Design open source la mort du Designer ?

Design open source la mort du Designer ?

Le modèle créatif semble évoluer,  où plutôt son utilisation, ainsi le DIY (Do It Yourself), l’Open Source gagne en part de voix, mais cela au détriment du concepteur, du créateur, du designer ?

Sans parler de l’arrivée plus qu’imminente de l’impression 3D pour le grand public, bouleversant le marché du design mobilier ou industriel, où sa poignée, son meuble ou brosse à dent se téléchargera en un clic avant de les imprimer.

Droits d’auteurs, copie, brevet, de nouvelles perspectives s’accompagnant de nouvelles dérives possibles semblables au marché du tout numérique (Film, musique…)

Trois exemples pour illustrer cette réflexion, ouverte :

Familie Binder mobilier furniture open source

Familie Binder, plus qu’une collection de meubles c’est une démarche de démocratisation du Design où chaque pièce peut être recrée et modifiée à la maison. Plans et dessins sont à disposition au téléchargement, vous pouvez également proposer vos propres évolutions au collectif autrichien

Familie Binder mobilier furniture open source Familie Binder mobilier furniture open source

Plus d’informations sur le collectif : Familie Binder

Un marché en pleine ébullition où les « grands » designers et « grandes » marques pourront sortir leur épingles d’un jeu qui va certainement changer ses règles, nouveau business, nouveau mode de distribution, nouveau mode de créations, à vous/nous de jouer !

Design open source la mort du Designer ?

OpenDesk, au lieu de vous proposer un catalogue de mobilier, vous propose un catalogue de plans à télécharger gratuitement, le tout à fabriquer soi-même. Ils poussent même la chose, pour les personnes n’ayant pas d’outils ou atelier en vous indiquant les artisans non loin de chez vous pour venir confectionner vos meubles. Toutes les créations sont sous licences libres.

Une démarche participative, qui vise également à mettre en avant le travail des artisans locaux, consommer responsable.

Design open source la mort du Designer ? Design open source la mort du Designer ? Design open source la mort du Designer ? Design open source la mort du Designer ?

Des limites de savoir-faire, de temps, de disponibilités, de matériaux viennent vite à l’esprit, laissant dubitatif sur la pérennité d’une telle démarche, d’un tel nouveau business, cependant on voit apparaitre dans certains pays des Fab-labs mettant à disposition des outils couteux mais partagés, comme la découpe laser devenant alors accessible !

Un nouvel ère ? Le tout numérique, la dématérialisation de l’information ou connaissance et maintenant de la création ? Il va falloir aux créatifs une bonne dose de courage et surtout de bonnes idées pour sortir leur épingle du jeu !

Design open source la mort du Designer ?

Impression 3D : Le déclencheur, certainement l’arrivée de l’impression 3D dans nos foyers, une simple imprimante nous permettant alors de créer et surtout de reproduire n’importe quel objet, de la chaussure en passant par les lunettes, en allant même jusqu’aux armes à feu…

Design open source la mort du Designer ? Design open source la mort du Designer ? Design open source la mort du Designer ? Design open source la mort du Designer ? Design open source la mort du Designer ?

Les designers, source créatives inépuisables, nous nous devions de demander leur avis, voici l’œil des experts :

« Le design Open Source va t il tuer le designer ?

Il y a 6 designers derrière Familie Binder.

Le projet Open Desk est le petit frère de l’excellent Autoprogettazione d’Enzo Mari.

L’impression 3D est un fantastique outil mais l’utiliser ne revient pas à se proclamer designer. Au delà de la maîtrise d’un outil, beaucoup d’autres dimensions sont nécessaires. Le designer va s’adapter, évoluer avec son temps comme il l’a toujours fait. Non, il n’est pas prêt de disparaître.

Tout cela va même sans doute révéler des vocations. »  Julien Benayoun, designer fondateur Bold-Design.

« L’impression 3D va considérablement renforcer la position du designer ! Les blogs sur internet ont permit à des millions de personnes de s’exprimer et de devenir leur propre media, l’impression 3D va permettre à tout designer expérimenté en 3D de montrer son savoir faire.

Jusqu’à présent, les artistes devait passer par des procédés lourds et couteux comme le moulage, à présent ils peuvent avoir leur mini fabrique à domicile, tester, re-tester et montrer ! Les sociétés et notamment les marques vont aussi devoir s’approprier l’impression 3D dans les années à venir, et comme elles ont du embaucher des webmasters avec la venue du digital, elles vont maintenant devoir embaucher des designers.

Une belle employabilité à venir 🙂 » Marc de 3Dnatives.

