, citations, copie….. il n’y a aucune distinction sur le terrain de la création entre l’innocence et l’immoralité  »
Inga Sempé visite une expo de design design contre design qui revisite le design et même le concept de design…

http://www.telerama.fr/scenes/20816-les_quatre_pieces_conviction_une_designer.php
[img]http://cb.pbsstatic.com/l/73/3373/9782711853373.jpg[/img]

31.07.2012 05:40
Prof Z

REVISITEUR Mendini peint du Signac sur un fauteuil Régence…sur montre etc
[img]http://irenebrination.typepad.com/files/mendini_designersuit.jpg[/img][img]http://www.design-museum.de/typo3temp/pics/Poltrona_di_Proust_Mendini_01_b74ea02c3b.jpg[/img][img]http://www.floornature.eu/media/photos/2/354/mendini_swatch_popup.jpg[/img]

31.07.2012 05:49
Prof Z

FABIO NOVEMBRE EST LE + GRAND REVISITEUR DU DESIGN
[img]http://images.vogue.it/imgs/galleries/peole-are-talking-about/art-photo-design/012954/foto-2758153_0x440.jpg[/img]
DANS SON BLOG
http://www.ionoi.it/index.php?pages=design
DANS SON DESIGN ( VOIR SON BLOG)

31.07.2012 05:56
Prof Z

« LE + GRAND DESIGNER DU MONDE » PHILIPPE STARCK REVISITEUR DU MENUISIER LOUIS DELANOI?
[img]http://www.laurabielecki.com/blog/wp-content/uploads/2010/05/philippe-starck1.jpg[/img]

31.07.2012 06:23
Prof Z

« LE + GRAND DESIGNER DU MONDE » PHILIPPE STARCK REVISITEUR DE L’ENTREPRENEUR POUR PECHEUR HENRI MASSONNET?[img]http://www.journaldesfemmes.com/people/encheres-sidaction/images/philippe-starck.jpg[/img]

31.07.2012 06:32
Prof Z

HUMOU VRAI « LE + GRAND DESIGNER MARQUE DU MONDE » PHILIPPE STARCK REVISITEUR d’ object of manufacture ou some unpatented industrial tool….
Ici face à son bras droit qui n’est pas celui de l’époque
[img]http://www.parrot.com/data/albums/zikmu/henri-seydoux–philippe-starck-at-work.jpg[/img]

31.07.2012 06:51
Prof Z

COMMENT CAPTURER LA METAPHORE EN DESIGN….
http://www.iasdr2009.org/ap/Papers/Doctoral%20Colloquium/Product%20Metaphors%20-%20A%20Framework%20for%20Metaphor%20Generation%20and%20Experience%20in%20Products.pdf
[img]http://1.bp.blogspot.com/_b2c-i5wQZ0c/R304iKGpfuI/AAAAAAAAAR8/ruObEukxBYw/s400/Metaphors+in+conceptual+design+(26).JPG[/img][img]http://images.businessweek.com/ss/05/10/murray_moss/image/8lucellino.jpg[/img]

31.07.2012 10:16
Prof Z

LE DOUBLE VISAGE DU DESIGN….
Quand je mets dans un moteur de recherche certains mots clefs comme philippe starck, le designer le plus médiatisé et le plus googelisé du monde et julie legros l’une des designers les moins médiatisée et googelisée de France, il m’arrive sur l’écran le même image. Si je prends son texte, je suis dans une autre perplexité labyrinthique. Je ne suis qu’un ex petit prof de l’institut des hautes études de la communication, je n’ai pas l’expérience d’ Umberto Eco, dont on connaît la passion pour la Sémiotique et les intrigues labyrinthiques spatiales et mentales, pour comprendre julie.  » Si l’art et le design empruntent à la poésie ce que l’esprit s’octroie de l’enseignement de la matière, c’est que le travail de designer et celui de l’artisan sont voués à la symbiose. L’innovation nait lorsque l’imagination prend le pas sur les contraintes techniques. Imaginons l’impossible. »
Continuons « Dans l’oeuvre de Julie Legros, il se veut cependant revisité, détaché de tout rationalisme. »… Alors je cherche, le visage, le CV, le portfolio, les objets, les meubles du design, l’oeuvre … et ne trouve
qu’un one shot:lol: ,un one shot hit wonder 😆 posé sur le pupitre du bureau metaphorique 😆 ….dead end
[img]http://a401.idata.over-blog.com/610×487/3/86/34/76/Photos/lol/lkj/mlkj/likk/kapor/kfft/grdd/mjaz/mlkk/jubi/jjg/9ml/11062012/19062012/06072012/21-copie-1.jpg[/img][img]http://1.bp.blogspot.com/_M1uUmrzrkbk/S9PtgL9LC_I/AAAAAAAABFU/0-0rUMfjTlU/s1600/log+starckinblog1.JPG[/img]

