Nouvelle rubrique : Comment devenir un « bon » designer ?

/ 167 commentaires

Nouvelle rubrique : Comment devenir un "bon" designer ?

Une nouvelle rubrique vient de voir le jour sur le Blog Esprit Design, suite à de nombreuses interrogations, demandes de conseils ou d’informations, baptisée Comment devenir un « bon » designer ?

Elle aura pour vocation de détailler pas à pas les notions à prendre en considération, à ne pas oublier afin de s’épanouir dans son métier de designer. (Quelles formations suivre ? Comment me faire connaitre ? Comment être éditer ? … )

Un métier de plus en plus difficile à occuper, nous nous attarderons davantage sur le Design produit, dans un premier temps…

Sachant qu’il n’y a pas de chemin ou conseil idéal, chacun piochera dans cette somme d’informations !

Recherches en cours : liste des écoles et formations, liste des maisons d’éditions, statut juridique du designer, aides de l’état…

Nouvelle rubrique : Comment devenir un "bon" designer ?

Cette rubrique est ouverte aux contributions, je suis donc à l’écoute de toutes vos bonnes remarques et témoignages : Contribuer

Suivre la rubrique : Comment devenir un « bon » designer ?

By Blog Esprit Design


Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing, différents postes pour aujourd’hui prendre mon envol et développer mon propre projet autour du magazine Blog Esprit Design, fondé en 2008 en parallèle de mes activités professionnelles.
167 commentaires

Avant le premier commentaire :

Pour cette nouvelle rubrique ayant pour but d’aider les designers et étudiants en recherche d’informations et réponses, seuls les commentaires en relation direct avec le sujet seront conservés. ❗

Merci de votre compréhension, je suis cependant preneur de conseils, remarques, idées d’articles 💡 💡 sur http://www.blog-espritdesign.com/contact

07.03.2013 04:07
Vincent – Blog Esprit Design

Quand un designer peut-il gagner le taux le plus élevé de royalties ?

07.03.2013 08:57
Prof Z

Quand il n’est plus de ce monde !
Non plus sérieusement j’ai entendu parler de 7 à 9 % chez vitra.

07.03.2013 10:19
Benjamin

@Benjamin
Je vois que tu me lis… Cette possibilité existe mais elle est infime car il a des critères supplémentaires que ne remplissent qu’un nombre infime de designers. Je n’ai d’ailleurs pas toute les recettes de cette cuisine vintage
( qui veut dire en fait le 20 ans d’age comme le Bourbon ) car les contrats sont secrets…
La France ne sait pas exploiter cette mine qui fait partie du patrimoine… et pourtant en patrimoine on se dit les champions du monde… car ici le patrimoine, c’est la Culture, et la Culture c’est pas le design, c’est l’Art qui rencontre l’Histoire… que des lettres CAPITALES sauf à design,encore plus mineur ici que les arts mineurs…

08.03.2013 06:10
Prof Z

@Benjamin
Ce systeme des royalties est une invention italienne de l’après guerre qui s’est généralisée au monde…Ce systeme est à bout de souffle de même que le système des droits d’auteur de la SACEM beaucoup plus ancien. Tu remarqueras que dans un pays très administrateur, très contrôleur, qui crée des bidules à sigles à tour de bras il n’y a pas de Société des auteurs et éditeurs de design…. C’est dire la place du design..

Que dit le Wikipediatre « La Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) est une société de gestion des droits d’auteur.
Société civile à capital variable1, reconnue et contrôlée par l’État français, elle a une mission d’intérêt général. Créée le 11 février 1850 par Rossini, Feydeau, Labiche et Victor Hugo, elle a pour mission d’assurer la défense de leurs intérêts et la gestion collective de la collecte et de la répartition des droits d’auteur des œuvres musicales faisant l’objet d’une diffusion publique ou de leur reproduction sur différents supports. Si certaines formules alternatives, comme la musique libre, se sont peu à peu développées, la Sacem représente l’immense majorité du répertoire musical, avec 137 000 sociétaires et 40 millions d’œuvres.
Elle est membre de la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (CISAC), fondée en 1926. »

08.03.2013 06:25
Prof Z

De bons retours positifs, conseils, témoignages .. 💡 💡

08.03.2013 10:46
Vincent – Blog Esprit Design

@Vincent – Blog Esprit Design
j’ai tellement ecrit qu’il suffit de mettre un mot clef avec design  » Prof Z » OR zuy pour avoir pas mal de réponse contestale d’ailleurs….

08.03.2013 11:00
Prof Z

Comment devenir un « bon » designer ?
Il faut partir des différentes typologies de designers. C’est comme si on disait comment devenir un bon chanteur? un chanteur de variété ? un chanteur lyrique ? un chanteur de choeur ? un soliste? un chanteur compositeur?….Comme je connais bien la chanson et la cuisine de studio, je peut vous dire que l’on fait ce qu’on veut à condition d’avoir les capacités de changer les règles du jeu et/ou les règles du je…

08.03.2013 01:51
Prof Z

Le but n’est pas de débattre sur la signification .. mais bien dans les faits .. en proposant des listes d’écoles, liste maison d’édition, conseil aides de l’état, partenaires techniques…

le mot « bon » designer est bien pour faire réagir…

08.03.2013 02:41
Vincent – Blog Esprit Design

@Vincent – Blog Esprit Design
Comme en art ce qui compte c’est le chemin. Le problème , c’est que le choix de l’école peut conditionner un certain chemin. Certains designers connus ne sont pas de bons designers. Or la plupart des jeunes veulent être designers connus. Donc le fait d’être techniquement bon en design , n’a rien à voir avec ce que les gens perçoivent comme un bon designer. D’ailleurs le journaliste du magazine l’ Etudiant ( mag grand public de reference en orientation ) te fait croire que tu seras le futur Starck en faisant certaines écoles. Les Bouroullec n’ont pas vraiment pris le chemin de formation de Starck mais le niveau et leur structure de chiffre d’affaires , les oblige à faire prof comme la plupart des designers … Si tu veux être designer auteur, tu as peu de change de t’en sortir sans faire prof or tout le monde n’a pas de vocation et de qualité pedagogique

08.03.2013 05:59
Prof Z

Je vais faire le test de l’etudiant pour voir si je suis fait-pour-devenir-designer ?
http://www.letudiant.fr/test/orientation/metier/etes-vous-fait-pour-devenir-designer.html

08.03.2013 06:30
Prof Z

Stop a l’etape 3 c’est absolument nullissime…

08.03.2013 06:35
Prof Z

Pour être un bon design faire une  » bonne ecole de design » 83 000 occurences dans google…. Bon courage….
 » bonne ecole de design » ensci 900 occurences…

08.03.2013 06:51
Prof Z

J’espere que waldezign et les designers qui lisent souvent Bed design vont nous donner quelques recettes… à part manger des pâtes à la vache enragée espagnole ou au cheval roumain comme la plupart des designers français édités en Italie…
projet d’Inga Sempé [img]http://ebinteriors.files.wordpress.com/2008/11/3765c432-a47b-11dc-8ea7-00145e2256361.jpg[/img]

08.03.2013 07:05
Prof Z

Le prototype du projet d’ Inga Sempé a été réalisé dans le cadre de l’exposition “Souvenir d’Italie”organisée par la Casa da Abitare & Alessi à Milan.( si on n’a pas le statut de l’objet, on ne comprend pas son intérêt) En 2008, elle a été offerte par Luce Plan comme cadeau d’entreprise pour la nouvelle année.De quoi acheter du parmesan?
Inga est l’une des rares personnalités du petit monde du design parisien à parler portefeuille et non à exhiber son porte cartes de visites…«On publie beaucoup d’articles sur nous, mais ce ne sont que des images, trompeuses. On est mal présentés, jamais assimilés à des gens en lien avec l’industrie . Personne ne sait que l’on gagne difficilement notre vie. Nous sommes payés en royalties, il faut attendre deux ans avant que les pièces sortent.»

08.03.2013 07:19
Prof Z

DESIGN VS DESIGN
De la brosse parisienne à reluire du design italien d’Inga Sempé ( 600000 occurences ds Google) aux recettes de design d’ustensiles d’Elodie Brisset ( 3000 occurences)
Pour se faire remarquer de la presse en France, il faut frapper l’imaginaire et donc provoquer, déranger les conceptions établies. La meilleure brosse à reluire pour la presse française c’est d’être accepté par le design italien…
Les premiers prototypes des Rangements brosse ,cernées de longues fibres de brosse industrielle, d’Inga Sempé ont été réalisés dans le cadre de l’exposition « Tutto Normale » à la Villa Médicis à Rome en 2002 dont elle a été pensionnaire en 2000. L’accès au contenu se fait en se plongeant à travers cet étrange habillage fixé sur de l’alu Edité par Edra en Italie en 2003, elles ont rapportés moins de 600 euros donc moins que le coût du prototype. A une epoque les designers pouvaient se faire payer en relations presse..
Elodie Brisset ,designer produit indépendante, spécialisée dans les ustensiles de cuisine, diplômée de l’Ecole de Design Nantes Atlantique en 2005 et non de l’Ensci comme Sempé confirme que « la vraie difficulté de fixer un taux de royalties car il n’existe pas de grille de référence selon le type de produit, le domaine, la quantité produite, etc) ».
Comme je connais bien le design management et celui d’ Alessi, il me paraît très difficile pour Elodie Brisset qui a travaillé pour Mastradt de travaillé pour Alessi. Pour Sempé, pour Jouin pas de problème…
[img]http://elodieblabla.files.wordpress.com/2010/12/qui-suis-je-miam.jpg?w=640[/img][img]http://images.teamsugar.com/files/upl1/6/61259/20_2008/Picture%204_2.preview.jpg[/img]

09.03.2013 06:37
Prof Z

LE DESIGN EN FRANCE,UN VRAI SAC DE NOEUD….
Comme j’ai enseigné le marketing dans une petite école de commerce ( le marketing est très lié au commercial) je peux dire que les apprentis commerciaux en 2 ans d’études, ne connaissent rien au design sinon les généralités d’un grand public éclairé, d’un consommacteur averti qui en vaut 2. … Alors on peut penser que les étudiants en design connaissent un certain nombre de techniques pour développer un projet, un objet par exemple en maquetterie, en marquetterie mais pour la MARKETerie c’est une autre affaire qui commence des le nom du design, son CV, son portfolio, son site de designer….
Comment imaginer qu’un entrepreneur français puisse considérer Sempé comme un designer industriel? Il regarde la râpe à fromage, les meubles brosses…..
Comment imaginer qu’un éditeur italien de premier plan lié à la cuisine ne choisisse pas Crasset, Sempé et Jouin pour faire du commerce avec l’image de la France de haute gastronomie?
« La question de comment bien vendre le design (et par « bien » j’entends à un prix normal et décent) pour un designer est un point essentiel lorsque l’on est indépendant. Notre métier n’ayant aucun label ou aucune réglementation officielle, c’est un vrai sac de nœuds pour s’y retrouver, aussi bien pour les designers eux-même que pour les entreprises qui souhaitent faire appel à l’un d’eux. En effet, on voit tous types de design à tous types de prix et les prix très très bas qui plombent le marché sont monnaie courante. » Elodie Brisset
POUR FAIRE DU DESIGN, FAUT IL CONNAITRE LE DESIGN MANAGEMENT ET DONC LE MANAGEMENT, L’ENTREPRISE, LE COMMERCE, LA COMMUNICATION, LE MARKETING, LE DROIT, LA COMPTABILITE…?

