Casser les Codes le bureau Outils par Vincent Loiret

07 novembre 2012 /
76 commentaires

Vincent Loiret, designer français diplômé de l’Ecole Boulle Paris nous présente sa collection Outils articulée autour d’un bureau établi directement inspirée par la collection Memphis de Ettore Sottsass.

Un assemblage de matières disparates essayant d’imiter l’établi d’atelier, de la bouche du créateur : « c’est un ensemble d’objets inspirés de l’univers de l’atelier, il pose plus directement la question du fonctionnel, les formes des objets d’atelier étant de strictes réponses à des besoins, efficaces donc. Mais propulsés dans l’univers domestique, ces objets sont alors à expérimenter, à inventer, à pervertir, aussi. »

Il propulse matières et objets industriels dans un univers domestique, où leur utilisation et interprétation deviennent totalement différentes.

Il terminera son explication par : « ceci n’est pas un bureau ni une lampe ni un presse-papier, mais c’est une belle fenêtre de réflexion« 

5 pièces composent cette collection :

Le Bureau – Etabli, troué il ne permet pas d’écrire mais peut laisser filer les câbles de votre ordinateur.

L’Ecritoire de marbre, socle de travail et d’écriture orange

La Lampe type équerre, en angle, elle tente de mettre les choses au clair sur votre bureau, et dans votre esprit.

Le Marque-page, entre enclume et obus, il se présente comme une récompense (oscar) dorée.

Le Miroir, il reflète la lumière et non les images…

Plus d’informations sur le designer : Vincent Loiret

via

By Blog Esprit Design


Gallerie (7)

ImageImageImageImageImageImageImage
À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. @Setam
    Attention à l’acronymie GSB dans une ZAC… Si je dis à ma femme je travaille dans le B2B, elle va croire que je suis docteur ou malade….
    Pour le reste, je suis allé finalement à Bricoman ou Brico depot, je ne sais plus…
    Si j’ai fait une erreur , je corrige et copie 7 fois Setam Setam Setam Setam Setam Setam Setam …. De toute façn personne ne me lit dans BED
    😆 😆 😆 à part Vincent Loiret … et ses élèves

  2. Pourquoi Vincent Loiret avec sa casquette Bricorama et sa tchache n’est pas un designer établi? parce qu’il le veut ou le vaut bien 😆 😆 😆
    Reponse dans ce face à face avec Anne Marie Fevre, journaliste à Liberation
    [img]http://www.instantschavires.com/IMG/jpg/vincentloiret01.jpg[/img]
    « Mais c’est la pièce de Vincent Loiret qui accapare l’attention. Car il est à tiroirs et tout en trompe-l’oeil. Son ensemble-bureau nommé Outils (un jeu de mot avec le nom de la galerie Tools) renvoie immédiatement au mouvement italien Memphis créé par Ettore Sottsass en 1981. Préciosité des matériaux, disparité des couleurs et motifs et expressionnisme narratif. Du pastiche? Non, «c’est un ensemble d’objets inspirés de l’univers de l’atelier», explique le designer. «Il pose plus directement la question du fonctionnel, les formes des objets d’atelier étant de strictes réponses à des besoins, efficaces donc. Mais propulsés dans l’univers domestique, ces objets sont alors à expérimenter, à inventer, à pervertir, aussi.»
    Allons-y. Le bureau serait un établi, inspiré d’un banc de montage d’un atelier de mécanique, qui pourrait être aussi un Meccano pour enfant. Il est donc perforé. On ne peut pas y écrire ? Normal, on n’écrit plus à la main, on y pose son ordinateur et les trous permettent de laisser passer les fils. Mais il est complété par un écritoire en marbre, si jamais on veut griffonner, encore, quelques mots. La lampe ressemble à une équerre car «elle met les choses au clair». Le marque-page ou presse-papier en or plaqué rappelle l’enclume. Le miroir, au-dessus, en verre dépoli flotte un peu comme une verrière d’atelier, une fausse ouverture qui donnerait une évanescente lueur.
    Avec son jeu de déconstruction/reconstruction des usages, de renversements de situations, Vincent Loiret a réponse à tout, entre comique et précision, utile et inutile. «Il y a du jeu», s’amuse cet illusionniste. L’image de monsieur Hulot, dans Mon Oncle, se jouant de l’élasticité de la bouilloire qui rebondit, en est une fidèle illustration.» Donc ceci n’est pas un bureau ni une lampe ni un presse-papier, mais c’est une belle fenêtre de réflexion. »

  3. Suivre les codes de l’esthetique brico casto ticino pour l’archi designers Mario Botta et Matteo Thun, 2 designers du ticino ( canton suisse de langue italienne, le tessin en français)
    [img]http://www.castorama.fr/images/products/i/i_100440.jpg[/img][img]http://www.treadwaygallery.com/onlinecat/march0407/images/large/1144.jpg[/img][img]http://image.artfact.com/housePhotos/artcurial/25/300125/H1118-L20613442.jpg[/img]

  4. @ Vincent Bed
    Ces panneaux acoustiques en bois peuvent être très utiles et decoratifs si vous être fan de la chaise de Big game qui vient de rentrer au Moma et que votre femme n’est pas d’accord (c’est mon cas)[img]http://image.made-in-china.com/2f0j00bjLEqedghQor/Wooden-Perforated-Acoustic-Decoration-Panel.jpg[/img][img]http://10marifet.org/imaj/xvaveylax/bold-chair-by-big-game-thumb-3.jpg[/img]

