Les écoles de design d’objet préférées des pros en 2014

/ 20 commentaires

Les écoles de design d'objet préférées des pros en 2014

Comme chaque année, l’étudiant.fr passe au banc d’essai 27 des meilleures écoles de design d’objet françaises sous le regard avisé de professionnel du domaine.

La valeur ? Aucune, mais cela permet de centraliser les choses et de donner certaine tendance, où certains noms reviennent avec instance…

On retrouve en première position l’ENSCI Paris, ENSAAMA Olivier-de-Serres Paris, l’école de Design Nantes, ENSAD Paris.. A noter étant de la région, la 10ème position de l’ESAD de Saint-Étienne.

Petit point flou également sur la notion de « pros » interrogés, il manque la liste…

A mettre également dans la balance, le coût de ces formations… (plus de détails ici)

Plus d’informations sur l’étude : l’étudiant

By Blog Esprit Design


Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing, différents postes pour aujourd’hui prendre mon envol et développer mon propre projet autour du magazine Blog Esprit Design, fondé en 2008 en parallèle de mes activités professionnelles.
20 commentaires
20.02.2014 09:55
Vincent – Blog Esprit Design

 Je regarde cela   avec une certaine distance  de marketeur car il y a de nombreux biais méthodologiques… comme dans les prix / award à la française même si les prix allemands ne sont pas toujours exempt de tout lobbying car cela est impossible… Il nous manque souvent la transparence et  des  avis  internationaux ….  La tendance serait plus interessante si   l’etude était panélisée…. mais on est toujours dans l’amateurisme pressé  à la française… sauf que chaque fois que l’on est mal classé on critique les études internationales … Ceci dit les grands studio de design us se battent sur le nombre de grands awards obtenus  chaque années  et sur longue periode . On est loin  des études de Business Week et de l’IDSA  ( org du design indus US)

20.02.2014 10:32
Prof Z

D’ailleurs  le design d’objet ne veut rien dire…. et pose la question de l’objet du design    Avec un  objet on est entre une chose et un produit, vase domaine… On a toujours l’impression qu’on est encore dans le palpable, dans le tangible, dans le corporel… Quid de l’incorporel?  On peut consulter un designer pour un avis sur un design intégré, pour  améliorer  un dispositif  ou un process,  pour un dessin , pour un concept….Quid du niveau de recrutement  (hierarchie salaire),  quid  du  type d’emploi et   quid du type de contrats, quid de l’eviolution de carrière… ….. 

20.02.2014 10:49
Prof Z

 Je ne fais pas l’éloge de la liste de shopping de designers de l’Etudiant … en  1 ère année  de marketingLe rédacteur d’un des articles concernant  cette liste d’ecole, ce « classement », ce palmares, ce banc d’essai  ( il faudra apprendre la catregorisation)parle des Bouroullec et de Starck  dans son chapeau   redactinel sur le design d’objet.  Or c’est qui les  designers  professionnels experimentés  interrogés par l’Etudiant: un graphiste  de  PSA-Citroën  et la vice-présidente et responsable Design Experience chez Dassault Systèmes. Prevert n’aurait pas fait mieux comme panel….. C’est  une liste de shopping de designers  et n’importe qui est capable de faire une liste de  courses disaient  Umberto Eco dans son ouvrage « vertige de la liste »…  Si je  ma  mère  fait liste de course, elle ne dit pas  voila une liste d’objets  à acheter mais  voila une liste  de produits alimentaires, d’hygiène  et  de  bricolage pour tels besoins à acheter dans elle  grande surface,  dans tel hypermarché…  Elle est plus précise que cet étudiant  en marketing  ou  en DRH…..   Si je veux être designer de meubles et d’objets dit decoratifs, je demande au VIA. Or le Directeur du VIA  ou son bras droit  des relations avec les écoles ne figure pas dans la liste du design objets… Je demande à Michel Roset,  le leader   du meuble de design en  France… Si je veux être  stardesigner de l’ameublement , je ne demande  pas à Elise Fouin.…. mais je vais  dans les grands studio de  Paris et de  Milan.