01.08.2012 04:36
Prof Z

[img]http://lamutamu.com/wp-content/uploads/2012/07/half-drag_leland-bobbe_makup.jpg[/img]

01.08.2012 04:38
Prof Z

CONNU CONTRE INCONNU, VISAGE CONTRE VISAGE, DESIGN CONTRE DESIGN
Quand on confronte les parcours , les oeuvres on en arrive toujours à cette expo mémorable du Grand Palais avec 200.000 visiteurs par Jean-Louis Gaillemin, maître de conférences à l’Université Paris IV – Sorbonne , Docteur en histoire de l’art (Université de Paris 4, 2001), fondateur de Beaux-Arts Magazine et de L’Objet d’Art, . Il est collaborateur de divers magazines d’art internationaux. Spécialiste de l’histoire de l’architecture et des intérieurs, il a publié de nombreux livres.
[img]http://www.comboost.com/members/4H6fBCEIEL/PN/1008400204178593139.jpg[/img]
VIDEO Le/La designer internationale Inga sempé dont on connait le franc-parler, parler-vrai ,face à la langue de bois et de corian de certains designers, spécialistes et journalistes , l’a visité pour telerama. photo ici au pupitre de l’AaltoAcademy
http://www.telerama.fr/scenes/20816-les_quatre_pieces_conviction_une_designer.php

