Slagbaenk simple banc par Rasmus B. Fex

28 janvier 2013 /
12 commentaires

Slagbaenk simple banc par Rasmus B. Fex

Rasmus B. Fex, designer danois revient sur le Blog Esprit Design afin de nous présenter l’une de ses dernières créations baptisée Slagbaenk, recherche autour de la construction, dé-construction du banc.

Cinq pièces et deux chaises pour une conception simple, efficace et rapide d’un banc fonctionnel.

Slagbaenk simple banc par Rasmus B. Fex

Le mot du designer :

« The traditional slagbænk holds a firm place in Scandinavian furniture history. Its concept has remained unchanged over the last 100 years. It is a multifunctional piece of furniture that must offer a variety of everyday functions which makes it an interesting object. One object provides the functions of three; the bench where we sit along the kitchen table, the coffin where we store our stuff and the daybed on which we rest. It adapts to the needs of a home as a kind of a furniture swiss-knife.
Slagbaenk is a simple concept – five planks set in the spread between two chairs. A wider plank is placed on top of the chairs, providing both seating and storage lid. The planks can vary in length, adopting to the wished length of the bench. »

Le dessous du banc permet même de stocker vos livres par exemple…

Slagbaenk simple banc par Rasmus B. Fex Slagbaenk simple banc par Rasmus B. Fex Slagbaenk simple banc par Rasmus B. Fex Designer Rasmus B. Fex

Projet présenté du côté de l’IMM Cologne 2013

Plus d’informations sur le designer : Rasmus B. Fex

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. Post
    Author
  2. MILAN 2013, UN MYTHE MY PROJECT OU CHAISE A LA NENDO?
    Akio Hayakawa, formé en Angleterres presente depuis 3 ans cette assise et ce dossier decalé .Je ne connais pas le travail de ce designer mais ce qu’il a fait là est au niveau de rasmus-b-fex ou d’un des Nendo?

    [img]http://s3.amazonaws.com/materialicious2/images/portrait-in-chair-by-akio-hayakawa-m.jpg?1353203035[/img]

  3. Je ne connais que trop peu le travail de ce designer mais ce que je peux dire c’est qu’il est prometteur, les photos sont superbes !

  4. Post
    Author

    @Prof Z : il manque clairement un organisme, une structure, des conseils pour que ces « jeunes » designers qui débutent ne meurent pas trop vite.

    Disparaitre parce que ses créations ne sont pas tops, c’est le jeu, mais pas pour de mauvais choix de partenariats ou par manque de mise en avant, cela est trop dommage 😳

  5. @Vincent – Blog Esprit Design
    Très souvent les pure players design du design de l’offre meurent jeunes .On retrouve les projets dans les anthologies pas dans les boutiques. Les Bouroullec on bien failli mourir 2 fois. Le design d’objets et de meubles devient plus un outil de communication pour accéder à la notoriété qui permet le design de la demande…

  6. On constate très souvent que les têtes de listes de DMY Berlin ou de D3 Cologne ont déjà été remarqués à la Dutch design week de Eindhoven en Hollande….Ce qui implique un chemin de validation d’art designer: Design week Einhoven + DMY Berlin + D3 Cologne+ Salon Bâle + Salon de Miami…. Il y a beaucoup de galeries de design à Paris mais pas de validation française en dehors des choix d’un galiériste de réputation internationale comme Kréo.

  7. Post
    Author

    @Prof Z : la grande majorité des designers « jeunes » rencontrés ont un autre business à côté, archi d’intérieur, formation, graphisme… « pour manger » comme ils disent ❗

  8. Je trouve que Ramus B fex continue à plancher sur la construction de son territoire d’art designer à base d’archetype de chaise… Comme cela ne rapporte aucune royaltie , il a intérêt à avoir un autre biz…

  9. Pour répondre plus complètement aux interrogation de jeunes designers et à la remarque de Vincent sur la validation de ses choix :lol:. Le jury de D3 IMM Cologne a une vision plus arty du design que Satellite Milan. Si on ajoute DMY Berlin et le Red dot, l’essentiel des premières validations de jeunes designers d’Europe se font en Allemagne, premier marché européen du meuble et du design. On constate chaque année la grande absence des jeunes designers français à part une incursion l’année dernière de l’Esad de Strasbourg… On dirait qu’il y a encore une ligne Maginot entre les 2 pays. En general un jeune designer français préfère dire j’étais à Milan ( c’est plus sexy pour les filles) même si vraiment personne ne l’a vu plutôt que de se faire valider par D3 Cologne ou DMY Berlin qu’aucun quidam ici ne connaît…

  10. La validation via D3 à Cologne est aussi importante pour un jeune designers à condition de pouvoir suivre les contacts internationaux. A noter qu’il n’ y a aucune validation dans un salon français

  11. Post
    Author
Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design