Et c’est pas le seul chantier sac de noeuds… ou il faut se débattre entre les bidules siglés , les perimètres mal définis des ministères et les incomperences des biduleurs qui ne font la promo que d’eux même…
[img]http://owni.fr/files/2012/10/infographie-owni-cc-cedric-audinot-ARCEP-HADOPI-CSA-TELECOMS-MISSION-LESCURE_SAC-de-NOEUDS-FINALE-extrait.jpg[/img]

09.03.2013 07:34
Prof Z

POUR UN JEUNE DESIGNER IL Y A AU MOINS 3 MANIERES DE PROCEDER POUR TRAVAILLER POUR ALESSI
En voici une mais je ne peux citer le nom du designer à la demande du designer et de Vincent Bed….:lol:
[img]http://www.ideesboutique.com/1832-28074-thickbox/corbeille-lightness-alessi.jpg[/img]
En voici une autre mais je constate que le designer l’a retiré de son site de designer sans doute sans raison 😆
[img]http://www.unicahome.com/products/small/19221.47E2E69A.jpg[/img]
En voici une autre me cela n’a pas servi la notoriété du designer [img]http://www.theage.com.au/ffximage/2005/06/26/pt_vincitorio_2706_ent-lead__200x265.jpg[/img]
Comme etre un bon designer , c’est être un bon enqueteur, un bon investigateur, un bon profileur … pour finir commissaire 😆 d’expositions , je ne vous en dit pas plus

09.03.2013 07:54
Prof Z

ET DIRE QU’ALBERTO ALESSI A DEMANDé A STARck de DESSINER UN PLATEAU…
Ceux qui n’ont pas compris pourquoi il ne l’a pas fait doivent continuer à être machin designer industriel intégré de machine et ne pas se lancer dans le design d’auteur…ce qui est aussi utile à la France
[img]http://us.123rf.com/400wm/400/400/rido/rido1101/rido110100038/8589963-serveur-professionnel-desservant-avec-plateau-en-acier-inoxydable-vide-parfait-pour-votre-produit.jpg[/img]

09.03.2013 08:00
Prof Z

LISTEURS DE DESIGNERS, Errare humanum est, perseverare diabolicum
J’ai oublié, il faut être sur une liste d’une personne à qui on demande une liste de noms…. En 1986, Starck a été mis mis par erreur sur une liste de nom par François Burkhardt à une époque ou existait un Centre de Création Industrielle .. Il en est de même pour Ora Ito mais je ne connais pas le listeur. CHERCHER L ERREUR?
Il y a un métier inconnu c’est celui de listeur de designers…
« La liste est à l’origine de la culture. Cela fait partie de l’histoire de l’art et de la littérature. Que veut vraiment la culture ? Rendre l’infini comprehensible » Umberto Eco.

[img]http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/1043/1043580-gf.jpg[/img]

09.03.2013 08:24
Prof Z

POUR ENTRER DANS UN CATALOGUE (QUI EST UNE LISTE), IL FAUT ËTRE SUR UNE LISTE DE DESIGNERS PAR DES PSEUDOS EXPERTS PAYé ROYALEMENT…
Le but de Vincent BED .. dans cette rubrique est de vous demander en autre des listes d’écoles,des liste de maison d’édition…. mais Vincent ne sait pas le rôle de tous ces intermediaires qui tournent autour des designers, des entrepreneurs comme des agents et consultants en tout genre autour des footballeurs… Ils sont fort bien payé tout de suite avec desc honoraires pendant que le designer devra attendre bien plus de 2 ans, 3 ans pour toucher de bien maigre royalties…

[img]http://www.todayandtomorrow.net/wp-content/uploads/2008/06/the_art_of_football_1.jpg[/img]

09.03.2013 08:38
Prof Z

ITALIE AUSSI ? ALESSI AUSSI ?
Pour entrer chez Alessi il faut être dans la liste d’Alberto Alessi ou dans une liste de sa garde rapprochée creation (liste d’Alessandro Mendini ou liste de Laura Polinoro ) ou liste d’un consultant pour une opération spéciale ( François Burkhardt pour faire l’équipe de France Design 😆 en 1986) ou liste d’un membre de la famille Alessi par exemple Giovanni Alessi Anghini….
Si Alessi a pu constituer un accelerateur de carrière pour certains designers, l’objet ne créé pas autant de notoriété que le meuble par un grand editeur et surtout de possibilité d’aller vers les métiers connexes du design qui remplissent le tiroir caisse…
De très nombreux objets sont des fiascos commerciaux qui ne servent qu’à remplir les pages de la presse du nom ALESSI, des fiasco design produits ce qui conduit à arrêter la production. Dans les deux cas pas de royalties. Il ne faut pas confondre l’ design d’objet, le design produit,le design d’archi…

[img]http://static.dezeen.com/uploads/2009/11/dzn_Alberto-Alessi-at-the-Design-Museum-2.jpg[/img]
JE DECONSELLE DONC LA CASE ALESSI COMME DEBUT DE PARCOURS DE DESIGNER[img]http://www.designquest.biz/images/graphics/00000001/alessi_suicidelg2.jpg[/img]

09.03.2013 09:56
Prof Z

MEILLEUR STRATEGIE:FILS DE ….
Puisque en design d’auteur (idem dans le cinéma) le nom et la notoriété sont des portes d’entrée Pour se faire un nom dans le design la meilleur stratégie est donc fils de….Sempé, Ora( morab)Ito Wilmotte Putman Alessi etc…. Le reste  » n’a rien de magique, ni même d’artistique : il est l’effet concret d’un certain nombre d’opérations techniques spécifiques au projet poursuivi  »
[img]http://www.designboom.com/cms/images/z102/int_image.jpg[/img]

09.03.2013 10:20
Prof Z

FRENCH DESIGN =SAC DE NOEUDS + SAC DE CRABES + MIROIR AUX ALOUETTES?

Il y a très peu de journalistes qui éclairent les amateurs et les futurs professionnels du design. Dans la presse non décorative, je ne connais que Xavier Dejarcy, journaliste à Télérama qui parlent « des discours( ministériels) rooseveltiens mais assez convenus sur l’alliance de la création et de l’industrie ». et Anne-Marie Fèvre, journaliste à Libération qui traire Montebourg de « cabot lyrique »…. On ne peut pas dire qu’ils font vraiment une critique du design car cela n’existe pas en France mais il donne des pistes dans la jungle de notre république bananière du design Y a bon le design français… Les orienteurs ont un tel niveau d’incompétence à moins qu’ils ne se limitent à deverser dans les differents reservoirs de l’ education, un flot mal maitrisé de vocation de jeunes scolaires. L’Etudiant est assez bien fait même s’il y a quelques tics de journaliste qui consiste à dire ce que le lecteur et l’annonceur veut entendre
Elodie Brisset, designer independante que je ne connaissais pas réagit tres vivement dans son blog aux propos d’Inga Sempé et à l’article Anne-Marie Fèvre, intitulé le règne des royalties sur liberation.fr. Tout cela est d’une telle confusion et ce résume à une opposition entre designer connu et designer inconnu,entre designer artiste et designer industriel, ces derniers reprochant aux autres ce qu’il ne savent pas faire: se faire connaître de la presse et donc du grand public. Car un designer indépendant est une quasi marque qui peut très bien avoir une stratégie mixte vers les entreprises et vers le editeurs de design..

mettez dans google le nom des journalistes design

http://elodieblabla.wordpress.com/2012/10/14/article-le-regne-des-royalties-sur-liberation-fr/

http://www.telerama.fr/scenes/moi-aussi-j-ecris-a-arnaud-montebourg,93934.php%5Bimg%5Dhttp://www.via.fr/img/visuels-design-au-banc/design-au-banc-10.jpg%5B/img%5D

09.03.2013 01:56
Prof Z

TWITTER STATUT DU DESIGNER TWEETS ENTRE ALAIN CADIX (EX DIR ENSCI) ET INGA SEMPE?

Alain Cadix [email protected]
Une politique de design en France devrait inclure la création d’un vrai statut. Recours trafiqué à la Maison des artistes = carence majeure
11 janv. Inga Sempé [email protected]
Suis radiée de la Maison des Artistes, ne suis qu’une des 1eres de la liste, car le design n’est pas tjs pas vu comme créatif ni artistique
9 janv. Inga Sempé [email protected]
Fleur Pellerin« Le design doit être au cœur de la politique industrielle » A quand le statut d’artiste-auteur enfin autorisé aux designers?

9 janv. Inga Sempé [email protected]
Montebourg«Soutenir le design c’est soutenir l’innovation,tremplin pour la 3e révol.industrielle» A quand un statut adapté aux designers?
5 janv. Inga Sempé [email protected]
Aucun tweet de Filippetti ne concerne le design, encore un signe de la méconnaissance ( mépris? ) de cette discipline.
5 janv. Inga Sempé [email protected]
Aurélie Filippetti, ministre de la culture, n’a évoqué le design dans aucun de ses discours depuis sa nomination http://www.culturecommunication.gouv.fr/Espace-Presse/Discours
23 déc. Inga Sempé [email protected]
Filippetti prone le redressement productif par le redressement créatif dans un pays où aucune créativité n’est reconnue légalement au design
Ouvrir
23 déc. Inga Sempé [email protected]
Le ministère de la Culture choisit les activités admises à la Maison des Artistes. Le design est exclu perçu uniquement tel de l’ingénierie.
23 déc. Inga Sempé [email protected]
L’Etat français ignore encore ce qu’est le design: il refuse aux designers le statut d’auteur ou d’artiste, pourtant accordé aux graphistes.
15 sept. 2011 Inga Sempé [email protected]
I am happy to be Guest of Honour at Stockholm Furniture & Light Fair february
[img]http://disegnodaily.com/media/BAhbCFsHOgZmSSItMjAxMi8xMC8xMi8xM180Nl81M180NjJfZ2FsbGVyeV9JbmdhLmpwZwY6BkVUWwg6BnA6CnRodW1iSSIJNjkweAY7BlRbCDoGZToIanBnSSIQLXF1YWxpdHkgODAGOwZU/gallery_Inga.jpg[/img]

09.03.2013 04:41
Prof Z

UN DESIGNER INDEPENDANT, 50% COMMERCIAL SELON ADRIEN GUERIN
Dans un pays qui n’a pas de statut de designer, pas de politique du design, pas de centre du design , pas de musée du design,nous allons aller vers « L’Office national d’information sur les enseignements et les professions, plus connu sous l’acronyme Onisep qui fonctionne sous la tutelle du ministère de l’Éducation nationale et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et a pour vocation d’offrir toutes les informations sur les études et les métiers : formations, établissements formateurs, débouchés, etc. »
Quelques erreurs: » A la différence de l’artiste, le designer crée sur commande. Il doit s’adapter à la demande du client en respectant le cahier des charges (contraintes techniques, d’usage et de coût » 🙁 🙁 🙁
VIDEO sur Adien Guerin, un designer blogueur, enscien comme Inga Sempé mais beaucoup moins connu…

http://www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers/Des-metiers-par-secteur/Art-Design-creativite-et-motivation-exigees%5Bimg%5Dhttp://www.designbuzz.com/wp-content/uploads/2012/07/topup_05_veiGW_17621.jpg%5B/img%5D

09.03.2013 05:55
Prof Z

MASSAUD TIRE LA COUVERTURE DU TRAVAIL DE GUERIN…..
Dans Metropolis, mag améicain , on voit le travail signé Massaud en couverture Il est rare de pouvoir entrer dans le details du travail d’un jeune designer adrien guerin pour une Star du design…
Je me demande si la cosignature ne serait pas plus juste…
[img]http://www.designmeans.com/images/work_mags/Metropolis/metrop_massaud_525.jpg[/img]
http://cargocollective.com/adrienguerin/Studio-Massaud

09.03.2013 06:10
Prof Z

LES FIGURES DES DESIGNERS…
Il faudrait faire une étude des typologies de designers. Il est d’ailleurs surprenant que le milieu du design qui travaille en permanence sur des typologies d’objets au sens large n’en ai pas fait une…. sans doute car une étude typologique est sur le terrain du marketing qu’il ignore souvent
Une autre étude devrait être fait sur les figures du designer et de l’amateur de design dans la perspective imminente de la 3 ème révolution industrielle… Cela devrait aider à améliorer l’image projetée de la France et de ses regions dans le monde…

10.03.2013 05:53
Prof Z

DESIGNER D’ART….DE VIVRE
Cet article de metropolismag montre que nos designers vedettes sont perçus comme des designers d’art de vivre à la française… Ici c’est Massaud mais on pourrait parler de Starck, Sempé, Pillet, Jouin, Bouroullec… et bien d’autres de la deco et du luxe que le milieu du design ignore ou méprise… comme Putman, Wilmotte,Liaigre….sans parler des archi qui font du design comme outil de com et pour descendre de l’echelle de starchitecte vers les humains

http://www.metropolismag.com/story/20070518/the-art-of-art-de-vivre

10.03.2013 06:03
Prof Z

LA FONCTION DE L’OBJET N’EST PAS SEULEMENT L’USAGE MAIS L’ ATTRIBUTION
Voila pourquoi Adrien Guérin( ensci) a travaillé pour Massaud (ensci)….
Selon Benoît Heilbrunn  » L’objet a pour fonction de rendre reconnaissable le style du designer afin qu’il lui soit attribué » Contrairement à Massaud, Adrien Guerin n’a aucun vocabulaire formel. Massaud integre dans un cube léger filaire comme un Ron Gilad, comme un Nendo une assise qui flotte dans l’espace pour Cappelini ( Italie) ou pour Viccarbe (Espagne)… Il rejoint ainsi ses bougies pour Bet B et son ballon dirigeable. Adien Guerin partage ce concept de scénario de vie si cher aux Ensci…de Crasset à Lehanneur…. Contrairement à ce que Pillet déclare , les
designers ne sont pas seulement devenu des storytellers, des raconteurs d’histoire
mais des scénaristes …. Celui qui ne scénarise par sa figure de designer ne peut exister comme designer-auteur…

