De grès ou de force workshop IDeE

De grès ou de force workshop IDeE

IDeE, Innovation, Design et Expériences est une association basée en Alsace engagée dans la promotion du design, en favorisant l’implication des designers locaux dans les entreprises.

Voici l’une de ses dernières initiatives, le workshop De grès ou de force, invitant une petite dizaine de designers à explorer un matériau emblématique de la région, le grès des Vosges.

Le sujet proposé : « Envisager le grès de façon intelligente et contemporaine, en se détachant de son image pittoresque et vernaculaire, c’est le défi qui ont tenté de relever les designers d’IDeE. Chose complexe, avec un matériau lourd, fragile, abrasif et poreux.« 

Une démarche effectuée en collaboration avec François Keller et Violette Arbogast, sculpteurs et tailleurs de pierre.

« La dizaine de propositions, du mobilier urbain au nécessaire de bureau, montrent qu’il y a des pistes potentielles pour faire vivre ce matériau, au-delà des pierres de la Cathédrale. Ces collaborations entre les designers et les artisans mettent en lumière leurs savoir-faire : Porter, de gré ou de force, c’est-à-dire de manière évidente ou moins attendue, un regard sensible et contemporain sur une partie des fondations de notre héritage culturel local, avec l’ambition de lui donner une place dans nos modes de vie d’aujourd’hui et de demain.« 

Vont naitre, 8 projets du mobilier au petit objet en passant par le luminaire :

De grès ou de force workshop IDeE De grès ou de force workshop IDeE

ON A COLONISE MARS – pot pour cactées par Bruno Acchione

« Nous avons trouvé de l’eau dans les sous-sols de Mars« . Une projection quasiment spatiale, où l’environnement de Mars, hostile nécessite des espaces artificiels pour la culture. Le gré ici utilisé pour sa capillarité permet de pomper les eaux du sous-sol afin d’alimenter les végétaux sans dépenses d’énergie.

De grès ou de force workshop IDeE De grès ou de force workshop IDeE

BESTIAIRE – mobilier urbain par V8 Designers

Une revisite du traditionnel bestiaire en grès, sculpture animal ou non, en ne gardant ici que les textures, les écailles appliquées sur des formes géométriques simples composant un ensemble d’assises modulaires.

De grès ou de force workshop IDeE De grès ou de force workshop IDeE

VOSGES – montagne à tout faire par Claude Saos

Une pièce nomade à tout faire, presse-papier, décoration, cale-porte, imagée par un mont des Vosges, un château en ruine en bronze, un paysage familier pour les habitants de l’Alsace.

De grès ou de force workshop IDeE De grès ou de force workshop IDeE

AUGE – nécessaire de bureau par Claude Saos

Ensemble de rangement pour bureau en grès, en référence au milieu rural et agricole par cette notion d’auge.

De grès ou de force workshop IDeE De grès ou de force workshop IDeE

ULURU – centre de table par Fred Rieffel

Un nom emprunté à un mont de grès d’Australie, une petite montagne de table permettant la mise en valeur de vos plats.

De grès ou de force workshop IDeE De grès ou de force workshop IDeE

LE GRERIDON – guéridon par Grégoire Ruault

Un mobilier mixte, intérieur, extérieur composé d’une embase et d’un plateau déboitable facilitant son transport, à placer où bon vous semble au grès des saisons.

De grès ou de force workshop IDeE De grès ou de force workshop IDeE

MUHL – meule à épices par Philippe Riehling

La meule de grès est omniprésent dans le bâti alsacien, ici en version minimale elle devient un moulin à épices archaïque.

De grès ou de force workshop IDeE De grès ou de force workshop IDeE

WORTHY – Lampe à poser par Tamim Daoudi

Clou du spectacle, entre sabre laser et épée à retirer du rocher, les références ne manquent pas, une lampe à manipuler pour ceux qui seront Dignes (worthy). Le socle permet de recharger la lampe nomade.

Il est bon de voir des initiatives de ce genre se multiplier, explorations des matériaux, mise en valeur, mise en relation le tout sous une étiquette région, territoire pour notre plus grand plaisir et intérêt !

