Découverte du Studio Wieki Somers

/ 2 commentaires

Découverte du Studio Wieki Somers

Studio Wieki Somers formé par le duo Wieki Somers et Dylan Van Den Berg en 2003 est un studio Hollandais basé à Rotterdam. Ces productions se caractérisent par une grande sensibilité aux matières et aux modes de productions.

Souvent produits en petites séries, en partenariat avec des manufactures, des musées ou des galeries internationales, les objets de ce studio explorent l’extraordinaire et la fantaisie. Leurs méthodes créatives : le glissement surréaliste, le détournement des codes esthétiques ou sémantiques et la manipulation des techniques de production.

Dans ses premières années d’existence, avec des projets tels que Trophies (2004), Bethboat (2005) ou Faded Glory (2007), le Studio Wieki Somers s’inscrit dans la continuité idéologique du design critique Hollandais mené par le groupe Droog. Certains de ces projets sont d’ailleurs édités par ce dernier.

Par la suite, le travail du Studio Wieki Somers se démarque, en orientant ses recherches non seulement vers la conception fonctionnelle et conceptuelle, propre au design Hollandais des années 90, mais aussi vers une recherche esthétique.

Observons tout d’abord, un projet majeur du studio. Mitate est une collection de septs lampes exposée à la Galerie kreo (Paris) en 2013. Suite à plusieurs voyages au Japon, Wieki Somers a imaginé ces luminaires en s’inspirant de l’esthétique du Japon médiéval (XVIsiècle).
Les codes de la culture nippone, ses techniques, ses matières sont ainsi réinvesties dans sept paysages/personnages aux formes à la fois nouvelles et familières :

Découverte du Studio Wieki Somers Découverte du Studio Wieki Somers Découverte du Studio Wieki Somers Découverte du Studio Wieki Somers Découverte du Studio Wieki Somers Découverte du Studio Wieki Somers Découverte du Studio Wieki Somers Découverte du Studio Wieki Somers

Chaque lampe, par l’utilisation particulière des matières, de leurs courbes, de leurs transparences et de leur brillance, proposent des qualités de lumière distinctes.

Ces lampes par leur inspiration Japonaise sont une invitation à la découverte et au voyage. Elles illustrent le terme japonais « Mitate », qui donne son nom à la collection et qui signifie : « la perception d’un objet d’une manière non habituelle, un moment ou l’on contemple une chose comme si il s’agissait de quelque chose d’autre ».

Plus récemment, le Studio Wieki Somers confirme son intérêt pour la culture Japonaise en travaillent avec la poterie Koransha. Le « tea sets » dessiné par le studio Hollandais détourne un technique ancienne qui consiste à projeter la teinte sur de la céramique en se servant de pochoirs métalliques. Ici les pochoirs utilisés sont les ustensiles même du set de thé.

Découverte du Studio Wieki Somers Découverte du Studio Wieki SomersDécouverte du Studio Wieki Somers

Découverte du Studio Wieki Somers

On voit alors apparaitre des ombres blanches qui se diffusent sur des aplats de couleurs, dans un jeu de pleins et de vides propre à la l’art de l’estampe Japonaise.

Découverte du Studio Wieki Somers Découverte du Studio Wieki Somers Découverte du Studio Wieki Somers Découverte du Studio Wieki Somers

Merci à Rémi pour sa première contribution sur BED pleine de sensibilité.

Plus d’informations sur les designers : Studio Wieki Somers

Retrouvez notre sélection de LUMINAIRES

By Blog Esprit Design


Rémi Taulemesse
Les objets véhiculent des signes. Signes esthétiques, fonctionnels ou structurels. Cessignes sont un langage propre à l’objet que chaque designer manipule à sa manière. C’estce langage qui donne du sens à l’objet, qui permet sa compréhension, son appropriationaffective ou culturelle. C’est ce langage qui permet à l’objet de raconter une histoire.
2 commentaires

Rémi Taulemesse pour sa première contribution a BED travaille sur la langue des signes des objets. Bravo Remi, la critique et la philosophie ! Hélas pour le quidam,  pour l’homme de la rue qui ne maîtrise pas  sa propre langue, pour l’élève  qui n’arrive pas à s’élever au sommet de la tour  de Pisa ,  ce n’est pas très clair…  C’ est  beau. Cela me plaît…..sans concept ? et j’ajoute pour l’expert  que  le studio-wieki-somers  reprend  aussi les codes hollandais …Bravo Remi, la critique et la philosophie du design ne se font pas hors sol comme Steph Via.l que j’ai écouté hier en pod cast    apres  un grand designer radical italien et un  archi expert  français , il se fait face à l’objet qui vous parle  mais aussi comme un  clinicien qui le met en observation, comme un enquêteur qui le questionne.  Voila Deleuze est quelquefois éclairant  plus comme prof que comme écrivant…

07.12.2016 08:52
Prof Z

 Quand on ne connait pas  Wieki (Somers), on va dans Wiki  (Pédia) … et je dois dire que j’y trouve  en quelques lignes ce que  je resume  ainsi en   figure de designer : designer de galerie  hollandais ( la première cité  par Google est la galerie Kreo, Paris) qui enseigne dans l’ecole qui l’a formé DAE Eindhoven. Donc logiquement bleu  de Delf et bleu de Sevres  et toute la panoplie  de Li Ekel koort qui jalonne  le debut d’une carrière de cranes de bête , de pierres brutes , de fourrures…… Je trouve que là il rentre dans le rang des étudiants et des etudiants  qui sont devenus professeurs ( même figure de designer)  du master class Workshop de luxe de l’Ecal de Lausanne pour Bernardaud….. la notoriété  et la rareté en plus. http://www.dish-d.fr/bacasable/public/2011%2009%2017%20Bernardaud/Ecal%204.jpg

07.12.2016 11:15
Prof Z

Qu'en pensez vous?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?

ABOUT  BED
Le Blog Esprit Design est comme son nom l’indique un blog dédié au Design présentant une certaine vision, de l’idée à la création, de l’inspiration à la fabrication, de la main à l’outil, de l’artisan au designer.