« Familie Binder, Open desk, l’impression 3D, le DIY d’une manière générale.

Tous ces outils ou sites collaboratifs permettent à tout un chacun de réaliser soit même objets ou pièces de mobilier en s’affranchissant d’un professionnel.

L’idée de base est plutôt bonne à l’heure où le consommer plus commence à perdre du terrain compte tenu d’une économie Européenne défaillante. Cependant, nous sommes selon moi, également face à plusieurs problèmes.

Premièrement, la France et les pays Européens sont vu comme des leaders en terme d’enseignement supérieur orienté design. Pléthore d’écoles supérieures telles que l’ENSCI, l’ECAL ou DAE Eindhoven forment chaque année les grands noms du design. Ces professionnels de la création se voient donc confrontés à cette mouvance du « fait le toi même ». Les Français par exemple n’ont jamais autant fréquentés les grandes surfaces de bricolage mais cela ne fait pas pour autant d’eux des spécialistes. Et c’est là que le problème se pose. Qu’en est-il de l’expertise ? Qu’en est-il du savoir faire perpétué par nos grandes écoles supérieures ?

Vous me direz que pour bricoler une table, et il s’agit bien de bricolage et non de conception, pas besoin de sortir de la Domus Academy. En effet, mais c’est aussi finalement promouvoir le nivellement par le bas. Se tirer une balle dans le pied au moment où notre économie à plus besoin que jamais de faire travailler ces futurs chômeurs sur-qualifiés. Tout le monde se prétend designer et propose sa table basse sur trépied, son fauteuil en planche de multipli.

Je crois qu’au final, tous ces sites resteront marginaux face à une vraie compétence de conception. On restera face à des planches de multiplis maintenus entre elles avec deux clous et une ficelle, flattant l’ego de la personne qui l’aura réalisé mais bien loin d’une réelle démarche de professionnel du design.

Pour l’impression 3D on est face à autre chose. De mon point de vue il s’agit d’avancées techniques notoires en termes de prototypage rapide. Alors bien entendu, comme cela va coûter de moins en moins cher, on va vite se retrouver avec des produits grand public, permettant à chacun de réaliser une fourchette ou un personnage. Encore faut-il maîtriser le modelage numérique.

On va se retrouver avec des modeleurs numériques, dont le métier est complémentaire mais assez éloigné de celui du designer, avec ce type de machine et prétendre être designer industriel.

Cet outil va devenir une formidable aide à la conception. Mais encore une fois, la vulgarisation dont il va faire preuve peut encore plus que maintenant flouter le rapport qu’a déjà le grand public avec le design. » Florent Degourc, designer.

Il est difficile à ce jour de juger, ou jauger le potentiel de ces nouveaux modes créations.. Quelques pistes de réflexions…

L’avenir, comme toujours appartiendra aux audacieux !

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
28 commentaires

DIY (Do It Yourself), l’Open Source , impression 3D, google image mood Board, Plagiat, copie, inspiration et hommage., vintage, star system, peopolisation, name dropping, design de signature, design de célébrité ,atomisation des projets et des designers, durty publication, machine creative à 2 ou 3 studios dans le monde, stagiaires sous payés…

30.08.2013 08:39
Prof Z

Je parlerais de biz model ( business model) et non de modèle créatif….
Chaque designer « incontournable » a un biz model en général d’une grande complexité… proche de celui du PME ou d’une petite multinationale.
Quand l’Express Style (et non l’Express design) demande à Patrick Jouin une idée DIY ce n’est pas la même chose, la même substance que quand ou X Y Z donne une idée sur la toile….. Il renforce ainsi une stratégie de com de designer proche des gens… un designer next door contrairement à STARkanoviste… mais dans les 2 cas , c’est la machine creative qui est derrière lui qui produit.

[img]http://www.lexpress.fr/medias/906/463948_sans-titre.jpg[/img]

30.08.2013 09:02
Prof Z

tout cela sur le plan du modele creatif n’est tres éloigné de la suspension nenfa de jordi lopez aguilo pour kutarq….mais jordi lopez aguilo pour kutarq fait au moins 5 erreurs dans sa présentation projet que Patrick ne fait pas..

