Concept les couverts par Till Kobes

Concept les couverts par Till Kobes

Till Kobes, designer allemand nous présente la collection Concept, ligne de couverts en acier inoxydable plié.

Entre acier mat et acier poli, le designer vient plier, couder sa collection pour qu’elle puisse facilement s’empiler pour la disposition ou rangement. Une approche géométrique pour un univers de la table souvent trop en rondeurs !

Concept les couverts par Till Kobes Concept les couverts par Till Kobes Concept les couverts par Till Kobes Concept les couverts par Till Kobes Concept les couverts par Till Kobes Concept les couverts par Till Kobes Concept les couverts par Till Kobes Concept les couverts par Till Kobes

Plus d’informations sur le designer : Till Kobes

via

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
25 commentaires

 LES   JEUNES DESIGNERS ALLEMANDS SONT  ILS  MINIMALISTES ? GEOMETRISTES ? FONCTIONNALISTES? ACIERISTES ? « L’univers de la table trop  en rondeur ?  »  C’est aussi un univers qui tourne en rond . Pas facile d’innover dans ce secteur traditionaliste  qui cultive les valeurs de réassurance et même  les valeurs patrimoniales, plus que les valeurs d’innovation. Quand une marque  d’art de la table fait appel à un designer connu,  à une signature c’est son studio  de jeunes designers qui décline son  vocabulaire esthétique. Pour se faire voir avec un couvert et tirer la couverture, il ne faut pas y aller avec le dos de la cuillère.Leibal spoon  par yesign….   Un designer allemand qui a reçu pour d’autres produits des red dots allemands  et des good design americains…http://leibal.com/wp-content/uploads/2013/12/leibal_spoon_yesign_2-500×591.jpg

08.05.2014 07:49
Prof Z

APPROCHE GEOMETRIQUE ?  UNE LIGNE SE BRISE  SUR LE PLAT DE LA CUILLERE… C’est quoi l’approche géométrique de  Till Lobes,  c’est  un trait , une ligne: la ligne brisée quel’on voit latéralement  sur la tranche ,  une   position fort rare du couvert en usage ou en stockage…. La ligne brisée  fait elle parti  du vocabulaire du designer    Till Lobes,comme l’arabesque est  une des  signatures esthetiques du designer styliste, directeur artistique entrepreneur hollandais  Marcel Wanders ?  Le couvert est  souvent plus du domaine du style, du decoratif, du motif, de  la surface  que du design qui travailleen profondeur. Une ligne brisée  sur le plat du couvert Que diable.? Cela va t il  faire des éclairs dans la presseet ans les blogs.Et sur le dessus  ( ce que l’on voit plus, les yeux etant au dessus des mains)  c’est  + ou – un quadrilatère,Quand j’ai visité l’exposition de l’excellent  pédagogue et humaniste  Patrick  JOUIN la Substance du design  au centre  Pompidour en,  2010 je me suis posé la question des stratégies formelles et conceptuelles du design appliqué  aux « outils » de  cuisine et à « l’art » de a table …. Y a  t il   des recettes en design ?  le design est il   un jeu d’enfant  ?http://www.dailymotion.com/video/xdl2k4_patrick-jouin-recettes-de-design_creationhttp://p5.storage.canalblog.com/55/32/544161/58674220.jpg

08.05.2014 10:00
Prof Z

 SON CONCEPT C’EST  SIMPLEMENT UNE IDEE: BROKEN LINE IN FLATWARE  ….  Le design commence  souvent par une idée, une provocation,  un jeu de mot, un paradoxe, un oxymore,   qui peut venir du designer, du manager, du marketeur, du commercial, de l’acheteur , de l’utilisateur et aujourd’hui de plus en plus  et de manière non avouée  d’un autre designer ou d’un tendanceur.  Ce n’est pas parce que l’on a une idée que l’on est concepteur.  En anglais on nomme les couverts  Flatware (chose  plate)   Il en fait une ligne brisée ( broken line)….  C’est une idée de différenciation qui pourrait permettre l’individuation…. « L’individuation est le processus de « distinction d’un individu des autres de la même espèce ou du groupe, de la société dont il fait partie  » Ce n’est pas gagné…Ce n’est pas une critique c’est une lecture….

