Bahut et Commode Diamanti par Alberto Biagetti

05 avril 2012 /
47 commentaires

Le designer italien Alberto Biagetti nous propose une collection de meubles Bahut et Commode sous l’appellation Diamanti (Diamant) directement inspiré du Palais Diamant à Ferrare.

Facettes, acajou, couleurs pops, chaque pièce est unique et se présente telle une oeuvre d’art à exposer. Le contraste entre intérieur est continuellement préservé, couleur extérieure, matière brute à l’intérieur et inversement.

Du mobilier qui semble vouloir se défendre, seul, face aux agressions humaines, repoussant leur utilisation !

Une collection prochainement présentée lors de la Milan Design Week 2012.

Plus d’informations sur la collection : Biagetti

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. Ray eames [img]http://kpbs.media.clients.ellingtoncms.com/img/photos/2011/12/14/EAMES_7_tx800.jpg?aae402d4163f394116c3dd6e602f75682c526327[/img]

  2. Post
    Author
  3. Geometric wallpaper from Cole & Son
    collé sur armoire [img]http://flodeau.com/wp-content/uploads/2012/05/Cole-Son-Circus-wallpaper-FLODEAU.COM-1.jpeg [/img]

  4. Post
    Author
  5. Ce meuble correspond au retour aux années 80,le design eighties,au groupe Memphis et Alchimia. L’archétype du design des années 80 élitiste italien des formes certes rectilignes, mais intéressantes, car novatrices, décalées avec un peu de « déconstructivisme » et le tout et agrémenté par des couleurs « joyeuses »
    et une certaine ironie. Je ne retrouve ici que la déclinaison méthodique d’un territoire mais l’objectif est ailleurs…faire renaître sa collaboration avec Guerriero pour la reinjecter dans la mode…
    http://www.youtube.com/watch?v=EUJuFAB557g&feature=related

  6. LE DESIGN DES GRAPHISTES NE MANQUENT PAS DE RELIEF?
    Le début du commentaire traduit de Stylepark « Il est rare pour un graphiste (deux, dans ce cas) d’aller dans le domaine du design mobilier. Nous devons aller loin dans le temps pour les trouver, à l’époque des hauts-reliefs et bas. C’est exactement ce que Antoine Audiau et Manuel Warosz ont fait, NEW BAHUT PAR ANTOINE ET MANUEL « . Si je regarde le travail de bahut (au sens d’étudiant) du jeune designer mexicain Joel Escalona et celui moins commode d’un vieux de la vieille du design radical italien Alberto Biagetti, je me dis que c’est un travail de graphiste qui travaille une surface en relief avec des formes géometriques simples, la pointe de diamant. Quand un mexicain copy cat de Karim Rashid oublie les couleurs,ce qui est paradoxal, un italien lui donne une leçon non de design mais de storytelling, de territoire de designer, de cohérence et d’attribution.
    http://www.blog-espritdesign.com/mobilier/new-bahut-par-antoine-et-manuel-1419

  7. La désirabilité sociale désigne le biais qui consiste à vouloir se présenter sous un jour favorable à ses interlocuteurs. C’est ce que fait Alberto Biagetti. Mais la désirabilité de la pièce( un mélange de désir, d’envie , de convoitise) , sa « collectionnabilité »( sa possibilité d’entrer dans une collection) aussi bien en collection privée qu’ en collection d’ entreprise ou muséale est faible. D’ou l’option pièce unique prise par Alberto Biagetti. Dans ce livre Collecting Design d’ Adam Lindemann on retrouve d’ailleurs une pièce d’Alessandro Guerriero

    http://www.fastcodesign.com/1663125/9-of-the-worlds-most-collectible-furniture-pieces-slideshow#4

  8. @billyjul
    Les comments PROF Z fonctionnent comme des lunettes à réalité augmentée
    destinée avec élargir et approfondir le champ de vision et d’attention des amateurs de design… Par fertilisation croisée des professionnels ou des amateurs, inventeurs, des ingénieurs, des designers peuvent innover…
    Comme l’a dit très justement un commentateur qui est devenu un partenaire de conflit qui demande ici et là mon exclusion des blogs « Le Prof Z contextualise sans affect ».
    http://www.youtube.com/watch?v=BzBY0OPXn88

  9. “Felix qui potuit rerum cognoscere causas.” (“Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses”) Virgile

