Un système de carrelage biodégradable et écologique

22 novembre 2023 /
Pas encore de commentaires

Le studio New-yorkais bioMatters présente son nouveau concept de carreaux d’intérieur

Les tuiles murales Myco-Alga sont fabriquées à partir de mycélium et d’algues, et imprimées en 3D.

L’originalité de ce projet ne réside pas uniquement dans son apparence si particulière. Toute la conception et la fabrication des Myco-Alga méritent que l’on s’y intéresse. 

Chaque carreau est composé d’organismes vivants et de déchets naturels et organiques recyclés. Le résultat est une tuile entièrement biodégradable, ne produisant donc aucun déchet. Ces panneaux sont d’abord conçus numériquement à l’aide d’algorithmes informatiques, puis imprimés en 3D, pour ensuite être cultivés et enrichis de bio-pigments. Chaque tuile présente ainsi un résultat unique, car il résulte de matières vivantes qui s’emparent du substrat sur lequel on les place pour se développer. 

Les étapes de fabrication de Myco-Alga

Le processus de fabrication des carreaux se fait en plusieurs étapes, toutes très bien pensées. Tout d’abord, des déchets domestiques et industriels sont broyés pour former un substrat pâteux. Ensuite, on enrichit cette pâte avec du mycélium, puis elle est imprimée en 3D dans des formes prédéfinies. Une fois la forme de la dalle imprimée, on va laisser le mycélium se développer dessus durant deux semaines. La matière va se faufiler dans le matériau, permettant au passage de le lier, telle une colle naturelle. 

L’avant-dernière étape consiste à placer les tuiles dans des fours à convection, afin de stopper la croissance du vivant. Le matériau devient alors rigide et léger lors de cette étape de séchage. Enfin, les pigments sont imprimés en 3D sur chaque carreau afin d’apporter une touche colorée. Ces pigments sont aussi développés à l’aide du vivant par bioMatters, ils sont extraits de la biomasse d’algues.

Une fois toutes ces étapes terminées, on obtient un nouveau type de carrelage éco-responsable. Les textures présentes à la surface sont douces et donnent tout de suite envie de toucher pour comprendre. 

Quand la démarche prend le pas sur l’esthétique

Au-delà de l’esthétique intrigante et particulière de ces carreaux, bioMatters propose surtout une démarche. Le studio de recherche et de conception basé à New-York a l’habitude de travailler avec le vivant et les techniques bio-numériques. Dans tous leurs projets, on retrouve ces deux composantes : une fabrication numérique (impression 3D ou robots) et l’utilisation de biomatériaux. Le travail de bioMatters est une véritable réponse face à l’épuisement des ressources naturelles et aux problématiques environnementales et écologiques. À travers ce nouveau projet de carrelage d’intérieur, le studio nous montre que travailler avec le vivant permet de générer son propre matériau, ayant sa propre esthétique. Dans leurs laboratoires, les chercheurs de bioMatters manipulent des cellules vivantes provenant du sol et des milieux aquatiques. En les colonisant dans des substrats, ils parviennent à les transformer en matériaux biocomposites personnalisés. Ils ont même développé leur palette de pigments vivants, pour ajouter encore plus de personnalisation à leurs diverses créations.

Retrouvez les travaux de bioMatters.

Via DesignBoom

By Blog Esprit Design.


Gallerie (7)

ImageImageImageImageImageImageImage
À propos de l'auteur
Image
Clémentine Brochier
Rédactrice avec 8 ans d’expérience, d‘abord en agence de communication et désormais en tant qu’indépendante. Mes sujets préférés sont principalement liés à l’habitat : design d’objet et d’intérieur, architecture, bricolage et qualité du logement.

Laisser un commentaire

Ne manquez pas les actualités design
Dans le même rayon

Annonces

Ne manquez pas les actualités design