Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

Retour sur notre voyage à la découverte de la nouvelle Citroën C4 Cactus en plein cœur du Lubéron.
Citroën nous a invité en février dernier à venir essayer à une heure et demie de Marseille la nouvelle itération de sa C4 Cactus.
Devenue stratégique pour la marque de par son positionnement plus haut dans la gamme, celle-ci fait peau neuve afin de combler le vide laisser par la C4 “normale” qui vit actuellement ses tous derniers mois.

Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

La marque aux chevrons fait donc preuve et d’un peu plus de retenue qu’à son habitude en proposant une relecture assagie de son futur collector Cactus mk1 (si si, vous verrez que d’ici quelques années ce modèle aura son heure de gloire).

AirBumps latéraux supprimés et remplacés par des protections latérales en bas de caisse plus discrètes, barre de toit supprimées, face avant et poupe totalement reprises sans AirBumps, barres de toit éliminées, feux arrières 3D plus long élargissant le véhicule, en bref nous sommes face à un nouveau modèle qui compte près de 90% de nouvelles pièces en comparaison à sa précédente version.

Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

Le volume restant globalement inchangé avec des mensurations quasiment identiques au premier modèle.

Citroën tient la promesse de son esprit « Be Different, Feel Good » en proposant pour sa nouvelle Cactus un large choix de personnalisation (le nerf de la guerre sur ce segment) comprenant neufs teintes de carrosseries différentes combinées à quatre packs Color.

Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

Le Double Chevrons met en avant sur ce modèle son programme CITROËN ADVANCED COMFORT® s’articulant autour des quatre promesses de la marque :

  • Filtrer les sollicitations
  • Faciliter la vie à bord
  • Fluidifier l’usage
  • Alléger la charge mentale

Un Cactus bien suspendu

LA grosse nouveauté de cette Cactus version 2018 est donc l’introduction des nouvelles suspensions à butées hydrauliques progressives développées pour pallier la disparition des suspensions hydropneumatiques, devenues trop chères à produire et entretenir.

Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

Ces suspensions étant le marqueur absolu du confort et de l’innovation de la marque, celle-ci se devait de proposer une solution moins chère mais tout aussi efficace pour sauver les fesses de belle-maman.

Les 15680 euros de la Xantia Activa vendue lors des enchères Citroën Héritage peuvent témoigner de l’attachement de sa clientèle à cette signature chevronnée!

Citroën profite donc du besoin de faire monter en gamme sa Cactus devenue bâtarde dans la gamme pour y introduire sa technologie à butée hydraulique progressive développée originellement en 1991 sur les ZX Rallye Raid pilotées par Ari Vatanen, la classe!!

Si ça c’est pas du transfert de technologie!

Héritage sportif oblige, votre serviteur s’est fait quelques frayeurs en testant ces nouvelles suspensions dans toutes les conditions possibles et imaginables et plus particulièrement sur les dos-d’âne, coussins berlinois et nids-de-poules trouvés en quantité dans la région.

Pas sûr que les futurs essayeurs de Megane R.S qui sera dotée également de suspensions à butées hydrauliques s’amuseront autant!

Ce qui est remarquable avec ce principe de butées progressives c’est sa relative simplicité technique.

Tandis qu’une suspension classique se compose d’un amortisseur, d’un ressort et d’une butée mécanique, le système breveté par Citroën ajoute deux butées hydrauliques – une de détente et une de compression – afin de faire travailler la suspension en fonction des sollicitations de la route.

La présence des ces butées hydrauliques offre une plus grande liberté de débattements comparée à une butée mécanique classique, qui absorbe l’énergie mais en restitue une partie dans l’habitacle.

La butée hydraulique progressive minimise donc le phénomène de rebond en absorbant cette énergie.

Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

Après toutes les polémiques autour de la disparition des suspensions hydropneumatiques “Hydractive” historiques au confort ouaté, nous pouvons d’ors et déjà féliciter Citroën d’introduire une technologie innovante sur un segment d’Access qui en était jusqu’à présent dépourvu, les suspensions « Hydractive » étant réservées à certaines C5 et regrettées C6.

La marque aux chevrons intègre déjà ses nouvelles suspensions sur son C5 AirCross qui arrive bientôt en Europe après des débuts en Chine.

Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

À terme, Citroën ambitionne de les proposer sur presque l’ensemble de sa gamme, bravo!

En filtrant efficacement les sollicitations de la route, les suspensions à butées hydrauliques progressives intègrent cette promesse du confort global cher à Citroën.

Une solution technique qui positionne la marque au dessus de ses concurrents en lui offrant de quoi souligner un peu plus sa différence.