20.02.2014 12:02
Prof Z

 UNE GRANDE ECOLE DE DESIGN « FORTE  EN MAQUETTE »….J’adooore les typologies de métiers ( pas celle de  l’ ANPE, de l’ONISEP, c’est de la daube)  et de prospects , de clients et  parmi les methodes qualitatives,  les entretiens  non directifs…   J’ai travaillé chez un leader mondial  des R.H.  pour faire   des  typologies  de métiers, d’intérimaires , de stagiaires, de clients… et ensuite  je suis passé sur des panels pour un leader mondial  de produits  très pointus,  les instruments d’écriture et de dessin. J’ adooore donc l’ecrit et le dessin… POUR L’ENSAD classé 4 ème selon les pro   de design  de l’Etudiant en  première année  de Marketing…Voila ce que dit l’un des freres  Bouroullec   dont l’un a fait l’ENSAD, l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD), une grande école d’art et de design fondée au XVIII siècle, et l’autre les beaux arts de Cergy Pontoise  qui  est hors liste…… »Quant aux étudiants de l’ENSAD, ils sont très forts en maquette, ce qui est parfait pour nous. Mais nous pensons sincèrement qu’il est possible de se former en dehors d’une école. Pour Erwan comme pour moi, les études n’ont fait qu’accompagner nos personnalités affirmées dès le départ. »

20.02.2014 12:30
Prof Z

UNE GRANDE ECOLE DE DESIGN « FORTE  EN CONCEPT ».?

20.02.2014 12:33
Prof Z

 TOUT DESIGNERS SONT FORT  EN QUELQUES CHOSES……..en quelque chose ? « Une chose est ce qui existe mais qui est indéterminé »…. La conscience de soit est  indispensable mais elle n’entraîne pas toujours la connaissance de soi  et des règles du  jeu du métier  au moment  de jouer? Le copy cat de stratégie n’existe pas vraiment … Le rédacteur de l’Etudiant écrit « Vous voulez devenir Starck, faites une ecole …. » Ne rêvez pas, vous le le serez jamais… Quand vous savez en quoi vous êtes fort, vous savez ce qui vous manque…

20.02.2014 02:06
Prof Z

  L’ensci ou rien?Pierre Favresse sur la photo  par exemple a fait l’Ecole Boulle et l’Ensad comme un des Bouroullec  et a travaillé plusieurs années sous la direction de  Lehanneur, un Ensci……  avant de devenir independant  sans grand succès puis d’être directeur artistique d’ Habitat.   Par contre un designer comme dit le  Directeur de la prospective et de l’innovation de l’ensci est un specialiste de la non specialisation.  Ce n’est pas un  Monsieur je sais tout,  Il fait appel pour un projet  à un autre designer ou à un ingénieur qui a une compétence qu’il n’a pas  par exemple  dans un  matériau  ou  en impression 3D par exemple.   Il signera ou cosignera le projet. Il arrive même qu’un editeur fasse appel à un autre  studio de designer pour sortir un projet dans une impasse.  Si on devait faire apparaitre  tous les designers qui travaillent sur un projet cela nuirait à l’attribution  au genius designer. C’est pourquoi certains  designers d’agence de design ne peuvent même pas  écrire sur quels projet ils ont travaillé dans un studio….Philippe Nigro , l’un de bras droit du maestro de Lucchi a Milan est devenu  designer  emblématique de ligne Roset et designer de l’année à MO 2014. Il a fait l’école Boulle. Comme quoi pour faire des meubles   l’Ensci n’est pas la seule voie royale.  D’ailleurs on peut se  poser la question en cas d’echec au concours de l’Ensci si l’on doit élargir vers une école étrangère ( Ecal Lausanne,  Eindhoven, Milan , Londres) car le monde n’est pas fermé

20.02.2014 10:34
Prof Z

DERRIERE LE MIROIR DE PERCH à L’ ECOLE BOULLE:  Pierre qui roule m’amasse pas mousse…..La specificité du design de Pierre Favresse c’est  l’attention au dessin, au process et à l’économie de moyens de fabrication… et de prototypage.Tout cela pour dire   qu’être issu d’une école  de design présente des avantages  en terme de moyens dont ne dispose pas un autodidacte mais malgré tout en royalties, même avec une petite notoriété presse, cela ne va pas  assez loin  pour financer un studio  de designer indépendant parisien La collection   Perch   dont une chaise est presentée sur la photo de Pierre Favresse a été intégralement realisée par des élèves de l’école Boulle. « A partir de simples esquisses et quelques plans, nous avons travaillé avec à la mise au point technique et la fabrication des prototypes. Un seul objectif pour cette collection: l’ensemble des pièces devaient pouvoir être, par la suite, fabriquées à l’aide d’une commande numérique. Un premier travail de maquette échelle 1 a d’abord été réalisé afin de valider le dessin et les proportions.

