Etagère loop par Amandine Chhor

Etagère loop par Amandine Chhor

Amandine Chhor, jeune française designer pour la marque Petite Friture nous présente son étagère nommée Loop.

Entre minimalisme et tendance filaire, Loop résulte d’une réflexion menée au sein d’une usine de fil d’acier soudé en gardant une idée principale en tête : réduire les contraintes de production à grande échelle.

Idéal au dessus d’un canapé, d’un lit, elle offre le double emploi d’étagère où l’on peut poser des choses, et grâce à cet éventail métallique la possibilité d’accrocher des photos ou bibelots.

Etagère loop par Amandine ChhorEtagère loop par Amandine ChhorEtagère loop par Amandine ChhorEtagère loop par Amandine ChhorEtagère loop par Amandine ChhorAmandine Chhor designer française

Site du designer : Amandine Chhor

via

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
22 commentaires

Je sais que les ENSCI ne répondent jamais dans les blogs et qu’ils se gardent à distance du public pour avoir visité des expos à l’école et ailleurs sans aucun étudiants présents. Je sais par ailleurs qu’ils sont bien supérieurs aux marketeurs qu’ils ignorent jusqu’au jour ou ces derniers viennent les chercher.
L’image immédiate du produit m’a conduit à Ecal car la confrontation des images est le seuil à de nouvelles dimensions de sens
En voyant des corbeilles Alessi de l’Ecal j’ai pensé. Pourquoi pas la poser sur console ou commode L’ étagère se limite de facto à ceux qui ne savent ou ne peuvent ou ne veulent faire des trous ds le mur. Pourquoi pas une corbeille bi plan qui occupe donc plus l’espace qu’une simple corbeille monoplan?

22.07.2011 07:57
Prof Z

Je ne me hasarderais pas à mettre un nain de jardin voyeur au dessus d’une tête de lit ni une carafe en verre
Le looping est dans l’air….par un designer mexicain renversant

22.07.2011 08:33
Prof Z

J’émergence de nombreuses galeries de design à Paris n’est tout à fait nouveau. Ce qui est nouveau, c’est leur nombre et leur concentration dans un arrondissement de Paris le 3 ème alors que le leader se trouve dans le 6 ème. Quelle idée! What a daft idea! Par contre l’émergence de micro-éditeurs parisiens est un phénomène nouveau. Que tout le monde, même les amateurs de design, confondent un microéditeur avec une galerie est normal car la possibilité de rencontre réelle d’un français lambda, un quidam comme disent certains designers intra-muros avec un objet de design est infime… L’expo de Milan de Morisset a encore plus brouillé les cartes…
Le problème n’est pas ici seulement la couverture presse mais la distrib des produits. Ceci est validé par Gerard Laizé, le brillant patron du VIA excentré dans le 12 ème. Quelle idée! What a daft idea!
Par ailleurs , je connais beaucoup d’architectes et même de studio de design qui se servent des objets des designers intégrés ou des autres comme un outil de communication et de notoriété pour leur core business c’est à dire leur coeur de métier qui n’est pas souvent ce que le public croit et voit dans la presse.
J’ai mis en garde beaucoup de designers contre cette pratique que j’ai vue partout en Europe surtout avec des designers émergents des BRIC. Certains Ensci ont les moyens de se défendre, les autres hélas beaucoup moins.

22.07.2011 09:16
Prof Z

Pourquoi tant de haine envers les étudiants de l’ENSCI? Pourquoi se sentir obligé de tout le temps étaler ce semblant de culture? Quel est le rapport direct entre vos propos et le produit présenté ci-dessus? Les questions m’envahissent à la lecture de votre verve si prolifique. Cachez vous une énorme frustration de ne pas être sous les feux des projecteurs? L’utilisation d’un pseudonyme resulterait il de ce manque de confiance en vous?

Pour ce qu’il en est de l’étagère, elle n’est pas une réponse spécifique de l’antité ENSCI, mais elle reflète le regard d’une de ses éleves. Et je dois dire que le résultat est esthétiquement séduisant et je n’arrive toujours pas à faire le lien entre vos commentaires sur l’emplacement des galeries et des micro éditeurs, avec le produit présenté. Le travail est édité, et c’est tant mieux, il permet à un micro éditeur et à une designer de gagner leur vie. Cela ne va pas plus loin, le reste n’entretient que les reflexions incessantes que vous déblatérez à longueur de journées sur les blogs de design.

22.07.2011 11:30
Eleve X

@Eleve X
« L’utilisation d’un pseudonyme resulterait il de ce manque de confiance en vous? »…..
J’ai fait une adresse à de nombreux designers et élèves de l’ensci sans aucune réponse sauf le déni et la défense corporative. Des designers du monde entier répondent dans les blogs pour expliquer leur intention, le statut de l’objet et donner des informations techniques.
Je suis factuel. Pour ses visites, j ‘étais accompagné à l’ensci et à SFR l’appart d’un professeur,d’un entrepreneur ,d’ un sociologue ( la même personne) , un véritable expert en pathologie scolaire qui m’a expliqué exemples à l’appuie les causes du mal.