Donc OUI ces suspensions à butées hydrauliques sont clairement concluantes, en particulier en compression.

Certes, cette technologie est moins « romantique » que l’historique système hydropneumatique à sphères, mais la présence de ces suspensions nous permet de retrouver cet effet de « tapis volant » présent sur les plus illustres Citroën depuis le mythe DS, offrant cette sensation que le véhicule survole littéralement les aspérités de la route.

Comfort is the new cool


Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

Des suspensions innovantes certes, mais qui se doivent d’être conjuguées à l’excellent travail effectué sur l’habitacle, le point fort de la marque actuellement.

La réussite de des sièges notamment est une véritable invitation à prendre place à bord.

A l’instar d’un matelas, on retrouve sur les fauteuils de cette nouvelle Cactus différentes couches de mousses présentant des duretés différentes entre accueil souple et tenue affermie.

Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

Épaissie de 15mm par rapport à des assises traditionnelles, la mousse haute densité développée pour les sièges Advanced Comfort est très confortable.

On apprécie aussi la largeur des sièges avants qui n’est pas sans rappeler celle de modèles plus illustres tels que les XM ou SM, c’est dire!

Visuellement on retrouve les finitions contrastées sur la partie haute des assises, telle une ligne de flottaison lorsque l’on regarde le véhicule de l’extérieur.

Ce parti-pris graphique, devenu signature de la marque, était présent sur le concept C5 AirCross par exemple et participe de cette impression d’élargissement de l’habitacle de 3/4, malin!

Cet intérieur reste peu ou prou le même que celui de la première Cactus, toutefois il s’est amélioré sur de nombreux petits détails et offre aussi plus de possibilités de personnalisation.

L’habitacle propose ainsi un large choix d’ambiances mixant cuir nappa ou tissu, ambiance sérieuse comme la sobre Hype Grey ou plus lumineuse comme la Metropolitan Red, ma préférée.

Certaines finitions sont quant à elle exclusivement réservées aux versions haut de gamme Shine comme la sellerie Hype Red facturée 1250 euros.

On prend acte de la montée en gamme de la Cactus avec la présence de surpiqûres sellier récurrentes dans l’habitacle, faisant écho à la déclinaison des clins d’oeil autour de l’univers de la maroquinerie et de ses codes esthétiques (coucou les sangles type malle « Vuitton » sur la planche de bord).

Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

On retrouve des astuces originales chères à Citroën pour l’aménagement de l’habitacle, notamment au niveau de la boite à gants qui reprend les petits picots façon “Todd’s” sur sa face supérieure et permettant de poser un téléphone ou une bouteille d’eau sans qu’ils volent au sol dès le premier virage venu.

Cette astuce est aussi à mettre en lien avec l’ouverture par le haut de la boite à gant ce qui permet un accès facilité à cet espace utile de rangement, de fait l’airbag passager se voit déplacé au plafond (solution technique adoptée sur le nouveau Citroën Berlingo également).

L’ensemble est très satisfaisant et se distingue clairement de la concurrence.

Toutefois trop d’assemblages ne font guère illusion bien longtemps.

Les contreportes sont clairement le point faible de cet habitacle avec une présence importante de plastique dur.

Aussi, lors de notre essai, un des capots en plastique couvrant les fixations des anses de portes intérieures s’est retrouvé par terre à la troisième fermeture de portière de notre Cactus ne comptabilisant que 2500 km…

Certains accostages sur la planche de bord laissent aussi à désirer, dommage tant les intérieurs Citroën sont devenus innovants et originaux ses dernières années et clairement au dessus du lot.

On attend une meilleure qualité perçue sur de petits détails qui peuvent nuancer l’enthousiasme de l’expérience.

À pointer aussi certaines absences qui peuvent laisser circonspect.

Pas de miroir de courtoisie sur le par-soleil passager, poignées hautes intérieures absentes pour les passagers…pas certains que l’économie réalisée sur ces postes soit si critique quant au positionnement tarifaire du véhicule, ses manquements se ressentent très vite.

Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

À contrario le choix de supprimer les lèves-vitres arrière n’est pas dérangeant et l’on se retrouve comme sur la première itération du Cactus avec des vitres à compas.

Motorisation


Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

Côté motorisation, nous avons eu l’opportunité d’essayer deux versions essence, le PureTech 130 ch en boîte manuelle et le PureTech 110 ch en boîte automatique EAT6.

Le bloc 3 cylindres de 130 ch du groupe PSA se trouve ici particulièrement bien adapté à mouvoir les quelques 1045 kg de la nouvelle Cactus (un poids déjà très raisonnable), très agréable sur les petites routes sinueuses du Lubéron, les 130 ch permettent des accélérations franches et des dépassements en toute sécurité en dépit d’une boîte de vitesse aux étages assez longs.