Puis après plusieurs essais techniques et quelques modifications formelles, la fabrication sur commande numérique a pu être lancée. ?CP Bouleau et peinture « soft tuch »Léo Perréand? et Damien Herouard Fabrice Chouard, Alain Mangaud  L’ensemble de la gamme a été exposée  à  Milan 2011  dans le Off (en ville) dans l’exposition   « Nouvelle Vague – The New French Domestic Landscape », présentée au Centre Culturel Français et organisée par Cédric Morisset, journaliste, consultant en design et  commissaire d’expositions avec 6 designers ou studios (pas mal de duos) : A+A COOREN, NOCC, IONNA VAUTRIN, POOL et PIERRE FAVRESSE.   Finalement en 2013, PIERRE FAVRESSE. étant plus en visibilité par Habitat,  un petit éditeur  français Spécimen c’est à dire  Alaric Miaume et  Tristan Pannier,  décident d’éditer cette collection de meubles.. Diplomés en .Master Médiation & Ingénierie culturelle, apres un passage par la galerie Kreo   et   le commissariat d’exposition Solange Auzias de Turenne , il decide en 2009 de devenir éditeur de design.  Un trajet que ce petit fils de designer et fils d’architecte conclura par un passage à la galerie Kreo avant de prendre la direction artistique de Specimen.

Quant à Alaric Miaume, directeur administratif, il cumule une triple formation gestion, droit et langues qu’il a confrontée à la réalité de projets artistiques aux côtés de la  pendant un an.

21.02.2014 03:52
Prof Z

La classement présent est a des années lumières de la réalité des écoles. En effet des écoles comme l’esad de Saint Etienne ou de Reims dispense des formations en design bien plus enrichissante que l’ensad ou olivier de serres, les étudiants de l’ensci  sont placés sur un pieds d’estale  alors qu’il manque d’autonomie et d’initiative dans le milieu professionnel. 

24.02.2014 01:26
Pascal.C

Merci @Pascal.C pour cet avis, ce classement semble en effet assez aléatoire ou subjectif, mais il offre un point de vue, ou point de départ pour en discuter  :-)

24.02.2014 01:57
Vincent – Blog Esprit Design

@ Pascal C @ Vincent BED  UN PANEL  NE PEUT ETRE ALEATOIRE ET SUBJECTIF….. Voila une definition « Un panel est un échantillon permanent et représentatif de consommateurs, professionnels ou de points de ventes volontaires qui transmettent régulièrement de manière active ou passive des données relatives à leurs comportements (achats, ventes, émissions regardées, sites web visités,..) à la société d’étude ayant mis en place le panel. Par son caractère périodique, un panel permet de mettre en évidence des tendances et évolutions. » Le classement  de l’Etudiant est   fait depuis  environ 7 ans….  L’etudiant est un magazine et  n’est donc pas un organisme independant .Un journal, un magazine   et est aussi un support… de pub  Il n’ y a  souvent rien d’aléatoire dans les choix de la presse française….  Ce n’est pas moi qui le dit mais  Cedric Morisset ..un  ex journaliste qui s’est fait surtout un nom comme  commissaire d’expo  ..  et qui aujourd’hui est dans le monde des enchères.En fait  une partie de la presse deco  suit + ou – le  bizz model  de la presse  de mode qui mélange relation presse et pub à tel point que  rien n’est  vraiment gratuit. C’est la raison pour laquelle,  la critique de design dans la presse   est pratiquement morte en France.Je suis d’accord avec Pascal C sur la qualité de certaines écoles publiques ESAD   comme   Reims  et Saint Etienne ou Stasbourg . mais elles ont un pb d’identité, de com., de notoriété de partenariat et de reseau .  Les étudiants de l’Ensci  sont placés sur un piedestal ,sur un podium à vie comme toutes les grandes ecoles parisiennes…. La base de la pedagogie à l’ensci  c’est d’autonomie . Donc  ta remarque me surprend. Tout depend ce que tu  entends comme AUTONOMIE et ce que tu entend par MILIEU………. 

