Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Retour sur l’exposition initiée par Nicolas Nova, chercheur et professeur, baptisée Culture Interface, Numérique et Science-Fiction et tente d’apporter une réponse, une vision à la question « Comment la science-fiction et le design d’interface s’influencent mutuellement ?« 

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Génération bercée par les nouvelles technologies, il est intéressant et curieux de se poser la question de qui influence qui et surtout pourquoi une création, une innovation fonctionne ou ne fonctionne pas. Les contraintes de commercialisation, les contraintes technologiques, éthiques parfois entre en jeu, venant souligner le fait qu’un produit se doit d’être lancé au bon moment, au bon endroit, à destination du bon public afin de remporter un succès.

L’exposition nous embarque pour un voyage à travers les gadgets passés comme prémonitions de notre futur, le tout bercé par la science-fiction pouvant s’affranchir des contraintes techniques et commerciales afin d’imaginer les interfaces homme – machine de demain.

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Power Glove – Samuel Cooper Davis – pour Nintendo et console NES – 1989

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Famicom 3D System – Nintendo – 1987

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Scent Rhythm – montre olfactive par Aisen Caro Chacin – 2013

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Tenori-on – Yamaha – 2007

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Évolution Iphone – Apple

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Nekomimi – Oreilles de chat connectées – Neurowear

« Minority Report, Retour vers le Futur 2, Avatar, 2001, Iron man, StarTrek sont de nombreux films et séries de science-fiction mettant en scène des objets technologiques. Casques de réalité virtuelle, gants connectés, téléphones mobiles, interfaces gestuelles, objets connectés, interfaces cérébrales… Une grande partie des manières de contrôler les machines semble avoir été conçu en lien avec des objets fictifs provenant des cultures de l’imaginaire, et plus spécifiquement de la science-fiction (cinéma, littérature, bande-dessinée). Nicolas Nova leur dédiera une grande partie de l’exposition tout en souhaitant également démontrer que les designers savent aussi s’affranchir des stéréotypes pour proposer des créations singulières, renouvelant à leur tour ces grands modèles fictionnels.« 

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Le commissaire rythmera son exposition par l’affichage de brevets techniques bien réels, mouvements, gestes, montres, écrans, chaque chose est décortiquée et semble déposée…

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Cette exposition ne s’adresse pas qu’aux Geeks, ou designer, mais permettra aux jeunes de découvrir les évolutions leur permettant de profiter de leurs gadgets au quotidien et au moins jeunes de se plonger dans leur passé tout en reliant le tout au monde cinématographique.

La petite cerise, un espace démo est disponible en fin de parcours vous permettant de tester du matériel, dont un casque « star wars » vous permettant par la captation de votre activité cérébrale d’activer un ventilateur faisant flotter une balle de ping-pong. Totalement inutile, qu’il devient obligatoire de le tester, histoire de voir si vous avez la FORCE !

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Force Trainer – Uncle Milton Industries – 2009

En savoir plus sur Nicolas Nova : « Chercheur en ethnographie et design d’interaction. Enseignant à la Haute-Ecole d’Art et de Design (HEAD – Genève), il est le co-fondateur du Near Future Laboratory, une agence de prospective et d’innovation.« 

Reportage exposition Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

Lieu : Cité du design 3, rue Javelin Pagnon 42000 Saint-Étienne

Date : Du 03 Novembre 2015 au 14 Aout 2016

Plus d’informations sur l’exposition : Culture Interface, Numérique et Science-Fiction

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
6 commentaires

  Génération bercée par les nouvelles technologies  NON mais par certaines nouvelles technologies  qui prolongent  le bras non comme un outil   mais  comme un couteau  suisse à ecran ou plutôt americain , coréen ou japonais…et le plus souvent made in China. 

10.12.2015 11:14
Prof Z

Toute technique a nécessairement été nouvelle au début de son histoire .   Le mot technologie a chassé le mot technique , le mot  numerique ,  le mot informatique,  le mot innovation  le mot  invention.   Tous ces maïtres mots sont souvent des impensés. Faites un test   de liste de ce que recouvre pour vos interlocuteurs  les nouvelles technologies et vous verrez la longueur de la liste … Et  si vous   passez de la liste, donc du lineaire à   arborescence   il n’ ya aura plus que les architecte informatique  et des  philosophes   espistemologues des techno qui se comptent sur les doigts de la main en France. 

