Projet étudiant : Æther le purificateur d’air intérieur bio-inspiré

Projet étudiant : Æther le purificateur d’air intérieur bio-inspiré

Découvrons le projet 2017 de l’équipe d’étudiants iGEM de l’Institut Pasteur Paris répondant au défi du MIT.

Encadré par Deshmukh Gopaul (chercheur et responsable du pôle Design for Biology – Citech) et par Guillian Graves (designer et responsable du programme Design & Biologie – ENSCI), 16 étudiants mêlent leurs compétences en biologie, physique-chimie, droit et design industriel dans l’idée de créer une solution innovante baptisée ÆTHER afin de diminuer la pollution de l’air intérieur, responsable de plus de 3 millions de morts prématurées tous les ans.

Projet étudiant : Æther le purificateur d’air intérieur bio-inspiré Projet étudiant : Æther le purificateur d’air intérieur bio-inspiré Projet étudiant : Æther le purificateur d’air intérieur bio-inspiré

Pour en savoir plus sur le défi : « Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) propose un défi à des équipes composées d’étudiants du monde entier : concevoir les machines vivantes les plus innovantes afin de répondre aux grandes problématiques contemporaines. La compétition iGEM ou international Genetically Engineered Machine, est destinée à promouvoir la recherche en biologie synthétique par le biais des projets inventés par les centaines d’équipes d’universités prestigieuses qui répondent à l’appel (MIT, Harvard, TU Delft, Cambridge, Oxford, etc.). »

Voici donc ÆTHER, un kit de dépollution de l’air intérieur innovant à assembler. Un objet innovant, type purificateur,  capture les polluants de l’air en phase condensée pour les stocker dans de l’eau. Une fois l’air dépolluée, vous pourrez profiter d’un air intérieur plus « frais » et « sain« .

Projet étudiant : Æther le purificateur d’air intérieur bio-inspiré

Le but sera également par un système astucieux de filtres de recycler les polluants, l’équipe a imaginé un filtre interchangeable en toile d’araignée. La soie hydrophobe, dont sont fait les toiles d’araignées, accumule les gouttelettes d’eau contenues dans l’humidité de l’air et sert de support aux enzymes.

Projet étudiant : Æther le purificateur d’air intérieur bio-inspiré

« ÆTHER dispose d’un autre atout de taille: il est totalement autonome énergétiquement. Pour maximiser son effet, un petit ventilateur est installé à l’intérieur du dispositif pour créer un flux d’air à travers le filtre. Celui-ci est alimenté par des cellules solaires souples, qui recouvrent la surface extérieure du dispositif et présentent la particularité d’être à la fois sensibles à la lumière naturelle mais aussi à la lumière artificielle. Pas besoin de prise ou de batterie donc pour faire fonctionner ÆTHER ! »

En parallèle l’équipe a développé une application permettant de garder un oeil sur les données traitées par le purificateur.

Bientôt chez vous ?

Plus d’informations sur le projet : IGEM team Paster

Retrouvez notre sélection de projets ETUDIANTS

Crédit photo : Véronique Huyghe

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
5 commentaires

J’ai tout de suite  pensé  au ventilateur  oscillant  de Charlotte  Delomier  de l’ensci 2006 financé  par le VIA  mais qui est resté  dans  les cartons comme beaucoup d’autres proto Français . Un ventilo doublement oscillant ? . Que neni Cela n’a rien à voir  conceptuellement et formellement …. Un ventilo  à  éther ?  Non un ventilo sans fil mais pas sans filtre  à  exfiltrer les cov de l’air  intérieur dans l’eau… Il faudrait peut être  un hec essec escp  grandes écoles de COMmerce pour sortir du mythe  grec éthéré … et aller vers le marché  du quidam ou au moins au CES de Las Vegas avec toutes les cartes \marketing en mains… 

07.02.2018 08:09
Prof Z

Un design inspiré  par la toile d’araignee mais qui ressemble   en fait à une typologie de fleur : celle de  la fleur à corolle ….

07.02.2018 02:43
Prof z

Comme je vois que les étudiants ont repris des typologies de luminaires,  luminaire de table et applique murale pourquoi ne pas l’integrer directement à  un luminaire avec  l’aide du Via,  valorisation de l’innovation  dans l’ameublement … français. Pourquoi  encombrer nos tables dans des espaces  urbains de plus en plus contraints avec le risque de disharmonie.? … Je pense qu’un désigner parisien enscien comme Arnaud  Lapierre   qui a une grammaire et un vocabulaire esthétique  artistique proche ou un designer lumineux hors  de la rue Sabin en Italie  et en France comme Ferreol Babin…Ils pourraientt sortir  de là un best seller….à  moins que la toile  ne s’en empare commercialement .. Je crains une gadgetisation de cette  innovation …ou à  une mise au placard encombre de l’ensci les ateliers de proto… 

08.02.2018 06:34
Prof z

J’ai fait le  tour du marché  des purificateurs  d’air intérieur… Ils sont chers,  encombrants et branchés  sur le secteur  où plus rarement surUSB mais surtout ils sont bruyants.  Ils ont tous des fonctions  secondaires… Le  plus  » très design » comme écrit le rédacteur DARTYlographe est le plus bruyant : je remplace donc des polluants  que je respire par  des polluants que j’entends…Les chercheurs Éther ont choisis les COV aux allergènes, aux moisissures, aux acariens,  aux virus, aux bactéries ( Pasteur !) aux odeurs, aux pollens, aux poussières… Comme  les Cov tuent, je valide les choix et le  design mais avec une base contenant…pour qu’il n’occupe pas de surface  sur tableJ’ai besoin de connaître le prix du purificateur  et des filtres en euros /an, la surface traite en m2 etle niveau de bruit en dB

11.02.2018 11:34
Prof z

Selon l’etude de l’ANSES qui confirme l’etude du magazine que choisir ces appareils domestiques du marché  seraient pharmakon c’est à dire à  la fois remede. et poison… Avec mon expérience de chef de produit chef de marché ,  il me faudrait au moins 15 jours pour clarifier cela. C’est dire que le CONsommateur est  fortement baladé par les rédacteurs  publicitaires d’autant que souvent il n’a aucune compétence scientifique et epistemologique (philosophie des sciences) ..Comme je dis à  mon pharmacien à  propos du benefice  risque des médicaments,  le benefice c’est  toujours pour lui,  le risque c’est toujours pour moi…Pour l’instant j’ouvre mes fenêtres  dans tous les sens du terme à  cette innovation brevetée   et « co-brandee »par l’institut Pasteur  de la recherche et par l’Ensci les ateliers du proto …A mon avis il manque des marketeurs de produits techniques , du petit electro ménager…

12.02.2018 09:44
Pro z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?