Test drive : Nouvelle C4 Cactus Citroën

Offrant une consommation douce aux alentours des 6 litres en moyenne, aucun euro supplémentaire ne sera à dépenser afin de couvrir un éventuel malus.

Concernant la transmission automatique EAT6 que l’on retrouve également sur les autres marques du groupe, celle-ci est très efficace et offre une douceur à toute épreuve, dommage qu’elle ne soit disponible qu’avec le PureTech 110 qui s’avère un peu juste sous cette configuration. C’est toujours beaucoup mieux que le précédent bloc de 82 ch qui s’avérait vraiment limité pour le Cactus mk1.

Débutant à 16950 euros en PureTech 110 ch boite manuelle ou 179 euros sur 3 ans avec 2000 euros d’apport, les évolutions apportées au C4 Cactus sont concluantes et justifient sa montée en gamme et son nouveau positionnement.

Un peu comme un Dacia Duster, ce véhicule se retrouve sans concurrence directe dans sa gamme de prix (près de 3000 euros moins cher que la concurrence) ce qui lui apporte une forte légitimité sur son segment et une valeure ajoutée notable quant à son traitement intérieur.

Attention à certains arbitrages qui peuvent parfois laisser circonspect, notamment l’absence de miroir de courtoisie ou de poignées de maintien intérieures.

Du reste, le Cactus bénéficie d’une originalité à toute épreuve et d’une vraie signature Citroën avec ses suspensions inédites, très efficaces.

Merci à Citroën pour cette marque de confiance, ne permettant de gouter il y a peu à Genève, de tester leurs derniers modèles et d’interviewer Alexandre Malval, responsable maison du Design.

Plus d’informations sur la marque : Citroën (site de la marque)

Retrouvez notre sélection d’articles dédiés à l’AUTOMOBILE

By Blog Esprit Design


FX Fonbonnat
Fondateur du site tyrannosaure.net, architecte d’intérieur, designer et grand curieux. chez Tyrannosaure
Architecte d’intérieur et designer parisien féru de nouvelles technologies et d'ingénierie, FX créé en 2014 le site Tyrannosaure afin de partager sa passion de la culture automobile et du design.
Convaincu qu’un jour les sièges à boules auront leur place dans un salon d’apparat, c’est tout naturellement qu’il collabore au quotidien avec le couple de décorateurs Gilles et Boissier en tant que designer.
8 commentaires

À fond Bonnat ! Voilà non un titre de presse facile mais un moyen mnemotechnique et non pneumotechnique de me rappeler  de ton nom de designer de l’ombre…mais  quand même senior  design leader dans la haute décoration à  la française… Tu affirmes  que la cactus mk1  sera Collector……Je suis d’accord avec toi..  D’ailleurs un carrossier  devrait faire une airbump  de plage, une nouvelle Mehari  sur cette base.. Chaque designer visionnaire devrait pouvoir écrire les mythologies du futur  comme Roland Barthes dans les années  50… Pour être plus concret, car le diable est dans ldetilses  pourrais tu me dire quel modèle ,motorisation, couleur je dois acheter ? Bravo pour l’article d’ingenieur sur les suspensions hydropneumatique à sphère et à  butees  hydrauliques progressives inventéespar la marque aux chevrons (mecaniques à  l’origine d’Andre C’.)  Les première  se retrouverait aujourd’hui  chez  la marque à l’etoile Mercedes… qui par ailleurs  achete des moteurs de la marque au losange Renault….Les picots Todds sur le tableau de bord inviteront ils le passager avant . à  y mettre ses chaussures André  ‘C.? 

02.04.2018 08:41
Prof z

Pas convaincu qu’elle apporte beaucoup plus de plaisir que la C4 actuelleCoffre moins généreux, intérieur « bâclé » // 308 !! Comment se revendra tellement ? Surtout lorsque que l’on voit l’offre quantitative des Cactus d’occasion chez les concessionnaires … De plus on n’a jamais relativisé la différence de prix exacte des suspensions hydractive 3, par rapport aux suspensions dites métalliques !! A voir, pour ma part je préfère attendre la prochaine « vraie » remplaçante de la C4, quitte à prendre une 308 entre les deux. 