  5. Post
    Author
  6. Post
    Author
  7. VISIBILITé+ LISIBILITé Au moins ils declinent dans la verticaliité, en facade ce qui la clef de la visibilité

  8. Au moins ils declinent horizontalement ce qui la clef de la visibilité[img]http://c10.quickcachr.fotos.sapo.pt/i/Nd901b2c6/5414767_Yww7e.jpeg[/img][img]http://www.furnitureandfurnishing.com/images/may09/Varaschin.gif[/img]

  9. Ils sont plusieurs a vouloir faire leur trou dans le desig avec du bois perforé et du mondrian Ici calvi brambilla
    [img]http://image.architonic.com/img_pfm2-1/203/6012/Varasc_1_01_br.jpg [/img]

  10. Voila entre trou inutile horizontaux et le motif inutile verticaux sauf graphiquement, je chercherais comment faire mon trou dans le design

  11. DESIGN UNE FENETRE DE REFLEXION?
    Selon Vincent Loiret. « Ceci n’est pas un bureau ni une lampe ni un presse-papier, mais c’est une belle fenêtre de réflexion« ….
    Selon une réflexion neo starckienne pour un design neo Sottsass…. il est dommage qu’il ne poursuivent pas sa reflexion sur son vocabulaire et sur les usages… et que l’on se perde dans son jeu pour ne pas trouver le je.

    [img]http://img.alibaba.com/photo/364265857/Wooden_Perforated_Acoustic_Panel.jpg[/img]
    Anne Marie Fevre dans Next Liberation tente un éclairage…

    « Mais c’est la pièce de Vincent Loiret qui accapare l’attention. Car il est à tiroirs et tout en trompe-l’oeil. Son ensemble-bureau nommé Outils (un jeu de mot avec le nom de la galerie Tools) renvoie immédiatement au mouvement italien Memphis créé par Ettore Sottsass en 1981. Préciosité des matériaux, disparité des couleurs et motifs et expressionnisme narratif. Du pastiche? Non, «c’est un ensemble d’objets inspirés de l’univers de l’atelier», explique le designer. «Il pose plus directement la question du fonctionnel, les formes des objets d’atelier étant de strictes réponses à des besoins, efficaces donc. Mais propulsés dans l’univers domestique, ces objets sont alors à expérimenter, à inventer, à pervertir, aussi.»
    Allons-y. Le bureau serait un établi, inspiré d’un banc de montage d’un atelier de mécanique, qui pourrait être aussi un Meccano pour enfant. Il est donc perforé. On ne peut pas y écrire ? Normal, on n’écrit plus à la main, on y pose son ordinateur et les trous permettent de laisser passer les fils. Mais il est complété par un écritoire en marbre, si jamais on veut griffonner, encore, quelques mots. La lampe ressemble à une équerre car «elle met les choses au clair». Le marque-page ou presse-papier en or plaqué rappelle l’enclume. Le miroir, au-dessus, en verre dépoli flotte un peu comme une verrière d’atelier, une fausse ouverture qui donnerait une évanescente lueur.
    Avec son jeu de déconstruction/reconstruction des usages, de renversements de situations, Vincent Loiret a réponse à tout, entre comique et précision, utile et inutile. «Il y a du jeu», s’amuse cet illusionniste. L’image de monsieur Hulot, dans Mon Oncle, se jouant de l’élasticité de la bouilloire qui rebondit, en est une fidèle illustration.» Donc ceci n’est pas un bureau ni une lampe ni un presse-papier, mais c’est une belle fenêtre de réflexion. »

  12. Post
    Author
  13. Rien ne presse,… C’est quand même ce bureau qui a attiré l’attention superficielle de la presse papier…
    http://www.vincentloiret.com/presse.html

    Et pas cette machine à café qu’on dirait sorti d’un dessin des Bouroullec s[img]http://www.vincentloiret.com/img/objets/SEB2.gif[/img][img]http://www.lescarnetsdudesign.com/photos/bl1.jpg[/img]

  14. Dommage que Vincent Loiret n’ait pas continué
    [img]http://www.geniescientific.com/wp-content/gallery/steel-furnitures/perf-26drwrs-drwr.jpg[/img]

  15. C’est un studio d’archi qui travaille le meuble comme une micro archi de com[img]http://retaildesignblog.net/wp-content/uploads/2013/01/Eroded-Stools-by-I-M-Lab.jpg[/img]

  16. ON DIRAIT DU TWIST
    [img]http://image.architonic.com/imgArc/project-1/4/5205568/imlab-torquedesk-0.jpg[/img]
    DE RAGOT DEVANT CAPPELLINI [img]http://www.nanoxo.com/wp-content/uploads/2009/03/invitro01jpg.jpeg[/img]

  17. Post
    Author
  18. Post
    Author
  19. Post
    Author
  20. Post
    Author
  21. Paul Isabella VS vincent loiret:
    VS [img]http://www.homechunk.com/wp-content/uploads/2012/10/L-CREDENZA_02.jpg[/img]

