L’exposition HOMEWORK, une école stéphanoise

L’exposition HOMEWORK, une école stéphanoise

1 école, 1 commissaire d’exposition-enseignant, 1 territoire, 1 musée et 11 noms du design, c’est ce que propose la Cité du design avec l’exposition « Homework, une école stéphanoise » depuis vendredi dernier.

L’exposition HOMEWORK, une école stéphanoiseL’exposition HOMEWORK, une école stéphanoise

Ces designers ont ainsi en commun d’avoir été formés à l’Ecole Supérieure des Arts et du Design de Saint-Etienne (ESADSE), et de s’être implantés sur le territoire stephanois, un choix souvent motivé par la politique du territoire de créer des liens entre industrie, entrepreneurs et designers. Les designers insistent sur cette spécificité de Saint-Etienne, membre du réseau des villes créatives UNESCO de design, qui valorise la création localement et la motive au travers d’appels d’offres publics notamment. On voit ainsi l’Atelier Tourette & Goux investir le Stade Geoffrey-Guichard (luminaires), les Numéros 111 repenser l’office du tourisme (espace) ou François Mangéol et Sophie Françon créer le mobilier de l’ESADSE.

On pourrait les accuser de vivre en microcosme (on note notamment que l’entreprise locale Souvignet édite plusieurs d’entre eux), les designers eux-mêmes sont conscients d’être dans une position particulière et privilégiée, mais ils se défendent en démontrant combien cette ambiance est favorable pour leur activité. Cela ne les empêche nullement de penser global, certains d’entre eux ayant d’ailleurs choisi de travailler en collaboration avec l’étranger (Italie pour Amaury Poudray ou Inde pour Rémi Bouhaniche).

Eric Jourdan se reflète dans les miroirs de Numéro 111

Eric Jourdan se reflète dans les miroirs de Numéro 111

Eric Jourdan, commissaire d’exposition, designer et enseignant depuis une vingtaine d’année, présente ces designers qui « formés à Saint-Etienne, ont choisis d’y rester ». Ils sont en fait 18, certains étant réunis en atelier par affinité et surtout pour la possibilité offerte par ce binôme ou trinôme ainsi composé de se présenter mieux armé face aux entreprises et éditeurs. Visite guidée de l’exposition où la scénographie se déploie aux couleurs de l’arc en ciel.

  • Atelier Tourette & Goux, soit Nicolas Tourette et Thomas Goux, qui ont lancés en 2012 la maison d’éditions Hub.Designéditions

Homework-exposition-esadse-atelier-tourette-et-goux-blog-esprit-design

  • Atelier BL119 (soit Grégory Blain et Hervé Dixneuf / B-L-1 et 19)

Homework-exposition-esadse-atelier-BL119-blog-esprit-designHomework-exposition-esadse-BL119-blog-esprit-design

  • Julien de Sousa s’appuie sur le dessin et une démarche plastique pour créer ; son travail est en effet issu du paysage urbain puisqu’il collecte des éléments au sein de la ville afin de créer des micro-sculptures qui deviennent une bibliothèque de formes inspiratrices.
Les micro-sculptures de Julien de Sousa

Les micro-sculptures de Julien de Sousa

Homework-exposition-esadse-julien-de-sousa-blog-esprit-designHomework-exposition-esadse-julien-de-sousa-blog-esprit-design

  • Amaury Poudray, présente entre autres ses dernières créations en cuivre et verre, Roznowa.

Homework-exposition-esadse-amaury-poudray-blog-esprit-design

  • So Far So Good, est composé de Flora Commaret, Allan Durand, Romain Delambily et Paul Malburet auteur des sites internet innovants d’ Eric Jourdan comme d’ESE-Edition sous Etiquette, et à l’initiative du phénomène IncrediBox.
  • Jean-Sébastien Poncet cherche à inscrire ses créations dans l’espace urbain.

Homework-exposition-esadse-jean-sébastien-poncet-blog-esprit-design

  • Numéro 111, soit 1+1+1, chacune des individualités de Sophie Françon, Jennifer Julien et Grégory Peyrache dont le travail s’articule autour de la fragmentation du volume.

Homework-exposition-esadse-numéro-111-blog-esprit-design-4

Homework-exposition-esadse-numéro-111-blog-esprit-design

Le vase Karl est une pièce inédite produite pour l’exposition.

  • François Mangéol s’inspire des mathématiques et de la géométrie en ajoutant une pointe de poésie.
Le miroir Pi est une plaque de tôle polie et pliée en pentagone.

Le miroir Pi est une plaque de tôle polie et pliée en pentagone.

  •  Pascaline de Glo de Besses intrigue par les détails des pieds de sa table Phasme.

Homework-exposition-esadse-pascaline-de-glo-de-besses-blog-esprit-design-3

  • Philippine Lemaire expérimente sur la lumière et porte son attention aux détails.

Homework-exposition-esadse-philippine-lemaire-blog-esprit-design

  • Rémi Bouhaniche confronte orient et occident et présente sa lampe Étirement en fonction.