22.07.2011 12:21
Prof Z

@Eleve X
Je suis d’accord avec toi, un projet « reflète le regard d’une élève » mais une produit reflète le regard d’un éditeur non seulement sur le projet d’un élève mais sur son école,sa nationalité, son parcours, sa personnalité, ses capacités dans des domaines connexes….et il y a une certaine Constance qui donne le Vertigo. Quant à la phrase « il permet à un micro éditeur et à une designer de gagner leur vie » , elle démontre que as beaucoup à apprendre dans le » semblant de culture  » des autres.

22.07.2011 12:30
Prof Z

J’aimerais bien avoir l’avis d’un designer non masqué, d’un professeur comme Olivier C, d’un distributeur comme Chapa….pas celui d’un partenaire de conflit selon Peter S.

22.07.2011 12:34
Prof Z

@Eleve X
Tu peux poser des questions (off) à Lapierre, à Mino,à Lust,à Scott de Martinville… sur les gall(i)èristes, les micro-éditeurs, les éditeurs de design…

22.07.2011 12:47
Prof Z

« À l’heure actuelle, il est urgent que les penseurs de la réforme à venir(NDPZ et les designers peuvent en être les artisans)comprennent leur métier plutôt comme celui d' »entraîneur de la culture ».
Peter Sloterdijk

23.07.2011 06:54
Prof Z

« La possibilité de survivre à cette mise à mort symbolique offre un très grand avantage médiatique. Dans notre système, la différence entre la gloire et la honte est effacée, tout simplement parce que l’on vit sous le règne de la citation, or la fréquence de la citation est devenu un critère ontologique. Devenir l’objet d’un scandale veut dire avoir la capacité à forcer ton adversaire à nommer ton nom. La loi de la publicité passe ici par l’adversaire. Il n’y a personne qui parle aussi bien de soi que l’ennemi. Or pour combattre quelqu’un il faut le nommer, et le geste de nomination implique déjà une sorte de reconnaissance profonde. »
Peter Sloterdijk, professeur de philosophie et de théorie des médias à l’ Université d’Art et de design de Karlsruhe…

23.07.2011 07:11
Prof Z

Cette étagère est originale et ingénieuse! J’admire ceux qui au moins essayent de créer de nouveaux objets avec des fonctionnalités utiles et qui ne ressemblent à aucun autre. Les idées en décoration sont inépuisables, c’est ce qui est passionnant!

24.07.2011 12:59
Déco

@Déco
Vide c’est jolie, c’est original, c’est décoratif comme un siège scoubidou ou coquetier des années 50 en fil ou la Lampe Vertigo de Guisset mais une étagère supportant 15 kg sur 1,60 m au dessus d’une tête de lit, je n’y crois pas une seconde. De quelle fonctionnalités utiles parlent- on?

24.07.2011 04:33
Prof Z

Le principe (étagère + « tableau » magnétique) pourrait servir au-dessus d’un bureau (en le retournant huhu), cela resterait un mélange de pratique et de ludique. Cela dit, je n’apprécie pas spécialement l’interruption de la courbe avant le plat, ni l’aspect « chemin de fer ».

@Prof Z : Je n’ai pas saisi la fin de votre premier commentaire (corbeille mono/biplan ?), de plus le lien a expiré. Pourriez-vous m’éclairer ?

28.07.2011 11:09
Gareann

Master class en vrac
Inscrire un objet dans l’espace est une leçon de Starck. L’utisisation des pleins et des vides est une leçon de Guisset.
Petit glissement semantique loop => looping=> avion => biplan
Cette étagere fait une figure d’acrobatie aérienne. Elle s’inscrit dans l’espace et devient visible… Les fils metalliques la rendent aérienne comme une image décomposée… On peut travailler le storytelling.

wikipedia:un biplan est un avion pourvu de deux paires d’ailes (deux plans de sustentation). Le plus souvent elles sont l’une au-dessus de l’autre. Si une des paires d’ailes est moitié plus petite que l’autre, on parle plus précisément de sesquiplan. Lorsque les paires d’ailes sont l’une derrière l’autre, on parle alors d’ailes en tandem.

28.07.2011 11:31
Prof Z

On peut faire aussi des figures de voltiges aériennes en 3D sur son ecran ( Ctrl C , Ctrl V wikipedia Boucle,Tonneau,Vrille, Immelmann ou rétablissement normal,Rétablissement tombé ou demi huit cubain,Renversement ,Déclenché, Retournement,Virage dos, Humpty-bump) et vendre à une galerie…. Pas besoin de faire l’ensci.