  22. « L’ETUDIANTE » MATALI CRASSET PASSE LE TOP 😆
    « Et si c’était à refaire ?
    Matali Crasset a passé le T.O.P. (Test Orientation & Potentiel), le test d’orientation de l’Etudiant… et son profil est bien celui d’une créatrice.
    Son bilan T.O.P
    Le profil « Artiste » tendance « Social/Réaliste » de Matali Crasset correspond à son profil et à son métier, avec un complément « Investigateur ».
    > Pôle « Artiste » : imagination, curiosité, créativité, intuition, passion sont les mots clé de la sphère de compétences liée à ce pôle. Il caractérise des personnes non conformistes, qui ont des idées et ont besoin de s’exprimer dans leur métier. Elles aiment en général les découvertes, la variété et peuvent avoir peur de la routine. Elles souhaitent se démarquer et ont en général le goût de la liberté.
    > Pôle « Social » : pôle du contact et du sens relationnel, du besoin d’aller vers les autres, il peut se retrouver aussi parfois chez des personnes réservées qui ressentent la nécessité de se sentir utiles dans leur métier.

    > Pôle « Réaliste » : réaliser, concrétiser, esprit technique, expérimentation correspondent à ce pôle, derrière lequel figurent les « habiletés » manuelles et techniques.

    > Pôle « Investigateur » : apprendre, réfléchir, chercher, comprendre… ce pôle caractérise des personnes qui aiment raisonner et rechercher des informations afin de mieux comprendre leur environnement. »

    Clothilde Hanoteau.[img]http://www.letudiant.fr/image/articleetu/top-matalie-crasset.png[/img]

  23. LA PEDAGOGIE DE LA REPETITION…:lol: PROF OU MAITRE?
    LOIRET a la qualité de ses défauts, il va dans tous les sens comme un prof qui expérimente àvolo… ce qui fait, mais ce n’est pas un corollaire, que son oeuvre de designer, si elle existe, n’a aucun sens.
    Il faut choisir une voie, une voix sinon on reste prof et on s’exprime par les voix de ses maîtres….

  24. LA REPETITION FAIT TERRITOIRE
    Pour revenir sur le commentaire de Vincent / Bed du 19.11.2012 09:32
    une face .. une couleur.. je vous soumet encore une fois le dessein et le dessin d’un designer industriel 😆 à la palette limité, répété et systématisé comme des aplats CRASSET
    D’adami[img]http://deco.journaldesfemmes.com/interieur/design-a-l-hotel-hi-par-matalie-crasset/image/69587.jpg[/img]

  25. Mon analyse est la suivante: Loiret a essayé le mecacco sans succès en 2009, Le Sottsass c’est plus vendeur… [img]http://www.vincentloiret.com/img/objets/THINGS2.gif [/img]

  26. A marier avec la chaise meccano de Shizuka Tatsuno qui n’a rien a voir avec Sottsass ?
    [img]http://www.hogartotal.com/wp-content/uploads/2009/01/sillon-armable.jpg[/img]21:35

  27. DESIGN PARADOXAL? DESIGN ABSURDE?
    Que dit le wikipediatre de notre e-culture ?
    « Un paradoxe, d’après l’étymologie (du grec paradoxos, « ????????? » : « contraire à l’opinion commune », de para : « contre », et doxa : « opinion »), est une idée ou une proposition à première vue surprenante ou choquante, c’est-à-dire allant contre le sens commun. En ce sens, le paradoxe désigne également une figure de style consistant à formuler, au sein d’un discours, une expression, généralement antithétique, qui va à l’encontre du sens commun.
    Le paradoxe, comme le précise le neuvième dictionnaire de l’Académie Française, en est venu à désigner plus tard, de façon plus restrictive, une proposition qui contient ou semble contenir une contradiction logique, ou un raisonnement qui, bien que sans faille apparente, aboutit à une absurdité, ou encore une situation qui contredit l’intuition commune malgré la définition originelle dans la version huit de ce même dictionnaire.
    Le paradoxe est un puissant stimulant pour la réflexion. Il est souvent utilisé par les philosophes pour nous révéler la complexité inattendue de la réalité. Il peut aussi nous montrer les faiblesses de l’esprit humain et plus précisément son manque de discernement, ou encore les limites de tel ou tel outil conceptuel. »
    Pour revenir au departement 😆 design de Loiret il a pour objet de faire un objet dont l’objet n’est pas celui de l’objet représenté…
    Vous me suivez ? Non alors lisez Loiret
    LISEZ LOIRET DESIGNER-AUTEUR OU MANIAQUE TEXTUEL?

