Korea Now ! Craft, design, mode et graphisme en Corée

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

Dans le cadre de l’année de la Corée, manifestation organisée par le Comité France Corée et réalisée en partenariat avec la KCDF – Korea Craft & Design Foundation, le musée des Arts décoratifs présente l’exposition Korea Now ! Craft, design, mode et graphisme en Corée.

Alors que dans la boutique, Samsung assure le show avec la présentation de ces nouvelles enceintes Wireless Audio 360 la nef et ses galeries adjacentes accueillent le volet Design de l’évènement. On y observe le design contemporain coréen qui s’inspire et valorise les techniques de l’artisanat traditionnel du pays du Matin Calme.

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

Même si le design coréen reste peu diffusé, il est néanmoins présent sur la scène internationale, grâce aux foires prestigieuses telles que celles de Miami et Bâle. Ce regard vers l’étranger est évident chez les jeunes designers ? nés pour la plupart pendant les années 1980 ? qui mêlent à leur culture artistique d’origine, tout un répertoire formel nouveau, puisé au-delà des frontières coréennes. SONG Seung-yong, l’un des artistes les plus prolifiques de sa génération, laisse transparaitre l’impact de sa formation en France en créant des œuvres aux styles hybrides, comme sa chaise Object O. Dans une veine plus traditionnelle, les pièces de mobilier de BAI Se-hwa illustrent les techniques anciennes du cintrage du bois à la vapeur encore utilisées aujourd’hui (Texte extrait du catalogue de l’exposition)

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

Dans la même lignée, le designer Lee Kwang-ho propose une réinterprétation du tissage, travail simple et répétitif qu’il nomme Obsession. Il part de matériaux de récupération humbles – canapés, sièges, mais aussi tabourets ou luminaires –, qu’il tresse avec des câbles ou des tuyaux d’arrosage ou, plus luxueusement, avec un épais fil de soie ou de cuir, recherches qu’il a menées pour l’industrie Nylon Kolon et pour une récente commande de la maison Fendi :

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

Park Won-min a étudié à l’Université Hongik et à la Design Academy d’Eindhoven, où il a ouvert son studio de création en 2011. Ses pièces invitent à la méditation avec des formes architecturées où les couleurs opaques fondues dans la résine sont conçues comme des peintures abstraites :

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

La céramiste Lee In-hwa réalise des vases cylindriques aux dégradés subtils dans des tons émaillés jaunes ou orange, tandis que Kim Deok-ho oriente ses recherches sur la technique des terres mêlées :

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

Autre artiste phare, Lee Min-soo, avec la série +,- Trace, produit des contenants minimalistes qui rendent compte d’une technique parfaitement maîtrisée :

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

On observe la même perfection chez la jeune artiste Park Seo-yeon (née en 1982), dans ses décors de lignes courbées polychromes en léger relief qui célèbrent la beauté de la matière, la pureté de la forme et la discrétion du décor :

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

Après avoir étudié la céramique, Hong Sung-hwan s’est intéressé au travail du verre à travers le monde où il s’est perfectionné à diverses techniques du verre. Ses vases sont composés de trois paraisons de couleurs différentes incluses dans une masse de verre transparente :

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

Certains jeunes créateurs ont recours à des matériaux naturels comme le travail du cuir, visible chez Kim Hee-joo qui donne lieu à un univers poétique inspiré par le monde végétal :

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

Kim Dong-hyun revisite la théière traditionnelle dans une approche contemporaine de l’orfèvrerie coréenne :

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

La voute de la nef est occupée par le mobile Human+Love+Light de Lee Sung-keun. L’œuvre, au fil de métal entrelacé, symbolise l’aspect primitif de la vie :

Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris Reportage exposition sur la Corée au musée des Arts décoratifs Paris

L’exposition continue dans les étages avec la mode et le graphisme.

Période : Jusqu’au 3 janvier 2016 – Du mardi au dimanche de 11h à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h.

Lieu : au Musée des Arts décoratifs (107 Rue de Rivoli, 75001 Paris)

Plus d’informations sur l’exposition : Korea Now

sources : culture.fr

By Blog Esprit Design


Philippe LC
Je partage ici mes coups de cœurs croisés sur la toile ou au détour d'une balade, pour mettre en avant des projets qui en valent la peine, qui rendent le monde un peu plus beau, de mon point de vu (que vous n'êtes pas obligés de partager). Mais il en faut pour tout les gouts.
3 commentaires

En  design ( je ne parle des  artisans ceramistes et verriers) en dehors de Choi Byung Hoon, qui a dépassé largement  la  soixantaine , la jeune generation  regarde  beaucoup dans sa tablette Samsung   vers Eindhoven, Paris et Milan ….  Par la mondialisation numerique, on retrouve le même répertoire  conceptuel  et   formel  un peu partout…

18.11.2015 05:46
Prof Z

 JE SUIS SANS DOUTE INJUSTE … mais  impossible de retenir un nom et un visage d’asiatique ( c’est confirmé par les neurosciences)…. Je veux dire qu’en  dehors de Choi Byung Hoon je ne vois personne avec  un vocabulaire et une grammaire artistique claire et   precise mais plutôt  surfant sur les vagues du  net et  du trendy. Il y a cependant de belles choses  mais pas facile à sourcer., d’en trouver l’AOC  coréenne. Au moins je peux mettre l’oeuvre de Choi Byung Hoon dans un jardin zen…. japonais . Coréen  je ne sais pas….http://i.telegraph.co.uk/multimedia/archive/00798/kyoto_798861c.jpg

19.11.2015 11:09
Prof Z

 C’EST DIFFERENT DES  PIERRES  KOISHI  DE NAOTO  FUKASAWA  POUR DRIADE MILAN… même si l’inspiration est la même…http://www.driade.com/site/media/catalog/product/cache/2/imgamb2/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/k/o/koishi-ishi-c2_2.jpg

19.11.2015 03:30
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?