[img]http://media.paperblog.fr/i/639/6399719/suspension-nenfa-jordi-lopez-aguilo-kutarq-L-1QZODu.jpeg[/img]

30.08.2013 09:20
Prof Z

Quelles sont les differences entre Patrick Jouin et Pierre Lota qui auait pu fairece projet?
[img]http://pierrelota.com/wp-content/uploads/2013/04/IMAGE-Design-by-Pierre-LOTA.jpg[/img][img]http://conmedisys.com/img/a7/a7e/8_Design_Projects_done_in_less_than_a_minute_each.jpg[/img]

30.08.2013 09:28
Prof Z

Sortir du DIY par l’edition et la notoriété ….stratégie gonflée à l’elium studio
Patrick Jouin, Pierre Lota, Jordi lopez aguilo / kutarq utilise souvent le principe creatif d’accumulation , c’est une modèle créatif devenu une recette creative par contre elle pas vraiment la même place dans leur territoire, vocabulaire et grammaire de designer, dans leur biz model, dans leur figure de designer et dans leur image projetée de designer…
Patrick Jouin n’a pas donné une leçon de design… mais une leçon de recette creative et de loisir decoratif …
Anne Klepper et Pierre Garner, plus un troisième larron de l’ensci non cité du studio Elium on donné une leçon de détournement qui est une leçon de design de meuble… et une leçon d’intégration dans une stratégie editoriale puisque ce DIY est édité par Superette …[img]http://www.designboom.com/weblog/images/images_2/anita/DESIGN/express03.jpg[/img]

30.08.2013 10:05
Prof Z

Tant que les jeunes designer ne comprendront pas que la statégie et les techniques de com + de marketing domine les techniques de design ils perdront Et même s’il le comprennent auront ils les moyens?
[img]http://www.webdesignmash.com/trial/wp-content/uploads/2012/10/design-marketing.png[/img]

30.08.2013 10:34
Prof Z

@Prof Z : je comprends votre point de vue, vis à vis du marketing .. etc ..

Mais pour moi, le débat, l’idée soulevée de cette article est ailleurs (même si tout est lié)

Le designer est-il en péril ?

30.08.2013 10:38
Vincent – Blog Esprit Design

Le design est entré dans le biz de l’attention superficielle des ecrans, de l’ego notoriété du nombre de citations, du copier coller numerique… et du style… Cela m’éloigne chaque jour du design ….

30.08.2013 10:43
Prof Z

Le design qui se definit par ce qu’il n’est pas ne devient qu’un suiveur de la mode et ou des arts visuels et ou du marketing mondialisé… Progressivement, il se dissout en même temps que tout est design. C’est le même phénomène que dans l’art contemporain. a force d’être tout et n’importe quoi , il n’est rien…. ou devient une esthétisation…. Aujourd’hui des artistes font décliner leur vocabulaire ad libitum pat des designers…. des techniciens du making of et des studio de design dont decliner le style maison à la manière de , àEindhoven,Amsterdam Paris Londres et Milan par des stagiaires du monde entier qui tournent de studio en studio…

30.08.2013 10:57
Prof Z

J’avais fait mon projet de diplôme sur un sujet proche de ces questions : Permettre l’autoproduction de mobilier pour tout un chacun. Dans autoproduction, j’entendais une certaine autonomie tant sur la fabrication que sur la conception du mobilier à produire. Ma volonté était de faire émerger une démarche créative chez des personnes pas du tout familière avec cela. Étant donné que ces personnes sont néophytes, leur créativité s’exprime dans un cadre définit par…le designer. En l’occurrence il s’agit d’un logiciel qui donne accès à des typologies de formes, que le néophyte peut « modeler » en jouant sur une dizaine de paramètre, afin de créer le meuble qu’il désir. Mais les typologies de formes, les paramètres auquel l’amateur a accès, les règles du jeu, c’est le designer qui les a décidés en amont.

Certes il ne s’agit pas d’open source, contrairement au sujet principal de cet article, mais selon moi ces évolution ne sont pas forcement synonyme de la mort du designer (car c’est pas parce qu’on a accès à certains outils qu’on est designer), mais peut être dans certains cas un déplacement de son activité.

(si vous voulez voir le projet : http://arthurrichard.fr/autoproduction.html )

30.08.2013 12:35
Arthur Richard

Tout cela est très compliqué « Le Design open source la mort du Designer ?  » est un titre accrocheur .Arthur Richard ex Design Produit Mobilier, école Boulle aurait pu dire que l’open source n’a rien de nouveau. Il était très répandu au XVII et XVIII siècle avant que des entreprises de la première révolution industrielle ne se jettent sur les brevets…. Cela pose la question de l’innovation et des brevets… Actuellement 90 % des innovations n’ont jamais été brevetées…. Pour les dessins et modèles, il suffit de suivre les blogs pour voir que le numérique permet encore mieux que la main, de faire varier les paramètres du vocabulaire, de la grammaire, de la typologie et du référent d’un produit…
Certains designers sont ils des réducteurs de tête ?
« Ma volonté était de faire émerger une démarche créative chez des personnes pas du tout familière avec cela. Étant donné que ces personnes sont néophytes, leur créativité s’exprime dans un cadre définit par…le designer. » J’ai déjà entendu ce discours à l’ensci… Moi designer d’école parisienne, 💡 💡 💡 toi designer d’école de la brousse ou pire quidam.

