The Woonling Collection, fauteuil et transformation par Karoline Fesser

05 janvier 2012 /
35 commentaires

The Woonling Collection, fauteuil et transformation par Karoline Fesser

Karoline Fesser, designer allemande d’origine polonaise nous présente une collection de mobilier et assises nommée The Woonling Collection.

Une collection évolutive, où chaque pièce peut se transformer, s’associer, Karoline Fesser explore l’évolution des situations et usages dans nos chambres.

Chaque élément, tel un organisme vivant (Coquillage ? Fossiles ? Végétation ?) peut évoluer, le grand coussin pourra alors passer en un instant de tabouret à pouf et inversement. Puis une multitude de coussins pourront venir s’ajouter format une pièce plus accueillante dans un dégradé de bleu et vert.

The Woonling Collection, fauteuil et transformation par Karoline FesserThe Woonling Collection, fauteuil et transformation par Karoline FesserThe Woonling Collection, fauteuil et transformation par Karoline FesserThe Woonling Collection, fauteuil et transformation par Karoline FesserThe Woonling Collection, fauteuil et transformation par Karoline Fesser

Plus d’informations sur la créatrice : Karoline Fesser

via

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. CONCLUSION: un très bon projet sans doute des détails de finition et une palette couleurs à revoir … Le Dieu (de l’édition) est dans les détails….

  2. @ Maxence
    Le Design raconteur d’histoire. D’abord il en raconte à son client. Starck est un maître. Le designer ou plutôt plus souvent l’éditeur enveloppe ensuite son projet dans un magazine déco qui en raison de la pression capitalistique sur les journalistes et redacteurs de tout poil reprend les textes des relations presse ….
    Je crois à l ‘image immédiate du produit et au nom du produit et à une sorte de base line. Point barre. Le reste construit le territoire du designer et structure l’imaginaire du regardeur…

    @Xit
    Goude comme Hochney pouvaient faire du design d’objet, de meuble et de luminaire, du design d’espace avec qq bras droits…. par contre un designer ne peut être Hochney ou Goude même si Guisset est à la périphérie de son univers. Son core business est la scénographie, pas le design

  3. @Prof Z
    Bien sur c’est plus compliqué!!
    Il y a beaucoup plus de paramètres dont ceux liés personnellement au créateur.
    Mais c’est plus facile de distinguer et d’expliquer dans un premier temps ces 3 grandes familles.

  4. @Maxence
    Donc tu aurais trois curseurs (la technique,l’usage l’esthétique) qui évoluerait en fonction du secteur .La grille d’évaluation de projet et de collaboration designer éditeur est , à mon avis , beaucoup plus complexe….

  5. @Prof Z
    il n’y a pas de mauvais…il y différents choix 😀
    nous travaillons avec 3 curseurs :
    – la technique
    – l’usage
    – l’esthétique
    ces 3 curseurs diffèrent selon l’univers (médical, loisirs, art de la table…)

  6. @Xit
    La peinture montage photographique pop californien de David Hockney n’est vraiment pas ma tasse de café grec….
    Tout séducteur triche par amour de la beauté. Le designer est un séducteur pas un artiste…..

  7. « The moment you cheat for the sake of beauty, you know you’re an artist. »

    David Hockney

  8. @ Maxence @ François Mangeol
    Pour être plus clair, je ne crois pas à la segmentation ou une typologie ou un positionnement designer plasticien ou designer fonctionnaliste… Tout designer est plasticien et fonctionnaliste. Pour moi les 2 sont de mauvais designers. Le premier n’est pas un artiste plasticien , le second n’est pas meilleur designer en mettant en avant la fonctionnalité.

  9. @Maxence
    J’utilise la traduction automatique … avec va et vient entre le français et la langue source… Je peux ainsi communiquuer avec le monde entier

  10. @Prof Z
    Oui ce sont des curseurs qui tendent plus ou moins vers la fonction ou l’art selon les projets, les univers…

  11. @Maxence
    Le coussin citrouille est une typologie de coussin. Si je change le tissus et/ou les couleurs, je suis styliste ou un directeur artistique qui a acheté souvent un cahier de tendance et qui le répète….
    Todd Bracher est styliste ici, designer là, directeur artistique ailleurs.
    Un designer est rarement un pure player designer , il fait au moins c’est trois métiers et beaucoup d’autres pour vivre de son métier et le plus souvent survivre

  12. @ Maxence
    Comme le pouf Zucca de Todd Bracher Karoline Fesser est partie de l’image d’une citrouille divisée en segments mais elle a fait des entailles permettant de coincer le ruban pour fixer un autre coussin… après c’est comme un jeu de construction à partir de tous les usages…. un coussin placé en hauteur devient un oreiller
    http://www.familyfuncartoons.com/images/drawing-pumpkin-faces-1.jpg

  13. DESIGNER TRANSFORMISTE…. un concept sans occurance inventé par le prof Z ?

  14. Quand un regardeur est en face d’une image (donc d’un produit qu’il ne peut toucher) , sans lire le texte de Vincent Bed ( l’internaute passe de moins en moins de temps devant chaque image 3 secondes? 5 secondes?) que voit il?
    J’ai vu surtout une image immédiate, une répétition, une mutiplication , une accumulation de coussins, des formes déjà vues ici et là , des harmonisations de couleurs déjà vues ici et là sur la toile plutôt au nord de l’Europe si j’ai un bon GPS, une bonne memoire spaciale mais aussi une mémoire visuelle ….

  15. Son concept n’est pas facile à cerner( concept du participe passé latin conceptus du verbe concipere, qui signifie « contenir entièrement ») Comme les designers hollandais, elle semble avoir une idée à dormir debout , faire des fusils à tirer des les coins…
    L’oreiller est un cousin du coussin…. Qu’est ce qui fait la difference entre un coussin et un oreiller ?
    Un peu de déconstruction

    http://www.karolinefesser.de/wp-content/uploads/2011/10/Woonling-Pillows-by-Karoline-Fesser-02.jpg

  16. @Maxence
    J’ai lu hier cette phrase que je trouve géniale: Le design de galerie face à « La monotonie de la bonne solution »…. rationnelle, fonctionnelle , ergonomique, customer oriented…

  17. Designers vos papiers !!!
    Karoline Fesser est certes né en Pologne mais elle a grandi et a été formé en design en Germanie, a vécu en Californie pour étudier l’anglais et l’architecture. Elle collaboré avec une compagnie batave de meubles puis avec la designer néerlandaise Ineke Hans . Elle écrit dans un magazine de design de Bâle, en Switzerland.
    Mon concept de design de terroir en prend un coup dans l’aile . On est ce qu’on né ? on est ce qu’on est ?….. Grand débat avec Olivier C., prof de design en Belgique…

  18. pompon évolutif !! 😀
    c’est superbe !! reste à valider l’intérêt ergonomique des coussins (=assises d’appoint) lorsqu’ils sont solidarisés au fauteuil.

  19. Un nom à retenir…..
    Un critique de design avait dit la première ( ou la plus grande) création de Starck , c’est son nom. Certains diront , selon leur grille de lecture, c’est méchant , d’ autres c’est terriblement intelligent.
    Les designers polonais envahissent l’Europe avec des outils de projection du design national de grande qualité qui nous font défaut( comme les hollandais, les scandinaves, les israéliens, les suisses, les belges etc ). Heureusement pour nous, ils ont pour la plupart des noms à coucher dehors…. sans parler de la prononciation très differente de l’écrit. Une exception Fesser pour femme ( moyen mnémotechnique uniquement) et Fesser pour une assise c’est hautement mémorisable.

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design