Délimiter son territoire projet Les Carènes par Vaulot et Dyèvre

Quentin Vaulot et Goliath Dyèvre, deux jeunes designers français diplômés de l’ENSCI nous présentent Les Carènes, véritables séparateurs de bureau…

Les Carènes viennent définir un territoire, un espace de travail à la fois ouvert et caché, dissimulé et en relation avec le monde avoisinant. Directement inspiré par le travail du bois sur les coques de bateau, la surface lisse est blanche pour le travailleur et le bois brut pour l’extérieur.

Plaques totalement mobiles, charge à vous de les disposer selon vos besoins d’intimité.

Une philosophie de travail : « Ambitieux mais réalistes, ils aiment appréhender l’objet comme un équilibre fragile entre forme et usage.« 

Plus d’informations sur le studio : Vaulot&Dyèvre

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
22 commentaires

vaulot et dyevre pas facile à mémoriser et à écrire sans faute….
Pour deliminer son territoire de designer, il ne faut pas que l’on attribue son projet à un autre duo de designers comme les Bouroullec qui sont parmi les plus influents designers français et internationaux surtout si on a comme ambition affichée d’être édité par Capellini ou Moroso…Un bras droit de designer connu peut par contre être édité par un petit éditeur….. Sandrine D’homologie avait écrit à propos de leur expo itinerante etapes  » Au-delà de simples concepteur de « mobilier parfait« , les frères Bouroullec se sont attaqués aux parois… Aux parois ? Oui : les murs, les paravents, les rideaux des Bouroullec… Ce qui sépare un espace en sous-espace, ce qui aménage et permet une segmentation légère et fluide… Et ça, c’est une vraie gande réussite de leur part. Et même un aboutissement dans leur volonté de dire que le design structure l’espace. Le mobilier, souvent bien plus que l’architecture, forme l’espace intérieur. C’est un peu leur credo il me semble. Je les comprends.
Ces parois qu’ils nous proposent, c’est un peu redonner à chaque habitant la possibilité de fragmenter son espace comme bon lui semble, tout en installant un élèment très artistique dans son intérieur. De l’utile, à la décoration, du design à l’architecture d’intérieur, il n’y avait que quelques pas que les frères Bouroullec ont su franchir par des petits élèments qui toujours s’imbriquent les uns aux autres…  »

[img]http://www.abitare.it/en/wp-content/uploads/post_images/1236600430grand-hornu.jpg[/img]

18.09.2012 07:44
Prof Z

Comme le signale la revue de design italienne Abitare « après la Villa Noailles à Hyères l’été dernier ( 2008 )et l’ECAL à Lausanne, Etapes, exhibiton Etapes de Ronan et Erwan Bouroullec , s’arrête à la Belgique au Grand-Hornu.
« Ce titre pluriel avec des significations multiples indique l’intention de montrer un processus qui, de l’inspiration à la production, organise le travail en constante évolution du concepteur. Il est appelé ainsi Étapes pour cette exposition où, pour la première fois, ils montrent une partie de leur processus pas révélé beaucoup jusqu’à présent: les dessins. Pas seulement ceux des projets, mais aussi ceux qui fondamentalement les relier à la raison d’être des choses, c’est peu à peu de construire leur propre paysage domestique … On imagine que cette exposition est en elle-même une étape dans leur travail. « 

18.09.2012 08:00
Prof Z

Le design à vaulot va à vau-l’eau , à volo , va à sa perte…
Selon Expressio– , un dictionnaire proposant la signification et l’histoire, l’origine ou l’étymologie des expressions francaises « Dès le XIIe siècle, aller ‘à val’ ou ‘à vau’ voulait dire « en descendant le long, en suivant la pente de », un vau n’étant pas le petit de la vache, pour ceux qui ont des soucis d’orthographe, mais une vallée (on retrouve d’ailleurs ce terme dans l’expression « par monts et par vaux » également expliquée dans un excellent site dédié aux expressions françaises dont le nom m’échappe).Au moins jusqu’au milieu du XVIe, cette locution, utilisée entre autres par Rabelais, avait le sens très concret de « suivre le fil de l’eau ».C’est à partir de cette période que son sens abstrait commence à apparaître. On emploie d’ailleurs « à val de route » pour « en déroute » et « être à vau l’eau » pour désigner une entreprise qui fonctionne mal. Et entre le mauvais fonctionnement et la perte ou la faillite, il n’y a qu’un petit pas qui a vite été franchi. »