Homework-exposition-esadse-rémi-bouhaniche-blog-esprit-design-2Homework-exposition-esadse-rémi-bouhaniche-blog-esprit-design-1

Inscrite dans le territoire, comme nous avons pu le souligner, l’exposition a été sélectionnée pour faire partie du Design Tour qui se déploiera dans 5 villes de France entre octobre et novembre. Nous vous avions présenté le programme il y a quelques semaines ici.

Commissaire : Eric Jourdan
Scénographes: Noémie Bonnet-Saint-Georges et Éric Bourbon
Graphisme de l’exposition: Anaïs Héraut
Création graphique de la campagne de communication : Laure Oustrie

INFOS PRATIQUES:

Cité du design, 3 rue Javelin-Pagnon, 42000 Saint-Etienne

www.citedudesign.com

Du mardi au dimanche, de 11h à 18h. Jusqu’au 11 mai 2014.

Visite libre 4€/2€ – Visite guidée 5,60€/4,10€ – Visite guidée en famille 3€/enfant + adulte gratuit

Plus d’informations sur l’exposition : « Homework, une école stéphanoise« 

By Alix – Blog Esprit Design

 


alix adesignblocnote
Rédactrice chez adesignblOcnote
Carnet de deSign, tendances, idées
15 commentaires

Merci Alix pour ce petit reportage 🙄

14.10.2013 09:43
Vincent – Blog Esprit Design

Prendre des vessies stéphanoises pour des lanternes parisiennes?… 😆 😆 😆
J’ai consulté le wikipédiate « On pourrait les accuser de vivre en microsome »
selon wiki: « Les microsomes sont des fragments de membranes du réticulum endoplasmique. Plus précisément, il s’agit de vésicules provenant de la fragmentation du réticulum endoplasmique.Il peut également s’agir de vésicules provenant de la fragmentation de l’appareil de Golgi et de la membrane plasmique lors d’une centrifugation, on parle alors de fraction microsomiale. »…
Cela se nomme un réseau d’école mais il y a quelquefois plus: il y a une esthétique d’école, une école au sens artistique qui partage un vocabulaire et une grammaire artistique, des outils, une approche, une methodologie
Le réseau plus puissant dans le domaine du design en France est celui de l’Ensci, les ateliers que l’on pourrait  » accuser de vivre en microsome » à Paris Intramuros( pour certains) entre la rue Saint Sabin(école) et le Boulevard Daumesnil (VIA) et la rue Daguerre (Intramuros)….
J’attends d’ailleurs avec impatience le 15 octobre la remise du rapport de la mission Design,par l’ancien directeur de l’Ensci et La deuxième commission le même jour ( deuxième rendez-vous du design, qui se tiendra le 15 octobre au Palais de Tokyo). Combien de designers de Saint Etienne dans les 22 designers consultés?

14.10.2013 10:10
Prof Z

Je pense qu’il est bon pour l’école de poursuivre cette démarche d’accompagnement, d’identité à travers ses anciens élèves qui sont la meilleure des vitrines de leur formation 💡

14.10.2013 11:14
Vincent – Blog Esprit Design

@Prof Z, merci d’avoir relevé cette erreur de frappe ; je parlais plus de microcosme que de microsome, même si cela m’a permis d’en savoir un petit plus sur ce terme, j’avoue, hors de portée au quotidien
PS: je vais donc modifier le texte en conséquence

En ce qui concerne le rapport, aucun des designers interviewés n’a signalé spontanément avoir été consulté. Oubli de leur part ou oubli de la part du rapporteur ?

14.10.2013 11:19
Alix

@Vincent – Blog Esprit Design
Occurence, notoriété , identité et territoire?

Il est clair comme je l’avais écrit dans les commentaires de l’entretien de Vincent avec le directeur de l’école que le nom de l’école devrait changer.
homework « Ecole supérieure d’art et design de Saint Étienne »
7 970 occurences contre homework esadse. 621 occurences….
« Ecole supérieure d’art et design de Saint Étienne » a 79 100 occurences
Homework represente 10% des occurences de l’ecole dans Google

14.10.2013 02:41
Prof Z

Local et territoire
Il faut se méfier du mot local et territoire utilisé à tord et à travers. Parle t on de local et de territoire pour Paris. Non. Et pourtant on devrait en parler car beaucoup de designers parisiens ne sont connus que par peu de monde. .Vincent Bed est un local dans un sens mais c’est un blog national et même international car il est difficile d’ arrêter la diffusion d’un blog à un territoire contrairement à la presse papier qui a besoin d’une distribution physique. Souvagnet n’est pas une entreprise locale mais nationale. C’est la distribution des produits et services qui définit le caractère local, national international d’une entreprise. Le lieu d’implantation du siège et des usines est important pour les impôts et pour le travailleurs donc pour les politiques. C’est important pour le designer… industriel.
Je n’ai trouvé qu’un relais de cette expo par un éditeur avec photo sur le blog Domeau et Perez pour le miroir Pi de François Mangeol….
Est on là dans le design industriel ou le design artisanal ? A ton vu le ministère de l’artisanat consulté par les ministères de tutelle du design, la culture et l’industrie? Sans artisanat, il n’y a pas de design.

