Cupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par Nendo

29 mars 2012 /
9 commentaires

Cupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par Nendo

Nendo, designer japonais est maintenant un habitué du Blog Esprit Design, imaginatives, décalées, mais toujours pleines de sens, l’ensemble de ses créations ne laissent pas indifférent.

Une réinterprétation du traditionnel verre/bol à nouilles japonaises, quand la forme légèrement modifiée fait passer l’objet de contenant jetable à œuvre d’art en céramique.

Une série réalisée pour le musée Yokohama du Japon.

Cupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par NendoCupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par NendoCupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par NendoCupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par NendoCupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par NendoCupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par NendoCupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par NendoCupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par NendoCupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par NendoCupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par NendoCupnoodle verres ordinaires ou extraordinaires par Nendo

Plus d’informations sur le designer : Nendo

via

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. De plus en plus de designers connus écrivent un « scénario de design » qui est mis en oeuvre par leur studio et/ou par un studio extérieur. On pourrait même arriver à un designer sans studio comme il y a des artistes sans atelier fait avec des prestatataires de service. Le prestataire des suédoises de Front design est le designer numérique luxembourgeois Hervé Steff de la compagnie Insideko. Je me suis d’ailleurs « fritté » avec Patrick Jouin qui a surinvesti en mettant beaucoup de moyens humains et techniques de son studio pour aboutir à un tabouret « chef d’oeuvre » muséable par le Moma….« La notion de chef-d’œuvre était anciennement la preuve de l’excellence que devait présenter l’artisan pour être promu à la maîtrise dans sa corporation.
    Il est aujourd’hui détourné de son sens premier par le système de attribution et par le design de signature. Le créateur et directeur du red dot award Peter Zec qui a été aussi président (2005-2007) du Conseil international des sociétés de design industriel (ICSID), avait d’ailleurs refusé de décerner un red dot award à une star du design mondialement connu car il n’avait strictement rien fait sur le projet qu’il s’attribuait.

    http://www.youtube.com/watch?v=_2nlonN8Z-Y

  2. Nendo n’est pas un designer japonais .C’est devenu une quasi marque comme Ora Ito, une machine créative comme Ora Ito, comme Karim Rashid. Oki Sato japonais du Canada( Karim Rashid est un egyptien du Canada) a crée ce studio à Tokyo puis à Milan avec exclusivement des designers japonais. Il est composé de Koichiro Oniki,Yoshiko Takahashi, Hiroyuki Sato, Yuki Funakoshi, Takeshi Taniguchi, Daisuke Shiba, Miho Nemoto, Shintaro Mori, Seiji Oguri, Takashi Auchi, Yukiko Tomotsune, Fumiyo Yoshio,Chizuko Yamaguchi, Oki Yohei,Takahiro Ikeya, Satoko Tanaka et…. Sayaka Ito, Akihiro Ito.
    Le point commun avec Andy Warhol et que ce dernier avait beaucoup d’assistants qui faisaient du Andy Wharol. C’est un precurseur de l’industrialisation de l’art que l’on connaît aujourd’hui avec des stars de l’art contemporain.
    Je suis d’accord sur les qualificatifs de Vincent sur le design de la « création » Nendo » imaginatives, décalées, mais toujours pleines de sens »…
    S’agit il d’un design que l’on peut attribuer à Nendo? Non la déformation numerique d’un vase avait été faite par Cedric Ragot puis par Front Design.
    Ici il s’agit d’une récréation, d’un minute sketche non pour le packaging des nouilles minutes mais pour un vase. C’est de la déformation formelle par stretching, du squashing, du melting par un logiciel 3D à la portée de tout designer contemporain. Ce n’est pas pour le musée de l’art de Yokohama mais pour un musée de la nouille de la société Nissim qui a inventé cette junk food, ce fast food en contradiction totale avec la culture japonaise. C’est pour les 4O ans de l’invention d’une américanisation de la société japonaise pendant l’occupation américaine. C’est un vase dérivé du packaging du bol de nouille, c’est donc un objet promotionnel, un produit dérivé événementiel pour une marque japonaise.C’est du design au service du marketing( on peut même dire asservi par le marketing), en aucun cas une oeuvre d’art…

  3. @Fred de F
    J’ai du mal à voir un point commun avec le pop (corn) art…

  4. En 1962 Andy Warhol leader du mouvement Pop Art élève la campbell’s soup au rang d’icone
    En 2012 ….les noodles icones de la culture japonaise ???

  5. Post
    Author
Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design