Projet étudiant : Reciprocity Chair double jeu par Aaron Wheeler

14 mars 2016 /
7 commentaires

Projet étudiant : Reciprocity Chair double jeu par Aaron Wheeler

Aaron Wheeler, jeune étudiant américain en design du côté de la Rhode Island School of Design, nous présente l’un de ses projets baptisé Reciprocity Chair, une chaise double jeu !

Réalisée en pin et squelette en tige filetée d’acier, cette assise permet en un seul geste d’offrir deux niveaux de confort, deux hauteurs d’assise. L’une, en mode repos, en position basse avec de larges accoudoirs pour un meilleur maintient, l’autre, en position haute, presque tel un tabouret de bar, sans accoudoir mais avec un repose-pieds.

Projet étudiant : Reciprocity Chair double jeu par Aaron Wheeler

Une forme simplifiée, en A ou en V, prenant le meilleur des deux ! Le tout réalisé grâce à de multiples tiges de bois pour un jeu très intéressant de pleins et de vides, d’ombre et lumière…

Projet étudiant : Reciprocity Chair double jeu par Aaron Wheeler Projet étudiant : Reciprocity Chair double jeu par Aaron Wheeler

De chaque côté, les tiges venant dépasser permettent de garantir la rigidité de l’ensemble, de facilité sa manipulation, mais également en version assise basse de pouvoir y déposer vos effets personnels.

Projet étudiant : Reciprocity Chair double jeu par Aaron Wheeler Projet étudiant : Reciprocity Chair double jeu par Aaron Wheeler

Projet étudiant : Reciprocity Chair double jeu par Aaron Wheeler

Connaissez-vous d’autres projets ou créations reprenant ce même principe d’inversion de sens offrant une nouvelle fonctionnalité à son utilisateur ? Une belle création, donnant des idées, des améliorations possibles et futures…

Plus d’informations sur le designer : Aaron Wheeler

Retrouver notre sélection d’articles dédiés aux PROJETS ÉTUDIANTS

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1.  Et en plus c’est une vraie chaise  qui utilise    le basculement  non le retournement  qui pose problème  pour un dessus de table ( Augustin Chauveau )ou     accoudoirs de chaise( aaron-wheeler) car  le sol est  la partie la  moins propre d’une pièce.  Il faut conaître des  maniaques de la propreté et de l’hygienne comme les japonais  pour  comprendre que c’est un concept souvent théoriquehttp://www.hebdoblog.com/wp-content/2011/01/chaise-fsc.jpg

  2.  Je principe est celui  de la chaise pour enfant  que l’on retourne  pour faire varier la hauteur d’assise sauf qu’ici il y a   deux assises….

  3.  Voila voila  un exercice de wood working americain   basé sur une chaise de la renaissance  italienne la  Savonarola qui etait une chaise de hall, une chaise non pour s’asseoir mais decorative….. Elle s’est appelé aussi la chaise de Dante  et l’onvoit que l’enfert n’est pas dans l’idée mais dans les details  http://lumberjocks.com/assets/pictures/projects/188210.jpg

  4. Bonjour, j’ai développé un projet avec ce même principe , jetez un coup d’oeil !  « schizo » sur mon book (il n’y a pas de rapport au niveau du nom avec la chaise citée au dessus que je viens de découvrir, mon projet ayant été réalisé il 2 mois de cela )Bonne continuation à tous !

  5.  Il est clair  qu’il faut un minimum de menuiserie pour l’améliorer. Il n’y a ni dossier ni  vraiment d’ accoudoirs. Avec les meme élements mais pas le meme dessin dessein, en 1990  Ron Arad   fit la Schizzo Chairs:  deux chaises construites avec une  répéttition de lattes de bois courbé maintenus ensemble en six points par des tiges d’acier . Deux chaises peuvent être regroupé pour former une seule chaise . Evidement Ron Arad n’a pas le même vocabulaire artistique. http://193.238.185.184/images/2184158?size=large&index=6

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design