08.05.2014 10:34
Prof Z

 COMMENT  TILL KOBES A PLANCHé ? IL AURAIT DU FAIRE UNE MONTAGNE DE  COUVERTSCurieux de mettre des couverts sur le côté d’une planche .  Pour moi l’idée vient de  Mahias Hahn, un designer allemand  bien plus en visibilité  que Till Kobes…. Mahias Hahn  basée à Londres Mathias Hahn (né en 1977 en Allemagne) a démarré son atelier en 2006 et est l’un des membres fondateurs de OKAY studio, une collective de designers de réputation mondiale. Après un diplôme de designer industriel en Allemagne, il est passé  par  Royal College of Art, où il a obtenu un diplôme de maîtrise en Design Produits sous Ron Arad en 2006. Depuis son studio et ateliers, il travaille sur divers projets dans le domaine de l’industrie et des meubles conception. Sa liste de clients inclut des entreprises comme Ligne Roset, Marset, Kohler, Magazin, Kvadrat, un autre pays, Vertigo Bird, SZ-Magazin et autres.   L’idée de la ligne brisé  d’un  couteau qui depasse  d’une planche comme une montagne aurait été  bien plus pertinentehttp://www.mathiashahn.com/images/products/vesper/VESPER%20003.jpg

08.05.2014 03:44
Prof Z

 PETITE CUILLERE GEOMETRIQUE ALESSI Denton Corker Marshall , des  archi  australien…http://mocoloco.com/archives/alessi_denton_corker_marsha.jpg

08.05.2014 07:33
Prof Z

 TILL KOBES  FILS  DE JOSEF HOFFFMAN’  ET D’ENZO MARI. Faire du design , c’est travailler sur le concept, la typologie, l’usage,  le dessin….  et la fabrication  du produit mais aussi  fabrication  de son histoire dans l’histoire du design  et plus largement dans l’histoire  des objets et des choses.On retrouve dans son dessin le style géométique  des couverts d’argent  de l’architecte    JOSEF HOFFFMAN qui pilota la cession viennoise dans l’empire allemand et le travail d’Enzo Mari  pour Danese  sur la simplification de la fabrication par le pli…. des coupes papier   que l’on peut mettre en relation avec le stick  qui remplace  la cuillère   à café  de  Denton Corker Marshall   pour Alessi Quel est le rapport entre des couverts , un coupe papier et un stick à café ?Plutôt que de donner une définition absolue et définitive de chacun des termes, je préfère le travail de la typologie qui consiste à regarder les points communs et les différences entre les concepts qu’ils recouvrent.  On pourrait en faire un diagramme de Venn en utilisant la logique e Boole.

09.05.2014 08:05
Prof Z

Pour ma part, Il est un aspect qui me saute aux yeux.  Un empilement, oui, mais pourquoi?On met ici en avant un travail sur la ligne, que l’on vient « casser », briser…  Mais n’est ce pas avant tout un travail de stabilité et d’empilement?J’ai toujours du mal à croire en un design gratuit… C’est à dire « vide » de sens, avec des gestes quelques peu gratuit…Le design c’est selon moi avant tout une lecture des usages, et une réponse à ceux-ci.

Des couverts, oui, une forme sympathique, pourquoi pas… Par ailleurs je questionne l’empilement. Pourquoi? Et a quoi cela sert-il?Pour le rangement? Je ne crois pas. Il est bien plus facile et pratique de ranger les couverts par usage…(Les cuillères entre elles, les couteaux entre-eux, …etc) Le seul intéret de pouvoir empiler ces couverts réside dans un usages personnel et unitaire. Pour il s’agit d’un concept de plateau repas.Pas le plateau repas présenté ici, qui n’est qu’une planche à découper (une version adapté de la planche à pain )Je pensais davantage à l’usage qui nécessite une réelle optimisation, c’est à dire le plateau repas servit à bord des avions.Il existe un parallèle intéressant à faire avec l’exposition  « Dialogue » organisé en  Wallonie

