Interview designer Ferréol Babin

26 octobre 2012 /
50 commentaires

Ferréol Babin, un habitué du Blog Esprit Design répond aujourd’hui à mes questions…

Une interview sans fioriture, à la découverte d’un designer, d’un personnage !

Peux tu nous expliquer ton parcours, formations en quelques phrases ?

Le dessin a toujours été un moyen de m’exprimer. En même temps que j’apprenais à lire et à écrire, on m’enseignait le dessin et la peinture. Cette formation dura 13 ans. Je suis ensuite rentré à l’ENSA de Dijon, en design d’espace.

Après l’obtention d’un premier diplôme, je suis parti étudier au Japon,  à l’Université d’Art & Design de Nagoya. Je pense que c’est à partir de ce moment que j’ai développé une sensibilité particulière envers les matériaux et envers le travail de la lumière. C’est aussi à ce moment que j’ai quitté l’échelle de l’architecture et de l’espace, au profit de l’objet. J’ai alors intégré l’ESAD de Reims pour y étudier le design d’objet.

Après un passage chez Robert Stadler, j’ai finalement obtenu mon Master, en juin dernier.

Peux tu définir ton travail en un mot ?

Définir mon travail en un mot sera délicat, mais disons qu’il y a des principes récurrents dans la façon dont je procède. J’envisage toujours un objet de deux manières simultanées.

La première est une approche plutôt fonctionnelle et rationnelle dans la manière dont un objet va fonctionner, être industrialisé et dans son interaction avec l’utilisateur.

La seconde approche, tout aussi importante, concerne la dimension poétique du projet, son dessin, ses matériaux, ce qu’il suscite. Je pense qu’un même objet doit savoir être à certains moments pratique, fonctionnel et ergonomique, mais à d’autres moments, cette technicité doit savoir s’effacer, se taire, et laisser place à un objet calme, contemplatif.

Interview designer Ferreol Babin – projet Vase Falaise

Parmi tes créations quelle est celle que tu aimes le plus ?

Probablement la lampe Phases. Elle illustre assez bien ce voeux de proposer un objet fonctionnel, en l’occurrence pouvoir contrôler la direction et la chaleur de la lumière, tout en recherchant l’aspect sensible. C’est un objet qui certes éclaire, mais qui donne également envie de contempler la lumière émise, d’observer les nuances et les ombres qu’elle génère.

C’est un objet qui sait à la fois se faire présent de part sa géométrie et son dessin, mais qui sait aussi s’estomper derrière l’effet qu’il produit.

Interview designer Ferréol Babin – projet Phases

Je vois que tu as collaboré avec différents designers, Gaëlle Gabillet, Chris Kabel, peux tu nous en dire un peu plus ?

Collaborer est un grand mot, j’ai participé à des workshops qu’ils ont mené au sein de l’ESAD. C’est toujours intéressant et enrichissant d’être plongé de manière intense et brève dans ce genre d’expérience où le temps de recherche, de dessin et de création est condensé, comprimé.

C’est une effervescence qui est salvatrice, surtout entre des projets qui durent beaucoup plus longtemps.

Nombreuses sont tes pièces autour du luminaire, une fascination ?

La lumière est effectivement l’un des matériaux que j’aime le plus travailler. Venant d’un premier enseignement porté sur l’espace et l’architecture, mais me sentant plus sensible et concerné par l’objet, je pense qu’indirectement la lumière a été une façon de réunir ces deux échelles, de créer un pont entre un objet dessiné à l’échelle de la main, et son effet, ayant un impact sur tout un espace de vie.

Interview designer Ferréol Babin – Projet Spectre

Tu présentes toujours des pièces et prototypes de grande qualité, comment arrives tu à faire réaliser ces pièces ?

« On est jamais mieux servi que par soi-même. » Je réalise entièrement tous mes prototypes.J’ai fabriqué la plupart lorsque j’étais étudiant, ce qui facilite les choses. C’est notamment le cas des quatre luminaires présentés à mon diplôme: Phases, Voiles, Mire et Spectre.