  10. @billyjul
    En design comme dans beaucoup d’autres domaines, c’est( hélas) la notoriété qui donne de la valeur au projet,c’est ( hélas) le parcours qui donne de la valeur au discours, c’est le territoire que construit le designer qui permet l’individuation, la différenciation, la valorisation.
    Joel Escalona a 22 ans. Il est mexicain n’a pas fait une école de design top 20….Il est pour la première fois à Milan édité par un éditeur italien

    Alberto Biagetti
    Alberto Biagetti a commencé à travailler à l’atelier d’architecture Luca Scacchetti en 1994. En 1995, il a collaboré avec Sergio Calatroni sur un certain nombre de projets de design et en collaboration avec Alessandro Guerriero, a fondé l’école d’Art, Architecture et Design appelé FUTURARIUM à Ravenne, en Italie. En 1996, il a travaillé de nouveau avec Guerriero et ouvert le studio RADIOSITÉ, un atelier de création libre de hiérarchie où les concepteurs, les étudiants et les artisans travailler ensemble.
    Biagetti a travaillé avec de nombreuses écoles, associations culturelles et des entreprises telles que: Yoox.com, Studio Azzurro, RaiSat, Fiat, La Triennale de Milan, Alessi, Bastogi Spa, Elio Fiorucci et Post Design. Ces collaborations ont inclus ldesign et projets d’architecture et la création de la communication et des projets de conception web.
    Les œuvres de Biagetti ont trouvé leur place dans des galeries et collections privées . Biagetti vit et travaille actuellement à Milan.
    Alessandro Guerriero
    Un catalyseur très influent dans une grande partie du design avant-gardiste, et architecte italien Guerriero théoricien du design, a fondé le Studio Alchimia à Milan en 1976, dont les membres comprenait Alessandro Mendini , Andrea Branzi , Ettore Sottsass , et Paola Navone. En 1982, il a reçu le Compasso d’Oro pour sa recherche en design et a été impliqué dans la fondation de l’ Académie Domus de Milan. D’autres projets novateurs ont inclus la création de la Futurarium à Ravenne en 1995, un laboratoire sans frontières disciplinaires, l’ouverture d’un nouveau studio, « radiosité », avec Alberto Biagetti la fin de 1996, un nouveau Musée Benetton avec Alberto Toscani et le della Casa Felicità pour le Alessi à Omegna . Ses livres ont inclus Elogio del banale (Éloge de la banalité), Progetto infelice (projet Malheureux), et Disegni alchimia (dessins Alchimia).
    tableau Biagetti+ Guerriero
    http://catalogue.drouot.com/ref-drouot/lot-ventes-aux-encheres-drouot.jsp?id=1519661
    Table et chaise par Alessandro Guerriero pour Alchimia
    http://www.lagaleriemoderne.com/gallery.php?lang=en&id=256
    http://curbed.com/tags/alessandro-guerriero

  11. moi aussi je fait de la facette, alors comme sa!
    @profz tout ce que tu a publier est globalement supérieur pour moi ce qui est présenté plus haut
    😉

  12. Je trouve même ce design? d’ Alberto Biagetti très prédictible…

  13. Post
    Author
  14. Post
    Author
  15. Post
    Author
  16. @Chapa
    Je suis d’accord avec toi. Il y a trop sans doute trop de déclinaisons. La table est inutile mais il s’agit de pièces uniques peinte à la main vendue par la Galerie Colombo de Milan
    Je vois plus une référence à Arlequin, à Arlecchino en italien, personnage type de la commedia dell’arte que de l’art….

  17. Post
    Author

    @Chapa : en effet, la table n’est pas du plus bel effet à mon goût.
    Après il a poussé sa déclinaison jusqu’au bout, la collection est complète…

  18. Quand le design et l’art se mélange, difficile de trouver la frontière. Je trouve ces projets intéressants, peut-être un peu trop de déclinaisons (surtout par la table…).

  19. Le designer mexicain Joel Escalona avec sa collection rocky ne l’a pas inscrit dans l’histoire du design ( Alexandro Mendini, Memphis) ni dans l’histoire italienne de l’architecture. Ce qu’a fait Biagetti
    Le Palazzo dei Diamanti (en français Palais des diamants) est un célèbre palais du centre historique de Ferrare, en Émilie-Romagne. Il est aussi l’un des exemples les plus marquants de l’architecture européenne de la Renaissance. Il est construit en 1492 dans l’axe de l’Addizione Erculea (it), par l’architecte Biagio Rossetti. Il est caractérisée principalement par le style bugnato qui marque le relief des façades du bâtiment avec plus de 8 500 blocs de marbre taillés en forme de pointe de diamant.
    http://freshome.com/2010/09/19/intriguing-furniture-designs-by-joel-escalona-rocky-collection/

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design