[img]http://media.paperblog.fr/i/66/667229/designer-adrien-guerin-L-2.jpeg[/img]
Benoît Heilbrunn est professeur au département de marketing de l’ESCP Europe Paris, à l’IFM et CELSA. Il a travaillé comme consultant pour de nombreuses années dans le domaine de la communication et de la gestion du design

10.03.2013 06:46
Prof Z

Pas de style, pas de repetition, pas d’attribution pas de design d’auteur
[img]http://cdn.furniturefashion.com/image/Adrien%20Guerin%20Furniture.JPG[/img]

10.03.2013 06:49
Prof Z

etre designer auteur c’est ecrire un scenario de carriere … On imagine facilement la table de Guerin reecrite par Crasset…

[img]http://static.dezeen.com/uploads/2009/07/openroomcrasset1.jpg[/img]

10.03.2013 07:27
Prof Z

TABLE DE L’OMBRE
Un scénario de carrière n’est pas un copier coller de designer connu…
Une chemise rose ne fait pas Karim, une singerie, une clownerie ne fait pas Starck…
Un scenario de carrière commence avant de choisir son école… par le choix des typologies…. faire une table de nuit dans le design de l’offre, c’est rester dans l’ombre… Faites un peu de MARKETerie….
Starck n’en a fait que quand il avait tout fait… et ce fut un echec
[img]http://ecx.images-amazon.com/images/I/41buRRSW0mL._SL500_AA300_.jpg[/img]

10.03.2013 07:42
Prof Z

Un scenario de carrière de designer auteur commence avant de choisir son école… par choisir sa figure de designer, son nom de designer, son territoire de designer, ses typologies de conquête de notoriété, son pays de validation….. Si cela ne marche pas, il faut un plan B… un plan C[img]http://media.treehugger.com/assets/images/2011/10/Alastair-Fuad-Luke-at-ESDi.jpg[/img]

10.03.2013 07:51
Prof Z

EINDHOVEN ECAL ?
N’oubliez pas qu’une école c’est une image projetée, une idéologie du design , un réseau…. A mon avis un aller pour DAE Eindhoven est un aller simple… difficile de revenir à Paris… Pour l’Ecal ( 1/ 3 de Français) ?

10.03.2013 08:01
Prof Z

Le scénario de de carrière de Starck: Cardin du design ( Starck a commencé par faire le nègre, le designer mobilier de Cardin)
Le scénario de debut de carrière d’Ora Ito tient en qq lignes: je suis un Starck jeune,je suis beau…Comment être fils de sans l’être trop? Je serais bien meilleur dans un rôle muet car je n’ai rien à dire: The designer ( ici avec Thomas Langman fils de Claude Berry…)

Le scenario de carrière du canadien Karim Rashid, fils de designer de Black et Decker = un Starck americain, new yorkais tres coloré à la fois kitch, pop artiste dans la capitale du pop art…

10.03.2013 08:48
Prof Z

PARIS CAPITALE DE LA CREATION CONTRE LE CANTON DE VAUD
Lors de la visite du maire de la Capitale ( autoproclamée) de la Création Bertrand Delanoë à Lausanne, j’ai constaté qu’il y avait presque autant d’étudiant français à l’ECAL ( Lausanne/Suisse ) qu’ à l’ensci.
L’ecal depend du ministère de l’Éducation et de la Jeunesse ( du canton de Vaud) L’ensci est sous la tutelle de 2 ministères , celui de la Culture et celui de l’Industrie. A noter que le Ministere de la culture vient de decider que les designers n’avait plus le statut d’artiste
( 200 etudiants français à l’Ecal/ 260 total ensci)

« A l’occasion de l’inauguration de l’exposition « Hexagone – nouveau design français » mercredi 20 octobre 2010 à l’elac (l’espace lausannois d’art contemporain, situé dans l’ECAL à Renens), Pierre Keller, directeur de l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne et président de l’elac, a reçu près de 700 personnes, dont Bertrand Delanoë, maire de Paris, ainsi que l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), des membres de l’Ambassade de France à Berne, la syndique de Renens Marianne Huguenin et le syndic de Lausanne Daniel Brélaz. Sans oublier bien sûr la participation de 200 étudiants français de l’ECAL. »

10.03.2013 11:06
Prof Z
10.03.2013 11:15
Prof Z

JE SUIS LE SEUL SUR LA TOILE FR. A PARLER DE STRATEGIE DE NOTORIETE
pour les designers… et de la prévoir la plus en amont possible si possible avant l’école de design… L’ecole fait parti dela statégie de notoriété czar la France à la culture de la grande école élitaire. Il est evident que le positionnement de designer auteur implique une stratégie de com plus lourde que celle de designer industriel même si un certain nombre cherche un positionnement mixte assez difficile . C’est encore plus difficile pour une femme vers les entreprise industrielles . Crasset ou Sempé en sont deux exemples…. Il est clair que Crasset le revendique encore plus ( son tient compte des occurences trois fois plus nombreuses)…

Stack of Paper=> starck of paper
[img]http://rebeccagovehumphries.files.wordpress.com/2009/10/climb-stack-of-paper.jpg[/img]
Je vous communique un sujet du bac sur Inga Sempé sur son étau …
http://www2.ac-rennes.fr/crdp/doc/docadmin/sujets/examens/_1005161700_007.pdf

10.03.2013 02:30
Prof Z

Suffit il de mettre un étau sur une table pour être perçu comme un designer industrel?
[img]http://www.via.fr/img/gp/sempe06.jpg[/img]

10.03.2013 02:34
Prof Z

BEAU ET BON A LA FOIS?
Les nouvelles stars du design post starkien de la société de l’attention…
C’est factuel?
[img]http://graphics8.nytimes.com/images/2010/12/02/t-magazine/02-gifted/02-gifted-custom4.jpg[/img][img]http://static-mb.minutebuzz.com/wp-content/uploads/2013/01/noe-duchaufour-lawrance.png[/img][img]http://www4.pictures.gi.zimbio.com/Vahina+Giocante+Ora+Ito+Cannes+Blindness+Premiere+enObVezRDz5l.jpg[/img]

10.03.2013 05:39
Prof Z

Lehanneur, duchaufour-lawrence, Ora ito…
En dehors de ceux validés par Starck ( et qui logiquement recupère une part du gâteau, STARck refusant 90 % des demndes) les designers qui deviennent des stars du design sont tous beaux…. Etes bon ne suffit-il pas aujourd’hui?[img]http://www.01men.com/images/diaporama/max/15200-05-starck-lenotre.jpg[/img]

10.03.2013 05:46
Prof Z

« Noé Duchaufour-Lawrance fait partie de cette génération de designers presque parfaits. Ces beaux gosses au joli coup de crayon, aussi à l’aise avec les fabricants de cosmétiques qu’avec les industriels du mobilier. » Marion Vignal influente chef des rubriques design et architecture devenu Chef de Service Beauté et Design, L’Express Styles, auteur de livres sur les designers responsable de collection de livres de design aux éditions Archibooks, jury au VIA , au designer’s days et auteur d’un livre bâclé sur le design « La face cachée des objets m’intéresse plus que les objets eux-mêmes » Marion Vignal

[img]http://www.cotemaison.fr/medias/423/216876.jpg[/img]

10.03.2013 06:07
Prof Z

Dans cette logique , Brad Pitt, Designer

10.03.2013 06:15
Prof Z

[img]http://vermontwoodsstudios.com/blog/wp-content/uploads/2012/11/Brad-Pitt-Furniture.jpg[/img][img]http://www.journaldesfemmes.com/people/encheres-sidaction/images/philippe-starck.jpg[/img]

10.03.2013 06:18
Prof Z

Aujourd’hui est DESIGNER, celui que l’on désigne comme designer….

10.03.2013 06:22
Prof Z

LE DESIGN SE DILUE DANS LE STAR SYSTEM….
Le design à l’état gazeux ? reference voir le wikipediatre
« L’Art à l’état gazeux : essai sur le triomphe de l’esthétique est un ouvrage dans lequel le philosophe Yves Michaud analyse les pratiques et théories de l’art contemporain dans la réalité sociale du début du xxie siècle et décrit un nouveau régime esthétique succédant à la modernité et la postmodernité du xxe siècle.
Le paradoxe de l’époque est que l’on assiste à un « triomphe de l’esthétique » : la beauté est partout, tout devient artistique, et pourtant notre monde est « vide d’œuvres d’art » au sens moderne des peintures ou des objets contemplés religieusement dans les musées. Les « œuvres d’art » ont disparu pour laisser place à une beauté diffuse et comme gazeuse. Il reste à la limite un parfum, une atmosphère, de l’air. L’artistique s’est volatilisé en éther esthétique.
En réalité, cette apparente disparition des « œuvres d’art » correspond à un changement à l’intérieur du monde de l’art suivant un processus en partie théorisé par la philosophie analytique. Là où il y avait des œuvres (au sens d’objets matériels et visuels) ne subsiste que des expériences. Le créateur d’œuvres devient un producteur d’expériences, un ingénieur des effets et les objets perdent leurs caractéristiques artistiques établies. Ce qui compte est moins la matérialité de l’objet constituant le dispositif que la production de ces expériences. Les intentions, les attitudes et les concepts en deviennent les substituts. L’art n’est plus substantiel : il est procédural. Nous sommes dans une relation où l’important n’est pas l’objet, n’est pas celui qui le produit, mais celui qui le regarde. C’est le regardeur qui fait l’art.
Ce n’est pas la fin de l’art, mais seulement la fin de son régime d’objet. Les « œuvres » ne disparaissent pas, mais elles se volatilisent. Elles désertent également les sanctuaires de l’art pour se diffuser dans le monde de la culture en général : dans le design, dans la mode, dans la chirurgie esthétique, dans l’industrie du goût. Le monde est envahi de beauté tandis que les musées deviennent des moyens de communication de masse, des supermarchés culturels. L’expérience esthétique remplace l’art et tend à colorer la totalité des expériences culturelles. »
[img]http://www.frameweb.com/media/files/94990[/img][img]http://3.bp.blogspot.com/_Odu7eqW6gAY/SwwZJ8S957I/AAAAAAAAPmw/cgovrdrDHG0/s1600/Pharrell+Williams+for+Modern+Painting+02.jpg[/img]

11.03.2013 05:22
Prof Z

Face aux design objet/ produit des célébrités, face au design des decorateurs, face au design des starchitectes, face au design de la mode et face à la desindustralisation, face au name dropping des editeurs , le marché du designer auteur pure player se rétrécie… Ainsi donc la part de com marketing et commerce est de plus en plus importante…
Même les designers connus ont du mal à équilibrer leur comptes et acceptent de plus en plus un design de communication,un design événementiel… Quand il le refuse, cette demande est reorientée vers un ex bras droit connu de la profession… C’est ainsi que les anciens des studios de Starck et des Bouroullec, ont pu se constituer des clientèles…

11.03.2013 05:54
Prof Z

MEME LES EXPERTS EN STRATEGIE DU DESIGN SE FONT PIEGER…
« Parmi les designer qui montent qui montent, on a bien sûr Matthieu Lehanneur. Il est tout à fait représentatif d’une nouvelle génération de créatifs beaucoup plus tournés vers l’usage que vers les approches purement esthétiques de l’objet. »Nicolas Minvielle lundi 26 Novembre 2007.