09.05.2014 11:09
Martin Napoléoni

@ Martin Napoléoni  @Bob le Homard, designer d’objets de  table et de cuisine COLD CASE:  CONCEPT DE TILL KOBES  VS  COLD CUT  DE MATHIAS HAHNLA  STRATEGIE DU DESiGNER. Je me suis poser les mêmes questions que toi mais je pense qu’il ne faut pas se limiter à une  simple stratégie  de projet dans l’optique  d’un produit  d’edition  mais aller vers une stratégie de visibilité et de notoriété du designer independant, .  Till kobes dans le  design, c’est 700 citations sur google après 25 ans d’activité dont 500 citations  sur ce CONCEPT . C’est donc infime et en deça de  jeune designer émergent. Son  site n’est pas très  bavard sur son parcours ( pas d’ABOUT  ), son  porfolio   mentionne beaucoup de produits de communication ( television   telephone ), d’accessoires de salles de bain  fait avec avec un studio  allemand de Hambourg design3,  filiale de la légendaire firme de design britannique Moggridge Associates (plus tard: IDEO) qui fait un design à l’américaine.  Passer d’IDEO à un design independant Sam Hecht à Londres ou Naoto Fukasawa  à Tokyo l’ont fait mais pas avec   des couverts. Comme disait  Ora  ito, je ne vais pas dessiner une petite cuillère et attendre 10 ans que Cappelini  l’edite.. Son objectif  est donc   de se faire voir par un design différent, out of the box ou plutôt out of the board , hors de la planche à servir (serving board)…STRATEGIE DU DESIGN  PRODUIT  Sur le  concept produit, il n’est pas  très clair mais je pense que c’est  le designer allemand Mathias Hahn  installé à Londres (50000 citations sur la toile) qu’il fait suivre  comme je l’avais indiqué non à Milan mais  à IMM Cologne 211 pour comprendre.Mathias Hahn   a présenté des couverts  spécialement conçu pour le souper servi froid qui est traditionnellement consommé dans le domaine culturel de l’Autriche et de l’Allemagne. La forme du couteau et fourchette se référe  à ces repas composésde pain, de la charcuterie, des cornichons et des légumes crus. Ton sens de l’observation est bon,  ton intuition est bonne.  Je suis plus factuel  car je  googelise, je contextualise, je  place en perpective: le design est un univers très concurrentiel, Rien ne naît de rien, ni les gens , ni les choses. 

09.05.2014 12:18
Prof Z

  DES COUVERTS EMPILABLES:   LES FORMES UTILES  A…..  La notion  de forme utile très en vogue dans des ateliers de L’Ensci doit  être reprécisée. En effet  le concept d’utilité est très ouvert. A chaque fois que l’on me dit c’est utile  Je demande  C’est utile à quoi ? .  Un  produit de cuisine traité comme un outil  n’aura pas la même utilité  perçu qu’un bijou dec cuisine en acier d’Alessi ou un argent de Christofle. La forme n’est pas toujours utile  à l’utilisateur.

Une forme peut être utile  au photographe, au journaliste,  à l’éditeur, au collectionneur, au designer plus qu’à l’acheteur et à  l’utilisateur.  C’est un lanceur de conversation. Le couvert empilable est  une typologie de couverts destinés au nomadisme.  Cela implique un travail sur la réduction   du poids donc le choix de matière et  la réduction de matière tout en conservant  les qualités structurelles.  Le designer espagnol Tomas ALONSO  qui fait parti de la celebre collective londonienne Okay  avec    Mathias HAHN cité plus haut  a trouvé une solution technique et esthetique chic : l’estampage  d’acier et  le pli   longitudinal de renfort structurel. 

09.05.2014 03:05
Prof Z

@Nicolas Brouillac  @ Martin Napoleoni DISRUPTIF ELEMENT ?  DIVERGENT DESIGN?   Peut on considerer que le profil d’un couvert soit  en 2014 un   un element disruptif  d’un  design divergent ,? Le profil zig zag en 1926 fut  utilisé par Rietveld dans un tabouret devenu iconique .   http://www.nicolasbrouillac-designer.fr/wp-content/uploads/2011/10/Page-accueil-02-01-1024×798.jpg

09.05.2014 04:03
Prof Z

 LE    DESIGN EMPILABLE  …  STACKABILE  DESIGN Dans la carrière d’un designer, les projets  que certains appellent des concepts et les produis  édités, produits, vendus,  offerts, collectionnés utilisés  s’empilent…. Sans principe féderateur de son portfolio , de son chemin  ,  le designer  perd en en visibilité,  en lisibilité, en notoriété…   et  en éditablité donc en part de marché. Le designer le plus célèbre du monde   a basé sa notoriété   et son volume de  royalties  de designer  sur le meuble  et    sur la reine des typologies la chaise.    Il s’est positionné comme    « designer  démocratique »  Cela conduit   à des chaises   en plastique  souvent monobloc  et empilable  chez  l éditeur le plus performant  et le plus connu du marché du design Kartell. Si ce principe d’empilabilité   est pertinent pour les objets plus petits comme ceux de  d’art de la table, il l’est moins pour les couverts sauf  pour les couverts nomades mais il peut l’être pour des couteaux….. Tout cela semble  assez paradoxal . La designer belge  Mia Schmallenbach   a realisé un bon coup mediatique  avec ce set de couteaux empilables mais c’est quand même one shot   C’est aussi le cas de  till-kobes mais le concept de  Till  assez mal defini   reste  un concept ( donc non produit)http://media-cache-ak0.pinimg.com/236x/73/d0/67/73d0671bd5fe5617a4549e64ac71fb8d.jpg

