Bureau vivant par Lee Sanghyeok

26 janvier 2012 /
30 commentaires

Bureau vivant par Lee Sanghyeok

Lee Sanghyeok, designer (coréen ?) nous présente son bureau vivant nommé : Listen to your hands !

Présenté à Cologne 2012, il remporte le second prix du jury.

Chaque tiroir et module de rangement est relié à un autre par un système à air, a chaque fermeture d’un tiroir, un autre s’ouvre automatiquement .. Il est alors impossible de fermer complètement l’ensemble des tiroirs. Le meuble semble ne pas vouloir vous écouter, têtu .. il vous résistera !

Bureau vivant par Lee SanghyeokBureau vivant par Lee SanghyeokBureau vivant par Lee SanghyeokBureau vivant par Lee Sanghyeok

Les mots du créateur :

« Graduation Project. Listen to your hands is about how we can make a relationship with inanimate things in our domestic space, like furniture. How we connect to the furniture around us, how we experience and communicate with it.

Listen to your hands looks at the most sensitive of human senses, touch; it communicates a whole world of information to us and it explores how we can create a relationship to an object, a sort of dialogue, through touch.

Listen to your hands is a desk with drawers. A push of one drawer pulls out another as if in direct conversation with the action. A gentle closing of a drawer keeps the others intact thus communicating to us that we need to act with intention, we need to listen with our hands.« 

Plus d’informations sur le designer : Lee Sanghyeok

via

By Blog Esprit Design


Gallerie (0)

À propos de l'auteur
Image
Vincent - Blog Esprit Design

Laisser un commentaire

  1. Post
    Author
  2. COMMENT ENTRER AU MOMA DE NEW YORK, LE PLUS GRAND VALIDATEUR MONDIAL DE DESIGN, AVEC DES TIROIRS…
    J’avais percé les secrets d’un « star designer », d’un « genius designer », d’un designer archiconnu, ce qui m’avait fait exclure d’un blog surtout lu par les professionnels de la profession du design de Paris intramuros et tous les métiers périphériques qui rapportent plus que les maigres royalties. Celles -ci ne payent pas le travail et les investissements des designers. En général les anglo-saxons, plus pragmatiques, mettent les pieds dans le plat de nouilles que les français: lire Alexander Taylor « Designers are poor » ou plus recemment Benjamin Hubert….ou même Starck qui entre 2 ou 3 leurres pour protéger son territoire glisse une vérité qui dérange….

    [img]http://www.nederlandsdesign.com/wp-content/uploads/2012/04/MoMA-New-York.jpg[/img]

  3. TOUR ETRE HUMAIN EST CURIEUX DANS TOUS LES SENS DU TERME
    @ Vincent Bed
    Le systeme click to look inside d’Amazon est génial…
    Il pourrait être intégré à Bed avec un bandeau teasing CLIQUEZ POUR EN DECOUVRIR +, CLIQUEZ POUR CONNAITRE SON PARCOURS, CLIQUER POUR SAVOIR CE QU’ON EN DIT pour inciter les lecteurs à passer de l’attention superficielle à l’attention profonde… il suffit de lier une imahe clicable à une page et non à une home page à un pdf par exemple de coupure de presse….

  4. TOUS LES MOTS SONT IMPORTANTS… même ceux écrits en minuscules, surtout ceux écrits en minuscule et même ceux qui ne figurent pas dans le texte….
    Quand je lis un designer, je lis surtout ce qu’il ne dit pas. Je fais une enquête. J’ouvre des tiroirs secrets, des tiroirs à secrets, j’ouvre des portes…et cela le fait sortir de ses gonds….mais JE VOUS AI OUVERT UNE PORTE, DONNE LES CLEFS DE L’INSPIRATION,DE L’IMAGINATION, DE LA CREATION, DES METIERS ET TECHNIQUES DU DESIGN….[img]http://editorial.designtaxi.com/news/Design%20Secrets%20Furniture.jpg[/img]

  5. LES TIROIRS TROUVés DEVIENNENT U MEUBLE
    Comment faire entrer le tiroir dans l’histoire du design contemporain?
    [img]http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b9/Chest_of_Drawers.jpg/220px-Chest_of_Drawers.jpg[/img]
    Description
    Cette commode créé en 1991 est devenu depuis un classique de Droog , une icône du design conceptuel que l’on trouve dans les plus grands musées(Museum of Modern Art et le Musée d’Art et Design de New York) et chez les collectionneurs (Edition limitée à 200). C’est une critique du consumérisme. Tejo Remy a recupéré des tiroirs trouvés ici et là et les a sanglé pour en faire une commode

  6. VOILA POURQUOI J’ECRIS DANS BED….EN TOUTE (FAUSSE) MODESTIE
    [img]http://1.bp.blogspot.com/-GbgwfGHvXns/Tu2FZAzq5bI/AAAAAAAAFZ4/8cVZnnN8waA/s1600/3.jpg[/img]