11.03.2013 05:56
Prof Z

MEME LES EXPERTS EN STRATEGIE DU DESIGN SE FONT PIEGER…
Aujourd’hui le design virtuel , le proto ou la serie tres limitée sont des accelerateurs de visibilité et de notoriété. Ainsi dans le paysage du design, aidé par des relations presse professionnelle, par un bon photographe et souvent par un journaliste auteur surgit une figure de designer, une personnalité singulière de designer-auteur qui fait le perroquet mutant , le cabot lyrique … Il ne produit pas de l’utilité mais de la surprise, de l’étonnement, du nouveau et du désir…. pour les journalistes, une profession de plus en plus féminine… qui part ailleurs soutient des femmes designers…
La seule utilité de ces choses, c’est d’apparaitre different donc creatif … de cette difference
[img]http://www.grand-hornu-images.be/medias/reduced_2/pages/conf-lehanneur001.jpg[/img][img]http://www.duendepr.com/wp-content/uploads/2013/01/01-%C2%A9-Julien-Renault_2.jpg[/img]

11.03.2013 06:29
Prof Z

LES FRENCH DUTCHERIES DES DESIGNERS FRANçAIS..
Ce portant manteau n’a aucun intérêt sinon d’être déclaré mutant puis rebaptisé After Thonet… Blabla pour la presse  » Jouer sur la dégénérescence d’un archétype : le portemanteau en bois cintré, et sur la mutation génétique inhérente à la multiplication et à la reproduction d’une même chose.
– Affirmer le choix d’un procédé de fabrication et d’installation et non le choix d’une forme définitive. (Le bois utilisé se cintre à froid et se fige une fois mis en forme.)
– Créer un objet sans limites spatiales prédéterminées et dont la forme n’est dessiné que par le lieu pour lequel il est prévu.
– Proposer ce qui pourrait être une vision digérée et actualisée des recherches sur le bois cintré des Frères Thonet. »
Anne Marie Fèvre de Next liberation n’est pas dupe « En sentinelle, un portemanteau en bois, After Thonet. Ses bras se tortillent, sans fin. Il montre d’emblée qu’il y a quelque chose d’un peu «cintré» chez son concepteur, Mathieu Lehanneur. De même le tapis Flat Surgery pour la galerie Carpenters semble palpiter avec son motif à cœur ouvert, épais. Va-t-il battre ? Il y a aussi ce bizarre lecteur MP3, réalisé avec François Brument en prototypage rapide : une sorte de mini-cathédrale organique, dorée, kitch, assez vilaine il faut le dire, digne de Dubaï. De l’humour ? »

Dans l’exposition «Choses», consacrée à ce designer français au musée du Grand Hornu (à Hornu, près de Mons, en Belgique), ne cherchons pas trop d’ustensiles classiques. Car cette monographie complète la programmation «science-fiction» du musée belge, dans le cadre du festival Lille 3000 «Fantastic».Si Lehanneur n’est pas un artiste SF, il a toujours exploré des domaines bizarres. »

[img]http://trends.voyce.com/wp-content/uploads/2010/02/Lehanneur_Portemanteau_2.jpg[/img]

11.03.2013 06:45
Prof Z

DESIGNER DE SCIENCE FICTION
[img]http://communitywarehouse.files.wordpress.com/2010/05/5-28-124.jpg[/img]

11.03.2013 06:48
Prof Z

REANIMER LE DESIGN MASTEURISé DE CASSINA BY KARL
[img]http://www.azuremagazine.com/wp-content/uploads/2013/02/Lagerfeld_Cassina_01.jpg[/img]

11.03.2013 07:45
Prof Z

@Prof Z : merci pour ces contributions, mais le but est d’aider « efficacement » les designers inexpérimentés, par des réponses, simples et concises…

Le but sera dans les prochains articles d’initier des échanges et débats..

11.03.2013 10:06
Vincent – Blog Esprit Design

@Prof Z
Même en face à face, il difficile de conseiller un futur apprenti designer français qui veut devenir designer auteur… Il est plus facile de conseiller un designer de pays émergents…

11.03.2013 10:43
Prof Z

@ Vincent Bed
Même en face à face, il difficile de conseiller un futur apprenti designer français qui veut devenir designer auteur… Il est plus facile de conseiller un designer de pays émergents distant… de 6000 à 8000 km… Il doit y avoir un certain nombre de raisons qui tiennent à l’importance que l’on accorde à l’idée. Le problème est que beaucoup croit à la formation miracle.. or même la domus et la politecnico de Milan ne sont pas une validation, une caution suffisante pour être édité autour de Milan.On me dit à Milan qu’il vaut mieux être à Paris à condition d’être parisien…

11.03.2013 11:07
Prof Z

@ Vincent Bed
La presse accorde ici une importance trop grande aux statuts des ecoles, en particulier de grande école . Un designer qui a les felicitations du jury à l’ensci est capté par les recruteurs des studios de stars,puis par les jury de concours pou par un listeurs de designers… et ainsi il entre dans le french system qui tourne en rond… un peu comme les enarques qui dirigent les ministeres

11.03.2013 11:12
Prof Z

@Prof Z : oui .. et ??

je crois que vous ne comprenez pas la démarche, le talent restera le talent, chacun son histoire, ses inspirations, ses rencontres ..

Mais savoir quel statut prendre, se tourner vers quelle formation, démarcher quelle maison d’édition, quel type de portfolio mettre en place, comment approcher la presse écrite ou web …

On me pose des questions au quotidien, a nous d’apporter une réponse dans cette rubrique, efficacement sans long discours (le tout appuyé par des témoignage de designers…) vous voyez ❓

11.03.2013 11:17
Vincent – Blog Esprit Design
11.03.2013 11:55
Vincent – Blog Esprit Design

Prochain article : Acte 1 – SE FORMER

12.03.2013 03:51
Vincent – Blog Esprit Design

@ Vincent bed
Je suis tres concret.Il est difficile d’equilibrer les compte d’un studio de design independant en design d’auteur en raison de la faiblesse du taux de royalties, du delai de paiements des editeurs et de series qui dont plus artisanales qu’industrielles. Le paiement en relations presse ne nourrit pas son homme d’autant que la presse « consomme » du nouveau designer, du petit génie, de la future star, du designer émergent à chaque parution. La position intermédiaire d’un designer qui travaille avec des edoteurs qui font peu de pub est vite intenable coincé entre les stars dont les éditeurs font de la pub et les jeunes découvertes du journaliste expert ou le plus souvent suiveur… Cela implique que pour exister médiatiquement, il faut pouvoir s’adosser à une agence de relation presse importante qui pourra faire le coup du package de designers ou de la pression chantage à la coupure des sources aupres des journalistes.
Il faut élargir le champ des activités en dehors des objets par des activités dites alimentaires.
La solution la plus utilisé c’est prof de design à condition d’avoir été diplomé d’ une école de design. Cela apporte un revenu complémentaire, des idées neuves et de la main d’oeuvre bon marché. Je suis surpris du peu d’experience des prof et de prof assistant même dans des écoles du TOP 20 . J’ai eu des entretiens avec eux qui demontrent une absence de maturité, une naïveté certaine , une inexpérience et donc une certaine incompétence…
L’autre solution consiste à passer du design d’objet decoratif à l’espace autour (faire le decorateur, le scénographe et même l’étalagiste )….

12.03.2013 04:38
Prof Z

Pierre Favresse est un portrait type. Il sauvé par Habitat après une période d’indépendance chaotique après le studio de Lehanneur

12.03.2013 05:20
Prof Z

Un bon designer est celui qui pose la question: « qu’est-ce qu’un bon designer? »
Je suis un bon designer. 😉

18.03.2013 03:06
waldezign

Cette question est intéressante, mais mériterait un sous-titrage exhaustif!

18.03.2013 03:07
waldezign

@waldezign
Nous sommes tous ego mais certains sont meilleurs que d’autres…
Pour les indépendants plus de la moitié du temps est du commerce et de la com; Dans ce contexte, il ne suffit pas d’être un bon technicien encore que cela ne veut pas dire grand chose si on sait (et que l’on peut) suppléer ses insuffisances dans un compartiment.
A lire cet article qui parle des relations de Peter Zec consultant en design président du Conseil international des sociétés de design industriel (ICSID), et initiateur du red dot design award avec DIEU…
http://www.metropolismag.com/html/content_1098/oc98str.htm

18.03.2013 06:17
Prof Z

Tout d’abord, merci à tous de vos contributions.
Pour ma part, je valide en théorie mon diplôme dans quelques mois. Je porte un/des projets qui pourraient avoir un avenir commercial. En ce qui concerne les statuts, j’ai été déjà bien briefé mais pour la partie commerciale, c’est moins évident. L’autre problématique est les fonds nécessaires à la réalisation de maquettes dignes de ce nom. J’envisage de présenter mes projets sur des plates-formes type kickstarter et de faire des concours. Si vous avez quelques clés pour m’aiguiller cela m’aiderai beaucoup.
Merci d’avance. ❓

04.04.2013 08:49
kitemikaze

UN DESIGNER EST UN COUREUR DE FOND
A part l’aide au projet du VIA ( une douzaine par an maxi) ou le VIA + les ateliers de l’ecole +des sponsors privés avec co-creation( méthode Lehanneur) ..

04.04.2013 09:06
Prof Z

MILAN Euroluce_2013 CLOCHARD MARTINELLI LUCE
CLOCHARD Voila un proto qui ne coute pas cher et qui ne rapporte rien en royalties…
[img]http://www.socialdesignmagazine.com/site/cache/multithumb_thumbs/b_720_0_0_0___images_stories_users_Jessy_MARTINELLI_LUCE__News_Euroluce_2013_2289_CLOCHARD_1_MARTINELLI_LUCE.jpg[/img]

04.04.2013 09:22
Prof Z

@kitemikaze : merci de venir ici afin de poser vos questions .. Comme souvent discuté avec des designers, la conception et réalisation de leurs prototypes est une phase critique, ponction sur leurs fonds propres, réalisation par leurs soins…

J’essaye de me renseigner sur les solutions possibles… 💡

04.04.2013 09:29
Vincent – Blog Esprit Design

@ Vincent – Blog Esprit Design
La solution hollandaise Eindhoven : utiliser la nuit l’atelier d’un designer plus connu pour qui on travaille presqu’ à l’oeil le jour

04.04.2013 09:33
Prof Z

@kitemikaze @ Vincent @ Blog Esprit Design
La solution la moins chère est de ne pas en faire… et de mettre tous les fonds de poche qui restent en com….Ce qui te donnera un avantage concurrenciel sur ceux qui font des maquettes que personne ne voient…

04.04.2013 09:40
Prof Z

L’OBJECTIF DU DESIGNER AUTEUR dans la société de l’attention superficielle
( la notre, on n’y peut rien) est d’être plus connu que ses projets. Donc de faire de la Com pour ensuite gagner des honoraires. En design , les royalties c’est juste pour l’argent de poche…

04.04.2013 09:44
Prof Z

Ça, c’est faux. Tes chiffres sont à revoir. Les RT peuvent constituer 3/4 du revenu, je l’ai vu récemment.
Et l’utilité de se faire un nom, c’est bien pour la presse, pas forcément pour intéresser les industriels.
Quant à la maquette, c’est aussi souvent un moyen de validation du projet (et pas forcément de validation esthétique).

04.04.2013 10:02
waldezign

Bonsoir

@profz de cette article je retiens que toute généralisation est une erreur, il y a de plus en plus de designers et autant de pratique du design. Après ça, tout n’est pas à relativiser il y a des questions et pratiques à questionner et d’autres qui questionnent déjà d’elle même !

/par ailleurs

Peugeot réduit ses marges / Starck travaille gratuitement pour produire en France le vélo de la ville de Bordeaux.

C’est toujours plaisant de voir une vélo Peugeot made in France.

Il y a des questions à poser : Starck gagne trop d’argent qu’il travaille gratuitement? ou est-ce son travail qui n’a pas de valeur? je doute de la deuxième question car le projet produit quelque chose de révélant quant à la fonction et au prix (même si la réduction de marge par peugeot déstructure quelque peu la véritable appréhension du prix)

Il n’y a pas que Cappelini qui peut lancer de nouveaux designers, mais des vrais projets de la sorte pour de jeunes designers.

http://www.sudouest.fr/2013/02/19/bordeaux-tout-ce-qu-il-savoir-sur-le-pibal-le-velo-signe-philippe-starck-971558-2780.php

Bref je perds mon temps sur des forums à parler à des anonymes.

06.04.2013 09:02
riri

« La solution la moins chère est de ne pas en faire… et de mettre tous les fonds de poche qui restent en com….Ce qui te donnera un avantage concurrenciel sur ceux qui font des maquettes que personne ne voient… »

J’aimerai rappeler que si le prototype est un objet d’exposition, « vitrine du designer », il est avant tout (il me semble) un outil nécessaire à la conception.
Si certes une modélisation 3d et un rendu photo-réaliste permet une bonne approche visuelle d’un produit, l’illustration d’une idée ou d’un concept, le prototype, lui, paraît essentiel à l’appréhension de l’objet en lui-même. Vous concevez une chaise? Très bien. Visuellement intéressante? Encore mieux. Mais qu’en est-il de son ergonomie, de la sensation au toucher, de son encombrement? Ou encore de la faisabilité technique du projet? Car réaliser un prototype c’est aussi engager le dialogue avec le fabriquant. Et n’est ce pas ça aussi le design? Comprendre et créer dans un contexte global en prenant compte aussi les diverses étapes de la fabrication?