30.08.2013 01:54
Prof Z

On ne peut en même temps se revendiquer de Bernard Stiegler et de sa société contributive et écrire un scénario pour CONsommateur et contribuer à produire des ego vases individuels pour reprendre le nom du vase de Karim Rashid pour une société iberique de verre….

[img]http://www.hi-id.com/atcl/2008/03/Karim-Rashid-ego-vase.jpg[/img]

30.08.2013 02:45
Prof Z

Quand je lis dans les Echos en illustration de la-generation-y-imagine-un-nouveau design, un projet d’un designer qui a à la louche l’age de Philippe Starck design entre 55 et 65 ans…. Il y a plus qu’une analogie entre les projets…
[img]http://images.lesechos.sdv.fr/archives/2012/LesEchos/ECH21265059_3.jpg[/img]
J’ai bien compris que le scenario d’Arthur Richard c’est de proposer des choix aux consommateurs sur un ecran et de produire ensuite…
[img]http://arthurrichard.fr/img/autoproduction02.jpg[/img]

30.08.2013 03:09
Prof Z

Question posée: Vais je devenir un nouveau Ron Gilad et d’Arthur Richard va il devenir un nouveau Ron Gilad?
[img]http://www.elledecor.com/cm/elledecor/images/dy/Ron-Gilad-designs-1012-06-de.jpg[/img]

30.08.2013 03:14
Prof Z

… et si le consommateur préférait un objet avec une géométrie simple, lisible signé par un créateur identifié à une table d’appoint en accordéon filaire?

30.08.2013 03:23
Prof Z

La reappropriation de la sculpture de Renato Giuseppe Bertelli sculpteur italien, mort en 1974 mais resté célèbre pour son portrait vision de profil en continu de Mussolini réalisé en 1933
À cause de la réalisation moderniste, futurisye de ce portrait, l’effigie du Duce est un exemple souvent montré de l’art italien contemporain des années 1930. ici en expo en Asie… Karim Rashid a procédé comme Starck, il a detourné une sculture en objet decoratif et fonctionnel.
La version de jean Louis Frechin n’a pas la même qualité plastique même si c’en est
[img]http://asianwavemag.com/wp-content/uploads/2011/01/13483390_51n.jpg[/img]

30.08.2013 03:44
Prof Z

@Prof Z 😕 😕

30.08.2013 03:45
Vincent – Blog Esprit Design

Voici 6 objets de design qui respectent les fondamentaux du langage de l’art et du design…chacun est sur un segment du marché du design différent…
[img]http://squirrelartblog.fr/wp-content/uploads/2011/06/620.jpg[/img]

à lire….
http://squirrelartblog.fr/?p=312

30.08.2013 04:14
Prof Z

J’ai eu une envie, un désir inextinguible d’en avoir 3 sur 4 objets choisies par Sismo pour cette expo… qui va de la pièce de galerie ou d’enchère à ikea PS. Comme dit Patrick Jouin, je dois avoir l’esprit design mal tourné. L’ego vase de Karim n’est plus produit et je suis moins un addict que Jo Yana mais la qualité plastique de cette pièce en verre est indéniable… Je me moque que le principe créatif soit la répétition ou l’accumulation ou le détournement… Je me moque complétement que la création, la production ou la distrib soit faite sur écran donc numérique ou avec du frittage de poudre….. au yeux….

30.08.2013 04:34
Prof Z

Quand je lis dans le CV de Julien Benayoun diseigner dipolé de Reims et prof de design  » Recherches et suivi du projet de jarres démographiques ‘L’ÂGE DU MONDE’, pour ISSEY MIYAKE » projet qui se trouve en photo ci dessous cela veut dire quoi? En temps que Chef de produit ou chef de marché on suit aussi des projets? Qui fait la conception, Qui écrit le concept, le scénario, qui dessine? Qui choisit le partenaire artisan? quel est sa part dans la conception et la creation? Je sais qui s’approprie le tout. Le design, c’est une technique d’appropriation et donc d’expropriation avec le concours d’un bureau de presse et des journalistes encartés ou non qui sont des « cables vivants », c’est a dire qu’ils transmettent comme un cable les infos de redacteurs de relations publiques. Lecraneur c’est du starckisme melangé à du Frontisme Design
Bold design contre Front Design? Bold design contre Lecraneur? Favresse, le bras doit contre Lecraneur? Il a failli boire latasse… Grand nom bras droit et petites mains….