Revenous à nos moutons ensciens. Cette exposition d’hier (Hyeres) avait été relayé par l’excellent blog d’un ex ensci Avidesigner Adrien Guerin. Il me semble que le projet des Bouroullec n’a pas été edité même par une galerie avide de projet inédit des frères. J’avais déjà trouvé dans le projet d’un ex Ensci Arnaud Lapierre, un dessin de chaise non editée par les Bouroullec est presenté à Bordeaux dans leur expo Album. Je trouve que leur tasse pour le concours Agora Bordeaux ressemble à du Benjamin Graindorge, autre Ensci et que leur cloche édité par Roset fait penser à un projet du designer belge autodidacte Vincent Olm , lui même edité chez Roset et qui se présente comme un usurpateur. A une epoque, Starck peignait les vitres de son studio et détruisait ses corbeilles de papier, qui auraient alimenté selon lui beaucoup de designers…. Ceci dit si en design de meuble et d’objet, ils n’ont pas trouvé leur vocabulaire, ils sont de bons scénographes et bon bras droit des projets des autres (Philippe Rahm architectes )

[img]http://s247508830.onlinehome.fr/wp-content//221.jpg[/img]

18.09.2012 08:34
Prof Z

Les autres projets de vaulot-et-dyevre cités à la volée….
[img]http://www.bordeaux2030.fr/sites/www.bordeaux2030.fr/files/Laureat_DesignC_0.jpg[/img]

18.09.2012 08:49
Prof Z

le designer belge Vincent Olm à Satellite 2010, [img]http://www.wbdm.be/servlet/Repository/683.jpg?IDR=683&IDQ=20[/img]

18.09.2012 08:52
Prof Z

Quentin Vaulot est lumineux dans SIU – Shape Is Use dans son projet de Diplôme ENSCI – Projet n°1 – Mai 2009
« Les luminaires sont dessinés pour répondre à nos besoins. Leurs formes, leurs dimensions et leurs matériaux définissent des types d’éclairages liés à des usages précis, nécessitant un modèle pour chaque situation.
En réponse à la demande croissante de flexibilité de notre environnement quotidien, nous proposons un éclairage adapté à toutes les situations. »
[img]http://quentin.vaulot.free.fr/web/Images/QuentinVaulot_SIU_pict_s1.jpg[/img]

18.09.2012 09:06
Prof Z

SE MESURER AU NIVEAU INTERNATIONAL….
Aujourd’huile design est de plus en plus planétaire…et non intramuros…
Pour la lumière au mètre, il devra se mesurer au designer argentin basé à Milan Francisco Gomez Paz ( projet Metro) déjà bien introduit chez Luceplan ( compasso d’oro avec un autre projet) et Driade
[img]http://www.ohgizmo.com/wp-content/uploads/2007/08/metro_lights.jpg [/img]

18.09.2012 12:04
Prof Z

LE DESIGN INTRAMUROS ENSCIEN….
Parmi leurs réalisations: un hotel pour insectes dans un jardin du 13 ème arrondissement , et la danse pour les abeilles de l’hotel Sully dans le 4 ème arrondissement de Paris….
[img]http://www.batiactu.com/images/diaporama/cadre/20120302_162325_20120222_191039_e1insectopiahorizontaljpg.jpg[/img][img]http://flodeau.com/wp-content/uploads/2011/04/FLODEAU-VaulotDyevre-DANSE-DES-ABEILLES-1-1024×682.jpg[/img]

18.09.2012 12:29
Prof Z

Ils fourmillent d’idées…
[img]http://blog.bnf.fr/uploads/lecteurs/2012/08/h_insect_gds_moulins.jpg[/img]
[img]http://knstrct.com/wp-content/uploads/2011/06/Vaulot-Dy%C3%A8vre-Hotel-De-Sully-Beehive-1.jpg[/img]

18.09.2012 12:41
Prof Z

… de scénographies, d’installations, de design d’espace mais en design produit, objet, mobilier il faut qu’il trouve leur territoire, leur vocabulaire…. et garde la mesure du temps et de l’espace

18.09.2012 12:47
Prof Z

DIEU EST DANS LES DETAILS
Les insectes c’est comme les designers. Certains ont la grosse tête et n’arrivent pas à franchir les portes…
[img]http://www.pixelcreation.fr/fileadmin/img/sas_image/galerie/design/Sous%20les%20paves%20le%20design/Vaulot%20Dyevre_Insectopia.jpg[/img]