10.05.2014 06:49
Prof Z

 MILAN 2014   EST MONDIAL    TOUT LE MONDE  SAIT PLIER  L’ACIER…. de là à en faire un fromage…Handformed  des couteaux à fromage en acier inoxydable par un  bijoutier  et ferronnier basé Canberra  Alison Jackson  Ces pièces font partie de  l exposition   collective TheOtherHemisphere  de design australien  à Milan   http://43a7183y5zx2q5qg935lc2o59l.wpengine.netdna-cdn.com/wp-content/uploads/2014/04/TheOtherHemisphere-companyknives.jpg

11.05.2014 05:29
Prof Z

 STRATEGIE GAGNANTE  ?Oublions la planche et sa presentation  latérale. Till  Kobes a  bien planché   mais en quittant un studio  en janvier 2014  ( il a participé à des produits red dot et If design award) il se met en danger…..  C’est simple :   Il  a pris le contre pied   esthétique  du design  tout en courbe sensuelle du allemand Ralph Kraemer pour Mono  tout en réduisant le nombre d’opérations de fabrication à moins de 10. Si le pliage de l’acier inox  dans les deux sens est fait  avec le bon process   on peu éviter le polissage. http://www.contemporist.com/photos/mono_mf.jpg

11.05.2014 09:26
Prof Z

Et bizarrement record de like sur facebook, cela ne veut pas dire grand chose mais est à noter.

Image directe, touche le grand public .. Et hop 
11.05.2014 09:29
Vincent – Blog Esprit Design

 LE DESIGN DE L’ATTENTION  SUPERFICIELLE, C’EST MAGIQUE…Till Kobes nous a présenté un « concept esthétique » et non un « concept   marketing »  qui est une offre (un produit ou un service)  une présentation, essentiellement sous forme rédactionnelle, des bénéfices que doit procurer cette offre au public auquel elle s’adresse (consommateur, entreprise, etc.).

Cette présentation a vocation à être soumise et testée auprès de sa cible afin d’en évaluer la clarté, la pertinence et l’appétence. »  Voila ce qu’à fait  Martin Napoleoni et que j’ai fait partiellement.  Peut on réduire un concept  marketing a un concept esthétique ?  Bonne question ?Comment passer d’un concept esthetique à un concept   sémantique,  sémiotique, symbolique,  basique, anoréxique.. ou plus simplement   passer de l’esthetique à la com et de la com aux royalties,aux honoraires et aux commissions. N’oubliez pas je suis un   STARckien repenti … 

Le likes  facebookés concernent un concept esthétique:  un couvert  dont le manche est une ligne brisée qui me fend le cœur ( on dirait du Castelbajac) ,   une ligne   fait avec une plieuse sur un plat d’acier en évitant le polissage  par un process specifique ( on dirait du Normal Studio  du Eloi Chafaï  ou du Jean-François Dingjian)   Avec un concept esthetique on peut faire une carrière d’artiste, de décorateur plus rarement de designer car il faut pouvoir décliner et innover en coherence.  

La probabilité de faire un ONE SHOT est grande Les allemands sont très forts en concepts  philosophiques  mais ce designer produit n’est pas très locace, très textuel. En genéral  les designers allemands se font ramasser à la petite cuillère par  nos experts parisiens  , nos performers en ego design sur les planches  milanaises, en design  de l’effet  qui met en boule les product  designers,  les indus   designers et les artisans d’art  . Nos experts  en design de  l’attention superficielle en bref…Till Kobes peut aller beaucoup plus loin beaucoup plus fort  en suivant l’exemple  d’URI GELLER. il  est capable de plier une cuillère ( on    voit le profil de la cuillère ) et de se faire voir en même temps de face…

Si en plus il a un signe distinctif visage ou look  ,  on mémorisera   mieux un createur associé à une création dans le mémé fichier neuronal.  Si le nom est bien choisi ,   on le retiendra mieux  ….