Être capable de réaliser soi-même est bien sûr plus économique, mais c’est aussi et surtout vital pour comprendre les matériaux, les assemblages, etc. On ne peux pas dessiner un objet de manière juste, sans avoir appris et compris les différentes techniques d’usinage possible.

Au delà de ça, je dois avouer que manipuler l’aluminium, le bois, le plastique, travailler les finitions et la peinture, est un réel plaisir, et permet d’avancer plus vite sur des possibles modifications d’un projet.

La manipulation, l’interaction avec l’utilisateur semblent te tenir à cœur…

Oui c’est vrai. C’est une manière d’humaniser un peu plus l’objet et de faire participer l’utilisateur, de le rendre acteur. C’est également une manière d’économiser le nombre d’objets utiles, de les combiner.

C’est ce que proposent les quatre luminaires cités plus haut, toujours dans une économie de moyens et de technologies. Pour reprendre l’exemple de Phases, ce luminaire propose à partir d’une seule ampoule standard, une lumière soit directe et neutre, soit indirecte et chaude.

Entre ces deux qualités opposées, l’utilisateur peut librement moduler son type d’éclairage. Pourquoi devrait-on se limiter à un type précis de lumière, quand le simple fait de dessiner autrement l’objet amène à d’autres effets, d’autres ambiances, répond à d’autres envies et besoins ?

A quoi ressemble votre bureau ?

Voici à quoi ressemblait mon espace de travail il y a quelques mois encore, quand j’étais étudiant.

Il est maintenant un peu plus petit !

 A quoi ressemble une journée type pour Ferréol Babin ?

À des tasses de café, des stylos, des outils, des aller-retour entre documentation, dessin, modélisation et maquettes.

Quelle est ta méthode de travail ?

J’ai un réel plaisir à dessiner, j’accorde donc beaucoup d’importance à cette étape. C’est aussi un outil qui permet d’avancer très vite, de défaire et refaire rapidement.

Généralement, les dessins se transforment très vite en maquettes sommaires, qui deviennent ensuite plus complexes et précises, jusqu’à arriver aux prototypes finaux. La 3D n’intervient pas dans le processus de création, mais est un outil indispensable pour valider la faisabilité, ainsi que pour communiquer.

Interview designer Ferréol Babin – projet for two

Où puises tu ton inspiration ?

Je dirai naturellement dans tout ce qui m’entoure, mais plus particulièrement dans l’observation des formes créées par la nature, ainsi que celles créées par l’homme. Étant toujours dans ce rapport fonctionnel / sensible, je m’attarderai autant sur une branche d’arbre que sur un profilé en aluminium extrudé.

Consultes tu régulièrement des livres, sites, blogs consacrés au design ? Si oui lesquels ?

Je passe un certain temps à regarder ce qui s’est fait ou se fait, mais j’essaie de plus en plus de me détacher des sites et blogs, afin de pouvoir respirer parmis ce flot d’images qui me rend plus spectateur qu’acteur.

Où te vois tu dans 5 ans ? 10 ans ?

Dans un grand atelier !

Penses tu qu’il y a un problème pour les designers en france ?

Je pense que je suis encore trop jeune pour répondre correctement à cette question. Ce que je vois néanmoins, ce sont les difficultés tant juridiques que sociales liées au statut de designer.

Quels sont tes projets en cours ? 

Je développe en ce moment un luminaire avec un éditeur italien dont je ne peux encore révéler le nom.

Je travaille également avec un nouveau fabricant français d’enceintes de sonorisation, là encore son nom viendra prochainement. En parallèle je continue mes projets personnels, la plupart portant sur la lumière.

Je viens d’ailleurs de terminer le prototype de For Two, une nouvelle lampe de bureau permettant de choisir la zone de travail mise en lumière.

Pourquoi accepter de répondre à mes questions ?

Car c’est un exercice utile auquel je ne suis pas encore habitué.

As tu un nom à nous donner pour  une prochaine interview ?

Jean-Charles Amey.