01.08.2012 05:02
Prof Z

COMMISSAIRE CONTRE COMMISSAIRE DE DESIGN…. LA GUERRE DES MOTS SUR LE TERRAIN VAGUE
DU DESIGN? DES ART DECORATIFS,DES NEW DOMESTIC LANSCAPE … ET DE SON PRE CARRE
[img]http://www.lilifolies-airsoft.com/Files/26487/Img/16/CIBLE-HUMAINE.jpg[/img]
[img]http://iheartguitarblog.com/wp-content/uploads/2011/03/skull-chair-20110302-120142-600×439.jpg[/img]
Un commissaire d’exposition ou « curator » C’est quoi? Une personne physique (ou un groupe de personnes) chargée de concevoir et organiser une exposition temporaire, que ce soit une exposition monographique ou de groupe. Le commissaire d’exposition détermine le choix du/des artiste/s, la problématique ou la thématique de l’exposition, la mise en espace des œuvres dans le lieu accueillant le projet ainsi que leur restitution auprès des publics sous toutes formes de diffusion.
Cette plus grande exposition française de design a fait l’objet d’un tir de journalistes, auteurs spécialisés en design…
Marion Vignal, chef des rubriques design et architecture de L’Express et auteur de nombreux ouvrages sur le design …
« Le commissaire, Jean-Louis Gaillemin, multiplie les raccourcis simplistes. Au lieu de réellement confronter les pièces entre elles, il juxtapose le mobilier selon des thématiques telles que la courbe, le pli, le corps… A l’exception de la salle sur le primitivisme, nichée dans une sublime rotonde, la scénographie de Hubert Le Gall ne présente guère d’intérêt. »
Son ouvrage « 101 mots » co écrit avec Cedric Morisset, lui même commissaire qui execute dans une conference aussi cette expo Design contre design est massacré par Caroline Bougourd
doctorat à Paris 1 – La Sorbonne agrégation en Arts Appliqués passée à l’ENS de Cachan et co-fondatrice de Strabic, critique pour nonfiction et encore bénévole dans diverses associations où elle démontre ses compétences en design
« L’impression générale qui ressort de la lecture est celle d’un livre mal fini, vite bâclé.Il apparaît donc que cet opus des « 101 mots » consacré au design passe à côté du sujet et constitue un contre-exemple de ce dont le design a besoin.
Sa critique dans Evene est brillante
« Tous les symptômes sont là : évitement systématique des salons spécialisés et accès d’anxiété en présence des connaisseurs. Le diagnostic est sans appel, il s’agit de “designophobie”, proche cousine de la peur de l’ennui. Pour combattre ce mal, un traitement de chic s’impose ; avec “Design contre Design”, le Grand Palais garantit une guérison rapide et – soulignons-le – merveilleusement divertissante. Pourquoi assimiler la passion des objets à un obscur culte païen dont une célèbre marque suédoise serait le gourou plus muet que du contreplaqué ? Cette exposition best of va à l’encontre de la formule catalogue chronologique, les différents éléments y sont abordés comme des ricochets de l’Histoire, propagent sans inhibition l’espièglerie des esprits qui les ont imaginés. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ces rebonds de plusieurs siècles donnent lieu à des plaques narratives et pittoresques organisées selon trois critères de forme, de style et d’environnement. La discussion est vivante : aux silhouettes généreusement incurvées de Paul Henningsen ou aux circonvolutions de Ron Arad et de Lothar Windels répondent les lignes droites et masculines des maîtres du Bauhaus. Rien n’est figé tant que la créativité est libre, les références ne semblent être qu’un prétexte pour les détourner et se les réapproprier. La citation devient ainsi un jeu, le décor quotidien se livrant à des exercices d’interprétation teintés d’exotisme, de recyclage intelligent des matières et des formes. Souvent les artefacts cherchent le contact direct avec l’idée d’une nature reconquise, de manière spectaculaire à l’instar de la “Womb house” ou du “Phantasy Landscape”, deux unités matrices respectivement conçues par l’atelier Van Lieshout et par Verner Panton. Poétiques, ces œuvres d’ »art fonctionnel” joignent l’utile à l’agréable, un juste retour aux origines que mène à bien ‘Design / Design’, autant dire qu’on est pour. »Caroline Bousbib

01.08.2012 06:06
Prof Z

[img]http://duendepressrelations.files.wordpress.com/2011/04/wsouviens_20toi_2004_c2_a9b.jpg[/img]

01.08.2012 06:07
Prof Z

LE STATUT DE L’OBJET…
Artefact c’est sûr. Design c’est clair. Pour le reste ???
Prototype?
Pièce unique?
Workshop?
Projet de diplôme?
par prototypiste? par menuisier? par ébéniste? par ou avec autre designer?

La def de proto ds 101 mots du tandem Vignal/ Morisset… wikipedia fait mieux 😆 Design au banc ( VIA Pompidou) n’en a pas parlé…C’est tout dire….sur la critique de design en France
[img]http://sphotos.xx.fbcdn.net/hphotos-ash3/c0.0.403.403/p403x403/538284_10150901824393843_1893053923_n.jpg[/img]

01.08.2012 07:14
Prof Z

N’OUBLIE PAS QUE TU VAS MOURIR…… DE RIRE 😆 😆 😆
En lisant les 101 mots du design fait par une journaliste influente….
Un galiériste , galériste, galèriste 😆 de design fait faire un proto alors  » l’industrialisation du design de galerie » et même de certains micro éditeurs , c’est à mourir de rire.
Quand certains grand galiériste font faire la série par un prototypiste, on imagine la série industrielle

01.08.2012 07:27
Prof Z

Quand l’ombre devient utile ❓

[img]http://1.design-milk.com/images/2012/07/duffylondon-shadow-2.jpg[/img]

http://design-milk.com/reinterpretations-of-duffylondons-shadow-chair/

02.08.2012 04:53
Vincent / Bed

C’est le design français dominique mathieu qui me semble être le premier à avoir utiliser l’ombre support
[img]http://www.galeriekreo.fr/designers/dominique_mathieu/images/mathieu1.jpg[/img]

