Les miroirs Ashkal de Richard Yasmine

Richard Yasmine, Architecte d’intérieur et designer produit libanais conçoit Ashkal, une série de miroirs destinés au store du Musée Sursock de Beirut.

Les miroirs Ashkal de Richard Yasmine

Richard Yasmine est né et a grandi a Beirut. En 2003, il a été diplômé d’un Master d’Arts à l’Université Libanaise. Richard Yasmine a tout d’abord débuter en tant que concepteur pour des entreprises localisées à Beirut, Milan, Dubai et Doha.

Pour lui, le design se doit d’être simple, audacieux, franc avec une touche de fantaisie et combinant son expérience avec un savoir-faire. Il intègre une approche moderne tout en respectant la culture et les traditions, utilisant technologie, méthodologie, perception et volumes.

 

Richard Yasmine est membre du syndicat des artistes professionnels et du département de scénographie. Egalement ancien professeur et conférencier intervenant dans de nombreuses écoles d’arts pour y enseigner la technologie des matériaux et le design structurel, il a participé à plusieurs concours régionaux et internationaux et a remporté de nombreux prix et awards.

Il s’inspire de multiples architectes de renom, d’artistes et de couturier comme Le Corbusier, Tadao Ando, Anish Kappor, Yayoi Kusama, Rei Kawakubo et Yohji Yamamoto. Il travaille sur l’intégration de l’esprit du Moyen-Orient dans sa conception de produit, en collaborant avec des artisans qui utilisent la sculpture traditionnelle, la marqueterie sur les matériaux bruts comme le bois, les métaux et les pierres, cherchant à accroitre le mariage entre tradition et tendance.

Les miroirs Ashkal de Richard Yasmine Les miroirs Ashkal de Richard Yasmine Les miroirs Ashkal de Richard Yasmine

Pour le store du musée Sursock Ashkal est la reconstruction de la réflexion d’un être humain sur un objet au design nostalgique mais contemporain laissant chaque personne se plonger dans ses propres souvenirs ou même se remémorer l’ancienne époque, celle des années soixante lorsque le musée Sursock a ouvert ses portes.

Par conséquent est venu « Ashkal », ce qui signifie généralement « formes » mais dans ce cas là exprime une série de miroirs à main imitant différentes surfaces planes géométriques ; cercle, carré, rectangle, ovale, pentagone et triangle ; Comme extraites des vitraux décorant la façade du musée.

« All made of a super-mirrored polished stainless steel sheet fixed on a golden brushed brass pedestal with a   twisted vintage feel. »

Chaque miroir est exposé sur un volume statique considéré comme base en marbre, laiton ou  métal.

« The extremely thin hand mirrors figuratively cut a slice of these solid bases making a rift where it fits inside, giving the image of surrealistic oversized fashionable cutlery set. »

Les miroirs Ashkal de Richard Yasmine Les miroirs Ashkal de Richard Yasmine Les miroirs Hashkal de Richard Yasmine Les miroirs Ashkal de Richard Yasmine Les miroirs Ashkal de Richard Yasmine Les miroirs Ashkal de Richard Yasmine

Crédit photo : BizarreBeirut

Retrouvez les autres projets de Richard Yasmine 

Plus d’informations sur le designer : Richard Yasmine

Retrouvez notre sélection de MIROIRS

By Blog Esprit Design

 


Voligne - Sandy Rubio
Architecte d'intérieur chez Voligne - Studio de création
Le rythme fait partie des principales caractéristiques artistiques. Plus concret en musique ou mis en évidence en danse, il se distingue également en architecture, peinture, poésie ou encore au cinéma. Plus généralement, notre environnement est rythmé, notre quotidien est rythmé, notre corps est rythmé. Tout est une question de rythme. A chacun la création de sa rythmique : nous sommes tous nos propres compositeurs, à nous de créer notre harmonie.
5 commentaires

 Je dirais que c’est une variation formelle comme les miroirs de José levy mais pour une fois  une idée  pour ne pas dire un  concept usuel et pas simplement visuel pour épater la galerie avec  des materiaux noble  et du doré   C’est assez malin conceptuellement  .  On dirait un projet de  workshop  d’etudiant  à  l’Ecal de Lausanne….

25.08.2016 10:03
Prof Z

 Je ne dirais plus de la géométrie basique, élémentaire, scolaire    je dirais  des formes euclidiennes  …..Comme d’Euclide à Le Corbusier, il y a un lien  puis je dire des formes Le Corbusienne puisqu’il se réfère   à Le Corbusier  ?

25.08.2016 10:22
Prof Z

 Formellement et non conceptuellement, cela me fait penser à un projet d’une archi qui a fait  un master à l’Ensci Anita POEBECK ….  Si on  constate que beaucoup d’ensci sont des ego designers, ils font moins de miroirs que les Ensci .  Alors  design industriel  ou design décoratif?http://www.ensci.com/file_intranet/mastere_ctc/mastere_diplome13_POEBECK_Anita_03.jpg

25.08.2016 01:10
Prof Z

 On n’est pas a passé loin de l’adapteur pour plaque à induction… sur cube en marbre.http://i2.cdscdn.com/pdt2/5/4/9/1/700×700/auc3760085315549/rw/adaptateur-induction-vitroceramique-disque-rel.jpg

27.08.2016 09:36
Prof Z

 Le design d’auteur   n’est  pas simplement un jeu de combinaisons de  formes et d’usages  dans une typologie oudeux typologies hybridées …. et encore moins ledesign industriel qui  fait souvent  de l’entreprise l’auteur et des designers  des anonymes  marketés, managés   Pour être un auteur, comme pour un romancier, il faut avoir un vocabulaire et une grammaire immédiatement reconnaissable.  Devant l’atomisation du metier mondialisé  et numerisé  c’est de plus en plus difficile.

27.08.2016 10:00
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?