Pour parler concrètement, réaliser un « proto » coûte cher. Après tout dépend de sa finalité: objet de test, d’exposition, pré-série? Un designer pourra tout aussi bien découper du médium chez lui à la scie sauteuse, ou faire appel à une tierce personne dont c’est le métier (exemple pour les lyonnais : la fabrique > http://lafabrique.biz/). Il existe aussi des « fablabs » , lieux dotés d’un certain parc machine que vous pouvez louer pour une durée déterminée ( à Lyon :la fabrique d’objets libres > http://www.fablab-lyon.fr/). Tout dépend du type de produit aussi bien sûr. Le mieux étant peut-être de prendre contact avec les artisans du coin et de négocier les prix 🙂

Une bonne communication est importante, certes. Je ne sais pas si c’est l’essentiel du métier de designer. Vous pouvez toujours payer des prix faramineux pour essayer de vous faire une place dans des concours (attention néanmoins à bien tout regarder avant de payer quoi que ce soit, certains concours, dont un dont je tairais le nom, vous réclame encore une somme d’argent pour pouvoir utiliser votre prix et même pour assister à la cérémonie de remise!!); personnellement je trouve plus intéressant de multiplier les rencontres et de faire des collaborations. Quitte à ce que la reconnaissance prenne plus de temps à venir. Il y a déjà des moyens pour communiquer gratuitement (facebook, linkedin, viadeo, un site hébergé tout compris pour 17$/an …) Préférez-vous être reconnu pour la qualité de votre travail ou pour la beauté de votre costume et vos talents en communication? à vous de voir…

07.04.2013 12:35
SC

@riri

MADE IN….. : »sera assemblé en France par Peugeot Cycles, à partir d’éléments faits en Chine »
GENETIQUE DU PROJET: une patinette autrichienne distribué sous le nom de Starck dans le plus grand fiasco commercial starckien le catalogue GOOD GOODS de 200 produits pour la REDOUTE… mais ce ne fut pas un fiasco de COM.
DESIGN BY: design de signature…
CAPELLINI lanceur de jeunes designers. C’est de l’histoire ancienne depuis sa quasi faillite et son rachat par le groupe CHARME.
GRATUIT: rien n’est vraiment gratuit, alors faire une petite recherche…
MONSTATION DU DESIGN: j’adooore ce terme qui raisonne comme cela dans les corconvolutions paradoxales du grand Moa Moa
[img]http://www.ohgizmo.com/wp-content/uploads/2007/11/teddybearband.jpg[/img]

07.04.2013 07:32
Prof Z

@Simon Chasseloup
MA QUETE DE NOTORIETE ASSISTé
Il est normal de défendre ton core biz… Mais dans la planète design qui n’existe pas ( il y a en fait differentes sphères), il a celui qui fait des maquettes et des proto pour un étendoir de Philippe Riehling, designer eco-logique que j’ admire… et ceux qui renversent l’ordre des choses juste au moment ou il faut les renverser….
Starck, c’est un business-model d’une grande complexité. En general, même les designers avertis qui en valent deux ne le comprennent pas en raison d’une faiblesse endemique en biz, management marketing.. C’est comme parler de nutrition à un medecin. Il y a bien d’autres modeles… D’ailleurs le Directeur de la prospective de l’Ensci, Jean Louis Frechin qui est placé en tête de liste des designers connus ex Ensci par la Ministre de la Culture en sait quelque chose.

[img]http://ralphcosentino.com/wp-content/uploads/2010/02/georgereeve_IMBthumb.jpg[/img]

07.04.2013 08:06
Prof Z

DERRIERE LE MIROIR AUX ALOUETTES, 2, 3 MINISTERES DE L’INCULTURE EN DESIGN
« JE VEUX citer Jean-Louis Fréchin , Jean-Marie Massaud , Benjamin Graindorge , Mathieu Lehanneur , Patrick Jouin , Matali Crasset , Inga Sempé… » Feb 21, 2013 Discours d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de l’inculture en design
Le Ier mars lors du“premier rendez-vous du design” organisé par « Renault » Montebourg( ministre du redressement productif, créatif, récréatif, en un mot Ministre de l’ambition nationale et personnelle),Antoinette Lemens qui travaille dans le design depuis plus de trente ans qui est de nationalité anglaise mais née en Hollande avec un père anglais et une mère norvégienne, et qui a vécu en Belgique, en Espagne et ai mariée à un français: “Dans les pays nordiques, il existe cette culture. En Angleterre, on donne des cours dès l’école primaire, le design fait partie de tous les jours. Tous les métiers là-bas sont au courant du design, c’est dans la culture générale des personnes.” Selon elle, le problème de l’éducation au design ne se poserait alors pas uniquement pour les designers dans les écoles mais d’une manière générale, pour la société elle-même. »
http://oin.hypotheses.org/755%5Bimg%5Dhttp://citizenside-cache.citizenside.com/fr/photos/politique/2013-02-21/75331/montebourg-et-filippetti-inaugurent/all_fullscreen/666770-dsc_0057-1.jpg%5B/img%5D

07.04.2013 08:43
Prof Z

ERRATA…
Voila le lien avec la question Peut on devenir un bon designer dans les yeux d’un pays qui a une telle inculture du design ?
http://oin.hypotheses.org/755

07.04.2013 08:53
Prof Z

MON ANALYSE: nous sommes passé dans une société et dans une économie de l’ATTENTION superficielle ( la société de tous les écrans) qui va de plus en plus vite, il faut donc faire une bonne IMPRESSION NUMERIQUE non par des objets finis en très grand nombre qui passent par le circuit long traditionnel mais par des circuits courts de la citation.
Dans un premier temps, le nom du designer fait parti du produit. Nous sommes passé à DESIGNER-MARQUE.
Dans un deuxieme temps , la beauté du visage, du corps du designer est une valeur ajoutée au produit présenté et à la marque pour qui il travaille. Nous sommes passé à DESIGNER-OBJET.
Ainsi la FIGURE DU DESIGNER- AUTEUR SE TRANSFORME…Comme celle du GRAND CHEF ( sous entendu de cuisine) , du GRAND AUTEUR( sous entendu de ROMAN),du GRAND REALISATEUR ( sous entendu de CINEMA)…. Ce qui demontre que nous pensons encore avec les schémas d’hier

DESIGN = BEAUTE DESIGN = DESIR DESIGN= EMOTION DESIGN = CREATIVITE

http://www.youtube.com/watch?v=yvwoqNXslVU

07.04.2013 09:33
Prof Z

TOUT DESIGN S’INSCTIT DANS UNE CULTURE,UNE IDENTITé, UN TERRITOIRE…
En 2009, Jean Louis Frechin, prospectiviste en chef de l’Ensci dans tous les sens du terme ( ego prospection et egoprospective pour lui-même et sa société ), ego-lobbyiste du design numerique francilien
 » La conception en France est assez universaliste et centrée sur son auteur. Le design français est également inscrit dans une histoire des arts décoratif. » ….Le design anglo-Saxon est plus tactique, centré sur l’expertise, la pratique et le faire…. Ces observations simplifiées correspondent aux identités et cultures de nos territoires respectifs. « 

07.04.2013 10:07
Prof Z

@riri
STARck travaille aussi gratuitement pour le pass Navigo de la region ïle de France. Une lecture peut être un coup à gauche, un coup à droite. Une autre lecture est liée à ses domiciles français. Comme avec PS, grand stratège, il y a toujours plusieurs niveaux de lecture qui depassent « les intellectuels » du design. Comme à son habitude, le doctorant nantais en design Clément Gault, anti stackien notoire sur la toile ne comprend toujours pas que nous sommes entrés dans la société et dans l’economie de l’attention… Il compare à Johnny Hallyday pour Optique 2000, ce qui n’a vraiment rien à voir aussi bien pour le montant du forfait perçu que pour la nature de la prestation. Johnny joue le même rôle qu’Antoine, chez un autre lunettier. Comme je connais bien l’histoire de la chanson pour avoir été à la SACEM, comme je connais bien le marketing et la pub, il faut contextualiser, trouver des referents…
http://www.youtube.com/watch?v=oR9y6dfYO8Y
http://dicidesign.com/blog/2012/01/notoriete-gratuite-ou-comment-le-design-souffre/

07.04.2013 11:37
Prof Z

@riri
Et de 3, le studio Network STARck travaille aussi gratuitement sur des deambulateurs et des bracelets destinés à alerter en cas de chute de personnes agées…cela se passe du côté de Lyon . Design empathique? Changement de paradigme?

07.04.2013 12:49
Prof Z

@riri
ECONOMIE DE L’ATTENTION: GOOD JOBS
Cela a généré 700 000 occurences de plus sur son nom essentiellement au niveau national pour un total mondial de 7 millions d’occurences sur son nom.
Or les mots clefs « Philippe Starck » Jobs bateau génèrent autant d’occurences
C’est une autre hypothese.
Nous sommes dans une economie de l’attention et de la citation…
Que dit le wikipediatre français.
« L’économie de l’attention est une nouvelle branche des sciences économiques et de gestion qui traite l’attention comme une ressource rare en prenant appui sur les théories économiques afin de problématiser « le fonctionnement de marchés dans lesquels l’offre est abondante (et donc économiquement dévalorisée) et la ressource rare devient le temps et l’attention des consommateurs »1.
L’un des premiers chercheurs à formuler ce concept est Herbert Simon
« Dans un monde riche en information, l’abondance d’information entraîne la pénurie d’une autre ressource : la rareté devient ce qui est consommé par l’information. Ce que l’information consomme est assez évident : c’est l’attention de ses receveurs. Donc une abondance d’information crée une rareté d’attention et le besoin de répartir efficacement cette attention parmi la surabondance des sources informations qui peuvent la consommer »
— Simon, H. A. « Designing Organizations for an Information-Rich World », 2
Dans le grand public, l’avènement de l’économie de l’attention a également été popularisée à travers la polémique qui a suivi le discours de Patrick Le Lay qui, parlant du modèle d’affaire de TF1 affirma3 « Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible ».
Comme toujours le wikipediatre anglais est beaucoup plus complète et precise
http://en.wikipedia.org/wiki/Attention_economy

07.04.2013 01:05
Prof Z

VOICI LES CLEFS DU BORDEL AMBIANT DESIGN IN FRANCE…
Je me rends compte du peu de pertinence des chercheurs en design en France En mettant « économie de l’attention » « ora ito » comme mots clefs dans Google, on ne les rencontre que mes commentaires ( 5 au total). J’en tire la conclusion que la recherche en design et que la critique en design n’existe pas dans ce pays…La raison: la recherche en design ne depend pas des ministères de tutelle du design en France ( la culture et l’industrie rebaptisé redressement productif) mais du Ministère de l’Education National qui n’a pas été foutu de mettre en place l’Education artistique. Antoinette Lemens “ En Angleterre, on donne des cours dès l’école primaire, le design fait partie de tous les jours. Tous les métiers là-bas sont au courant du design, c’est dans la culture générale des personnes.” Selon elle, « le problème de l’éducation au design ne se poserait alors pas uniquement pour les designers dans les écoles mais d’une manière générale, pour la société elle-même »

07.04.2013 01:29
Prof Z

[img]http://www.ora-ito.com/content/articles/82/image/large/4d93663783e6fIMG_8472.jpg[/img]

07.04.2013 01:42
Prof Z

ON FAIT AVEC CE QUE L’ON A…
Philippe Starck a développé la stratégie du « bon client », comme on dit dans notre jargon journalistique… à une époque de la presse papier reine.
Face a lui, Ora Ito a developpé une stratégie web de « designer virtuel » et de « la belle gueule »…n’ayant pas grand chose à dire à part réciter sa success story à une époque de la presse people et du buzz internet… Il a gagné 20 ans par rapport à Starck.
Alors comment se faire connaître aujourd’hui? Avec l’argent des autres? Et ou avec la notoriété des autres? et ou avec les recettes des autres?
Sur la photoDavid Edwards Julien Benayoun ( voir le sujet dans Esprit design sur BOLD DESIGN, Mathieu Lehanneur +

[img]http://etapes.com/system/images/5977/medium/Sans_titre-4.jpg[/img]

07.04.2013 02:42
Prof Z

Ça ne tranche pas sur ce qu’est un bon designer. Doit-on trancher?
D’un point de vue du chiffre d’affaire, Morabito le fils de est plutôt bon. En design il est nul.
matali fait des trucs sympas et astucieux, mais quand-même un peu trop de déco à mon goût. Un gars comme Newson est vraiment au dessus, comme Starck, d’ailleurs. Jouin est clean, mais ça manque un peu d’imagination. Les B Broz sont un peu trop dans la lune, à l’inverse. Lehanneur est bien pipeau, etc…
Finalement, les grands designers de demain ne sont-ils pas chez D4, Carrouf, Casto ou LR?