02.08.2012 05:31
Prof Z
02.08.2012 05:33
Prof Z

DANS L’OMBRE….
Tout designer est dans l’ombre d’un autre. Toute objet , tout artefact est dans l’ombre d’un autre…Souvent sur internet, un internaute fouineur de mémoire virtuelle ou un journaliste critique de la presse papier lui enfonçait dans sa main de créatif le clou de ce froggy de Dominique Mathieu
Comme dit Christophe Pillet, les designers sont devenus des raconteurs d’histoires. Citation que l’on peut prendre au premier ou au deuxième degré, tellement elle illustre le glissement du design de l’usage au storytelling, de l’industralisation à l’artisanat, de la boutique à la galerie.
« Au commencement était la Fable » citation de Paul Valery….
Et si le concept même de design était une fable….

[img]http://1.design-milk.com/images/2012/07/wolf-within-shadow-chair.jpg[/img]

03.08.2012 04:01
Prof Z

DU JEU AU JE….
Duffy London cite en introduction de son site web ,George Bernard Shaw , l’un des dramaturges les plus célèbres et les plus spirituels de son temps….
We don’t stop playing because we grow old, we grow old because we stop playing’…. »L’homme ne cesse pas de jouer quand il devient vieux, il devient vieux quand il cesse de jouer  » sierait mieux que Paul Valéry pour ce jeu d’écolier …. en design.
Comme le but du jeu en design c’est plus souvent le JE que le nous…
« Au commencement était l’arbre » citation détournée de Paul Valery…. et comme disait Brassens, au pied de mon arbre, moi j’étais heureux… pour retomber sur un vers à pied français
[img]http://inspir3d.net/wp-content/uploads/2012/07/shadow2.jpg[/img]

03.08.2012 04:20
Prof Z

A la fin du commencement était l’arbre…
[img]http://us.123rf.com/400wm/400/400/wildcat78/wildcat780902/wildcat78090200023/4263701-ludique-le-singe-se-trouve-sur-l-39-arbre-et-mange-des-noix.jpg[/img]
[img]http://image-photos.linternaute.com/image_photo/750/1180013589/1429174.jpg[/img]

03.08.2012 04:24
Prof Z

A la fin du commencement était la nature, la pierre et le bois..
Le concepteur coréen Choi Byung Hoon est un « essentielliste » méconnu du design qui fait une chaise et une table basse face aux médiatique japonais Naoto Fukazawa passé par les grands studios américains du design marketé pour voir l’essence du design japonais de plus loin ou Oki Sato Nendo passé par le Canada… Voici l’ombre portée du plus grand designer de tous les temps….:lol:

[img]http://www.designboom.com/tools/WPro/images/12c/bh1.jpg[/img][img]http://www.designboom.com/history/choi/17.jpg[/img]

03.08.2012 04:37
Prof Z

@Vincent / Bed
OMBRE UTILE…. BAC PHILO
Pour répondre à  » Quand l’ombre devient utile » je rappèle que cette ombre
( celle des meubles des designers Duffy et Mathieu) est une illusion visuelle aussi appelée imposture visuelle par la star de la deco télévisuelle Valérie Damido… Le concept d’utilité est à la base du monologue du designer vers l’UTILisateur…qui grace au web lui répond autrement qu’en achetant ou n’ achetant pas ….

A QUI SERT L’ART? A QUOI SERT LE DESIGN?
Variation sur le thème de l’utilité de l’art ….
http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-10-11-bac-philo-1ere-semaine-15-a-quoi-sert-l-art-2%5Bimg%5Dhttp://3.bp.blogspot.com/-1tzILnhn7OY/T-gc1Gos0OI/AAAAAAAAZFk/UtWfrt9MP_0/s1600/echecs-enthoven-arte.jpg%5B/img%5D

03.08.2012 05:00
Prof Z

@Vincent / Bed
OMBRE UTILE…. POUSSIERE UTLE
L’ombre apparaît inutile, tout comme la poussière… à un fonctionnaliste.
Un jour un étudiant en design, un Ensci ( forcement) brillant écrivait qu’il cherchait à supprimer la poussière , je lui ai répondu ( modestement :lol:) en paraphrasant Einstein, le jour ou la poussière..
[img]http://85.img.v4.skyrock.net/852/miel-et-abeilles/pics/1779203864_small.jpg[/img]