Merci à Ferréol pour sa disponibilité et réactivité, car on sait que cela n’est pas toujours simple de répondre à toutes les solicitations…

Plus d’informations sur le designer : Ferréol Babin

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. pourquoi benjamin graindorge est edité ?
    [img]http://madame.lefigaro.fr/sites/default/files/imagecache/image_wysiwyg/image_wysiwyg/wysiwyg_imageupload/16/moustache_ceramic-feeld-bleu-2_benjamin-graindorge.jpg[/img]

  2. FaBien Capello, designer français ecal + RCA
    [img]http://spd.sightunseen.com/wordpress/wp-content/uploads/2012/12/FC_brickglass2.jpg[/img]

  3. @ Ferreol
    projet for two
    si tu transformes la deuxieme lampe en container…

  4. Idée pour ferreol : le contraste des niveaux
    [img]http://thumbnail.image.rakuten.co.jp/@0_mall/mokko-ya/cabinet/stationery01/pentray-s2.jpg[/img]

  5. /sunset-lamp-by-alban-le-henry.
    [img]http://www.archisnack.com/wp-content/gallery/insolito-design/sunset-lamp-by-alban-le-henry.jpg[/img]

  6. THINK? THIN? A4 TRAY
    Puisque Ferreol Babin est branché sur la Lombardie ou la Venetie, je lui conseille de revoir son projet de porte crayons en writing tray avec eclairage led incorporé….ce ne dois pas être une colline à bien le dessiner A moins que Raphael Nessim ne comprenne le sens du futur du design ne passe pas uniquement par Apple … Prévoir quand même une place pour mon Samsung Galaxy 2….:idea: ET SURTOUT A4 pour dessiner
    [img]http://ecx.images-amazon.com/images/I/41WXMb71sGL._SL500_AA300_.jpg[/img]

  7. Comme je connais bien le design de Giorgio Biscaro qui est passé DA de Fontana Arte, et qu’il est lecteur assidu des blogs français, je fait cette hypothese
    [img]http://flodeau.com/wp-content/uploads/2012/04/5_eo9biscaro.jpeg[/img]

  8. LIGHT FOR TWO, LIGHT FOR 2, RECETTE DE DESIGN POUR ALESSI LIGHT
    Puisque l’abat jour reprend la forme de la casserole et adonc un fond pourquoi ne pas faire un fond miroir et des lampes orientables… sinon il faut être solo ou siamois pour s’en servir….
    [img]http://www.artehierro.com/119-thickbox/bathroom-wall-light-basic-design-wrought-iron-oxide-ap700.jpg[/img]
    [img]http://www.designbuzz.com/wp-content/uploads/2012/07/makeup_mirror_lamp_02_nkod9.jpg[/img]

  9. CROQUER
    Il faut pouvoir croquer dans tous les sens du terme le personnage de designer auteur et son oeuvre….comme le fait Berman….
    [img]http://payload.cargocollective.com/1/2/78666/1196908/matali_crasset_770.jpg[/img][img]http://media.tumblr.com/tumblr_lz57bzXvr11qj2uib.jpg[/img]

  10. Berman lui donne une clef
    [img]http://s3files.core77.com/blog/images/caveman_moleskine.jpg[/img]

  11. LE DIABLE OU / ET LE DIEU (DU DESIGN) EST DANS LES DETAILS…. DE L’HISTOIRE DU DESIGN….
    Ferreol Babin a beaucoup de talents MAIS il doit se situer immodestement dans l’histoire du design avec un territoire de designer encore beaucoup trop imprécis qui navigue au gré des idées du book … et se trouver un look arty + friendly , créer un personnage…

    Il n’est pas surprenant que ces deux « formules » soient nées en Allemagne et non en France… De Friedrich Wilhelm NietzscheLudwig à Mies van der Rohe….
    http://leportique.revues.org/index573.html
    http://www.expressio.fr/expressions/le-diable-est-dans-les-details.php
    [img]http://www.u-p-r.fr/wp-content/uploads/2012/08/citation_allemagne.jpg[/img][img]http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/369800_1310687973_1900067933_n.jpg[/img][img]http://behance.vo.llnwd.net/profiles19/879643/projects/2951387/ecc82aadabd6b9f7cf3b6540c1f3de8b.jpg[/img]

  12. JE VOUS REGARDE
    [img]http://www.csm.arts.ac.uk/media/csm/images/courses/2011-BA-Jewellery-1-Degree-Show.jpg[/img]