28.07.2011 11:43
Prof Z

@Gareann J’ai clarifié le mien , du moins je l’espère.Pourrais tu clarifier ton commentaire?
Le principe (étagère + “tableau” magnétique) pourrait servir au-dessus d’un bureau (en le retournant huhu), cela resterait un mélange de pratique et de ludique. Cela dit, je n’apprécie pas spécialement l’interruption de la courbe avant le plat, ni l’aspect “chemin de fer”

04.08.2011 07:45
Prof Z

@Eleve X de l’ensci
Amandine CHHor….avec un H….comme Hermes avec 2H comme Helly Hansen…
Chef de projet Direction Création et Image chez HERMÈS INTERNATIONAL depuis 2011….
Le design d’auteur est un métier qui demande aujourd’hui d’être à la hauteur en stratégie, en branding, en marketing… et pas seulement en design
« le résultat est esthétiquement séduisant » on est d’accord
« Le travail est édité, et c’est tant mieux’ on es d’accord
« il permet à une designer de gagner sa vie » on n’est pas d’accord… sauf si on va à la pêche…. mais il y a beaucouo de pêcheurs et peu de poissons. C’est la dure loi du marché
[img]http://img.archiexpo.com/pdf/repository_ae/76869/petite-friture-2012-102557_3b.jpg[/img]

20.07.2013 02:58
Prof Z

@Eleve X de l’ensci
Design au banc de post formation

Mémoire : Formes de l’utopie à L’ensci Directeur de mémoire : LE GUILLON Pierre
« Ne faut-il pas après tout envisager tous les possibles ? Je recule et peut-être suis-je en train d’avancer. »
Robert Walser, Félix.
Chez Hermes , elle a pu poser la question Que fare à Gabrielle Pezzini
[img]http://www.blog-espritdesign.com/wp-content/uploads/2008/08/pezzini3.jpg[/img]

20.07.2013 03:13
Prof Z

Pauline deltour qui vient d’une autre ecole parisienne, qui a étudié le fil metal en projet de diplome a pris un autre chemin qui booste plus la notoriété 47 200 résultats Grcic + Alessi
[img]http://lemag.rueducommerce.fr/wp-content/uploads/2012/06/pauline-deltour-design.jpg[/img]

20.07.2013 03:16
Prof Z

Chemin de designer, fil de fer non d’Ariane mais de Pauline et Amandine
Mon ùmetier c’est le benchmarking
Pauline Deltour (né en 1983, Landerneau, France)
a étudié l’art appliqué et le design à l’Olivier de Serres (ENSAAMA) à Paris (2001-3) et est titulaire d’un baccalauréat en design industriel de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD) à Paris, (2004-6).
Entre 2006 à 2009, a travaillé en tant que designer et chef de projet à Konstantin Grcic Industrial Design à Munich et a ouvert son propre studio dès l’hiver 2009 à Munich, en Allemagne. Vit et travaille à Paris depuis Octobre 2010.
Elle travaille actuellement sur ??un large éventail de commissions provenant des produits industriels et des meubles dans des espaces bijoux et public.
Parmi ses clients sont: Alessi, Tacchini, Muji, BREE, la ville de Munich

Chhor
[img]http://www.ensci.com/uploads/pics/ensci_diplome_chhor_2.jpg[/img]

20.07.2013 03:22
Prof Z

@Gareann @Déco @Eleve X @Prof Z : Merci à vous tous pour ces différentes contributions, le blog est une scène ouverte, je post-modère les commentaires afin de préserver la liberté et réactivité de discussion.

je vous invite simplement à rester centrer sur la création présentée.

@Prof Z : merci d’éviter les attaques, envers toutes écoles ou institutions, nous pouvons exposer nos idées, discuter, en restant ouvert afin de le débat apporte à chacun 💡 💡 😀

22.07.2013 08:53
Vincent – Blog Esprit Design

@Vincent – Blog Esprit Design
Tout design est contextuel….
Toute création de jeune designer est liée à un ou plusieurs référents et à une figure de designer et à des modèles que l’on apprend et ou comprend dans les écoles de design
On ne peut être trop technocentré comme dirait Alain Cadix , ex directeur de l’ensci, les ateliers à propos des pôles de compétitivité français.
Amandine Chhor a beaucoup de qualités mais je me demande ce qu’il lui a pris de commencer par une étagère, une typologie pas trop mobilière et de plus une étagère d’un mètre et soixante centimètre de longueur. Je me serais posé la question de l’editabilité de ce projet. Le fait qu’elle soit édité ne me conduit pas à me la poser au passage à Amélie du Passage qui elle a fait une autre grande école HEC.
Je compare simplement avec le travail filaire et le chemin de Pauline Deltour qui vient d’une école souvent décriée…. et considérée par certains studios parisiens comme « bons en maquettes »…. Tout ce que j’écris peut être sourcé . Je ne le fais pas depuis que j’ai vu que certains experts pompaient mes textes…
Alain Cadix aime le filaire… et je ne perds pas le fil

22.07.2013 09:18
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?