03.08.2012 05:13
Prof Z

Question interessante…:idea:
Si l’ombre de l’arbre est utile, l’ illusion visuelle de l’arbre comme ombre d’une chaise en bois est elle utile? aussi utile? moins utile? plus utile?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ombre [img]http://aminus3.s3.amazonaws.com/image/g0009/u00008791/i00685131/bb5511d5a0969d3561da6db6f2737e40_large.jpg[/img]

03.08.2012 05:26
Prof Z

Même l’ immense, le lumineux,l’ éblouissant,l’ éclairant Philippe Starck vit dans l’ombre des calamars transformés en presse citron, dans l’ombre d’objets presse papier glacé, dans l’ombre d’un fabricant d’objet de pêcheur du Jura,dans l’ombre de l’Afrique de l’origine et dans l’ombre d’un menuisier de siège du siècle des lumières… et surtout dans l’ombre de la table à dessin de son père créateur des avions Starck
[img]http://www.dedon.de/typo3temp/GB/_02_retuschiert_9eb0a11cb0_shadow_caption_image_1f_191a853c58.jpg[/img]

03.08.2012 05:41
Prof Z

COMMENT VIENT L’IDEE DE L’OBJET QUI A LE PLUS D’OMBRE PORTEE SUR SA CARRIERE
Philippe Starck était assis dans un restaurant italien ,à Capri, relisant un brief qu’il avait récemment reçu d’ Alessi.
Ce n’était pas un brief intéressant. La demande d’Alessi était le design d’un plateau / tray . Maintenant, comme tout designer vous le diront, il ya peu de gloire à tirer de la conception d’un plateau et Starck s’est demandé comment il pouvait tirer parti de ce brief plutôt banal .
Il a commandé un plat de calamars. Cependant, en regardant son assiette, Starck a remarqué que la tranche de citron manquait. Comme il fit signe au garçon, Starck a été soudainement saisi par une idée et a commencé à dessiner des objets ressemblant à calmars sur sa serviette en papier.
Vingt ans plus tard, cette serviette est dans le Musée Alessi. Alberto Alessi se souvient: «J’ai reçu une serviette de Starck; parmi les quelques marques incompréhensibles – sauce tomate, selon toute vraisemblance – il y avait quelques croquis. Esquisses de calamars qui devint Jucy Salif »
D’abord produit en 1990, tres controversé best seller( certains disent que cela ne fonctionne pas très bien), même Starck a répliqué: « Ce n’est pas pour pour presser des citrons, c’est destiné à démarrer une conversation . »
[img]http://www.appliancist.com/juicy-salif-citrus-squeezers.jpg[/img]
[img]http://www.designcouncil.org.uk/Documents/Images/Case%20studies/Alessi/ALESSI_JuicySalif_sketch_Starck.jpg[/img]
DEMONSTRATION PAR L’ABSURDE
Bien longtemps après Patrick Jouin, l’ex bras droit de Philippe Starck, reçu un brief d’Alessi lui demandant une planche à découper,donc un plateau à découper. Il ne tira ni gloire, ni royalties de Chop…ni ombre portée sur sa carrière de bras droit de chef ( « Prof Z, vous avez quelquefois l’esprit mal tourné » signé Patrick Jouin dans RDD ). J’ai fait un workshop avec de jeunes designers du fier monde, il n’en est rien sorti…
[img]http://www.ohgizmo.com/wp-content/uploads/2011/05/chop_board.jpg[/img][img]http://media.dwell.com/images/478*478/Patrick-Jouin-and-Alain-Ducasse.jpg[/img]

03.08.2012 06:13
Prof Z

POUR ETRE DESIGNER, IL FAUT AVOIR DES RECETTES EN TETE ET DES TOURS DE MAIN QUE L’ON APPREND AVEC DES CHEFS…. IL FAUT ETRE GOURNAND. L’ECOLE NE SERT QU’EN VALIDATION, QU4EN RECRUTEMENT DE DEBUTANTS, QU’EN RENCONTRES, QU’EN RESEAUTAGE ET QU’EN CAS D’ECHEC MEDIATIQUE ET COMMERCIAL OU D’AMOUR DE TRANSMETTRE, A DEVENIR PROF DE DESIGN DANS SON ECOLE OU LE PLUS SOUVENT DANS UNE PLUS PETITES…. [img]http://1.bp.blogspot.com/_-iyxlepjOfk/SMymEfT1ZnI/AAAAAAAAAJQ/3r232e1QUJ0/s400/Cranbrook_Eames_sm.jpg[/img]

