Des fixations murales en guise de mobilier par le Studiolow

28 novembre 2023 /
Pas encore de commentaires

Héloïse Charital et Ismaël Rifaï se sont rencontrés sur les bancs de l’école, à la Design Academy Eindhoven. Designers de formations, les deux âmes créatives se considèrent avant tout comme des artistes. Leur créativité rend un hommage significatif aux expressions authentiques et culturellement enracinées du design qui nous entourent dans la vie de tous les jours. En 2019, ils décident de fonder leur studio de design, à Marseille, et occupent une résidence à Artagon durant deux ans. Les deux acolytes du Studiolow ont déjà exposé ses pièces de mobilier au sein de lieux culturels prestigieux tels que le Design Museum London ou encore la galerie Friedman Benda New York.

Studiolow a su marquer les esprits lors du Prix Régions Sud Design 2023 avec leur première collection de mobilier (not familar). Leur volonté a été de donner une nouvelle fonctionnalité à un objet pourtant ordinaire : la fixation murale métallique. Heloise et Ismael ont éprouvé cette volonté de révéler son potentiel tantôt technique, tantôt esthétique.

Le Blog Esprit Design a voulu en savoir plus sur la conception de ces pièces de mobilier pour le moins insolites. Rencontre.

Quel est l’univers de votre studio ?

Notre studio de design se situé entre la recherche et de la création. Nous concentrons notre travail sur des thèmes spécifiques tels que le mouvement, la contrainte et les formes vernaculaires. En partant d’une approche anthropologique, nous nous engageons dans des phases de recherche initiales qui s’apparentent à un « travail de terrain ». La collecte d’informations au cours de cette étape alimente nos processus de conception ultérieurs, dans le cadre desquels nous réalisons nos œuvres principalement au sein de notre studio. Notre identité, connue sous le nom de Studiolow, s’inspire du cabinet de curiosité italien Studiolow. L’ajout d’un « w » à notre nom est un clin d’œil ludique à nos expériences d’études à l’étranger et à notre penchant pour les tournures fantaisistes.

Comment l’idée de créer cette collection vous est venue ?

De multiples facteurs ont motivé notre décision de développer cette collection de meubles. Tout d’abord, nous avons trouvé des fixations murales métalliques en quantité importante, généralement dans la rue ou disponibles en seconde main. Ce matériau est d’une qualité exceptionnelle, ce qui est particulièrement appréciable compte tenu du coût élevé des métaux à l’heure actuelle. En outre, notre initiative a été motivée par le désir d’innover et d’exploiter ce matériau, traditionnellement utilisé de manière conventionnelle jusqu’à présent.

Pourquoi l’avoir nommé (not) familiar ?

Le nom s’inspire du phénomène de « uncanny valley », un terme utilisé pour décrire quelque chose de familier mais qui présente une légère déviation qui le rend quelque peu étrange ou troublant.

Quelles pièces de mobilier la composent ?

La collection se compose de trois pièces distinctes : une chaise, un lustre et un ventilateur. Ces meubles partagent une composition structurelle commune, composée d’éléments identiques – crémaillères métalliques, rails et connecteurs imprimés en 3D – permettant une configuration modulaire. Selon la fonction prévue, le lustre incorpore des éléments d’éclairage, tandis que le ventilateur intègre un moteur dans ce cadre commun.

Pouvez-vous nous en dire plus sur leur conception ?

Pour ce projet, les pièces modélisées en 3D servent de connecteurs permettant ainsi la fixation des éléments. Au lieu de collaborer avec des artisans, nous avons pu compter sur l’aide précieuse de notre stagiaire, Pablo Aviges.

Quel message vouliez-vous faire passer à travers cette collection ?

Notre objectif était de remettre en question les contraintes de la production industrielle, en explorant ses limites, même d’un point de vue psychologique. Essentiellement, ces éléments métalliques ont conventionnellement adhéré à une utilisation routinière, bien qu’ils recèlent un immense potentiel d’expression créative. Cette collection incarne notre volonté d’élargir les possibilités sculpturales en utilisant ce matériau et en multipliant nos explorations. L’aspect fonctionnel sert de véhicule pour présenter un discours sur les formes omniprésentes dans notre vie quotidienne et pointer du doigt l’uniformisation de ces formes.

 

Plus d’information sur le Studiolow

By Blog Esprit Design


Gallerie (8)

ImageImageImageImageImageImageImageImage
À propos de l'auteur
Image
Marine Mimouni
Journaliste indépendante depuis plus de deux ans, Marine s’est prise de passion pour le design, l’architecture et l’artisanat. Elle a développé un goût et un regard sensible pour la beauté et le fait-main au cours de ses multiples voyages. Amoureuse des mots depuis son plus jeune âge, Marine ne cesse de transmettre des émotions dans ses écrits. @marine.mimouni

Laisser un commentaire

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design