Le travail de la ciseleuse Carole Serny exposé à la Galerie Excellsens

L’artisane ciseleuse Carole Serny présente son travail d’aménagement d’intérieur à la Galerie Excellsens à Paris, du 5 février au 27 avril 2022. L’exposition collective MURAL met à l’honneur les habillages muraux, à travers le travail de 8 artisanes d’art. 

À cette occasion, venez découvrir la ciselure, technique ancestrale et traditionnelle que Carole Serny s’applique à mettre au goût du jour sur des pièces telles que des panneaux muraux ornementés, des accessoires de décoration et des poignées de porte. 

Le travail de la ciseleuse Carole Serny exposé à la Galerie Excellsens Le travail de la ciseleuse Carole Serny exposé à la Galerie Excellsens

J’ai eu la chance de m’entretenir avec Carole Serny pour parler de son travail, de ses inspirations et de l’exposition à venir. 

Carole a découvert la ciselure à l’école Boulle. Ce qu’elle aime immédiatement c’est la richesse de cette technique. “On peut travailler la ciselure à plat ou en relief, et surtout créer une pièce de A à Z, de sa conception à son ornement final par la ciselure.“ m’explique-t-elle.

Pour travailler cette technique de diverses manières, l’artisane montpelliéraine façonne elle-même ses outils, appelés des ciselets. En effet, chaque ciselet donnera au métal un aspect différent, une épaisseur, une courbe et un grain uniques. 

Dans son processus créatif, elle imagine toujours la pièce et le dessin d’ornement comme un tout, un ensemble harmonieux. Même si bien sûr, lors de la fabrication il y a toujours des choix à faire.

L’immense variété de ciselets offre à la technique de ciselure de très nombreux aspects. Quand Carole Serny réalise un dessin, elle imagine déjà le résultat final sur métal, les ombrages et la texture qu’elle donnera à son objet. “Je me projette déjà dans l’interprétation qu’aura la ciselure du dessin, parce qu’avec un même dessin, je pourrai faire 50 pièces toutes différentes”. 

Les inspirations de Carole Serny

Côté inspirations, Carole me confie : “J’ai toujours un œil émerveillé par des paysages, des lumières… Ce que j’aime c’est rendre compte d’une texture naturelle, un peu immatérielle, en essayant de figer le côté vaporeux de la nature dans un matériau beaucoup plus rigide qu’est le métal.”

De ce fait, elle crée un contraste entre les formes organiques et la rigidité du métal.

Et quand ce n’est pas la nature qui l’inspire, Carole s’intéresse aussi beaucoup à l’ethnologie, aux savoirs-faire et aux habitudes… Sa première gamme d’objets s’appelle “Hommage”, il s’agit d’articles de papeterie rendant hommage aux savoirs faire artisanaux : des jeux de motifs qui reprennent le cannage, le tressage et le tissage… On peut voir que l’ornement est plus géométrique et rigoureux que ce qu’elle fait maintenant.  

“Ce qui est très intéressant c’est d’aller chercher les limites de la technique, l’emmener dans des espaces où elle ne s’aventure pas trop. J’aime beaucoup utiliser des outils très caractéristiques d’une période ou d’un style en orfèvrerie et les sortir de cette utilisation. Par exemple, certains ciselets mats sont traditionnellement utilisés pour faire des lancers sur des poignées Louis XV, moi je vais l’utiliser pour faire un dégradé de ciel.” 

À travers son travail, l’artisane aime casser les codes de ce métier très traditionnel. Et elle le fait à merveille. 

La lumière fait aussi partie intégrante du procédé de Carole Serny. Le fait de travailler sur des métaux précieux fait la part belle à la lumière qui se reflète dedans. 

Au quotidien, l’artisane travaille beaucoup avec des architectes d’intérieur, qui la contactent pour son univers bien spécifique. Cela lui offre à la fois une grande liberté de création dans ses projets, tout en s’insérant dans des contraintes techniques à respecter. Dans son métier, elle aime pouvoir échanger avec les architectes et d’autres corps de métiers comme des menuisiers et ébénistes. Les commandes pour des ornements d’intérieur l’obligent à trouver un équilibre entre la fonction et l’aspect décoratif de sa technique. 

L’exposition MURAL

L’exposition qui démarre le 5 février a pour but de montrer le travail de 8 artisanes aux techniques différentes, réunies autour d’une thématique : l’habillage mural. On y découvre le travail de la céramique, du parchemin, du métal ou encore du textile. Toute la richesse de l’exposition est d’observer les différentes manières d’appréhender le mur suivant les techniques et matériaux utilisés.

Carole m’explique qu’elle aime travailler sur des pièces murales car elle peut s’éloigner de la fonction pour proposer un travail plus décoratif, plus libre dans la technique. 

La scénographie de l’exposition MURAL propose des ambiances colorées, travaillées pour répondre aux pièces exposées dans un jeu de complémentarité. 

La lumière y tient aussi une place importante, il y a une véritable recherche de la meilleure atmosphère pour mettre en valeur les pièces d’artisanat d’art exposées. 

La galerie Excellsens a pour vocation de faire le lien entre l’artisanat d’art et le marché de l’art, en rendant collectionnables des œuvres d’exception et en donnant une plus forte visibilité aux artisans d’art en France et à l‘international. 

Un grand merci à Carole Serny pour cet échange !

Venez découvrir le travail de Fanny Boucher, Luce Couillet, Julie Barbeau, Carole Serny, Charlotte Kaufman, Sophie Theodose, Guénaëlle Grassi et Carole Szwarc à la Galerie Excellsens du 5 février au 27 avril 2022. 


Clémentine Brochier
Rédactrice avec 8 ans d’expérience, d‘abord en agence de communication et désormais en tant qu’indépendante. Mes sujets préférés sont principalement liés à l’habitat : design d’objet et d’intérieur, architecture, bricolage et qualité du logement.
Pas de commentaires

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?