24.02.2014 02:32
Prof Z

@profZ : L ensci défend une démarche d autonomie dans le cursus scolaire, en terme de  productivité les établissements comme l esad de reims ou de saint Etienne , intégrées une part de réel en Terme de coût et de productivité qui n est pas le cas à l ensci, je pense également que les étudiants  des esad ce révèlent bien plus efficaces dans leurs stages, pour l avoir constaté, une debouriardise certaine et la grosse  tête en moins. Effectivement la communication des esad n est pas à la hauteur de l ecal  ou de l ensci mais pour prendre  l école de reims pour exemples des diplômes comme féreol Babin ou encore Jules Levasseur ce révèlent bien plus dynamiques que beaucoups de diplômés des écoles parisiennes. J ai  tendances à penser que les esad vont avoir un rôle majeur dans le futur des écoles  de design notamment saint Etienne avec la bienale ou Reims avec son ouverture à l internationale. 

25.02.2014 12:43
Pascal.c

CURSUS HONORUM, LA  COURSES DES HONNEURS DU DESIGN…[email protected]  Pascal C. @ Marin Napoleoni @Adrien Marolleau J’aime que  la grande école au sens français  et  parisien  intramuros  plus qu’au sens  geographique   que cette grande   ecole  de design industriel  soit née sous le patronage d’un  ex artisan  ferronnier qui a commencé par  faire un apprentissage  … J’aime que ces grands écoliers comme Matali Crasset aillent  après leur diplôme à l’ENSCI chez un autodidacte italien   comme Denis Santachiara pour faire leur apprentissage du métier. Tout ces grands écoliers qu’ils aient fait l’ENA dans l’ecosysteme administratif d’etat , HEC dans l’ecosysteme  économique privée ou X  ou Y  sont  en general  partisans d’un état  jacobin centralisé dirigé par une élite bourgeoise  installé  à Paris.  Le design n’échappe pas à cet ecosysteme éducatif élitiste et jacobin.  Ceci existe t il  dans l’architecture , qui est  dans l’ordre des choses à une dimension supérieure au design d’objet ?. Martin Napoleoni qui semble avoir une vue synoptique , c’est à dire s »élever  au dessus du terrain pourra nous le dire.  Quand on est dans  un des  champs de bataille  du design comme Adrien Marolleau   diplomé de Créapole/ Paris on n’a pas le même point de vue sauf si on est un grand architecte de la notoriété  comme  Ora ito qui n’a pas fait le cursus  mais dont la famille est du milieu , de l »ecosysteme  du luxe, de l’art, du design  de la deco , de l’archiLe problème de l’Ensci,  c’est le design d’espace ou l’architecture interieure, qui dans l’ordre des choses est entre le design d’objet quotidien  et le design d’objet  architecturaux. Cette formation  idéale pour  une approche  verticale du design  visible  ( qui va de l’objet et passant par l’espace autour et l’objet architectural  est celle de STARck,  l’ecole Camondo. Si je prenais la direction market com de  Reims, comme celle du PME à vocation internatioale ,  je dirais  que Reims Design c’est le champagne  du Design et je signerais des partenariats à  tour de bras  au niveau international. J’ai un   modele  c’est Pierre Keller de l’Ecal,  il n’a pas fait d’ecole de design, c’est un photographe  à fort charisme qui a réveillé et propulsé  l’image de  l’école du canton de Vaux à un niveau international.  Reims pétille de talents le Grand Lyon  aussi.  mais ESADSE   est un acronyme   débile. Une ecole de design  c’est une marque  internationale.  Cela se construit comme une marque qui s’identifie à une ville  comme Eindhoven 700 000 habitants