07.04.2013 03:05
waldezign

JE FAIT UNE ETUDE DE CAS, A PARTIR DE BOLD DESIGN (Julien Benayoun et William Boujon)….
http://www.blog-espritdesign.com/artiste-designer/concept/memorabilia-factory-les-souvenirs-en-kit-par-bold-design-16179/comment-page-1#comment-30981
[img]http://www.ledito.com/media/catalog/category/BOLD-DESIGN-designers-ledito-v2.jpg[/img]

07.04.2013 03:06
Prof Z

@waldezign
Tu passes de BON ( Iere ligne) à GRAND ( derniere ligne)… C’est unglissement semantique habituel GRAND ROMANCIER…
Pour le GRAND PUBLIC, un bon designer est un grand designer= designer connu dans un univers conso proche
Pour l’entreprise, c’est les 2 mon capitaine suivant l’usage que veut en faire l’actionnaire majoritaire et/ Ou le management et/ Ou le marketing

07.04.2013 03:13
Prof Z

@ Waldezign
BON SELON QUELS CRITERES?
« D’un point de vue du chiffre d’affaire, Morabito le fils de est plutôt bon »
Voyons Starck… SURPRENANT Analyse bien tous les chiffres
http://www.verif.com/bilans-gratuits/UBIK-317372886/

07.04.2013 03:22
Prof Z

@ Waldezign
« D’un point de vue du chiffre d’affaire, Morabito le fils de (NDPZ Pascal) est plutôt bon »
Surprenant par rapport au storytelling à la succes story ? Je suis une sorte de Mediapart du design..:lol:
http://www.score3.fr/ORA-ITO-424807774.shtml#informations

07.04.2013 03:35
Prof Z

Mwe, bof, ça date grave pour morabito…

07.04.2013 04:19
waldezign

@waldezign
Les chiffres du dernier exercice sont en accès payant aussi bien pour STARck qu’Ito. De là à dire que les chiffres 2011 « ça date grave » est un manque de réalisme. La comparaison des 2 est riche d’enseignement.
[img]http://cdn.blogosfere.it/designandstyle/images/Mathieu%20Lehanneur_Ross%20Lovegrove_Leon%20Jakimic_Fabio%20Novembre_Oki%20Sato-Nendo2%20(Large).JPG[/img]

07.04.2013 05:55
Prof Z

Super heros? [img]http://www.yatzer.com/assets/Article/2347/images/thumb_346.jpg[/img]

07.04.2013 05:58
Prof Z

[img]http://www.designboom.com/wp-content/uploads/2013/04/nichetto_nendo01.jpg[/img]

07.04.2013 06:01
Prof Z

2010 pour le fils de. Peu importe, sa place est dans voici, pas ailleurs… On est bien d’accord, et c’est plutôt rassurant!
PZ, toi qui est tjrs fourré dans les arcanes du net, tu pourrais nous faire un top ten en CA?

07.04.2013 06:49
waldezign

Et le gars, il se paye combien là-dessus au final? (Ok, il a aussi les soussous de papa-maman, mais bon…)

07.04.2013 06:51
waldezign

@riri @waldezign
« Le secteur de l’économie à fort développement est celui de hôtellerie – restauration » Starck y est tres actif Alain Ducasse, partenaire de Patrick Jouin vient de signer avec lui. Ce qi implique d’être designer decorateur
« la poursuite du développement de la clientèle administration publique » Operation gratuité de Starck va dans le sens de l’empathie sociale en periode de crise

07.04.2013 09:48
Prof Z

Moi, je suis Starck là-dedans. Ça ne me dérange pas outre mesure.

08.04.2013 05:40
waldezign

@waldezign
L’ACTIVITE DE DESIGN EN FRANCE EST A L’IMAGE DE BEAUCOUP DE SECTEURS: UN BORDEL ECONOMIQUE.
Certains ont une forme juridique ( Affaire personnelle personne physique sempé, Lehanneur ou Profession libérale Pillet Bouroullec ) qui rend plus difficile l’accès aux données financières. On constate une forte dispersion des code APE ( voir note wikipedia en bas de commentaire ) Leur activité principale peut etre indiqué ainsi: Autre création artistique (9003B) ou Activités spécialisées de design (7410Z) ou Autres activités de soutien aux entreprises n.C.A. (8299Z)
Si on prend ceux que tu as cité en plus de Starck et Ora ito..
Matali Crasset productions (drôle de nom) Chiffre d’affaires 2011 555 K€ Résultat net 18 K€….
Parick Jouin Chiffre d’affaires 2011 3 284 K€ Résultat net 533 K€

Que dit le wikipediatre
En France, le code APE (pour Activité Principale Exercée) est un code de cinq caractères1 (quatre chiffres et une lettre) attribué par l’Insee à toute entreprise et à chacun de ses établissements lors de son inscription au répertoire SIRENE. Ce code caractérise son activité principale par référence à la nomenclature d’activités française (NAF) dans sa version de 2008. Plus précisément, on distingue le code APEN pour l’entreprise et le code APET pour les établissements.
Le code APE est un renseignement fondamental pour la statistique d’entreprise, car il est à la base des classements des entreprises par secteur d’activité. Ainsi, la qualité des études sur la situation économique conjoncturelle et structurelle et celle des fichiers mis à disposition du public dépendent en grande partie de l’attribution d’un code APE correct à chaque entreprise. Le code APE n’a d’ailleurs légalement de valeur que pour les applications statistiques2, ainsi si des administrations, des entreprises ou des organismes privés ou publics peuvent utiliser les codes pour déterminer le champ d’application d’un texte réglementaire ou d’un contrat en fonction de règles ou de besoins qui leur sont propres, pour autant l’utilisation qu’ils pourraient faire dans ce cadre du code APE est de leur responsabilité, le code APE attribué par l’Insee ne pouvant constituer qu’un élément d’appréciation.

08.04.2013 05:49
Prof Z

POUR UNE ETUDE DU DESIGN EN FRANCE ALIRE ET RELIRE POUR TOUT FUTUR DESIGNER….
« L’Agence pour la promotion de la création industrielle (APCI), la Cité du design et l’Institut Français de la mode (IFM) ont réalisé à la demande du ministère de l’Economie de l’Industrie et de l’Emploi (DGCIS) une étude sur l’économie du design en France.Cette étude comporte une analyse en quatre volets : – l’offre de design (indépendants et agences de design) – la demande de design par les entreprises – le poids économique du design – l’évolution du métier et l’impact de la crise Elle est accompagnée d’une synthèse des principales études européennes sur le sujet et de la rédaction de dix études de cas »
http://r3ilab.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=100:tout-savoir-sur-leconomie-du-design&catid=12:strategie&Itemid=58

Un extrait de cette étude qui confirme mon approche ultra rapide:
LES CARACTéRISTIQUES géNéRALES
1.1. Une profession toujours dispersée et difficile à repérer
L’enquête de 2002 avait montré la dispersion des structures entre dix neuf codes APE. La nouvelle nomenclature en vigueur depuis janvier 2008, qui harmonise les nomenclatures des pays européens
contient un code spécifique 74.101 réservé aux activités spécialisées de design qui devrait regrouper la plus grande partie des structures de notre échantillon. Ce n’est pas encore le cas. On constate
tout d’abord que près de 40% des structures ne donnent pas leur code, sont en attente de leur nouveau code ou donnent l’ancien code.
Pour celles qui sont répertoriées dans la nouvelle nomenclature :
• 25% seulement le sont avec le code 74.10 et ses sous-codes
74.10Z Activités spécialisées de design / 74.10.11 Services de design de décoration d’intérieur/
74.10.12 Services de design de produits industriels/ 74.10.19 Autres services de design
spécialisés / 74.10.20 Designs originaux,
• 10% ont un des sous codes de la catégorie 9000
90.01ZArts du spectacle vivant / 90.02ZActivités de soutien au spectacle vivant / 90.03ACréation
artistique relevant des arts plastiques / 90.03B Autre création artistique) qui semblent donnés systématiquement aux graphistes souvent orientés vers le 90.03 A,
• 10% ont le code des activités de conseil,
• 10% celui des activités proches de l’architecture,
• 9% un des sous-codes des activités publicitaires et de communication,
• 6% ont pour code celui de leur principal secteur de clientèle : meuble, sièges, industries
électriques, textile,
• 6% le code Activités spécialisées scientifiques et techniques diverses.
Une information plus claire devrait être donnée aux agents de l’INSEE chargés d’attribuer le code.

08.04.2013 06:06
Prof Z

PARIS ILE DE FRANCE ( MAUVAIS NOM), CAPITALE DU DESIGN ? CAPITALE DE LA MODE? CAPITALE DE LA DECO? CAPITALE DU LUXE ? CAPITALE DE LA CREATION?
Le qualificatif capitale de la creation fait sourire à Milan, beaucoup plus pragmatique mais la chambre de commerce de Paris arrive à une conclusion qui montre que l’impact du design ne s’arrête pas au labyrinthe de la comptabilité nationale et au arcanes des 3 ministeres de tutelles ‘culture, industrie et education nationale)
« Les 150 000 emplois directs auxquels nous arrivons sont donc une estimation à minima de ce que « pèse » la filière création mode design en Ile-de-France. Il nous parait également important de souligner l’énorme effet de levier que ces activités de création exercent sur l’ensemble des autres secteurs économiques – à l’image d’un catalyseur sans lequel rien ne se pourrait – sans parler de leur impact sur le tourisme et le rayonnement de notre pays, dont le « goût français » et sa production, alchimie de notre culture et de nos talents créatifs, constitue l’un de ses plus sûrs facteurs d’attractivité »
http://www.cci75-idf.fr/upload/pdf/Presentation_et_methodologie.pdf

08.04.2013 06:18
Prof Z

POUR ETRE CONSIDERE COMME UN BON DESIGNER EN FRANCE…
En tenant compte de l’inculture ou d’une certaine vision du design en France de la part du public et des medias ( presse, blogs) mais aussi des us et coutumes de notre république bananière…
– mieux vaut être un designer connu
– mieux vaut avoir un bon nom à déposer en marque adaptée à Google.
– mieux vaut savoir s’exprimer et être « un bon client » pour les journalistes.
– mieux vaut une politique editoriale avec des editeurs qui font beaucoup de pub ou dans des groupes qui font beaucoup de pub
– mieux vaut être à Paris ou à Montreuil
– mieux vaut faire une grande école de design parisienne
– mieux vaut être prof de design
– mieux vaut être beau ou avoir une gueule et dans tous les cas avoir un bon photographe
– mieux vaut avir une partie d’ activité dans l’ameublement
– mieux vaut avoir été le bras droit d’un designer connu
– mieux vaut obtenir plusieurs appels permanents ou mieux une carte blanche du VIA
– mieux vaut faire aussi de la deco
– mieux vaut avoir une agence de presse et de relation publiques.
– mieux vaut être reconnu à l »étranger.
– mieux vaut parler plusieurs langues dont l’anglais et l’italien

08.04.2013 06:34
Prof Z

Mieux vaut en vouloir
Mieux vaut aimer vivre comme on monte à l’assaut
Mieux vaut aimer la vie avant toute chose
Mieux vaut avoir des choses à dire
Mieux vaut chercher toute forme d’inspiration
Mieux vaut pratiquer l’humilité active
Mieux vaut y prendre du plaisir
Mieux vaut chercher ce qui rend heureux

Un sourire

08.04.2013 06:50
Pfohl

@Pfohl
Mieux vaut vivre de passion
Que de survivre sans passion.
Mieux vaut être en bonne santé
Que pauvre malade et alité
Mieux vaut….
Le plus souvent votre passion de designer auteur ne vous permet même pas de survivre. Il faut donc faire des jobs alimentaires qui souvent de vous plaisent pas pour manger…et surout faire bonne figure de designer émergent face à la presse qui suit la nouvelle vague et qui est prête à vous jeter apres vous avoir pressé…
Roland Kreiter
[img]http://www.roland-kreiter.com/pics/philippe-starck-Roland-Kreiter.jpg[/img]

08.04.2013 07:10
Prof Z

Ambroise Maggiar
[img]http://4.bp.blogspot.com/-bPAbT1ewJuM/T8MDS-o7-BI/AAAAAAAAAns/O_aeP3c26cs/s1600/464356_10150839706598168_256944863167_9683227_490162442_o.jpg [/img]

08.04.2013 07:15
Prof Z

Mieux vaut être sympathique, empathique, trouver son alter ego pour l’inspiration ou la fabrication…D’ailleurs aujourd’hui le design se fait en duo affiché alors qu’avant c’était un duo caché d’un genius designer avec son chef de projet
[img]http://news.showroom38.com/wp-content/uploads/2012/05/ABBRACCIAIO_by-STarck.jpg[/img]