    « LES OUTILS. (2011).édités par ToolsGalerie.
    Les Outils est un ensemble d’objets inspirés de l’univers de l’atelier. Le propos est relatif à la question de l’assistance, et plus particulièrement à l’idée qu’un assistant ne serait pas nécessairement une aide, mais plutôt quelque chose qui nous rappellerait que l’on peut faire les choses par soi-même (voir Les assistants, Giorgio Agamben). Aussi, chaque objet présente des limites, de l’inefficace, du dysfonctionnel. Le choix de la référence aux outils d’atelier est bien évidemment un clin d’œil à la Tools galerie, mais il pose aussi plus directement la question du fonctionnel, les formes des objets d’atelier étant de strictes réponses à des besoins, efficaces donc. Propulsés dans l’univers domestique, les objets de l’ensemble Les Outils interrogent les gestes et comportements qu’ils peuvent générer. Le déplacement formel, de l’atelier à la maison, induit une part de jeu fonctionnel, ce jeu étant à considérer dans ses deux sens. Ces objets sont alors à expérimenter, à inventer, à pervertir, aussi. L’image de monsieur Hulot, dans mon oncle, se jouant de l’élasticité de la bouilloire qui rebondit, en est une fidèle illustration. Il y a du jeu. Les matériaux et les couleurs font, eux, référence à l’univers de l’atelier : des matériaux disparates, adaptés à leurs usages, des couleurs simples et vives, souvent choisies pour des raisons de visibilité, de sécurité. Le basculement vers l’univers coloré des jeux d’enfants n’est évidemment pas bien loin…
    1 – BUREAU/ETABLI.
    Bureau / Etabli est inspiré des bancs de montage utilisés dans les ateliers de mécanique. Les trous empêchent d’écrire, mais permettent de laisser passer les fils de l’ordinateur… Une manière de parler de l’obsolescence de certaines fonctions.
    2 – ECRITOIRE/MARBRE.
    A l’image du marbre d’atelier, c’est un élément très simple permettant en de rares occasions d’écrire quelques mots, au cas où… C’est aussi un socle utilisable à de multiples fins.
    3 – LAMPE/EQUERRE.
    Utilisable verticalement ou penchée, Lampe / Equerre met les choses au clair, comme l’équerre.
    4 – MARQUE-PAGE/ENCLUME.
    Un objet sculptural qui peut rappeler l’enclume ou plus précisément certains « tas » d’atelier, utilisés pour le façonnage dans les ateliers d’orfèvrerie. Un bijou que l’on n’a guère envie d’utiliser.
    5 – MIROIR/VERRIERE.
    A l’image de la verrière d’atelier, Miroir / Verrière ne laisse passer que la lumière, pas les images. »

  28. @ Vincent Bed
    Autre systematisme detecté … ( pas facile même pour un amateur d’art comme moi )
    [img]http://theredlist.fr/media/database/design-categorie/here-and-now/from-2000-to-today/french-design/matali_crasset/016-matali-crasset-theredlist.jpg[/img]
    ….deconstruit par l’équipe du blog de Fabio Novembre ionoi…
    http://www.ionoi.it/index.php?pages=article&cod=2d–3d

  29. @ Vincent Bed
    Pour de koning ,mort en 2011 il y a plus de Rietveld que de Sottsass si on veut être gentil… Pour moi un « systémisme » qui est à la limite de l’imposture… Le bas niveau ds enchères le confirme…

  30. Post
    Author
  31. L’implacable (im)précision du vocabulaire formel et textuel des designers…
    J’ai un peu de mal à qualifier la pièce ( c’est ainsi qu’ion nomme un produit en galerie) et le jeu formel et textuel de Vincent Loiret :pastiche? plagiat? parodie? caricature?supercherie? hommage? exercice de style? Comme disait un écrivain académicien très médiatique Jean D’ormesson …( c’est tellement brillant que je ne retrouve plus dans ma mémoire sa citation)
    « Un pastiche (de l’italien pasticcio) est une imitation du style d’un auteur ou artiste, qui ne vise ni le plagiat ni la parodie ni la caricature. On peut en découvrir dans tous les domaines littéraires et artistiques.
    Il remplit plusieurs fonctions: de mémoire, d’humour, d’hommage (plus ou moins respectueux) voire de purs Exercices de style. Aussi, en général, les productions « pastichiennes » réunissent un ou plusieurs de ces critères mais toujours l’humour, véritable garant de leur authenticité.
    Il faut absolument les différencier des supercheries et des faux montés à des fins vénales ou prosélytes (politiques ou religieux), avec par exemple certains apocryphes ou de fausses œuvres posthumes imitant totalement les productions habituelles d’un créateur disparu (il peut s’agir d’un livre, d’un tableau ou d’un objet d’art, etc.) »…[img]http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/bd/Olivetti-Valentine.jpg[/img]

  32. LE DESIGN C’EST DES CADEAUX DE NOEL….
    Encore un détournement….
    [img]http://www.sofoodsogood.com/wp-content/uploads/buche-starck.png[/img]

  33. DETOURNEMENT…STARCKIEN DU PRODUIT ET DE L’IMAGE DU LUXEZ?: UN LUXE QUOTIDIEN ET LUDIQUE
    [img]http://savemybrain.net/v2/wp-content/uploads/2012/07/phillipe.jpg[/img]
    [img]http://www.exceptionstore.com/media/catalog/product/cache/2/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/c/o/cous_14_15.jpg[/img]

  34. Je construis actuellement un atelier pour femme…
    Alors je dis Chapeau à Jennifer Rabatel ex ECAL « inspiré par Achille Castiglioni, Le Corbusier et Charlotte Perriand » qui « commence ses créations avec beaucoup de dessin. «J’essaie de garder mon travail aussi simple que possible, mais en accord avec l’idée de durabilité et d’une manière qui met en valeur la beauté des matériaux et de l’assemblage lui-même. Bons objets sont vraiment bonnes que si elles durent dans le temps. Sa collection de miroirs et sacs pour but de montrer que le luxe peut être trouvé là où on s’y attend le moins » ( Wallpaper graduate comme plusieurs designers de l’ex tiers monde que j’ai conseillés »)… et à Design sous l’étiquette et au Designer Plasticien… et editeur ( cumul de mandat?:idea: ) François Mangeol que j’ai beaucoup critiqué…mais qui a une grande élasticité mentale, une plasticité mentale, une grande résilience créative et entrepreneuriale…
    [img]http://4.bp.blogspot.com/-4XKHDMj_gQU/Tx1Nrh0B26I/AAAAAAABXeQ/-uJsHQTBTv4/s1600/0.jpg[/img]