  13. LE B.A. BA DU DESIGN, PORTE CRAYONS:DE BABIN A BERMAN
    A vos crayons… Je suis le chemin de Craighton Berman Designer, creative director, illustrator, and idea-shaper mais avec d’autre méthodes, un autre esprit design…
    A partir de son idée ? , de son concept ?, celui qui en fait un autre concept et un produit est designer designer…celui qui n’en fait rien est un …
    [img]http://s3files.core77.com/gallery/images/Noho11_IMG_2791.jpg[/img]

  14. DESIGN: TOUJOURS LE DESSIN, LE DESSEIN SANS OUBLIER LES AIDES AU DESTIN…
    « Le dessin a toujours été un moyen de m’exprimer. En même temps que j’apprenais à lire et à écrire, on m’enseignait le dessin et la peinture. Cette formation dura 13 ans. » Ferreol Babin …. Le plateau à un seul crayon de Raphael Nessim est une vision du futur à un stade primaire que ne peut partager Ferreol Babin… Il suffisait de presque rien pour que ces 2 projets soient pertinents…..ou impertinents…. et qu’ils montent sur un podium de validation
    On peut chercher l’erreur dès le dessin trait…

    [img]http://www.chine-informations.com/usb/membres/blogs/1074/images/PodiumJO.jpg[/img]

  15. ARCHI NUL ….
    Plutôt qu’une forme libre comme Ferreol Babin , Rapheal Nessim de l’Ecal s’est appuyé sur un archetype : une piste d’athlé en anse de panier à 2 rayons qui a nommé stadium…. Il emplile 2 pistes concentrique et cela ferait reference à l’architecture….:lol:
    Pauvre maquette… d’un faux archi sans architexte ( blabla theorique) . Alessi prend de vrais archis car il y a des amateur de design maquette d’Archi… Graves et Rossi en sont des exemples…
    [img]http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/35/Piste_athl%C3%A9tisme-fr.svg/220px-Piste_athl%C3%A9tisme-fr.svg.png[/img]

  16. LES FRENCH DESIGNERS…. 😥 NESSIM VS BABIN FACE A LA MONDIALISATION.
    Tommy Toy de San Francisco Bay Area qui fait comme moi du marketing stratégique + de la planification opérationelle + du capital risque ne comprend pas le projet ci-dessus c’est pourtant simple … C’est une vision du futur…apposé à celle de Ferreol Babin
    Selon Valentina Ciuffi d’Abitare, grand journal de design italien… ils ( les étudiants en design) sont  » hésitants dans leur anglais  » « De temps en temps ils ne cessent de présenter des excuses: ils n’ont jamais expliqué leur travail devant une caméra vidéo. » C’est bien français… Voila la vision du futur des grandes écoles de design face à la mondialisation et à l’omipresence des écrans 😡 😡

    http://www.youtube.com/watch?v=eB2Mx-XR8k8

  17. La typologie developpée par Ferreol Babin n’est pas le plumier ( fermé+ horizontal + parallelipipède rectangle) ni le pot à crayon ( ouvert + vertical+ en gal cylindre) mais le plateau à crayon. Voici un exemple enduit de caoutchouc noir en provenance du Japon qui s’oppose au crayon de chocolat sur céramique blanche de Nendo…

    [img]http://coolmaterial.com/wp-content/uploads/2010/04/Gom-Series-Pen-Tray.jpg[/img]

  18. REGLE (ré)CREATIVE…
    Si par fertilisation croisée ( Babin x Nendo x X ou Y) vous ne créez pas un nouveau concept….. il faut changer de métier… Si vous n’êtes pas du métier et que vous crée un nouveau concept, vous êtes auto designé designer..