18.09.2012 01:40
Prof Z

CHAPEAU AUX EBENISTES
« Ood collectif rassemble 3 menuisiers-ébénistes (Jacques Obadia, Sten Ridarch, Arnaud Maurer) qui optimisent leurs savoir-faire et compétences pour répondre aux besoins des designers, architectes, scénographes ou particuliers : de l’objet à l’agencement, de la pièce unique à la petite série. »
http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/les-ebenistes-exposent-a-la-maison-revel-31-05-2012-2024834.php

18.09.2012 01:49
Prof Z

J’adoore la presentation et le travail de Sten Ridarch qui a fait la carène avec Jacques Obadia…. (diificile de trouver des photos sur le net)
[img]http://ptyb.free.fr/Sten_Ridarch_Pro/HOME_files/Delivery-boy.jpg[/img]

18.09.2012 01:58
Prof Z

Si Vincent Bed veut bien leur donner un coup de main pour presenter des copeaux de leur travail avec des photos inedites…
http://ptyb.free.fr/Sten_Ridarch_Pro/HOME.html

18.09.2012 02:02
Prof Z

@Prof Z : Moi je suis ouvert aux propositions et surtout à aider les designers, jeunes ou moins jeunes à se faire connaitre 💡 💡

18.09.2012 02:08
Vincent / Bed

Je ne les connaît pas .Sauf s’ils choisissent de rester dans l’ombre des designers
Catherine Geel à propos des Bouroullec : «Que peut-on dire d’un travail mutique, sauf à chercher les ressemblances, les influences»… Cela s’applique, hélas, à beaucoup de designers parisiens qui ne communiquent pas sauf entre Ensci…

18.09.2012 02:14
Prof Z

Un projet me rappelant celui de Jean-Sébastien Poncet : Cabane Libéro pour enfant

[img]http://www.muuuz.com/images/miniatures/mini.php?src=http://muuuz.com/wp-content/uploads/2011/09/1782-architecture-design-muuuz-web-magazine-cabane-libero-jean-sebastien-poncet-edition-sous-etiquette-maison-et-objet-1.jpg&w=565[/img]

Même forme, mais usages et destinations différents

18.09.2012 02:28
Vincent / Bed

@Vincent Bed
Je suis allé sur le site Esé et sur le site jean-sebastien poncet, je ne comprend pas l’ergonomie…cela doit en principe être aisé…
Pour vaulot-et-dyevre, je pense qu’il ont voulu faire avec carenes une separation stockeuse mais de quoi? … ou alors uniquement « une surface lisse et fluide au recto,; structurée et brute au verso »….
Avec ibride, au moins c’est clair…
[img]http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/109652/gd/1233475275/L-ours-Joe-des-Designers-d-Ibride.jpg[/img][img]http://lejidd.files.wordpress.com/2011/05/capture-d_c3a9cran-2011-05-01-c3a0-21-37-05.png[/img]

18.09.2012 08:12
Prof Z

DESIGN BATTLE? DESIGN FIGHT?
[img]http://www.ibride.fr/actu_img/fausto.jpg[/img]

18.09.2012 08:19
Prof Z

[img]http://www.jcisenatebelgium.be/LondonJC50/haddock2.jpg[/img][img]http://www.toquedechef.com/767-thickbox/moule-a-gaufre.jpg[/img]

18.09.2012 08:31
Prof Z

Le moule parisien intramuros du design
Derriere chaque projet de designer parisien intramuros, il y a un atelier de prototypage… de banlieue ou de province Après Ood collectif qui rassemble 3 menuisiers-ébénistes (Jacques Obadia, Sten Ridarch, Arnaud Maurer) qui sont derrière le sujet du jour les carenes, il y a l’atelier Seewhy qui a fait cet hotel des insectes pour la Mairie du 13 ème… Même si à certain moment, on peut se croire conceptuellement et formellement à Eindhoven, le systeme français est fondamentalement différent? Nous formons dans de « grandes écoles », des « bêtes de concours » qui ne gagnent souvent des concours qu’en France et qui reproduisent le même modèle, le même chemin parisien intramuros… en revant de Cappelini sans lire les blogs bien sûr sans comprendre que le monde à changé.

[img]http://www.ateliers-seewhy.com/img/news/hybrid.jpg[/img]
http://orientation.blog.lemonde.fr/2011/04/29/pour-entrer-a-l%E2%80%99ena-ne-soyez-pas-trop-conformiste/

19.09.2012 06:37
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?