14.10.2013 03:49
Prof Z

Je trouve tres interessantes Ludwig, table basse de Julien de Sousa en chêne massif et MDF stratifié gris anthracite réalisation entreprise Planforet, libre à l’édition et sa lampe de la collection-manufacture qui est en cours d »edition

14.10.2013 10:10
Prof Z

Le chemin de designer , c’est des petits cailloux….
… une autre bonne idée: le prix des anciens éleves d’une École
« Florian Dach, lauréat du Prix de l’Association des anciens Élèves de l’École
Lors des Portes Ouvertes des 25 et 26 janvier derniers, l’Association des anciens élèves de l’École a décerné le « Prix Gaston et Denise Dietschy » à Florian Dach, étudiant en 2ème année du secteur Design objet, pour sa lampe de réveil «Petit Poucet». Ce Prix attribué chaque année distingue des travaux d’étudiants de 2e, 3e et 4e année exposés dans le cadre des Portes Ouvertes. Le lauréat du Prix reçoit une bourse de 800 € « .[img]http://payload141.cargocollective.com/1/10/348167/5124024/IMG_8223.jpg[/img]

15.10.2013 04:06
Prof Z

Retrouvez les collections de Julien De Sousa sur le site : http://www.souvignetdesign.fr/

16.10.2013 04:55
#MarCel

Tous ensemble… en compétition amicale….. dans l’oeil du marketeur
Toute exposition collective est une compétition plus ou moins amicale, c’est un oxymore, une figure de style qui montre une réalité…
A mon avis en temps que marketeur standiste en chef( j’ai fait plusieurs dizaines de salon) , visiteurs (plusieurs dizaines de salon dans le monde) et expert en image projetée … c’est
NUMERO 111 que je confond avec atelier 111 (Jennifer Julien, Sophie Françon et Grégory Peyrache) qui arrive en tête
En temps que marketeur »brandeur » , je aime pas le titre de l’expo trop polysemique, ni la base lise , ni le nom de ce studio en alpha numérique et en imossible en audio international…

[img]http://1.bp.blogspot.com/-lPUOXCqDRQo/Umtsj4_6LOI/AAAAAAAAVhU/S4qcLW__09I/s1600/Homework+num%25C3%25A9ro+111+adc.jpg[/img]

15.11.2013 06:48
Prof Z

@ Vincent bed
Interview?
Comment Numero 111 « écrase » les petites déclinaisons filaires invisibles de Nigro dans Domus, un journal de reference italien et inter

[img]http://www.domusweb.it/content/dam/domusweb/en/news/2012/01/27/numero-111-peye-and-olive/big_372545_9509_web_DSC_02982.jpg[/img]

15.11.2013 07:16
Prof Z

Julien de Sousa, une vraie découverte de l’expo….
[img]http://4.bp.blogspot.com/-91H2x95_scY/UmttAkqfT2I/AAAAAAAAViE/XIrvug5tELQ/s1600/homework+julien+de+sousa+adc.jpg[/img]

Beaucoup de problèmes de marketing et de com dans la scénographie de Noémie Bonnet-Saint-Georges etd’ Éric Bourbon, dans le graphisme de l’exposition d’ Anaïs Héraut et dans la Création graphique de la campagne de communication : Laure Oustrie.
On retrouve d’ailleurs les même problèmes au Via des écoles et dans pas mal de presentation ici et là en France.
Si on fait le tour des sites web et blogs qui parlent de l’expo et qui ne font pas un copier coller des relations presse ont voit les problèmes de nom d’expo home work ( site d’Etapes), d’accueil, de balisage, de signaletique
( site d’Amandine Thaumiaux de l’agence d’à coté)et d’attribution des oeuvres aux designers , de lecture des bornes cartels( voir les photos) et d’affiche sans nom.
Ondirait que les nom des designers ne sont pas imortant dans cette operation et que seul compte de retenir saint etienne ecole de design.
http://adclatelierdacote.blogspot.fr/2013/10/lexposition-homework-une-ecole.html

En dehors de 2 designers et collectifs cités plus haut ( Atelier 111 et Julien de Sousa) je pense que les autres designers ont été handicapés par la scénographie et le graphisme d’exposition.
Problematiques:
-Comment mettre des meubles noir sur un sol bleu marine, un camaieu de bleu sur du violet ?
-Comment mettre des objets au sol en concurrence avec des meubles?
_etc

16.11.2013 06:57
Prof Z

Aller plus loin .. en vidéo ..

http://youtu.be/n2NB2RB_x-o

27.11.2013 05:06
Vincent – Blog Esprit Design

@ Vincent bed

grandiose So far so good
La signalétique qui mesure la cheminée
[img]http://www.citedudesign.com/gallery_root/Territoire/novacieries/site_506ef8dca7226.jpg[/img]

27.11.2013 09:32
Prof Z

L’exposition est prolongée jusqu’au 25 mai…Avis aux amateurs.

30.01.2014 02:15
Alix

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?