Marqueterie moderne, Bahut Inlay par Front pour Porro

20 janvier 2012 /
16 commentaires

Marqueterie moderne, Bahut Inlay par Front pour Porro

La marque italienne de mobilier Porro nous présente une réinterprétation moderne de la technique de marqueterie artisanale par ce Bahut nommé Inlay.

Le contraste entre la technique de marqueterie et les motifs 3D représentés (Six teintes de chêne) est saisissant, carré, rectangles, trapèzes le jeu de formes et perspectives est parfaitement exécuté.

Le bahut par sa forme et technique de stockage reste traditionnel.

Marqueterie moderne, Bahut Inlay par Front pour PorroMarqueterie moderne, Bahut Inlay par Front pour PorroMarqueterie moderne, Bahut Inlay par Front pour PorroMarqueterie moderne, Bahut Inlay par Front pour PorroMarqueterie moderne, Bahut Inlay par Front pour Porro

Plus d’informations sur la marque : Porro

via

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. Design speaking:lol: 😆 😆
    [img]http://rdh.ru/images/stories/editors/elladochka/0611/dizajnerskie-dni-parizha/Masters-chairs-by-Philippe-Starck.jpg[/img]

  2. DEJA VU 😆 😆 😆 😆
    Déjà-Vu par Chris Meplon sur la Biennale Interieur 2012 de Courtrai
    [img]http://www.yooko.fr/wp-content/uploads/2012/11/Interieur-2012-Exposition-Déjà-Vu-1.jpg [/img]
    Gentle-chair-Front Design pour -Porro
    [img]http://www.australiandesignreview.com/wp-content/uploads/2012/04/Gentle-chair-Front-Porro-2.jpg[/img]

  3. De l’invisible au trop visible
    Selon le new york times, c’est Piero Lissoni, parmi les designers les plus puissants de Milan …. et de New York ( 70 designers et deco au total) qui assure la direction artistique de Porro… L’année dernière il était dans le minimalisme et le trio de Front design s’était approprié le vocabulaire du designers belge Bram Boo , des tiroirs en equilibre…
    Cette année c’est un buffet pour nouveaux riches américains….ou des pays émergents….

    http://www.leonardo.tv/articolo/immaterial-house-piero-lissoni-video-fuorisalone

  4. @Vincent / Bed
    Une marque ou une notoriété ne fonctionne qu’avec un service juridique puissant. C’est une stratégie d’attribution bien verrouillé. Je viens encore de constater que les services juridiques des designers marques ou des starchitectes font disparaître tout detail concernant la nature du travail fait par un jeune designer chez eux alors qu’il a fait souvent le projet de A à Z. Le jeune designer devient un nègre à vie, comme en « littérature » ou plutôt en édition de livres, et se fait blacklister s’il écrit quoique ce soit. .

  5. @Vincent / Bed
    Non je ne parle pas de la qualité du matériel de com mais l’omnipresence, l’ubiquité du star system, de la notoriété en design qui fait qu’un designer marque avec une bonne gueule, un bon look et une bonne machine creative bien dirigée derrière lui qui lui fait un bon book accapare les catalogues des éditeurs… Si en plus il est directeur artistique, cela fonctionne en circuit fermé comme les conseils d’aministrations du cac 40 par accord croisé.
    Selon , Jacques Mandorla Vice-Président de l’Institut Français du Design
    « Comme l’an dernier, je suis allé observer pour l’Institut Français du Design les nouvelles créations présentées au 49e Salone del Mobile à Milan.
    Cette année, deux phénomènes m’ont frappé.
    Premier phénomène : par rapport à 2009, les éditeurs ont confié beaucoup plus de projets aux designers de renom. Ainsi, l’Espagnole Patricia URQUIOLA a collaboré avec 15 éditeurs différents (pour 40 produits présentés au total !), le Néerlandais Marcel WANDERS avec 9 et le Français Jean-Marie MASSAUD avec 7 ! Pourquoi ? Soit les éditeurs ont voulu limiter les risques commerciaux en misant sur les stars, soit ils ont préféré médiatiser au maximum leurs investissements. À moins que ce ne soit pour les deux raisons à la fois.
    Second phénomène : j’ai eu la nette sensation que cette édition 2010 était une réaction à la crise économique mondiale subie au second semestre 2009. En effet, en déambulant aussi bien parmi les stands de la Foire que dans les show-rooms du « Salon Off » dans la ville, j’ai découvert beaucoup moins de projets audacieux, étonnants, créatifs que l’an dernier. Et j’ai perçu une volonté encore plus forte, de la part des éditeurs, de maîtriser les prix de revient et de recycler le maximum de matériaux.

    Pieter Maes diplôme de Design Academy Eindhoven en 2004 ….
    http://inlay-arts.com/2010/05/pieter-maes-marquetry-project.html

  6. Post
    Author

    @Prof Z : Il ne faut pas toujours s’en plaindre, je suis le premier à déplorer, parfois, que des travaux de designer manquent de relief car la communication autour est mal réalisé (vidéo, photo, partenariat)

    Pour jouer les stars, ou ego star, il faut une création ayant un minimum d’intérêt, l’emballage est important .. mais pas le plus ❗ ❗

  7. Not to detract from their work, but Front got noticed in part because they know how to make an impact. They worked the town dressed more like fashion executives than designers, and they are assiduously media friendly. Fast Company
    C ‘est clair Sans dévaluer leur travail, Front sait tirer la couverture et se faire remarquer des journalistes par un dress code , par un plan média, de nombreuses interviews et donc des editeurs qui cherchent une brochette de stars plus que des projets de designers. C’est « un Regardez moi » , un peu m’as tu vu, un peu ostentatoire… vraiment plus pour AD que pour Domus et Abitare…. Quoique!!! L’ego designers Fabio Novembre, le plus italien des designers italiens aurait pu le faire dans la typologie cabinet italien…

  8. Le star system du design c’est de la marketerie… Voila le scénario Comment faire en trompe l’oeil (à la mode actuellement dans le meuble), le design modulaire de bahut (à la mode actuellement dans le meuble) ?
    C’est du design de surface, un bon travail de graphiste et de marqueterie sur lequel on appose une marque de designer….

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design