  35. LA FONCTIONNALITé DECORATIVE… SINON BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN
    Pour moi le design ce n’est pas uniquement « Préciosité des matériaux, disparité des couleurs et motifs et expressionnisme narratif. Du pastiche? »… de Sottsass période Memphis comme l’écrit Anne Marie Fèvre dans Libé a propos de ce qui fait office de bureau….
    Autre option écran antibruit perforé en bois ignifuge de 8/8/2mm réduisant la réverbération d’écho[img]http://img.alibaba.com/photo/587196007/Wooden_Perforated_Acoustic_Panel.jpg[/img]

  36. VOILA MON CHOIX….
    Bureau pour ne pas être vu, tout en étant voyeur …
    [img]http://media.communes.com/images/orig/haute-normandie/eure/le-plessis-grohan_27180/Le-Plessis-Grohan_2495_Fenetre-de-l-eglise.jpg[/img]

    confessional_by_arik_levy
    [img]http://mocoloco.com/fresh2/upload/2010/05/confessional_by_arik_levy/levy_confessional_lead.jpg[/img]

  37. Il faut choisir…. tout signe a un sens apparent et caché…
    [img]http://www.expandedmetalmachine.com/expanded_metal_machine_img/expanded_metal_products/meshe0301.jpg[/img]

  38. Maintenant, designer amateur au sens du XIII ème siècle , tu dessines un bureau à la manière de maestro comme Botta ou Thun (ex Memphis) ( plus haut)… et tu deviendras vite designer auteur et tu feras ton trou…
    [img]http://www.utilitydesign.co.uk/mall/UtilityDesign/customerimages/products/l_UT23315.jpg[/img]

  39. BUREAU AVEC SEPARATEUR PERFORE…
    [img]http://www.innogen.co.nz/images/DeskScreen1.jpg[/img]

  40. PROF Z ASPIRATEUR D’IDEES…
    VOILA J’AI DECONSTRUIT LE PROJET TOOLS DE LOIRET, INSPIRATEUR,
    Maintenant je peux reconstruire d’autres projets…
    – Declinaisons de la VIS:une borne de lecture maison (sur pied) et une borne de lecture de rue ( design urbain)…-une boite à outil de design : le tournevis devient stockeur. etc…
    – USABILITé du DESK:
    un plateau de bureau troué porte crayons et non porte fleurs comme Vincent Vidame… un porte revues
    -Un bureau avec séparateur troué

    [img]http://www.blog-espritdesign.com/wp-content/uploads/2012/11/Casser-les-Codes-le-bureau-Outils-par-Vincent-Loiret-blog-espritdesign-7.jpg[/img][img]http://www.blog-espritdesign.com/wp-content/uploads/2012/05/the-earthquake-proof-desk-arthur-brutter-ido-bruno-blog-espritdesign-3.jpg[/img]

  41. PROF VS PROF….
    Après Bauchet, prof à Saint Etienne… et qui logiquement y plante ses clous. Voila ce que je qualifie un design de terroir, notion qu’Olivier C, prof de design en Belgique ne comprend pas. Après Starck qui fait des projets à la pelle, voici Jean Louis Frechin,apôtre du design numérique, qui ne peut pas encadré Starck, qui va sabre clair contre le design produit art décoratif…. dans lequel s’incrit Loiret.
    Avec certain prof de design qui publie dans leur blog et RDD, j’ai l’impression de lire des prédictions de Jacques Attali…
    « Il est semble désormais admis que le modèle auteur de type Starck (genius design) , Milan, décoration est largement remis en question comme vision du futur. » Jean Louis Fréchin, Prof a l’Ensci
    http://www.nodesign.net/blog/le-design-apres-le-design/%5Bimg%5Dhttp://static1.purepeople.com/articles/0/97/91/0/@/817596-philippe-starck-philippe-amzalak-637×0-2.jpg%5B/img%5D%5Bimg%5Dhttp://www.exceptionstore.com/media/catalog/product/cache/2/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/c/o/cous_14_15.jpg%5B/img%5D

  42. DES IDEES DE DESIGNER A LA PELLE
    Ce petit zapping créatif entre Bauchet et Loiret et entre Vidame et Loiret montre le potentiel Marketing+ com d’une idée qui n’a pas été mise dans la bonne case conceptuelle,fonctionnelle matériel et…. marché….
    Comment sortir de l’éditeur qui communique plus qu’il ne produit avec un produit, de la galerie qui limite la diffusion ( c’est son coeur de métier)…
    Vincent Loiret fait du zapping créatif et n’explore pas le potentiel de ses idées. Il en resulte un portfolio hétéroclite qui va dans tous les sens…
    Chacun est libre d’être designer-explorateur sans territoire mais il faut quand même que le regardeur -acheteur l’identifie, le reconnaisse pour qu’il soit designer-auteur…