  7. LE DIEU OU LE DIABLE DU DESIGN…. ARTS DECORATIFS, ART ET DESIGN
    Il existe un site extra ordinaire. Expressio, les expressions françaises décortiquées… Voila les clefs qui vous permettent de passer du philosophe Friedrich Nietzsche à « l’architexte » Mies van der Rohe. Mais attention au contre sens. Il s’agit à mon sens d’une parure caché, d' »art decoratif » plus que du détail négligé qui fera s’écroulait l’édifice, la construction intellectuelle ou matérielle. Selon le Wikipediatre « Les plans et projets de Mies van der Rohe sont caractérisés par des formes claires et l’utilisation intensive du verre, de l’acier et du béton. Ses travaux posent les bases pour la construction de grands bâtiments aux façades de verre (les gratte-ciel). Célèbre pour ses « Less is More »2 et « Gott steckt im Detail (God is in the details) », Mies essaye de créer des espaces neutres, contemplatifs grâce à une architecture basée sur l’honnêteté des matériaux et l’intégrité structurale. Ses réalisations témoignent de l’intérêt prononcé qu’il porte au rapport intérieur-extérieur. L’espace extérieur est en effet considéré comme un prolongement de l’espace intérieur. Son architecture est aussi marquée par la dissociation de l’enveloppe et de la structure. »
    [img]http://www.open.edu/openlearn/files/ole/ole_images/places/europe/european-cities/the-barcelona-pavilion/the%20barcelona%20pavilion_1.jpg[/img]…

    « Le diable est dans les détails »Il ne faut jamais négliger les détails car ils peuvent être source de désagréments importants.
    Cette expression nous viendrait, dans la seconde moitié du XIXe siècle, de Friedrich Nietzsche qui, probablement parce qu’il ne parlait pas couramment le swahili, l’a exprimée en allemand « Der Teufel steckt im Detail »[1].
    Même si le diable y est cité, point n’est besoin de discuter de l’éventuelle dimension religieuse ou philosophique de cette expression, car une chose est sûre et constamment vérifiée : il suffit parfois du moindre détail mal géré dans un vaste projet pour risquer de le faire complètement échouer.
    Et, compris simplement, c’est bien ce que Nietzsche voulait dire, notre cher ami le diable étant ici considéré comme celui qui prendrait un malin plaisir à provoquer les nombreuses difficultés à même de faire capoter le projet ; il est toujours là, en embuscade, prêt à profiter de la moindre faiblesse pour en empêcher la bonne réalisation.
    Une autre forme de détail pernicieux est, par exemple, la petite note de bas de page d’un contrat, écrite en tout petits caractères, note que personne ne lit avant de signer, alors que, pourtant, elle restreint fortement les cas d’applications décrits dans le document. Et ce n’est qu’une fois qu’on a besoin de faire appliquer les termes du contrat, qu’on nous met le nez sur ce petit détail en apparence insignifiant auquel on aurait pourtant dû porter beaucoup plus d’intérêt.
    Les non-dits, les imprécisions, les termes interprétables d’un document peuvent aussi être de ces fameux détails qui auront plus tard un effet « diabolique ».
    On peut noter que la version opposée existe, formulée par d’autres (l’architecte Ludwig Mies van der Rohe , au moins) : « Gott steckt im Detail » ou « Dieu est dans les détails ». Cette fois l’expression signifie qu’une œuvre n’est accomplie et belle que grâce à la qualité de ses détails.
    [1] Mais pour cette expression-là, il n’a jamais prétendu qu’ainsi parlait Zarathoustra ()

    [img]http://4.bp.blogspot.com/-13D5Bq8qJIA/Tu2FWE-HAEI/AAAAAAAAFZw/7_M-5g89H30/s1600/2.jpg[/img]

  8. Post
    Author
  9. Post
    Author
  10. Post
    Author
  11. Post
    Author
  12. Moi j’aime beaucoup cette oeuvre là. Ca a un coté très original. Il n’y en a pas deux comme ça au monde, c’est sûr. Ca peut même faire partie des meilleurs oeuvres d’arts de la décoration de Paris. Moi j’ai rien contre l’idée de mettre cette table chez moi. Félicitation en tout cas !

  13. Charade à tiroirs?
    Mon premier à un nom apparemment coréen
    Mon second est formé au dutch design à Eindhoven
    Mon troisième est basé à Berlin, ville d’art design
    Mon quatrième est à mettre dans un tiroir D3 contest award….à oublier

  14. Lee Sanghyeok est berlinois d’origine… :wink:asiatique.
    Je pense que beaucoup de designers travaillent dans un tiroir: celui de la petite surprise… C’est une boîte japonaise, pas un meuble…

  15. Je parle surtout de Jolan van der Wiel, vainqueur de D3 talents à Imm cologne 2012 avec le tabouret Gravity. C’est un « process designer » comme dirait Oskar Zieta mais on passe de la sauce polished steel à la sauce hollandaise
    http://www.youtube.com/watch?v=ebgRZGfCDzM

  16. PROF Z veut  » rendre visibles / lisibles le surgissement, la convocation, l’amont, le déclencheur ; de recenser les sources, les associations, les intentions, les (im)possibles ; de déplier ce qui, du réel, s’est ajouté par strates dans la création ». Un tel projet pourrait sembler des plus informels et diffus, puisqu’il tient pour une large part à ce qui fait l’inspiration, aux hasards des découvertes et des rencontres qui la nourrissent et l’orientent.  » Voila page 189 du Catalogue de l’exposition, p. 189. J’ai repris à mon compte, je me suis réappropié les intentions affichées dans l’exposition La substance du design au Centre Pompidou de Patrick Jouin . Mais je vais toujours plus loin car le designer est souvent comme un prestigitateur, un illusionniste, un magicien qui s’approprie un ou plusieurs tour qu’il a achetés à d’autres et qui joue un rôle sur la scène de la communication… et du design. Il n’est pas besoin d’être sémiologue pour lire les images, sémanticien pour lire entre les mots.

    http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-jouin/images/xl/1_one_shot.jpg

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design