Projet étudiant : Evanescence et Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot

21 janvier 2015 /
1 commentaire

Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot

Charline Ronzon-Jaricot, jeune étudiante en Design française nous présente son projet de diplôme DSAA à l’Ecole Boulle, baptisés Evanescence et Ascentium, un travail expérimentale sur les odeurs et notre perception de ces parfums.

Deux projets pour deux orientations, Evanescence sur la mémoire olfactive et Ascentium sur la contemplation du parfum.

Commençons par le second, Ascentium dont le but est véritablement de montrer que la parfumerie est un art à part entière qui doit pourvoir être apprécié pour lui même, sans artifice, simplement en prenant le temps et imaginant les outils nécessaires à sa dégustation, à son appréciation comme pour un bon vin, un bon café…

Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot

« Edmond Roudnitska, célèbre parfumeur de Dior disait déjà dans son livre L’esthétique en question :

« L’odorat, sens vital des anciens que l’homme moderne a eu l’impudence de désaffecter et que l’homme contemporain devrait avoir la sagesse de rééduquer grâce au parfum ».

La parfumerie est un art à part entière et les parfums des œuvres créées par de véritables artistes parfumeurs. Mais les parfums sont bien difficiles à sortir du contexte du luxe et de la mode pour être simplement contemplés. D’autant que nous n’avons pas encore la sensibilité nécessaire pour en comprendre toute la complexité. L’Ascentium est un objet qui permet de décomposer les différentes notes d’un parfum, soit les notes de tête, de cœur et de fond, pour pouvoir en capter toute la complexité. Il permet de mieux cerner le travail de l’artiste parfumeur. Il donne à contempler les parfums, pour ce qu’ils ont à nous offrir, pour ce que l’artiste a voulu partager.

Après avoir déposé une goutte de parfum dans le fond de l’Ascentium, il s’agit de laisser monter les notes de tête jusqu’au sommet de ce vase olfactif. Elles sont composées de molécules plus légères qui vont s’évaporer en premier. Dans un second temps, le parfum est réchauffé en bain-marie pour faire remonter les notes de cœur, puis les notes de fond, qui sont les plus lourdes. Le parfum évolue au fil du rituel, les odeurs se décomposent pour être ensuite mieux comprises ensemble.« 

Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Ascentium par Charline Ronzon-Jaricot

« L’enjeu technique pour concevoir l’Ascentium a été de travailler le parfum comme une matière première, de comprendre son fonctionnement et de l’apprivoiser. Je me suis tout particulièrement inspiré de la voie rétro-nasale qui relie le nez et la bouche pour concevoir cet objet. Elle permet aux molécules olfactives, ne pouvant être senti directement par le nez, d’être chauffées par la bouche et de remonter dans l’arrière du nez. C’est pourquoi certains aliments n’ont pas le même gout que leur odeur. »

Passons au second projet, Evanescence, la jeune étudiante designer vous propose de jouer avec votre mémoire, votre mémoire olfactive, bien ancrée en vous, le parfum de sa maman, des gâteaux de sa grand-mère, ou tout autre chose nous renvoyant à nos souvenirs… Ce projet met en valeur la prégnance de la mémoire olfactive en permettant de se créer consciemment sa propre madeleine de Proust.

Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot

« Comme le disait Marcel Proust dans son livre À la recherche du temps perdu :

« L’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre (…) à porter sans fléchir, l’édifice immense du souvenir. »

L’objet Evanescence à pour principe de capter l’essence d’un moment en diffusant un parfum. Il joue avec les mécanismes de la mémoire olfactive et propose de se créer consciemment une « madeleine de Proust » ; un souvenir olfactif, plus fort et plus prégnant.

Dans un premier temps, la fiole de souvenir-futur est sélectionnée, non pas par son odeur mais par la coloration que l’on veut donner à son souvenir. Le parfum ne doit pas être senti avant le début du processus. Le dispositif est mis en place au commencement d’un moment choisi, d’un moment particulier. Par exemple : un diné romantique particulier ou une réunion de famille assez rare etc. Le parfum répandu est alors senti pour la première fois. Ce parfum est spécialement conçu pour marquer la mémoire et être associé à un moment. Casser l’embout de la fiole permet de déclencher un goutte à goutte. Le temps de ce goutte à goutte va déterminer le temps du moment. L’ambiance olfactive ainsi créée va envelopper le moment vécu et être associé en mémoire à ce dernier.

Un petit galet se situant sous la fiole va absorber une partie du parfum et cristalliser le souvenir. Ce petit galet, objet-souvenir, pourra ensuite être gardé dans son écrin.« 

Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot

« Pour Évanescence, l’un des enjeux techniques a été de trouver un moyen simple de créer un goutte à goutte. J’ai ici utilisé une petite bille de verre qui vient se positionner dans l’embouchure de la fiole et qui laisse passer juste assez de parfum pour créer une goutte. Mais l’enjeu principal était de concevoir un parfum adapté à un moment et qui ne soit ni un parfum d’ambiance, ni un parfum à porter.

Pour cela, j’ai travaillé avec  la parfumeuse Sarah Burri de la société Cinquième sens. Nous avons travaillé sur une odeur surprenante, qui fasse le moins possible appel a un imaginaire commun. Elle n’a donc utilisé que des molécules de synthèse dans la composition du parfum.« 

Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot Projet étudiant : Evanescence par Charline Ronzon-Jaricot

Deux projets nous renvoyant directement sur les bancs de l’école, devant notre paillasse, aux manipulations bec bunsen et autres bleu de méthylène…

En savoir plus sur le projet : Nezanez

Retrouver les articles de l’école : École Boulle

By Blog Esprit Design


Gallerie (31)

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. Bravo pour ces projets. Lignes et concepts poétiques. Un univers se crée.

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design