La spectaculaire Tour Blanche imprimée en 3D

26 décembre 2022 /
Pas encore de commentaires

L’architecte Michael Hansmeyer dévoile les premières images de la Tour Blanche. Une tour de 29 mètres de haut qui sera installée dans le village de Mulegns en Suisse. La Tour Blanche est entièrement imprimée en 3D à l’aide de béton. Elle présente des inspirations baroques avec notamment son escalier en colimaçon et ses nombreuses colonnes.

Une tour pour dynamiser un village Suisse

L’objectif premier de la Tour Blanche est de redonner vie à un village suisse en déclin. L’idée est de favoriser le tourisme grâce à cette tour qui accueillera toutes sortes d’événements culturels. La tour est composée de différentes salles pour des expositions et autres utilisations culturelles. Quant à la grande salle au sommet de la Tour Blanche, elle contient une scène flottante pouvant accueillir 45 visiteurs. Cette salle a été conçue pour accueillir des concerts et des représentations théâtrales. De plus, son architecture spectaculaire et sa conception en technologie de pointe vont forcément attirer du monde. 

Les détails des colonnes ainsi que l’aspect filigrane du béton léger apportent des effets à l’architecture globale de la tour. On pourra alors observer des jeux d’ombres et de lumière tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de cette tour. Le but étant d’en faire comme un phare le long de la route du Col du Julier. 

L’innovation au cœur de la fabrication de la Tour Blanche 

La Tour Blanche a aussi pour objectif de démontrer les nombreuses possibilités de la conception informatique et de la fabrication numérique. Dans les prochaines années, ces technologies modifieront profondément la construction. Le procédé d’extrusion de béton robotisé permet d’appliquer les couches de béton uniquement là où c’est nécessaire. Cela permet de réduire la consommation de béton de moitié car il ne nécessite aucun coffrage. L’utilisation de cette technologie offre aussi des structures modulaires qui peuvent être fabriquées sur site, de manière à réduire considérablement le transport. De plus, dans sa conception, la Tour Blanche prévoit un démontage simple, pour pouvoir être reconstruite ailleurs.

La tour est composée de 104 colonnes imprimées en 3D qui soutiennent la structure et forment la façade. Bien qu’imprimée en 3D avec du béton, cette tour ne néglige aucunement l’esthétique et les finitions. Chacune des colonnes qui la compose présente deux ornementations : un ornement horizontal lié au processus d’impression par extrusion du béton, et une texture en spirale qui accentue l’effet de hauteur du bâtiment. 

La spectaculaire Tour Blanche imprimée en 3D Voir la

Pour la fabrication de la tour, qui devrait être terminée en 2023, une usine mobile sera installée sur place. Le but étant de réduire considérablement le besoin de transporter de gros éléments. Tout sera fabriqué et assemblé sur place. 

La Tour Blanche sera l’une des plus hautes structures jamais construites à l’aide de l’impression 3D. Le processus utilisé est un procédé d’extrusion de béton développé au sein du groupe DBT de l’EPF. Le robot applique des couches de béton mou de 5mm successivement les unes sur les autres. Le matériau durci suffisamment vite pour que le tout se lie ensuite en une seule architecture. La technologie a également été utilisée au stade de la conception de la tour. Un logiciel personnalisé a été utilisé pour concevoir la géométrie précise de la tour, ce qui n’aurait pas été permis autrement. 

Découvrez tous les travaux de Michael Hansmeyer

By Blog Esprit Design.


Gallerie (8)

ImageImageImageImageImageImageImageImage
À propos de l'auteur
Image
Clémentine Brochier
Rédactrice avec 8 ans d’expérience, d‘abord en agence de communication et désormais en tant qu’indépendante. Mes sujets préférés sont principalement liés à l’habitat : design d’objet et d’intérieur, architecture, bricolage et qualité du logement.

Laisser un commentaire

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design