03.08.2012 06:24
Prof Z

BLOG ESPRIT DESIGN C’EST LA DESIGN ACADEMY DE EINDHOVEN FRANçAISE…
on en ressort AMATEUR ECLAIRé quand on est PRO… ou PROtestataire ou Muet

[img]http://jeffwerner.ca/images/journal/CRW_9863.jpg[/img]

03.08.2012 06:36
Prof Z

au putitre xiaoli dai, furniture design/industrial design — dartmouth, MA USA
[img]http://s3images.coroflot.com/user_files/individual_files/188834_RBA_qEOK2P_WgwDdHgbuZjxdG.jpg[/img]

03.08.2012 12:40
Prof Z

au pupitre / Coroflot xiaoli dai, furniture design/industrial design — dartmouth, MA USA
[img]http://s3images.coroflot.com/user_files/individual_files/188834_7yK84XfDh4zqPUGYkD7CZix1T.jpg[/img]

03.08.2012 12:42
Prof Z

Tous les fronts, tous les mentons, prof Z, le numéro 8, des sept nains. Il réunit Grincheux, Prof, Simplet et éloquence enmouchée. La fin de Prof Z le styliste tel le macaque à l’affût.
 » A la fin du commencement », Z notre prof à tous.
prêt-étudiant au crédit agricole.

05.08.2012 02:21
jipulus

nain de jardin à la française
[img]http://csimg.webmarchand.com/srv/FR/000009138821/T/340×340/C/FFFFFF/url/attila-tabouret-kartell-by.jpg[/img]

05.08.2012 03:43
Prof Z

Dans la revisite de l’écritoire, il est logique d’y laisser quelques plumes.
..
[img]http://www.galaxidion.com/ecritoire/images/ecritoire.gif[/img]

05.08.2012 04:35
Prof Z

DESIGN DE LA DEMANDE VS DESIGN DE L’OFFRE
« Ecritoire :Petit meuble qui contenait ou renfermait les choses nécessaires pour écrire, dessiner » … Ora ito revisite cette typologie désuète avec un rouleau de papier qui fait reference au parchemin enroulé du diplôme de design qu’il n’a pas eu ou au brainstorming de son studio rempli de diplômés des meilleures écoles de design…. Pour Habitat c’est parfait. [img]http://meuble-hab.maisondujour.fr/miniature/bureau-enfant-kids-work-ora-ito-habitat–250885630489.jpg[/img]

05.08.2012 05:10
Prof Z

il Y A UN VRAI TRAVAIL DE DESIGNER a FAIRE sur l’écritoire à clavier
[img]http://www.laptop-ergonomics.com/images/laptop-stand-recline.gif[/img]

05.08.2012 05:23
Prof Z

le bureau en pente de DESIGNER NORVEGIEN Jenk-Design-Office est un Bang et Olufsen du bureau d’interieur…
[img]http://www.furniturecozy.com/wp-content/uploads/2011/06/Slope-Desk-by-Oslo-based-Jenk-Design-Office.jpg[/img]

05.08.2012 05:34
Prof Z

[img]http://www.thehomelicious.com/wp-content/uploads/2011/06/slope-desk-jenk-design-office-1.jpg[/img]

05.08.2012 05:35
Prof Z

Le pupitre bureau metaphorique de julie legros me fait penser à des bolidistes italiens comme Pierangelo Caramia,Daniele Cariani,Maurizio Castelvetro,Maurizio Corrado,Dante Donegani, Fabrice Galli,John Thomas Garattoni,Massimo Iosa Ghini,Stefano Giovannoni,Plus Bepi,Massimo Mariani, Mastro Giusi, Anna Perico, Roberto Semprini, Ernesto Spicciolato, Guido Venturini qui aurait recontrer par accident Carlo Molino

05.08.2012 06:23
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?