12.05.2014 08:37
Prof Z

 Pour être plus  rapide   dans un monde de  message court tweets et de SMS. Pour Alessi  STARck invente la cuillère verticale…. la cuillère qui s’accroche au nez…. et au mur…

12.05.2014 10:33
Prof Z

 DESIGN ALLEMAND FACILE: STELLEN LEGEN  ET LE   DESIGN FRANçais FACILE …..Les allemands sont précis quand ils  parlent et écrivent et cela imprime une façon de travailler et  quelquefois d’être. Ils utilisent le verbe qui correspond à la position de l’objet.Pour faire simple :- Tout ce qui est debout : stehen / stellen- Tout ce qui est allongé : legen / liegen STARck transforme un produit allongé , couché,  horizontal, un accessoire de table ( le couvert  posé sur  la table) en un produit debout, vertical , un accessoire mural ? TOUT LE MONDE LE VOIT… mais encore plus fort il transforme un instrument pour manger  sur une table de salle à manger en instrument de cuisine  pour  mur de cuisine sans ouvrir de tiroir.

Conclusion les  designers français sont souvent dans la facilité,dans la légéreté …..  apparente de la pensée élastique. 

12.05.2014 10:49
Prof Z

Salut esprit design et merci pour cet article. J’adore le design presque alien de ces couverts.

13.05.2014 04:46
Jean-Pierre Malagnoux

DESIGN A LIENS OU DESIGN ALIEN ? Pour moi tout design est  un design à liens au pluriel  (  et pas seulement  hypertexte )  car il part du connu  du designer  et  rencontre le connu du regardeur . Il  peut ressembler   ou faire penser à un autre design du même ou d’un autre designer ou  d’un autre créateur.De là à le  qualifier, le catégoriser en design alien, il y a   un pas que je ne peux franchir… .  Sommes nous du même monde, celui des amateurs de design ?  Venez vous de la génération  Y ou Z ? Tout ce qui me dépasse m’intereresse.

14.05.2014 06:38
Prof Z

PENSER LE DESIGN AVEC LE CORTEX DE M  NAPOLEONI VS LE  CERVEAU REPTILIEN  DE  JP MALAGOUX ?Entre le DESIGN  GRATUIT ou plutôt NON GRATUIT de Martin ,  le DESIGN ALIEN  de Jean Pierre, … et les LIKE  DE FACEBOOK mis en avant par Vincent avec une conclusion « L’ IMAGE  TOUCHE  LE GRAND PUBLIC », nous voila  plongé dans un labyrinthe  neuronal qui pour moi  est la preuve d’une  MUTATION PROFONDE  qui à pour cause l’USAGE D’ INTERNET  et l’URBANISATION….   Pour comprendre , le design , il faut remonter dans l’histoire, dans la prehistoire,  dans le prehumain,  dans  les mamiferes, dans les poissons….. tout est une histoire de milieu….  http://jeuxvideo-tpe.e-monsite.com/medias/images/cortex.jpg

14.05.2014 07:33
Prof Z

Vos commentaires sont d’un compliqué, finalement le design agrégé pour ne pas dire agrégatif n’est vraiment pas intuitif mais se perdra en littérature de concept. L’industrie, c’est du chiffre.

01.02.2015 08:04
virus

GERMAN DESIGN  KOBES VS GRCIC  Il faudra aussi éclairer votre  commentaire  qui prend le format court . L’industrie c’est du chiffre ? En tout cas il faut mettre le pluriel  et parler aussi de process  ( pliage) et de vocabulaire  du designer  allemand Konstantin Grcic  referent caché du projet pour  l’editeur Zani italie 2009

02.02.2015 10:59
prof Z

Bonjour je voudrais savoir  ou trouver les couverts concept de till ko es aussi le prix merci

03.03.2015 10:15
Guerdener

@Guerdener, malheureusement toujours au stade de projet, je ne crois pas que ce projet soit édité et commercialisé pour le moment.

Vous pouvez toujours tenter de contacter le créateur pour avoir de plus amples informations.

merci, à bientôt sur BED

04.03.2015 08:18
Vincent – Blog Esprit Design

 STATUT DE L’OBJET:  PROTOTYPE. Le paradoxe est que  till kobes se positionne comme product  designer et qu’il est connu par du concept  design  ( design qui reste au stade prototype ). Ce qui n’a rien a voir avec le concept  qui va au dela de la simple idée et de la vague  notion.  En fait il s’agit de  sortir du code  esthetique  formaté  des couverts…. mais cela n’est pas  un vocabulaire , ni une signature de designer auteur. Il se dit aussi marketeur….

04.03.2015 10:47
prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?