  19. à la manière de Nendo….
    [img]http://jpdesign.org/wp-content/uploads/2008/04/chocolate-pencils01.jpg[/img]

  20. Le design dans les régles….
    J’addoore le concentré d’intelligence de la tidy-ruler,d’un designer inconnu même si le design pourrait être amélioré… à la japonaise
    [img]http://www.betterlivingthroughdesign.com/images/tidy-ruler-inuse.jpg[/img]

  21. FERREOL BABIN A LA LA FABRICA?
    Il est dommage que Ferréol Babin glisse d’une idée à l’autre sans marquer son territoire de designer en declinant dans differentes typologies….
    Voir ici la carafe ventru de Gonçalo Campos de la Fabrica pour Secondome
    Il devrait poser sa candidature à la Fabrica… J’avais calculé que c’est aussi facile que d’avoir le red dot concept award dans certaines catégories ( entre une chance sur deux et une chance sur cinq)
    [img]http://c629628.r28.cf2.rackcdn.com/SME-038.jpg[/img]

  22. Les lampes Randogne de Philippe Cramer à découvrir à la Gallery S.Bensimon
    [img]http://www.yooko.fr/wp-content/uploads/2012/10/Lampe-Randogne-par-Philippe-Cramer-Galerie-Bensimon.jpg [/img]

  23. Ce produit de Tomas Kral et Camille Blin édité par OKOLO devrait interessé (ou pas) Ferreol Babin
    OKOLO[img]http://4.bp.blogspot.com/_zPx9gHeHfGc/TKNqVyoLY4I/AAAAAAAAB9Q/acFT8GAlE1s/s1600/dzn_Monster-collection-by-Tomas-Kral-and-Camille-Blin-for-OKOLO-4.jpg[/img]

  24. [img]http://www.camilleblin.com/IMAGES/projects/gradient/6.jpg[/img]

  25. J’avais rencontré le designer français Camille Blin qui m’avait dit en 2009 que sa lampe Gradient projet de diplôme ECAL sera édité prochainement par un grand éditeur anglais (Established and sons ?)… Il attend toujours. Il y a peu d’éditeurs qui fasse de l’édition de projet, la plupart font du name dropping…
    http://www.camilleblin.com/IMAGES/projects/gradient/6.jpg

  26. @ Ferreol

    Merci, j’attends impatiemment de voir la lampe Phases editée !

  27. Je trouve qu’il y a un intérêt à utiliser le plâtre céramique ou le plâtre synthétique ou le plâtre polyester ou le plâtre de modeleur quand les pièces présentent des détails d’une extrême finesse et qu’il faut les peindreC’est le cas des vases….
    [img]http://www.villanoailles-hyeres.com/designparade/wp-content/uploads/2010/11/prediction5.jpg[/img]
    et desluminaires de Julien Carretano que la commission d’acquisition du Centre national des arts plastiques chargée des acquisitions d’œuvres d’arts décoratifs, métiers d’art et création industrielle qui s’est réunie le 7 juin 2012 à fait l’acquisition de 5 pièces . Onze designers ont ainsi fait leur entrée dans les collections publiques.[img]http://www.jewelsandjoules.nl/jjimages/High%20res/Julien%20Carretero/Julien%20Carretero%20-%20Drag%20%20005.jpg[/img]

  28. @ferreol-babin Je ne savais que le projet Sepeedway était entré dans le circuit de distribution…
    Comment tient la bougie?
    Je ne suis pas sûr que plâtre polyester soit très vendeur ou du moins risque d’être perçu comme fragile?
    [img]http://behance.vo.llnwd.net/profiles25/782001/projects/3058245/e054390a567fc019396690e17c78d71d.jpg[/img]

  29. @Prof Z, chaque pièce est différente car soufflée à la bouche, sans moule, sur une matrice en acier. [img]http://www.ferreolbabin.fr/files/gimgs/3_ferreol-babinfalaises-ld13.jpg[/img]

  30. On dirait un autre projet que celui publié en juin 2011 dans mocoloco, plus ventru…
    [img]http://mocoloco.com/upload/2011/06/falaise_vase_by/falaise_vase_ferreol_babin.jpg[/img]

  31. Post
    Author
  32. @Alex
    Pour l’instant, seuls les projets Falaises et Speedway sont disponibles à la vente. Mais d’autres vont suivre prochainement.
    @Prof Z
    Oui Falaises est toujours disponible sur mon site, au prix de 850e.
    Le bougeoir Speedway est quant à lui dispo à la galerie Artisan Social Designer, en série illimité auto-produite.
    [img]http://www.ferreolbabin.fr/files/gimgs/3_ferreol-babinfalaises-ld04.jpg[/img]
    [img]http://www.ferreolbabin.fr/files/gimgs/24_ferreol-babinspeedway-02.jpg[/img]