02.04.2018 12:28
GIULIO

L’analogie est le moteur  de la pensée …et donc de l’esprit designEn général,  quand on fait un lifting , un restylage à  mi-vie, on s’attend à revoir la même chose ou la même personne  avec, comme on dit en bande dessinée,  une iteration  iconique, c’est à  dire la répétition de la même  image avec simplement un changement de texte….Je ne reconnais vraiment plus cette voiture de bande dessinée au nom de chanson de Dutronc… . On a remplacé ce qui faisait les piquants de la carrosserie de cactus par des picots..interieur.CX Fonbonnat est un expert en intérieur et en mobilier  de luxe formé  à  Camondo et postforme  chez Gilles et Boissier, eux même  postformes  par Starck et Liaigre ..Il peut nous dire si l’interieur est bâclé ou non… comme certains textes…Une bonne partie de ces rédacteurs /trices  qui ont eu les meilleurs  ingénieurs et géomètres français  de suspension devant eux  prennent  des poses de top model à  la MacPherson  …Devant le couvent  des Minimes,  ils répètent ad libitum l’effet tapis volant recyclé   par les marketeurs qui ont lu  en cours  le court traité  de Stéphan VialJe vais essayé  personnellement car je suis PSA et je mène l’enquete  comme Colombo depuis des lustres…car ma femme a( vraiment)  mal au dos… 

02.04.2018 04:01
Prof Z

S’ils sont si confortables ces sièges,  je vais faire comme le premier geste de Ron Arad Duchamp du design en faire un ready made dans mon salon… Lui avait pris des sièges de Rover…Alors FX Fonbonnat,  y a t il des différences entre le siège meuble et le siège auto matelassé ?

03.04.2018 11:31
Prof Z

Hello Prof Z, merci pour tes commentaires et
retours toujours engagés sur nos articles, pour répondre à ta question je te
conseille plutôt le modèle essence 130ch plutôt dynamique et bien calibré quant
au poids du véhicule et puis essence oblige je crois qu’il s’agit là du
meilleur investissement en cas de revente. Le 110ch reste un poil léger mais acceptable
en cas de finance plus limite (loin du 82ch de la version précédente définitivement
sous motorisée).

Pour l’intérieur j’avoue mal comprendre ton
jugement d’un design « raté », l’habitacle regorge de petites
innovations et astuces bien senties qui personnifie à fond l’identité de ce
véhicule et de la marque aux double chevrons, qui est clairement leader en
terme d’innovation access sur son segment.

Les sièges sont super confortables et ne
rougiront pas d’aller dans ton salon j’en suis certain ! Bonne idée et bel
hommage pour la marque du coup.

Je trouve le mouvement opéré avec le recentrage du
modèle plus haut dans la gamme suffisamment technique et casse gueule pour lui
laisser sa chance, évidemment j’adorais la première itération mais force est de
constater que la clientèle n’a pas totalement joué le jeu de son positionement…dommage.
À bientôt, FX

04.04.2018 12:52
Fonbonnat

Fx, Merci pour ta réponse détaillée à  un  autodidacte qui se prend pas pour un auto-didacticien italien .Je ne suis pas Giulio … scusi GIULIO…. Je crois qu’il y a erreur de plate-forme  pour la C4 mais que peut être  qu’ils veulent handicaper Citroën Vs Peugeot en lui interdisant pour ce modèle  la plate-forme modulaire de la 308  pour risque de cannibalisation . l’amputation le la marque DS pose question de même que l’agenda chinois de Linda Jackson …D’ailleurs Citroën  n’a même plus droit au chromé 3 D du logo..Landor trop premium. Quant aux Airbump,  il  perturbe  le marqueur central de la marque  qui doit être  un nouvelle vision du COMfort… tout en étant populaire….En temps que marketeur deconstructeur  je n’y comprends rien… SalutationsProf Z

04.04.2018 11:06
Prof Z

Hier,  j’ai travaillé  sur mon idée de détourner le air bump en façade ready  mare anti choc de mobilier pour enfant… Cela te semble t il viable ? À ton avis qui puis je contacter  chez Citroën pour avancer ? Ou alors je fais les casses…. Ou alors je reinterprete.. 

07.04.2018 10:47
Prof Z

acquis il y a 2 mois je suis absolument ravi de cette Cactus , La boite auto est un régal …Si la suspension me change de ma XM , elle est quand mème confortable . Les glaces arrière non descendante ne me gène en aucune façon . Dommage que le toit panoramique ne puisse pas être occulté . Je n’ai donc pas pris cette option . Dommage aussi que mème en option payante , on ne puisse pas avoir des commandes électrique des réglages des sièges . Ni de poignées de maintiens .ni de miroir de courtoisie pour la passagère . J’aurai aimé aussi la boite auto sur le moteur de 130 ch .Bref , je ne regrette pas mon achat , mais aurai été dispo pour plus d’options .

30.07.2018 11:21
Jacques Botté

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?