    [img]http://lh5.ggpht.com/-gBjfOF1Thp4/S6pX2nhsPgI/AAAAAAAAcV0/jgILk2aaLdg/IMG01299-20100322-1830.jpg[/img]

  43. ZAPPING SAMPLING CREATIF
    DES PETITS TROUS DES PETITS TROUS POINçONNEUR DE LILAS
    JULIER VENDAME

  44. JE VOUS LAISSE
    [img]http://www.rythmes-sons.com/media/catalog/product/cache/2/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/P/U/PUP_1270_06_wm.png[/img]

  45. DECLINER POUR EXISTER: CASSER LES CODES EN RESTANT DANS LES CLOUS…
    Qu’il transforme ses vis de bureau en vis urbaine, en borne urbaine pour lire dans la rue assis sur un clou de François Bauchet ( mobilier urbain GHM) ou sur une tête de vis…
    Ce grand monolite doré marque page est trop grand pour le bureau et trop petit pour le sol… J’en aurait fait un skyline…
    [img]http://img.archiexpo.fr/images_ae/photo-g/borne-de-protection-pour-espaces-publics-58047-1855231.jpg[/img]
    [img]http://www.artdeco.fr/images/image-clous-mobilier-urbain.jpg[/img]

  46. Unplugged designer, Memphis de personne
    Je ne comprends rien à Vincent Loiret. On se demande s’il veut être designer-auteur, être connu, reconnu, construire un territoire de designer…Il place dessin au centre de son travail et n’en montre aucun. Il se dit influencé par De Lucchi, je n’en vois aucune trace… dans son bric a brac portfolio… Ce meccano visuel n’est ni vraiment créatif , ni vraiment récréatif….et pourtant il y a des germes, qui par fertilisation croisée, donneront peut-être quelque chose de Tennessee 😆 ou de Memphis dans la tête d’autres designers. Il suffirait de presque rien pour que cela fonctionne… mais tellement de petits détails qui font le design… Ce plateau troué qui laisse apparaître le plateau noir s’il se relève est aussi un panneau acoustique…
    [img]http://www.kineticsnoise.com/interiors/images/sereno.jpg[/img]
    Et en plus il pourrait faire passer la lumière[img]http://www.designtopnews.com/wp-content/uploads/2011/05/Unique-The-SALCOMBE-Table-by-John-Lee.jpg[/img]

    http://www.vincentloiret.com/p3.html

  47. oui je parle de son établi, ou on peu y plugger n’importe quoi
    😉

  48. Cette lampe yorkshiredesignassociates avait plus de cohérence avec le marque page
    [img]http://www.yorkshiredesignassociates.co.uk/acatalog/table-lamp-chrome-90degrees-570px.jpg[/img]

  49. … comme Fabio Novembre d’ailleurs…
    [img]http://www.novembre.it/wp-content/uploads/100-piazze-6.jpg[/img]

  50. Le design de Sottsass a des racines profondes….
    [img]http://images02.localidautore.it/dbimg/paesi/tempio-pausania-1421.jpg[/img]

  51. au antipode de l’homogénéité, c’est du grand n’importe quoi on visse des couleur dans des trous, on assemble plastique bois inox sans aucune cohérence, on trou on perse pour clipper comme dans des jeu de constructions pour enfant,
    c’est bigarré et cloche

    c’est sa cloche, terme que je vien d’inventé pour dire que un côté class, tout en étant moche
    un relent d’appartement design des année 70
    le contemporain viellot

    en général
    les année 70 c’est assez vilain, les année 70 revu par les année 2000 c’est beau

    ce bureau est une exception à la règle, tout comme arcolight mais c’est l’iverse, les copie chinoise ne font que de supprimer la magie de ce design, à commencer par les base ronde, , que je ferait interdire, l’utilisation de plastique blanc, surtout les assemblages et les fabrication douteuses

    😉

  52. François Bauchet designer monochrome (c’est un peu notre Naoto Fukazawa) alors à côté d’un Sottsass polychrome, il faut tout le génie d’un collectionneur décorateur classieux pour AD magazine pour les marier… car quelquefois les contraires, les contrastes s’assemblent….
    J’ai chez moi une lampe Sottsass avec une commode Matteo Thun (ex Memphis) et un tableau d’Agaam
    [img]http://www.tsota.eu/berlaghestoel/wp-content/uploads/2012/04/paus41.jpg[/img][img]http://www.20th-century.eu/pages/pics_xbig/10449-05.jpg[/img]

  53. Loiret reussit à reunir sur la même table Bauchet et Sottsass, autant dire chercher la quadrature du cercle » qui signifie « Tenter de résoudre un problème insoluble »….

  54. LE LANGAGE DE SOTTSASS PAS SI SIMPLE A COPIER
    « Toutes mes créations ressemblent à des petites architectures. » (E. S.)
    UNE COHÉRENCE JAMAIS DÉMENTIE
    Bien que ses productions soient d’une grande variété et couvrent le domaine du design industriel jusqu’au monde de l’artisanat, le dénominateur commun de son travail réside dans un langage formel qu’il élabore peu à peu dans une cohérence jamais démentie.Ses formes sont simples, limpides, totémiques et géométriques. Il travaille à partir de signes graphiques élémentaires. Cercles, cylindres, carrés, lignes, points sont jugés suffisants pour s’exprimer. Il cherche cependant à les utiliser « pour tenter d’arracher les formes géométriques aux mathématiques, à la rigueur intellectuelle, pour revenir à d’éventuels archétypes mythiques », car « points et cercles renvoient aux grandes révolutions cosmiques dont la vie humaine est un fragment » (E.S.).

