Projet étudiant : DCC, la chaise d’espaces publics flexible de Frederic Ratsch

Frederic Rätsch, designer industriel allemand et spécialiste des matériaux de performance chez la marque DuPont ™, spécialiste en sciences de l’ingénierie, révèle DCC la chaise issue du projet de fin d’études « une assise flexible dans les espaces publics ».

Projet étudiant : DCC, la chaise d'espaces publics flexible de Frederic Ratsch Projet étudiant : DCC, la chaise d'espaces publics flexible de Frederic Ratsch

Pour le projet DCC (Double Cantilever Chair), l’objectif de Frederic Rätsch visait à créer une chaise pour les espaces publics ainsi que pour le marché contractuel, utilisant les qualités de haute performance de l’élastomère thermoplastique flexible de DuPont ™ Hytrel®. L’utilisation de ce type de matériau augmentait le confort de la plupart des chaises en plastique « solides ».

« Pour atteindre un design exceptionnel, un confort et un mouvement extraordinaires, l’objectif était de concevoir la typologie la plus exigeante d’une chaise, une chaise en porte-à-faux« , explique le designer.

Le projet de la chaise DCC a pour thème principal flexibilité. Cette notion est abordée dans différents scénarios : la flexibilité dans le mouvement, dans le contexte et dans les postures assises. Jusqu’à présent, il n’y a que deux chaises de ce type sur le marché mais elles ne présentent pas la flexibilité maximale que l’on pourrait attendre d’elles. Le contexte de la flexibilité de l’espace public concerne l’intérieur et l’extérieur des cafés, des restaurants, des cantines, des musées, des bibliothèques, des universités, etc. Dans le processus de fabrication, la chaise DCC a été consciemment conçue avec la recherche d’un contexte particulier, d’un matériau particulier, d’une histoire du design particulière et du comportement assis.

Projet étudiant : DCC, la chaise d'espaces publics flexible de Frederic Ratsch Projet étudiant : DCC, la chaise d'espaces publics flexible de Frederic Ratsch

« Il est essentiel que le design ne devienne pas quelque chose d’arbitraire ou de stylisé. Par conséquent, cette chaise est caractérisée par la nécessité de la mettre sur une table pour nettoyer le sol, la nécessité qu’elle propose ce facteur d’agilité, et qu’elle s’adapte aux qualités extérieures« . – Frederic Rätsch

La chaise DCC atteint le confort des meubles rembourrés. Elle dispose d’une assise élastique en hytrel®, qui permet l’adaptation au corps. Visuellement, elle apparait totalement plate et solide. Elle fourni un moment surprenant en étant réellement souple et flexible. Le processus de conception a été conduit par un échange constant entre l’ordinateur et la fabrication de modèles à grande échelle. Les modèles CAO ont été utilisés comme un outil pour enregistrer le processus et permettre des évaluations, des tests d’empilabilité et des arrangements contextuels.

Projet étudiant : DCC, la chaise d'espaces publics flexible de Frederic Ratsch Projet étudiant : DCC, la chaise d'espaces publics flexible de Frederic Ratsch

Alors que les maquettes en fil et en carton ont aidé à définir l’idée de conception, d’autres modèles en mousse de polystyrène ou en contreplaqué ont permis d’évaluer le confort de base des sièges. L’institut de traitement des matières plastiques d’Aix-la-Chapelle, en Allemagne, a soutenu le projet en produisant un prototype grandeur nature imprimé en 3D, qui utilise l’Hytrel® pour la coque du siège afin de présenter la flexibilité souhaitée.

« Dès le début, l’observation de la posture assise des gens et une compréhension holistique du projet ont été la clé. Contrairement à d’autres projets, il n’était pas possible d’utiliser le matériel réel de la chaise dans son processus. Cela a donc demandé une approche très différente dans la totalité du projet« . – Frederic Rätsch.

Projet étudiant : DCC, la chaise d'espaces publics flexible de Frederic Ratsch Projet étudiant : DCC, la chaise d'espaces publics flexible de Frederic Ratsch

Frederic Rätsch a étudié le design industriel à l’Académie des Beaux-Arts et du Design de Muthesius à Kiel, en Allemagne, où il a obtenu son diplôme en 2014. Il a ensuite travaillé à l’Atelier Steffen Kehrle à Munich. Puis, il a déménagé à Londres pour poursuivre ses études au sein du programme Design Products Masters du Royal College of Art, dont il a été diplômé en juillet 2017. Il a récemment travaillé pour le studio de design Sam Hecht et Kim Colin Industrial Facility et Eric Degenhardt Industrial Design.

Frederic est fasciné par les objets du quotidien et surtout par la production industrielle perfectionniste. Il croit en la durabilité à travers des relations émotionnelles durables entre l’être humain et l’objet. Repousser les limites, questionner les typologies connues et proposer de nouvelles solutions à l’échelle industrielle représentent ses principaux objectifs.

Plus d’informations sur le designer Frederic Rätsch

Retrouvez notre sélection de projets en provenance d’Allemagne

Retrouvez notre sélection de projets concernant les Chaises

via

By Blog Esprit Design


Voligne - Sandy Rubio
Architecte d'intérieur chez Voligne - Studio de création
Le rythme fait partie des principales caractéristiques artistiques. Plus concret en musique ou mis en évidence en danse, il se distingue également en architecture, peinture, poésie ou encore au cinéma. Plus généralement, notre environnement est rythmé, notre quotidien est rythmé, notre corps est rythmé. Tout est une question de rythme. A chacun la création de sa rythmique : nous sommes tous nos propres compositeurs, à nous de créer notre harmonie.
2 commentaires

Le design est aussi une entrée  en  belle forme , en esthetique…. et là  je suis bien moins convaincu  par le projet et le portfolio du designer allemand basé  à  Londres. Je ne crois pas que ce soit  un jugement de goût  arbitraire  mais plutôt  une conséquence  esthetique de vouloir mettre la chaise sur la table…….

16.05.2018 02:36
Prof Z

Je ne voudrais pas vous mettre en porte à faux  mais votre article est selon moi  incompréhensible… aussi bien en typologie mobilière qu’en matériologie….Je serai comme d’habitude censuré  pour ne pas déplaire à  je ne sais qui. Il faut confier l’enquete à Dupont et Dupont car on est en pleine fiction… Si j’ai bien compris, il y a 3 produits Dupont en question dans ce projet dont 2 non cités  dans l’article…car une chaise en elastomere,  c’est une chaise en caoutchouc… 

17.05.2018 04:15
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?