Rocker le rocking chair simplifié par Pinestone

13 mars 2013 /
11 commentaires

Rocker le rocking chair simplifié par Pinestone

Pinestone, studio de création australien nous présente sa collection baptisée Rocker, réinventant le rocking chair de façon simplifiée.

Ainsi, fauteuil Rocker 2.1 et le banc Rocker 03 se composent d’uniquement 4 pièces de bois à assembler, l’assise, le dossier et les deux accoudoirs venant former l’arrondi permettant la bascule à l’ensemble.

On peut alors se poser la question de la solidité de l’ensemble, ainsi que de sa durée de vie…

Rocker le rocking chair simplifié par Pinestone Rocker le rocking chair simplifié par Pinestone Rocker le rocking chair simplifié par Pinestone Rocker le rocking chair simplifié par Pinestone Rocker le rocking chair simplifié par Pinestone Rocker le rocking chair simplifié par Pinestone Rocker le rocking chair simplifié par Pinestone Rocker le rocking chair simplifié par Pinestone

Le fauteuil est également décliné en version enfant.

Plus d’informations sur le studio : Pinestone

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. Post
    Author
  2. C’est ce qui s’appele plancher en design dans tous les sens du terme

  3. Post
    Author
  4. LA FAIBLESSE DE SES 2 PROJETS, C’EST D’ ETRE UNE OEUVRE FERMé….
    Plus un projet de design est ouvert, plus il se rapproche de l’art contemporain, plus il entre dans le débat… Cette stratégie border line utilisée par de nombreux designers connus dot Starck permet des commentaires, des thèses qui sont autant de prothèses qui parasitent la lecture de l’oeuvre et impliquent des contre sens.

    « Pour Umberto Eco, une oeuvre est « un objet doté de propriétés structurales qui permettent, mais aussi coordonnent, la succession des interprétations ». Dans toute oeuvre d’art coexistent une pluralité de signifiés. Sans cesser d’être d’elle-même, l’oeuvre peut être envisagée et comprise selon des perspectives multiples. Elle peut être appréciée différemment par chaque spectateur selon sa personnalité, ses goûts, sa culture, ses préjugés, etc… Mais pour les artistes contemporains, l’ambiguité est volontaire. C’est une finalité explicite de l’oeuvre, souvent préférée à toute autre, portée parfois jusqu’aux limites les plus extrêmes, comme chez James Joyce.
    Umberto Eco introduit le concept d’oeuvre ouverte pour désigner celles qui sont dotées de larges possibilités d’interprétation. Elles ont recours à l’informel, au désordre, au hasard, à l’indétermination, à la possibilité d’un choix pour l’interprète, à la participation du spectateur, à l’inachèvement de l’oeuvre, etc… des possibilités qui existaient avant l’époque moderne, mais que les artistes utilisent désormais de manière consciente, intentionnelle, comme facteurs de liberté. L’ouverture devient un principe de création. Alors que les oeuvres classiques tendent à confirmer les structures communément acceptées à leur époque, les oeuvres contemporaines tendent à rompre les lois de probabilité et les prémisses mêmes des langages dont elles se servent. »

  5. D’ECHO A ECO…LES CONTRAINTES DES AUTEURS…
    Hier soir j’ecoutais Umberto Eco qui a vendu 30 millions de livres qui ne sont pas des roman de gare…il disait qu’il se fixais de grandes contraintes…
    Croire que le design d’auteur est un design sans contrainte est assez frequent chez les designers industriels qui subissent les contraintes de tous les services de l’entreprises et de ses marchés.
    Un peu de wiki pediatre : Reconnu pour ses nombreux essais universitaires sur la sémiotique, l’esthétique médiévale, la communication de masse, la linguistique et la philosophie, il est surtout connu du grand public pour ses œuvres romanesques.Titulaire de la chaire de sémiotique et directeur de l’École supérieure des sciences humaines à l’université de Bologne, il en est professeur émérite depuis 2008.

  6. @ vincent bed
    ICI L’ECHO EST PLUS FORT ….
    Pas facile d’exister avec 4 planches. Ce designer qui a travaillé pour LG connait le poids des contraintes du design industriel… Pour son design d’auteur, il a donc placé la barre des contraintes plus haut que Pinestone
    Seungji Mun reussit la prouesse de faire aucune perte de bois et de faire 4 sièges differents…
    Ses canapés pour animaux domestiqués et humains valent le coup d’oeil….

  7. Post
    Author
  8. Post
    Author
  9. Post
    Author
  10. tou projet en planche fait reference à Mari [img]http://duendepressrelations.files.wordpress.com/2009/11/faut-ext-bois-2.gif?w=460[/img]

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design