L’association prépare un nouveaux workshop que nous suivront de près

Plus d’informations sur l’association : IDeE – Innovation, Design et Expériences

crédit photos : ©Christophe Urbain

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
8 commentaires

 MATERIAU AOC  ET DESIGN AOC OU COLLECTION WORLD (WIDE WEB) ? Je preconise un design AOC. C’est    plus facile à  proclamer par un DA, par un editeur, par un commissaire d’expo , à revendiquer  par un designer  qu’à faire concretement.   Beaucoup de jeux de mots français, de jeux de formes, de voyages  vers Mars ou l’Australie, Quid de la region? Le theme  de  la  montagne,  de la colline , du paysage a souvent etait exploré  par des designers  et  diffusées par BED  ….  Le grès des vosges et d’ailleurs, c’est en allemand  le SandSTEIN et en anglais le  SAND STONE Comme  souvent en presse , en blog et en RP,  les artisans,  les sculpteurs tailleurs de pierre Violette Arbogast et François Keller passent à la trappe mediatique. Les dessins pourraient être italiens (Tamim Daoudi pose un Castiglioni emblématique  ) espagnols (GRERIDON de Grégoire Ruault,)   australiens ( ULURU – centre de table par Fred Rieffel) hollandais danois  etc pour le reste…  Certaines pièces  sont  remarquablement dessinés . J’espere pouvoir lire  Pierre Doze,  prof à Strassbourg  , critique, journaliste et auteur  sur Le sujet difficile de l’identité regionale  et nationale en design…http://www.bloc.com/images_administrables/bibliotheque/grande/ayers-rock-australie-montagne.jpg  

10.12.2015 09:12
Prof Z

COLLECTION  AILLEURS    + AYERS    PAR UN ROCK DU DESIGN ALSACIEN  FRED RIEFFEL? Je trouve que Fred  Rieffel  est plus juste que le designer japonais  Masahiro Minami sur cette montagne emblématique  ou  plutôt  cet   inselberg en grès .  De centre de table  à presse papier à blque porte, il n’y a qu’un pas…à franchir… La triangulation en art  fait par des Ensci des ateliers   pour un artiste  français me sort par les yeux. et en general le realisme   ne me plait pas non plus…http://masahiro-minami.com/wp-content/uploads/uluru202.jpg

10.12.2015 09:50
Prof Z

 ERRATA D’ATTRIBUTION…  à propos de la  lampe à poser de  Tamim Daoudi J’ai attribué  une lampe de Sottsass à Castiglioni…. Sans la couleur et avec la simplification industrielle  necessaire à l’editeur  Artemide c’est  un Achille  Castiglioni .   J’espere que ce ne sera pas mon talon d’Achille  mais il faut savoir  que les territoires de designers  sont souvent booléens. En d’autres termes ils se marchent sur les pieds  surtout quand ils ne controlent pas assez leur bras droit ou qu’ils sont en panne  face à  une demande d’editeur.  http://www.stardust.com/mm5/graphics/00000001/callimaco_floorlamp-5.jpg

10.12.2015 10:00
Prof Z

Merci pour le collectif et tous ses membres 🙂

10.12.2015 01:22
Teddy Moissant

@ Prof ZJe suis entièrement d’accord avec vous que les artisans restent trop souvent dans l’obscurité, mais ce n’est pas le cas pour IDeE, dont l’action initiale est de mettre en valeur des savoirs-faire locaux et donc des visages sur ces savoirs-faire.Que ce soit dans le dossier de presse ou dans les expositions (accompagnés des portraits des artisans) chaque pièce est présentée avec le nom du tailleur et le nom de la carrière.Les présentations et conférences liées à ce workshop, qui ont pu être réalisées dans la région, ont toutes été principalement menées par François Keller, également président de la corporation des professionnels des métiers de la pierre du Bas-Rhin.Nous pensons que cela est important que ce soit aussi l’artisan qui explique sa relation avec le designer et l’objet sur lequel il a travaillé et non pas une simple conversation à 2 : designer/objet.

10.12.2015 04:56
Claude Saos

Pour compléter ce que dit Claude Saos, cette expérience pour nous artisans a été très enrichissante justement parce que le dialogue a été permanent avec chaque designer. Il nous a fallu nous imprégner de la manière de penser de chacun tout comme eux (les designers) ont du  entrer dans la matière et ses contraintes pour les dépasser…En tout cas pour moi une autre manière de voir mon travail et le matériaux que j’affectionne.

11.12.2015 03:04
François Keller

 L’ADN  DE  CHAMPAGNE  ALSACE ?  Pour moi  l’ADN  de  votre nouvelle region c’est de partir des AOC  trop etroit pour le dépasser, de partir du terroir  pour les sublimer. Pensez à SAM BARON dans le Champ Rosé   de gré. et vous pourrez monter  une Fabrica à partir de l’art de la table… http://www.influencia.net/data/classes/actualite/actu_1486_image.jpg

13.12.2015 08:47
Prof Z

 LE CHEMIN DE DAMAS D’UN  DESIGNER  ALSACIEN. Pas facile de se faire un nom dans le design. Dans la guerre des etoiles du design,  je dois reconnaitre en marketeur que Daoudi a le bon timing avec le lancement de Star War numero  je ne sais combien (ce qui renvoie à l’expo de saint Etienne sur la techoscience fictionné  )  et  pour ce label  Observeur  2016 à un designer alsacien venu de Damas qui n’est pas assez au balcon  http://www.creaccro.eu/wp-content/uploads/2015/07/Balmerra2.jpg

16.12.2015 07:58
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?