    La couleur qu’il considère comme l’expression de la vie est un vocabulaire indispensable qu’il met au service de ses créations. Leur juxtaposition est un moyen de « libérer des énergies positives, des énergies vitales, voire thérapeutiques ».
    Cultivant le plaisir du geste, il montre toute sa vie une parfaite maîtrise du dessin, outil essentiel de son expression. Ses croquis comme ses créations sont des variations subtiles et méthodiques où il met en place des assemblages infinis à la recherche de la tension la plus juste entre les éléments. En témoignent également ses créations de bijoux, céramiques et verrerie, ses petits objets et ses grandes architectures. Centre Pompidou

  55. AUTRE CRITIQUE D’ART?
    « S’appuyant sur un jeu de mot autour du nom de la galerie, Vincent Loiret a développé le projet Outils pour créer un ensemble d’objets issus de l’univers de l’atelier d’artisan, pas si éloigné que ça de celui du designer… Mais l’établi ici est immaculé, bois précieux de rigueur comme tout bureau qui se respecte, et les outils se transforment sous nos yeux. L’équerre devient une lampe de bureau en marbre, de même que le sous-main. La pointe de tournevis, sorte de presse papier de taille démesurée est entièrement plaquée or ! Pour compléter l’ambiance, un casier latéral à hauteur réglable et un faux miroir rappelant le verre dépoli d’un soupirail viennent compléter le décor de notre atelier. Le designer nous propose une réflexion sur le rôle de l’outil dans son travail et les fonctionnalités qui y sont associées. Pourtant, on a atteint ici les limites de l’efficacité, la forme n’étant plus fonction, l’objet dans sa démesure, sa préciosité ou son poids perdant son rôle d’assistant du créateur. Un joli retournement de situation! »
    Emilie Grossières PAris Art

  56. Post
    Author
  57. UNE CONCLUSION DE SNIPER ?
    « Donc ceci n’est pas un bureau ni une lampe ni un presse-papier, mais c’est une belle fenêtre de réflexion. » AM FEVRE; NEXT LIBERATION

  58. COHERENCE DU COMMISSAIRE D’EXPO VIRTUELLE PROF Z.
    En juxtaposant 3 créations faites par detournements d’usage ( tabouret Bauchet adapté en version maison( home indoor, miroir Rabatel idem et bureau idem et marque page Loiret en version inox), on arrive à une grande coherence…

  59. DETOURNEMENT D’USAGE: OUTIL DE CREATIF OU OUTIL CREATIF?
    Miroir Salvador. Design Jennifer Rabatel/ECAL pour Edition sous étiquette. ..
    [img]http://maison3.advcdn.net/images/medias/000/022/000022551/600.jpg[/img]

  60. LE DETOURNEMENT D’USAGE, UNE TECHNIQUE CREATIVE QUE L’ON TROUVE A LA PELLE
    le detournement d’usage… que l’on trouve à la pelle dans le design de Starck en passant par Bauchet et Loiret ….mais pas chez Sottsass…

    [img]http://www.exceptionstore.com/media/catalog/product/cache/2/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/c/o/cous_14_15.jpg[/img]

  61. VINCENT LOIRET : DESIGNER +REDACTEUR+PROFESSEUR
    Professeur de design à l’ESAD de Reims depuis 2012
    Professeur titulaire en design de produits (atelier de conception et arts plastiques) à l’ENSAAMA-Olivier de Serres (Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art), Paris 15ème. en 2003-2004
    Rédaction d’articles sur le design pour Jalouse depuis 2008
    Rédaction d’articles sur le design pour Archistorm.
    Depuis 2004
    Designer indépendant (design objet, architecture intérieure).
    2008-2011

  62. Autre detournement de Bauchet IPN table pour Roset
    [img]http://static1.bonluxat.com/cmsense/data/realtime/big/francois-bauchet-ipn_0w27.jpg[/img]

  63. PONTES ET VIS
    Je trouve ce marque page + presse papier? plus proche de la technique créative et de l’univers de François Bauchet,archi designer prof à Ecole de Design de Saint Etienne….

    [img]http://www.artdeco.fr/images/image-clous-mobilier-urbain.jpg[/img][img]http://www.wallpaper.com/images/210_francoisb_jp230109_a.jpg[/img]

  64. DECLINER :SKYLINE DE TOURS TOURNEVIS
    [img]http://farm7.static.flickr.com/6187/6040310537_ccb81e6630.jpg[/img]

  65. LA TRES GRANDE COHERENCE DE SOTTSASS DE l’ARCHI DESIGN
    Vincent Loiret utilise essentiellement comme technique créative , le détournement, ce qui n’est pas le cas de Sottsass..
    Vincent part du nom de la Tools Galerie et détourne des formes d’outils ou de parties d’outils et un établi…Bien mais comme dit souvent Starck Et alors ça ne va pas loin.
    Ce n’est pas non plus une approche sémantique ou sémiologique ou basé sur le jeu de mots comme Man Ray…
    La grande force de Sottsass c’est la cohérence et je ne vois pas une grande coherence graphique, formelle, fonctionnelle et conceptuelle dans cette présentation hétéroclite..