  33. Je vous laisse …un coup de fil. [img]http://www.kkaarrlls.com/management/cache/8d42e925cd33db4582d3de1a119aa64b.jpg[/img]

  34. @ Ferrol Babin
    Il en reste à vendre? A quel prix? Le Centre International des Arts Verriers de Meisenthal dans les Vosges (CIAV)n’est pas informatif comme co éditeur…

    SORTIR DU MOULE
    WORKSHOP Verre : MEISENTHAL
    Sous la direction de David Dubois, designer et enseignant à l’ESAD, ce workshop sur le thème du verre soufflé s’est déroulé au Centre International des Arts Verriers de Meisenthal dans les Vosges (CIAV). Les étudiants y ont découvert les techniques de travail du verre à chaud et la moulothèque, point de départ de ce workshop : « Sortir du moule ». A cette occasion les étudiants de l’ESAD de Reims ont conçu des objets-empreintes qui gardent la trace des moules, des matériaux et des gestes qui les ont produits.
    FALAISES FERREOL BABIN «Falaises» peut être vu comme un vase ou un petit aquarium. Mais cet objet, sculptural et poétique, peut aussi avoir comme seule fonction de magnifier la présence de l’eau. «Falaises» joue sur les contrastes de matériaux, d’opacités et de formes. L’eau contenue dans une poche de verre brillant et coloré semble venir s’échouer sur des rochers anguleux. Ces derniers, en béton, sont réalisés en série dans des moules, tandis que chaque partie en verre est unique et soufflée par les verriers du CIAV de Meisenthal. Co-édition 20 exemplaires CIAV Meisenthal et ESAD de Reims – 2011
    http://www.esad-reims.fr/project/1/234.html

  35. Son projet de workshop Falaise est co-edité par l’ ESAD de Reims et le CIAV de Meisenthal…. L’édition des projets d’élève par une école de design est extrêmement rare en France. On est tres loin de ce qui se fait en Allemagne

    «Kkaarrlls» par exemple a une collection de 50 objets.
    Toutes les pièces en la collecte kkaarrlls proviennent de jeunes étudiants en desig à HfG Karlsruhe. Cett école est dirigé par un philosophe et les professeurs et maîtres de conférences au Département de design de produit: Werner Aisslinger (2008/2009) Volker Albus (depuis 1994) Jurgen Bey (2006/2007) BLESS (Ines Kaag / Desirée Heiss) (depuis 2006) Stefan Diez (depuis 2007) James Irvine (2005/2006) Hans Maier-Aichen (depuis 2002)
    Aisslinger est d’ailleurs venu faire un workshop avec l’ecole de design HfG de karlsruhe-universityhttp://www.designboom.com/weblog/cat/8/view/9041/karlsruhe-university-glass-design.html
    http://kkaarrlls.com/index.php?feature=editions

  36. Post
    Author
  37. LE DESIGNER DESCEND DE L’HOMME….
    Je viens de déménager entre Milan et Barcelone. Je rêve de collaborer avec Ferréol Babin et Florent Degourc…. et avec tous ceux qui seront encore vivants après que j’ai déconstruit leurs projets …
    PS: les quelques designers de pays émergents (Amerique du sud et Asie) que j’ai conseillés pendant au moins 2 ans avec des « critiques assassines » comme dirait Marc Trotereau … sont maintenant tous édités en Europe. Un workshop Design in France devrait ouvrir prochainement….
    [img]http://2.bp.blogspot.com/-HUozlYMTe58/TWWzP7y_VPI/AAAAAAAAA-g/dM8ykd4h0jE/s1600/singe_prof.jpg[/img]

  38. Post
    Author
  39. J’adore!
    Quand il a parlé prototypage j’ai craqué :))
    Bravo Férréol et j’espère un jour pouvoir collaborer avec toi.

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design