Dubike le vélo connecté autonome par le géant Baidu

Dubike le vélo connecté autonome par le géant Baidu

Nouveau venu dans les smart technologies, le smartbike a trouvé un représentant de choix à travers le vélo Dubike développé par Baidu, géant de l’internet concurrent direct de Google en Chine, et le département de design de l’université de Tsinghua.

Dubike le vélo connecté autonome par le géant Baidu

L’entreprise vient d’annoncer la sortie en fin d’année de son prochain produit connecté, le Dubike, un vélo électrique qui fonctionne grâce à la technologie de régénération électrique, c’est à dire sans moteur.
Le vélo génère sa propre énergie, à travers une plateforme qui transforme l’énergie cinétique du pédalage en électricité, et fonctionne ainsi de façon autonome. L’énergie produite alimente le vélo, autorisant une assistance électrique au pédalage, mais peut aussi être utilisée pour recharger son smartphone par exemple.

De plus, et ce comme de nombreux objets connectés, le Dubike propose de nombreux services d’analyses de données. Tout d’abord sur notre activité physique et sportive par exemple. On retiendra notamment, le contrôle des fréquences cardiaques et le calcul de la cadence de pédalage. Puis la possibilité d’élaborer des itinéraires cartographiés, et de connaitre la position de son vélo en temps réel. L’application permettra entre autre de définir des parcours cyclistes en fonction des habitudes des utilisateurs, mais aussi des programmes sportifs adaptés. La somme de ces données est ensuite synchronisable et consultable via une application smartphone, ou tablette dédiée.

Dubike le vélo connecté autonome par le géant Baidu Dubike le vélo connecté autonome par le géant Baidu Dubike le vélo connecté autonome par le géant Baidu Dubike le vélo connecté autonome par le géant Baidu

Concernant le design du vélo, il s’appuie sur une esthétique futuriste, mais hélas déjà vue. L’innovation repose essentiellement sur les services complémentaires proposés et sur la technologie électrique. On remarquera quand même le système d’éclairage intégré au cadre, mais aussi le poste de pilotage qui propose une interface simplifiée pour l’usager.

Dubike le vélo connecté autonome par le géant Baidu Dubike le vélo connecté autonome par le géant Baidu Dubike le vélo connecté autonome par le géant Baidu Dubike le vélo connecté autonome par le géant Baidu
L’entreprise n’a toujours pas communiqué d’informations sur le prix du produit, ni sur ses caractéristiques techniques (dimensionnement, poids, matériaux). Espérons que le Dubike donne des idées aux développeurs, ingénieurs et designers européens.

Plus d’informations sur le marque (moteur de recherche en Chine) : Baidu

By Blog Esprit Design


5 commentaires

@Pierre Bayol NE PAS PERDRE ( L’INTER) FACE  ET LA FACE A L’INTERNATIONAL Cela me donne le bourdon … quand je vois le  proto de velo en bambou des ex ensci et les  Nantes atlantique  qui  forment les chinois à la pelle.  J’ai  aussi le Bourbon (   alcool americain : nom donné  apres la mort de Louis XVI en raison du decalage de l’info que nous n’avons plus) quand je vois  les usines à gaz americaines qui nous anesthesient devant nos ecrans……Nos deux grandes ecoles de design industriel au sens français ont elles les moyens de relever le défit du nombre , de la qualité des chinois formées au pied de l’usine du monde et des tonnes d’or stockés à Hong Kong et ailleurs…. Ce n’est pas qu’une histoire de désir  pour parodier Montebourg mais de stratégie.  As tu des nouvelles de la mission design  et des 22 designers ….Sur quoi pedalent ils?

01.12.2014 05:15
prof Z

 JE N’AI AUCUNE COMPETENCE EN  ROUE de bicyclette à rayons mais j’en connais un rayon    en  camembert  ou  en pie en anglais.  On ne peut plus qualifier Baidu comme concurrent de  Google en Chine   car  en Chine la concurrence si on peut dire se fait entre les chinois  pour   limiter le pouvoir d’un monopole. La concurrence  correspond à une situation de libre confrontation entre l’offre et la demande sur un marché. Cela implique que tous les acteurs respectent plus ou moins les même regles du jeu.   Google est marginalisé à 1, 6 % de part de marché chinois des moteurs de recherche en Chine contre 63, 4 % pour  Baidu.  Baidu  copie la stratégie des americains  en elargissant  son domaine de competence mais il perd beaucoup de part de marché par rapport a Quihoo, plus innovant.  La stratégie des politiques chinois c’est d’exporter la censure , je ne vais donc pas parler plus de leur com .https://www-techinasia.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/2014/01/Search-engines-in-China-in-2013.jpg?89d7b1

02.12.2014 08:17
prof Z

Qu’on le veuille ou non, l’avenir est chinois. Les entreprises occidentales leur offrent leur technologie pour avoir soi-disant accès à leur marché intérieur. Résultat : les chinois pénètrent les marchés occidentaux de plus en plus facilement alors que l’inverse n’est pas vrai.Mais personne n’a à se plaindre, il s’agit juste des lois du marché. Tant pis pour les occidentaux s’ils ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

03.12.2014 12:12
LMK Productions

J’ai oublié de préciser que la technologie devient de plus ne plus innovante car elle ne se contente plus de copier et le transfert de technologie lui permet d’économiser des années de recherche.En clair, ils ont tout compris.LMK Productionshttp://www.lmkproductions.fr/

03.12.2014 12:19
LMK Productions

@LMK Que veut dire  » lois du marché »  dans une dictature protectionniste   et un interventionnisme étatique permanent ?   Le protectionnisme  est  considéré comme non conforme aux lois du marché. 

03.12.2014 12:57
prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?