08.04.2013 07:23
Prof Z

Il faut avoir la flamme et trouver la forme olympique
[img]http://mocoloco.com/fresh2/assets_c/2012/02/design_duo_barber_osgerby_summer_olympic_torch-thumb-525xauto-37592.jpg[/img]

08.04.2013 07:26
Prof Z

comme barber osgerby et empiler projets sur projets comme les Campana pour être encore sur l’affiche
[img]http://www.thenational.ae/deployedfiles/Assets/Richmedia/Image/HH30OC-P01-LEAD-01.jpg[/img]

08.04.2013 07:28
Prof Z

Il faut savoir jongler avec les mots, avec les concepts,avec les scenarii, plaire aux commanditaires et trouver les bons assistants que l’on voit au mieux de dos….
[img]http://images.vogue.it/Storage/Assets/Crops/37833/10/36794/Mathieu-Lehanneur_784x0.jpg[/img]

Ici Julien Benayoun, designer de dos, assistant et mannequin du genius designer parisien et du genius inventeur financeur, commanditaire américain
[img]http://www.apci.asso.fr/wp-content/uploads/2010/11/Pumpkin.jpg[/img]

08.04.2013 07:36
Prof Z

Personne ne le connait, ne le reconnait ne connait ni ne reconnait son travail même si son nom est dans
[img]http://lelaboratoire.org/images/archives/archives-11/partenaires.png[/img]

08.04.2013 07:39
Prof Z

Il travaille sur les toit de…. Montreuil avec son alter ego . Vu de Chine, Montreuil c’est vraiment Paris… Il faut lire l’actu sur les attaques de chinois à Paris Seine… Saint Denis
[img]http://1.bp.blogspot.com/-xz0nzzwu0O0/T9WVy2kkIFI/AAAAAAAAUz8/P0nAuI_ehLI/s1600/ATELIER_bold-design_05.jpg[/img]
http://sdetails.blogspot.fr/2012/06/latelier-sur-les-toits.html

08.04.2013 07:45
Prof Z

PZ, tu fais une confusion entre un « grand » designer et un BON designer.
Un exemple, le designer de la Porsche 911 d’origine (design simplement mis à jour jusqu’à nos jours), est inconnu. On a attribué à tort ce design à un membre de la famille, ce qui est faux, mais était plus conforme à la légende de la marque. Le BON designer n’est pas (forcément) connu. Ce qui ne veut pas dire que le BON designer est inconnu.
Un « grand » designer est grand par sa couverture médiatique. Ça ne veut pas dire qu’il n’est pas BON. En revanche, ça veut dire qu’il est nécessairement bon en com.

08.04.2013 08:39
waldezign

@waldezign
Je ne fais aucune confusion . J’ai écrit « pour le public… »
Un designer meconnu est souvent connu par les professionnels de la profession. Le problème est que les industriels ne sont pas des professionnels de la profession et connaissent les designers par la presse, par leur femme, leur fils , par un cadre ou par un listeur de designers….

08.04.2013 09:28
Prof Z

@waldezign
Il arrive qu’une entreprise fasse appel à un designer de process pour un premier contact,pour faire évoluer le process et ensuite fasse appel à un designer de formes plus connu pour la médiatisation car la forme est toujours mieux perçu et comprise que le process

08.04.2013 09:31
Prof Z

L’EQUIPE DE DESIGN DE WALLONIE BRUXELLES A MILAN DONNE UNE LEçON A L’EQUIPE DE FRANCE (VIRTUELLE?) DE DESIGN
Philippe Suinen, directeur général de Wallonie-Bruxelles International.
« Parce qu’on a mis les moyens à disposition pour pouvoir accompagner les créateurs, et les coacher pour l’exportation. Il faut que le génie devienne commercial . Après, il y a aussi de jeunes designers qui percent sans notre aide car ils ont eu une formation hybride. Savoir se vendre, c’est la condition indispensable pour avoir une vraie visibilité. »

08.04.2013 01:05
Prof Z

@Waldezign
CELUI QUI EST PERçU COMME UN BON DESIGNER PAR LE PUBLIC est
UN BON PHYSIQUE
UN BON CARNET D’ADRESSE
UN BON STRATEGE
UN BON COMMERCANT
UN BON COMMUNIQUANT,UN BON CLIENT
UN BON MANAGER
UN BON SCENARISTE
UN BON STORYTELLER
UN BON MN SKETCHEUR
CELUI QUI EST PERçU COMME UN BON DESIGNER PAR LA PROFESSION est un DESIGNER SOUVENT MECONNU DU PUBLIC….
En general un bras droit( mobilier ou indus) ou un suiveur de projet suivant la structure du studio. Meconnu du public , il se fait remarquer par le management de l’editeur pour qui il travaille qui voit qui fait vraiment le job ( c’est le cas de Ionna Vautrin qui parlant italien et dessinant des formes originales est tombé dans l’oeil d’un Directeur artistique passé de Magis à Foscarini. Il lui a demandé une Miss Sissi de Starck pour Flos revisitée par Ionna)

La suite par Waldezign

08.04.2013 01:23
Prof Z

C’est pas que tu es hors-sujet, c’est que nous n’abordons le vocable « bon designer » par le même angle d’attaque.
De mon côté, le bon designer est quelqu’un qui dessine de bons produits, peu importe qu’il soit connu ou non. S’il bosse bien et a du talent, il pourra vivre à l’aise de son métier de designer, sans pour autant faire de vagues, ce n’est pas son boulot (même si on demande aussi au bon designer d’aller présenter ses nouveautés à un board trop facile à impressionner, c’est vrai).
De ton côté, il y a le « bon » designer connu, médiatisé, qui présente bien en couverture de madame Figaro, ce qui lui permet d’avoir de bons (voilà pourquoi « bon ») contrats de déco pour subsister de façon autonome, sans maison mère (encore que, ce n’est pas complètement vrai pour certains qui représentent les grosses structures de leurs groupes industriels). Mais gare à l’oubli pour les star/air designers…

08.04.2013 02:19
waldezign

« Le bon designer est quelqu’un qui dessine de bons produits »… comme si il maitrisait tout ton genius designer.. Dans la plupart des cas, il ne décide pas de la matière, de la couleur,des sous traitants, de la qualité de fabrication, de la mise sur le marché, du packaging, de la haute techno inside… alors on dessine pas un produit, on dessine souvent une belle boîte, un contenant, une interface utilisateur qui contient des composants… même pour un stylo à bille, il ne dessine ni la bille, ni ne decide de l’encre . Dans certains cas il a juste besoin de demander à son bras droit de décliner son vocabulaire formel d’une cafetière
[img]http://media.madeindesign.com/nuxeo/divers/2b721340-95a0-4f38-a213-2624f0e6d96f.jpg[/img]

08.04.2013 04:55
Prof Z

tout paraît si simple
[img]http://www.janedeboy.com/files/articles/g/14513-pens.jpg[/img]

08.04.2013 04:57
Prof Z

BON DESIGNER un jour je suis rentré dans un magasin très connu de design, un magasin referent et le responsable de la boutique m’a repondu, je ne vends pas de design mais des produits et des pièces d’architecte. A propos, j’ai toujours l’a cafetière d’Aldo la classe, en vitrine [img]http://www.designboom.com/history/teatromondo/5.jpg[/img][img]http://www.xymara.basf.com/portal/streamer?fid=777779[/img]

08.04.2013 05:07
Prof Z

C’est dire que même quand on connaît le design, on se trompe souvent. D’ailleurs Starck a été recruté par Alessi comme Architecte parisien par des listeurs… de même qu’Ora Ito comme designer japonais par un autre listeur.

08.04.2013 05:15
Prof Z

PAS SI SIMPLE
Je suis passionné par les instruments d’écriture, les stylos à Boole… Je suis donc passé sans difficulté des outils pour écrire aux outils pour construire … Il y a toujours des passerelles… J’ai fait travaillé une équipe pour Alessi sur une dent creuse dans sa gamme. Je me suis planté travaillant trop l’usage et pas assez les bijoux de cuisine…

[img]http://www.maped.com/static/media/homepage/product_instruments-d-ecriture_fr.jpg[/img]

08.04.2013 05:25
Prof Z

PZ, tu es de mauvaise foi.
« Dans la plupart des cas, il ne décide pas de la matière, de la couleur,des sous traitants, de la qualité de fabrication, de la mise sur le marché, du packaging, de la haute techno inside… »
Je ne décide pas in fine, mais qu’est-ce que je peux pourrir la vie de ceux qui ne m’aident pas à imposer mes choix… Bref, un bon designer est peut-être aussi un bon influenceur… ça fait un peu partie du job en intégré!

08.04.2013 05:29
waldezign

@waldezign
Dans le meuble et luminaire, dans beaucoup de cas ce n’est pas le cas surtout pour un jeune designer
Quand tu es Mino Giancarlo, c’est Michel Roset et son equipe qui decident que ton tabouret sera dans la droite ligne de Eames et non en une matière trop arte povera … Même quand tu es Big Game, prof à L’ecal idem..[img]http://www.marieclairemaison.com/data/photo/mh600_c18/7d931e113b2birlino.jpg[/img][img]http://www.cheetah3d.com/forum/attachment.php?attachmentid=8737&d=1259524410[/img][img]http://www.ligne-roset-usa.com/getimage.ashx?img=designers%2Fphotos%2F296.jpg[/img]

08.04.2013 05:53
Prof Z

Lçà le referent est plus Sori Yanagi
[img]http://24.media.tumblr.com/tumblr_lwtiwt2BNf1qbr777o1_400.jpg[/img]

08.04.2013 05:55
Prof Z

Idem pour le jeune Pierre Favresse,avant ex chef de Lehanneur studio et nouveau DA Habitat qui a du passer du tube carré au tube rond
[img]http://img.archiexpo.fr/pdf/repository_ae/9377/cinna-catalogue-2012-34333_5b.jpg[/img][img]http://media-cache-ec2.pinterest.com/550x/ab/6d/38/ab6d3862ccef9eaa0d3ee36df5bf1ed3.jpg[/img]

08.04.2013 06:07
Prof Z

MARKETERIE DU JE
L’éditeur rapproche souvent theoriquement le designer de son marché et l’éloigne de sonv territoire de designer-auteur. L’editeur qui est le commanditeur devient quelquefois une sorte de co-designer, de même que le directeur artistique. Comme je connais la musique, dans la chanson, il demandait quelquefois de co-signer à moins que ce ne soit l’interprète…

08.04.2013 06:11
Prof Z

Designer VS Editeur
Le designer integré connaît l’outil, les process de production,la distrib, le marché. Ce n’est pas toujours le le cas du designer indépendant. Il est donc logique qu’il se fasse recadrer ou même démolir son projet…
Alberto Alessi avait tout le management d’Alessi contre lui pour le presse citron de Starck… Quand Alberto l’a fait en or à 100000 ex en edition limitée sans l’autorisation de Starck = 10 ans de rupture… [img]http://i.ebayimg.com/t/STARCK-24K-GOLD-not-scrap-LIMITED-EDITION-JUICER-BOXED-RARE-MINT-alessi-/00/s/MTYwMFgxMjAw/$(KGrHqR,!pYF!0IQulkVBQVM3y0u(g~~60_35.JPG[/img]

08.04.2013 06:34
Prof Z

Tout cela conduit à Don Norman au TED
VIDEO http://www.ted.com/talks/don_norman_on_design_and_emotion.html

08.04.2013 06:45
Prof Z

Mino Giancarlo, c’est pas un peu un Panton wooden stool?

08.04.2013 07:53
waldezign

Sori
[img]http://hommesweethome.blogs.marieclairemaison.com/media/02/00/2126461202.jpg[/img]

08.04.2013 08:19
Prof Z

IDEE: CHACUN SELECTIONNE UN BON PROJET DE BON DESIGNER A MILAN
La design week commence demain

08.04.2013 08:22
Prof Z

SELECTION PROF Z MILAN 2013
‘His and Hers’ nesting tables par Niche London
[img]http://www.despoke.com/wp-content/uploads/2013/03/NicheLondon-HisandHers-05-copy.jpg [/img]

08.04.2013 08:28
Prof Z

@Pfohl : bonne philosophie !

09.04.2013 08:05
Vincent – Blog Esprit Design

@Pfohl
LA PREMIERE QUALITé D’UN DESIGNER-AUTEUR C’EST D’AVOIR UN NOM POUR S’EN FAIRE UN…
Rien ne sert d’ en vouloir, de monter à l’assaut, d’avoir des choses à dire
AVEC UN NOM difficile à mémoriser, à écrire, à prononcer;, à orthographier….

09.04.2013 08:30
Prof Z
09.04.2013 08:36
Prof Z

Comme konstantin grcic, par exemple?
je tente un petit MDR du matin?