    [img]http://www.gazette-drouot.com/gif-magazine/gif-cote/architecture/architecture_grawunder_zoom.jpg[/img]
    Johanna Grawunder (née en 1961), édition limitée d’une maquette d’interprétation d’architecture d’Ettore Sottsass et Johanna Grawunder (Sotsass associati) en marbre et Plexiglas réalisée entre 1988 et 2003, maison Bischofberger, Zurich, Suisse, construite entre 1991 et 1996, 17 x 22 x 15,5 cm.
    Bruxelles, Salle des beaux-arts, 18 juin 2008. Pierre Bergé & Associés. MM Legrand, Dewindt & Meylaerts

  66. GALERIE DE TOOLS….
    « Le marque-page ou presse-papier en or plaqué rappelle l’enclume. » AM Fèvre de Libération Next… Je me méfierais à l’avenir des articles de Libé sur l’industrie et le redressement productif….
    Le professeur de design ou le designer amateur d’architexte dirait affordance, referent, typologie, polysémie…. moi, je dis, tige et tête du tournevis plate…
    Silhouette d’enclume
    [img]http://us.123rf.com/400wm/400/400/cienpies/cienpies1107/cienpies110700052/10030899-enclume-et-mallet-noire-silhouette-illustration-sur-fond-blanc.jpg[/img]
    Silhouette d’ outils
    [img]http://i.istockimg.com/file_thumbview_approve/15501929/2/stock-illustration-15501929-tool-silhouettes.jpg[/img]

  67. IDEE LUMINEUSE ?
    Je ne sais si c’est parceque j’ai fait du marketing design d’outils dans une multinationale, mais j ‘ai son marque page tournevis dans l’oeil….
    Tournevis basique à bout plat pour les vis à tête fendue….
    Je l’imagine pour Philips et non « Phillips », ( les bricomateurs comprendront)

    Est ce Vincent Loiret sur la photo?

    [img]http://www.instantschavires.com/IMG/jpg/vincentloiret01.jpg[/img]

  68. LE MECCANO CREATIF DE LOIRET…

    Je ne sais pourquoi je me souviens de Jérôme Olivet, l’un des multiples bras droit et gauche de Philippe Starck…. Pas vraiment le même référent, pas le même vocabulaire formel… Passé à la trappe de la petite histoire parisienne du design. Les regards se tournent aujourd’hui vers Vincent Loiret, fils d’Ettore ?
    Alors Le bureau de Vincent Loiret vue par un grand critique du design 10 en octobre 2011 « Vincent Loiret, un designer qui casse l’établi »
    Par ANNE-MARIE FÈVRE …Son bureau, présenté à la galerie Tools, modifie les habitudes, interroge, amuse. a découvrir.
    « Mais c’est la pièce de Vincent Loiret qui accapare l’attention. Car il est à tiroirs et tout en trompe-l’oeil. Son ensemble-bureau nommé Outils (un jeu de mot avec le nom de la galerie Tools) renvoie immédiatement au mouvement italien Memphis créé par Ettore Sottsass en 1981. Préciosité des matériaux, disparité des couleurs et motifs et expressionnisme narratif. Du pastiche? Non, «c’est un ensemble d’objets inspirés de l’univers de l’atelier», explique le designer. «Il pose plus directement la question du fonctionnel, les formes des objets d’atelier étant de strictes réponses à des besoins, efficaces donc. Mais propulsés dans l’univers domestique, ces objets sont alors à expérimenter, à inventer, à pervertir, aussi.»
    Allons-y. Le bureau serait un établi, inspiré d’un banc de montage d’un atelier de mécanique, qui pourrait être aussi un Meccano pour enfant. Il est donc perforé. On ne peut pas y écrire ? Normal, on n’écrit plus à la main, on y pose son ordinateur et les trous permettent de laisser passer les fils. Mais il est complété par un écritoire en marbre, si jamais on veut griffonner, encore, quelques mots. La lampe ressemble à une équerre car «elle met les choses au clair». Le marque-page ou presse-papier en or plaqué rappelle l’enclume. Le miroir, au-dessus, en verre dépoli flotte un peu comme une verrière d’atelier, une fausse ouverture qui donnerait une évanescente lueur.
    Avec son jeu de déconstruction/reconstruction des usages, de renversements de situations, Vincent Loiret a réponse à tout, entre comique et précision, utile et inutile. «Il y a du jeu», s’amuse cet illusionniste. L’image de monsieur Hulot, dans Mon Oncle, se jouant de l’élasticité de la bouilloire qui rebondit, en est une fidèle illustration.» Donc ceci n’est pas un bureau ni une lampe ni un presse-papier, mais c’est une belle fenêtre de réflexion. » Je vous ajopute 3 bureaux by Ettore Sottsass

    [img]http://images.metmuseum.org/CRDImages/ma/web-highlight/DP108442.jpg[/img][img]http://www.artvalue.com/photos/auction/0/45/45036/sottsass-ettore-1917-2007-ital-litta-desk-2145773.jpg[/img]
    [img]http://www.brunobischofberger.com/sottpict/32.jpg[/img]

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design