Je lis le texte de Florent Degourc, autodidacte comme Mies Van Der Rohe , Frank Lloyd Wright , Violet-Le-Duc , Tadao Ando et Jean Prouvé et prof de design »On va se retrouver avec des modeleurs numériques, dont le métier est complémentaire mais assez éloigné de celui du designer, avec ce type de machine et prétendre être designer industriel.Cet outil va devenir une formidable aide à la conception. Mais encore une fois, la vulgarisation dont il va faire preuve peut encore plus que maintenant flouter le rapport qu’a déjà le grand public avec le design.  » Je me dis que Florent comprend mieux le design que Stephan Vial qui pense à sa petite carrière de philosophe français du design validé par Patrick Jouin d’ecole en école , de plateau radio en plateau en salon pour France Culture ou Madame Figaro… Vial confond l’esthetique de l’effet et le design…. Je l’ai encore cité: il a 5000 citations sur la toile.
Patrick Jouin, son validateur avec 200 000 citations est encore un peu juste pour être « incontournable » même après la Substance du design…

31.08.2013 08:19
Prof Z

Nous sommes passé dans l’économie de l’attention superficielle pilotée par l’Amérique des marques,des multinationales et des grandes universités américaines…qui arrive encore à gagner des parts de marchés mondiales face aux émergents submergents. La génération Y qui regroupe des personnes nées approximativement ou début des années 1980 et le début des années 2000, va être suivie par la generation Z (origine de mon pseudo) est leur public et leur CONsomateur. Voila pour moi le produit type de la génération Y attribué à un designer marque. Il se trouve sur le tea shirt d’un entrepreneur qui a institué une relation nouvelle avec les designers. Comme je suis stratégiste, j’ai toujours une longueur d’avance mais je ne suis pas devin comme certains que dirigent la prospective d’une grande école française qui s’est fait doubler à l’international par une école du canton de Vaud en Suisse et dont le Directeur a été remplacé pour cette raison.

31.08.2013 08:58
Prof Z

Comme le marketing , le design comprend un grand nombre de métiers et la complexification actuelle fait que l’on va vers une specialisation post diplôme dans des studios de plus en plus grands… L’acces au marché » de la notoriété étant de plus en plus couteux , il sera reservé à ceux qui en ont les moyens financiers et les réseaux don à ceux qui viennent d’autres marchés plus grands et plus juteux.. Je me souviens d’une reflexion du CEO de Diesel dont Forcarini est le sous traitant luminaire qui était surpris de la petite dimension des entreprises de design…

31.08.2013 04:37
Prof Z

Le « furniture hacking » ? Une pratique dans le monde du design qui en plus d’être légale devrait être encouragée !

02.09.2013 12:18
Pascal des montres Lip

« furniture hacking » ? Non Objects hackers First watch hacker ….tu n’aurais pas une tête de gondole?

[img]http://www.3ders.org/images/smart-watch-band-3d-printed-2.png[/img]

02.09.2013 08:23
Prof Z
03.09.2013 11:44
Vincent – Blog Esprit Design

@Vincent – Blog Esprit Design

J’aimais bien le titre de son précédent blog: » Ceci est un blog de journaliste scientifique. Ca a le goût du journalisme, l’odeur du journalisme, la couleur du journalisme mais ce n’est pas (toujours) du journalisme… »….
C’est le principe de pharmakon ou pharmakonnerie cher à Bernard Stiegler + le le principe de précaution envers l’avenir et le progrès cher aux verts + le principe d’indignation médiatique cher à Peter Sloterdijk.
http://xdev.ca/kabinet/2011/03/stiegler-and-the-pharmakon/

03.09.2013 12:11
Prof Z

BIEN LIRE LA CHUTE ( En littérature, le mot désigne l’effet de surprise ménagé par l’auteur à la fin d’un texte, qui éclaire son sens, peut conduire à le réinterpréter). « Le versant sombre des imprimantes 3D est donc aussi dans l’air du temps. »David Larousserie Journaliste au Monde

03.09.2013 01:28
Prof Z

ON UTILISAIT DEJA CE PROCEDE SUR DES POMMEAUX DE CANNE SOUS LOUIS XVI OU NAPOLEON, L’OMBRE DU POMMEAU DESSINANT LA TETE DU SOUVERAIN, OU TOUT AUTRE PERSONNAGE COMME LE JOURNALISTE REVOLUTIONNAIRE JACQUES RENE HEBERT. CES CANNES ETAIENT DITES « SEDITIEUSES ».

26.09.2014 02:02
xxx

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?