10.12.2015 12:15
Prof Z

NOUS AVONS TOUJOURS UN POINT AVEUGLE…. SANS EN AVOIR CONSCIENCE… L’observateur  et à fortiori  le regardeur  qui est de plus en plus  un voyeur googelisé  , qu’il soit chercheur etno techno  suisse  ou quidam  de la rue  du commerce  à  Lyon Saint Etienne  a toujours un point aveugle en prenant comme objet d’etude  un objet  d’usage. Si l’obje  en question(nement) c’est interface  dite high tech ,  notre point aveugle c’est d’être aveuglé par  ce qu’on nomme  l’acceleration  de  la technologie numerique  et   en fait d’avoir un  clavier dont la conception date du mileu  du  XIX siecle. Le fameux clavier AZERTY  contient le mot TYPEWRITER  sur une ligne  de touches pour que le commercial   americain  fasse une demo epoustouflante  devant les futurs dactylo graphes  sur les nouvelles machines  à ecrire   à ruban Remington .   Remington  faisait des armes qui tire vite .  Le point aveugle, c’est  aussi que la machine à écrire  mecanographique à été d’abord inventé pour les aveugles  qui n’ont donc pas de point aveugle.   N’oubliez pas que Simondon, le grand penseur de la technique, de la mecanologie  auteur du mode d’existence des objets techniques   etait de  Saint Etienne…. ville de la manufacture d’armes  et de cycles

13.12.2015 09:26
Prof Z

FACE  A LA CULTURE INTERFACE  DE NOVA,  JE PENSE  A MA CULTURE PUB, A MA  CULTURE  DESIGN  GRAPHIQUE, A MA CULTURE MEDIA, A MA CULTURE DESIGN  PRODUITS …La deconstruction matinale de cette image du blog  de Nova  me  DERRIDA… autant qu’un  film de Denis Bertrand,   à MEDIA le Magazine sur la 5….. On peut retrouver  les films courts de ce grand DECODEUR  sous le nom de   DENIS DECODE  sur YOUTUBE… Sans  être SEMENTEUR comme je disais à mes élèves de Sciences  HAUT  qui utilisaient des mots clefs   sans  pouvoir ouvrir une seule  porte avec . La Culture , c’est l’ouverture….http://static1.squarespace.com/static/526d498ae4b0a8c91472d7d7/t/566313aee4b0fe72365c0f97/1449333689688/culture-interface1

14.12.2015 08:14
Prof Z

CULTURE INTERFACE ST ETIENNE  PROLONGEMENT DE L’ART ET LA MACHINE DE CONFLENCE LYON?C’est tres clair pour moi : il suffit d’etudier la grammaire,c ‘est à dire les  briques de la  construction  des 2 evenements . En effet  culture interface de Saint Etienne  est une exposition sur des machines   vues à travers le 7 eme ART  mais dans les deux cas nous avons un cadre restrictif  . Pour comPRENDRE , on peut faire  une analogie avec le cinema . C’est  un cadrage, un plan , un story board     fixés par des  conservateurs ,  commissaires, curateurs,  des professionnels de la monstration et  au dela  Pour simplifier,  à Confluence Lyon on regarde la machine mecanique de la  deuxieme partie  du XIX  etd’une grande partie  du XX  à travers les oeuvres d’artistes visuels  peintres  sculpteurs et  plasticiens.A Saint Etienne,  on regarde non le numerique ni l’informatique mais les ‘interfaces  à partir de la fin du XX ème à travers   une partie du  cinema de Science fiction en general  de grosses productions americaines. Le cadre   a été fixé au  monstrateur    par  Ludovic Noël, Directeur de la Cité du Design   « On voulait proposer une exposition grand public. Une exposition qui intéresse les geeks mais aussi les familles. »Donc pour resumer  Lyon Art et machine  est une expo de conservateur,  Saint Etienne est une expo  de  prospectiviste qui se projette   curator selon  Nicolas Nova. Voilia  donc   cette  SUPER NOVA  RETROFUTURISTE de NOEL  dans tous les sens du terme  

17.12.2015 08:31
Prof Z

 Je trouve que  Ludovic Noël  a tres bien calculé l’agenda de l’expo  même si  le genre  de film  reduit la cible potentielle . D’un autre côté Nicolas Nova avec son équipe  ont  construit un scenario d’expo  à partir des blockbusters americains entrées dans l’histoire d la superproduction  et l’imaginaire. Pour être plus clair Hollywood travaille et façonne  l’esprit tout comme la Silicone Valley …..https://vikkayankovskaya.files.wordpress.com/2013/04/film-genres1.jpg

18.12.2015 11:38
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?