25.02.2014 07:21
Prof Z

  LE DESIGN de l’ENSCI :  la fabrique des idées »  est t elle  une création de valeur ? Voila une belle erreur de positionnement  marketing pour une école qui forme des designers  industriels …. mais parler de marketing  dans l’ecosystème du design français, c’est   parler d’un antonyme, d’un mot opposé. Le mot « fabrique » (emprunté au latin fabrica, qui veut dire œuvre, l’atelier de l’ouvrier et/ou de l’artiste, des artistes, fabri officina, defabricare, qui veut dire « construire ») a d’abord signifié le travail de construction d’un édifice.Une fabrique est un établissement d’importance moyenne, à caractère artisanal ou industriel, dans lequel on fabrique des produits de consommation (outilsvêtementsmeubles, produits alimentaires etc.) à partir de matières premières. Une idée est une façon de faire, plus ou moins originale, qu’un individu ou un groupe d’individus imagine dans le domaine de la connaissance, de l’action ou de la création artistique.  Or le design n’est pas un producteur d’idées, tous les métiers en produisent.  Dans les entreprises  la boite à idées   est ouverte  à tous …  Avec le web ,  un quidam  peut ridiculiser  celui qui se croit expert.Le designer n’a pas plus de creativité que d’autres metiers.  Le designer  peut être reduit à  un metteur en forme d’idée des autres, du marketeur, de l’ingenieur du patron ou pire la femme du patron. Un vrai designer est  à minima un producteur de concept   qui  ne sortent de la boite à idées  ouvertes à tous Un  designer est un producteur de concept   dans tous les sens du terme mais là le marketeur , l’ingenieur sont capable de conceptualiser …  Quels sont les  outils , les techniques d’un designer que ne maîtrisent pas l’ingenieur ,le technicien  ou le marketeur.?  Voila pourquoi  le designer  est souvent  reduit  à dessinateur et/ ou  formalisateur et/ ou modeleur et/ ou maquetteur et/ ou prototypeur…. dans une chaîne  de conception dont l’objectif est de creer  ce qui sera perçu  dans la société de consommation et dans l’economie de l’attention superficielle comme de la  nouveauté et   qui se traduira en  valeur pour l’entreprise  ou la collectivité publique ….http://www.lelieududesign.com/exposition/la-fabrique-des-idees-ensci-les-ateliers-30-ans-de-design

01.03.2014 10:41
Prof Z

 Je ne savais pas qu’autant de STATES COLLEGE  était  passé CHEZ STARck….  Apres avoir était dans les gros employeurs d’Ensci,  il  a ouvert son Ubik cube.  le DRH a du changé…

04.03.2014 07:20
Prof Z

 SCIENCE DE L’EDUCATION ET  FORMATION DESIGN Quid  de la difference entre cette école anglaise et les ecoles françaises?Central Saint Martins College Of Art And DesignBA Product DesignCoursework including design process, ergonomics, human centered design, brand decoding, semiotics, philosophy, anthropology, manufacturing processes, sustainability, wood/ polymer/metal/ceramic work….

11.03.2014 11:46
Prof Z

D DAYS 2014,  LES ECOLES  DE DESIGN  FORMENT LES PROFESSIONNELS DE DEMAIN ….« Le design fait partie de nos secteurs d’excellence. Notamment, comme l’a souligné Aurélie Filippetti, à travers le réseau d’écoles « absolument remarquable avec 10 000 étudiants sur tout le territoire qui forment les designers de demain». Une excellence dont bénéficient les entreprises françaises. » Ministère  de  la Com et de  la Culture … Il faudrait que le service  COM du ministere de la CULTURE  visite les usines nouvelles ( et  aussi  les anciennes qui  vont fermer à cause  entre autres d’une politique de l’offre et de  problèmes  de rentabilité ).  On nage dans le pléonasme et  surtout  dans l’emphase.  On peut parler  de langue de bois dont on fait les pipeaux de la com« L’offre française des formations supérieures en design est illisible. Elle est le fruit de l’histoire, bien sûr, mais aussi de l’absence d’une coordination interministérielle effective et d’un dispositif d’évaluation efficient. » Alain Cadix ,  Mission Design dans l’USINE NOUVELLE  

25.05.2014 08:12
Prof Z

EN EUROPE LES 100 ECOLES D’ARCHI et DESIGN PREFEREES DE DOMUS   ( GRAND MAGAZINE DU DESIGN  ET D’ARCHI ITALIEN)http://digitaledition.domusweb.it/domus/books/131201domus/#/1/

12.08.2014 02:21
Prof Z

ECOLE DE DESIGN : MOIS DE FEVRIER MOIS DES JOURNEES PORTES OUVERTES Un article?http://www.lelieududesign.com/actus-des-ecoles

05.02.2015 03:26
prof Z

Qu'en pensez vous?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?

ABOUT  BED
Le Blog Esprit Design est comme son nom l’indique un blog dédié au Design présentant une certaine vision, de l’idée à la création, de l’inspiration à la fabrication, de la main à l’outil, de l’artisan au designer.