09.04.2013 08:53
waldezign

@waldezign
UN BON DESIGNER EST SOUVENT UN DESIGNER QUI A UN BON BRAS DROIT
Konstantin Grcic est un bon designer avec des hauts et des bas…
Grace à son ex bras droit Stephan Diez , designer méconnu, il a pu être THE ONE… DE L’EQUIPE DE MUNICH
[img]http://art-zoo.com/design/files/2011/09/chaise-one-konstantin-grcic-4.jpg[/img]

09.04.2013 09:04
Prof Z

« AVEC UN NOM difficile à mémoriser, à écrire, à prononcer;, à orthographier… »
😆

09.04.2013 09:05
waldezign

@waldezign
UN BON DESIGNER EST SOUVENT UN DESIGNER QUI A UN BON BRAS DROIT
Du sketch au produit final, il y a 5 designers
[img]http://konstantin-grcic.com/resources/553.jpg[/img]

09.04.2013 09:07
Prof Z

Vu la qualité du produit fini (OK, ce n’est que du mobilier), le design management n’est pas un vain mot!

09.04.2013 09:15
waldezign

Ha tiens, je suis aussi cité comme mannequin de dos de Mathieu Lehanneur.
Merci Prof Z.
Fini le design mannequinat. Je travaille bien avec William Boujon sur un toit de Paris.
Bon designer, grand designer, designer connu.
Je suis d’accord avec waldezign.
Il ne faut pas faire d’amalgame entre notoriété et qualité.
Combien d’excellent produit d’anonymes ?
Il serait pas mal de se concentrer sur la discipline elle-même et laisser un peu de côté ce name dropping.

12.06.2013 04:40
Benayoun

@Benayoun : nous sommes d’accord ..

12.06.2013 04:51
Vincent – Blog Esprit Design

Clair!
J’ai un mixeur Philips Billy depuis 1998, c’est un superbe produit qui n’a pas de créateur connu. J’ai aussi 2-3 bricoles de designers de renom, mais ce sont des produits très simples techniquement, comparativement (si on met de côté ceux de Sir Jony Ive, bien-sûr, qui n’a pas tout fait tout seul…)

12.06.2013 05:51
waldezign

@Benayoun Vincent @ Blog Esprit Design
Le seul pb pour le designer auteur , c’est que les editeurs font de plus de name dropping et même du city dropping…et pas seulement avec des designers de meubles

12.06.2013 08:15
Prof Z

@ Benayoun @ waldezign
Un métier, une élite, un leader….
Il y a des confusions et de amalgames dans tout ce qui touche les métiers qualifiées de métiers de création. « Il serait pas mal de se concentrer sur la discipline elle-même » déclare Julien Benayoun. Ah le mot discipline il fait réference à l’ordre comme l’ordre des avocats, l’ordre des médecins. C’est le dessein de certains designers professionnels de la profession. La discipline fait reference au métier, à un corps de métier , à un corpus…
Selon G.Le Boterf, le métier se définit traditionnellement par 4 grandes caractéristiques :
-un corpus de savoirs et de savoir-faire essentiellement technique
-un ensemble de règles morales spécifiques à la communauté d’appartenance (exemple des comptables qui obéissent aux principes comptables)
une identité permettant de se définir socialement (« je suis secrétaire », « je suis ingénieur »…)
-une perspective d’approfondir ses savoirs et ses savoirs-faires par l’expérience accumulée ( Apprentissage via la pratique et l’expérience oulearning by doing ).

Or nos plus grands penseurs du « métier » le définissent par ce qu’il n’est pas ou par des métiers qu’il n’est pas.
Prenons Paola Antonelli, conservateur en chef, architecture et design du Musée d’Art Moderne de New york devenu l’un des plus grands experts du monde «Je tiens à positionner le design entre les arts,la science et la technologie comme un agent de changement». «Le design n’a pas encore la position qui lui revient dans la culture des gens. »
Prenons Alain Cadix , ancien directeur de l’ENSCI – Les Ateliers .Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, ont chargé Alain Cadix d’une mission consacrée au design à l’occasion des Designer’s Days. C’est Alain Cadix qui va prendre la tête de la nouvelle « Équipe de France du design », souhaitée par le gouvernement. Arnaud Montebourg et Aurélie Filippetti ont chargé l’ancien directeur de l’École nationale supérieure de création industrielle (Ensci-Les Ateliers) de conduire la Mission design pour, selon l’ Usine Nouvelle,  » éducation des élites » et… « rayonnement international du design français »

« Lorsque je pris mes fonctions à l’ENSCI – Les Ateliers en 2007, moi qui n’étais pas designer, je fus persuadé que le designer n’était « ni ingénieur ni artiste » et qu’il se situait dans une position intermédiaire. Peu de temps après je m’étais convaincu qu’il devait être « et ingénieur et artiste ». Pour lui-même comme pour l’industrie. »

13.06.2013 05:39
Prof Z

L’equipe de France…. du desir!!!! « Le design c’est le desir »
J’oubliais le t-shirt jaune et noir de flag man et women des autoroutes américaines dont on appréciera la qualité du graphisme …la coherence entre dépliants et t – shirts . La communication créative c’est aussi un métier… et il ne faut pas non plus présenter un produit conçu par un studio le design anglais et lui faire ainsi un tapis rouge pour reprendre la formule du premier ministre british .Sebastian Bergne Ltd, Londres, Royaume-Uni. … qui a comme client les éminentes marques Heston Blumenthal, Driade, Gaia & Gino, Muji, Moulinex , Tefal, Tolix et Vitra peut le remercier le ministre du redressement ….. dont le code et un dress code sont de Jean Paul Gautier. En France le ridicule ne tue pas « un cabotin lyrique » dirait Anne Marie Fevre de Liberation

13.06.2013 06:03
Prof Z

J’adooore Sebastian Bergne… il a eu une campagne à l’œil …
Bon design ? mauvais design?

13.06.2013 06:07
Prof Z

Mise à part que l’on peut dire que la discipline du design remplit parfaitement ces items:

-un corpus de savoirs et de savoir-faire essentiellement technique
-un ensemble de règles morales spécifiques à la communauté d’appartenance (exemple des comptables qui obéissent aux principes comptables)
-une identité permettant de se définir socialement (« je suis secrétaire », « je suis ingénieur »…)
-une perspective d’approfondir ses savoirs et ses savoirs-faires par l’expérience accumulée ( Apprentissage via la pratique et l’expérience oulearning by doing )…

… je ne vois pas bien le rapport du reste du message avec la choucroute

Sinon, Marocain, maroquin… attention… 😉 😯

13.06.2013 08:10
waldezign

@waldezign
On voit que tu ne connais pas la typologie d’un métier. Je crois que tu idéalises chaque point…. même le maroquin qui a la même étymologie …
« Au diable les idées et les convictions, que ne ferait-on pas pour un maroquin » ( extrait de Remaniement, la valse des pantins )

13.06.2013 09:15
Prof Z

Merci messieurs de ne pas trop dériver, le blog et ses commentaires sont ouverts, pour qu’il le reste les commentaires doivent avoir une relation (même éloignée) avec l’article lié.

🙂 Merci

13.06.2013 09:19
Vincent – Blog Esprit Design

Oups, il est vrai que je me positionne uniquement sur le design « industriel », la déco ne m’intéressant que modérément (en fait pas du tout).

(@waldezign
On voit que tu ne connais pas la typologie d’un métier. Je crois que tu idéalises chaque point…. même le maroquin qui a la même étymologie)

13.06.2013 09:29
waldezign

@waldezign : le pendant vers du design industriel m’intéresse fortement également, si je trouve un expert, ou de bons projets, le blog est ouvert 💡 💡

13.06.2013 09:34
Vincent – Blog Esprit Design

Désolé mais le sujet est  » Comment devenir un « bon » designer ? »….
L’opposition indus VS deco n’a pas lieu d’être de même que indus et esthétique La décoration est un secteur économique qui a une dimension industrielle, artisanale et créative… et que même des composants industriels au départ non décoratifs peuvent le devenir… il n’y a pas que esthétique applelisée qui derive de l’esthétique braunisé…

[img]http://img.bulawayo24.com/articles/4f01415e635280e92d60469dd3cd4949.jpg[/img]

13.06.2013 09:48
Prof Z

Si si, elle a tout lieu d’être, au contraire.
J’ai un ami qui est décorateur, il cherche souvent des objets de déco, qu’on appelait autrefois bibelots. En ce qui concerne les objets du quotidien, ceux qui font appel au designer industriel, ceux qui établissent un lien entre l’utilisateur et l’industriel, donc en interaction avec les deux, il en laisse la responsabilité à ses clients. Une belle nuance quand-même.
Je ne nie pas que ce sujet peut concerner les déco-designer, mais juste que ça ne m’intéresse que pour le volet design « industriel » (mot que je n’aime pas et que je ramène donc malgré moi à design simplement).

13.06.2013 09:59
waldezign

La question est que l’on confond souvent le design manager, le directeur du design qui fait du design management et le designer industriel…
Comme dit Patrick Jouin qui pourtant est une pointure connu et reconnu,validé ,je n’étais pas préparé à diriger une agence de design… qui est encore un autre métier puisqu’à ma connaissance Ives ne fait pas le commercial d’Apple, Il est considéré par Business Week comme le designer le plus influent du monde, ce qui doit non s’affirmer mais se démontrer…

13.06.2013 10:10
Prof Z

@waldezign
tu es terriblement reducteur tu devrais faire caricaturiste de metier « décorateur,…cherche souvent des objets de déco, qu’on appelait autrefois bibelots » …. pourquoi pas decorateur de cabinet de curiosités… Tu oublies me design d’espace et ou l’architecture d’espace , c’est presqu’ un oxymore , une imposture pour certains architectes….
encore un autre metier….
[img]http://blabladezinc.20minutes-blogs.fr/media/00/02/346583249.jpg[/img]

13.06.2013 10:17
Prof Z

Bien sûr que je suis réducteur, c’est bien ce que je dis.
Seul le design industriel m’intéresse (actuellement), c’est comme ça.
Je ne prétends pas connaître tous les métiers du design, ni même 100% de mon métier. Je ne peux pas me passionner pour tout.

Quand je vois la ribambelle de lampes, chaises, vases, miroirs, etc… qui sont présentées toutes les semaines… J’ai beaucoup de mal à m’y intéresser. Parfois, un produit sort du commun des nouveautés, mais c’est très rare. J’ai un peu l’impression que les ficelles sont souvent les mêmes, le bla bla comparable, etc… Bref, un peu comme le « monde » de la mode.

13.06.2013 10:42
waldezign

@waldezign : je te rejoins sur ce point, l’originalité est de plus en plus difficile à trouver .. 💡

Le design Industriel peut avoir sa place sur le blog, si vous avez des sources, ou si vous souhaitez basculer de commentateur .. à rédacteur 😉

13.06.2013 10:45
Vincent – Blog Esprit Design

ça m’intéresserait beaucoup, bien que je pense que PZ serait bien plus efficace et prolixe que moi, mais j’ai deux-trois projets un peu lourds à solder avant de me lancer dans ce type d’activités.

13.06.2013 10:56
waldezign

@waldezign : aucun souci, la porte est ouverte .. même ponctuellement, n’hésitez pas 🙄

13.06.2013 11:02
Vincent – Blog Esprit Design

@waldezign
Le pb c’est l’atomisation du métier de CONcepteur-designer et l’ouverture des portes des blogs. Ce qui conduit à la procratination. Selon le wikipedatre la procrastination (du latin pro , qui signifie « en avant »1 et crastinus qui signifie « du lendemain »2) est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non). Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate….

Rédacteur,non je fais trop de fautes de vocabulaire, de grammaire et de lexique !!!! J’ai était CONcepteur rédacteur de texte de pub et auteur de textes de chansons… C’est dire mon inculture…. J’ai même été designer VIAble après 2 mois d’étude de dessin à la maison. J’en ris encore….surtout quand on m’a dit design et marketing sont incompatibles et que je dirigais marketing etdesign

@Vincent – Blog Esprit Design
Moi je suis libre …

13.06.2013 12:07
Prof Z

pour bien accomplir un travail et être professionnel nous devons bien travailler, et travailler dur pour avoir des bons résultats, mais le fait de devenir un bon designer ne signifie pas que vous avez bien travailler seulement mais vous devait avoir du talent d’un esprit ouvert de la créativité de l’imagination, 

15.10.2015 12:29
chakouka

Qu'en pensez vous?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?

ABOUT  BED
Le Blog Esprit Design est comme son nom l’indique un blog dédié au Design présentant une certaine vision, de l’idée à la création, de l’inspiration à la fabrication, de la main à l’outil, de l’artisan au designer.