Latch Stool le tabouret par Christian Juhl

Latch Stool le tabouret par Christian Juhl

Christian Juhl, jeune designer danois étudiant de la Royal Danish Academy of Fine Arts, nous présente Latch Stool, un tabouret divisé en quatre parties à lier de manière originale !

Réalisé entièrement en frêne, le designer propose une assise concave pour le confort et trois pieds à fixer par un système largement inspiré des systèmes fermeture métallique de bouteille.

Latch Stool le tabouret par Christian Juhl Latch Stool le tabouret par Christian Juhl Latch Stool le tabouret par Christian Juhl Latch Stool le tabouret par Christian Juhl

En savoir un peu plus sur le designer : « I am a student at the Royal Danish Academy of Fine Arts, Schools of Design, where I’m studying Furniture and Spatial design. I have previously worked as a cabinetmaker, and working with wood is my preferred material, but am continuously trying to develop myself in use of other materials. I have a strong interest in furniture design aesthetic combined with ergonomy and trying to find solutions within this area in my work. I am currently participating in a exchange programme in Toronto at Ontario College of Art & Design University where i’m trying to improve my skills within the workarea of design.« 

Latch Stool le tabouret par Christian Juhl Latch Stool le tabouret par Christian Juhl Latch Stool le tabouret par Christian Juhl

Plus d’informations sur le designer : Christian Juhl

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
Gardien de la maison BED, fondateur, dévoué je passe mon temps à veiller la nouveauté qui vous fera briller les yeux.
16 commentaires

JUHL / JULES LANCE LE BOUCHON  UN PEU  PLUS LOIN….Pour faire du design il ne faut pas inventer mais lancer le bouchon  un  peu plus loin que les autres ou dans une zone imprédictible mais lisible .  Très souvent le design de meuble est un exercice de petites surprises, de petits détournements, de petites appropriations. C’est pourquoi le designer parisien  Adrien Marolleau  trouve qu’il y a peu d’inventions  et d’innovations dans le design surtout à partir de  Maison et Objets qui est  le salon  qui habille la maison à la dernière tendance, c’est à dire de l’air du temps….Or  une tendance , c’est une armée  de suiveurs de formes, , de matière, de couleurs, de texture qui vient du fait que Milan qui le precede  est un salon de prototypes de meubles  par de grandes et moyennes structures  d’edition et de fabrication et que Paris est un salon  d’objets décoratifs  de petites structures d’édition voire de micro structures  sans capacité d’investir  avec des problèmes de rentabilité.

 une sorte d’Etsy , la plateforme  internet de vente  du fait main en salon.Le  détournement du bouchon de Champagne (autre système de fermeture de bouteille a  base de liège) est  à la portée de n’importe qui.  Je me suis toujours étonné que les designers de l’ESAD Reims se soient fait doubler  par les designers italiens et les  designers anglais  dans cet exercice d’identité culturelle. J’ai été étonné que  le  salon vin et design  ait été monté en Italie et non en France, que le verre  pour Cognac le plus  inventif ait été conçu par un designer danois et édité par un éditeur danois. Penser à s’inspirer du système de fermeture à étrier des bouteilles en verre consignés (un système tué  par la société de consommation mais qui devient un marché de niche nostalgie, tradition  et developpement durable)  c’est innover avec  les valeurs de réassurance qui sont theoriquement  à l’opposé des valeurs d’innovation Or  l’innovation en design,  se fait  aussi avec l’histoire, avec le passé, avec ce qu’Inga Sempé  qui ne l’oubions pas est franco danoise nomme dans son mémoire  de l’Ensci; la désuétude.

28.02.2014 07:36
Prof Z

J’aime beaucoup ce système de fermeture de bouteille pour assembler les pieds. Des lignes simples, un matériau noble, un assemblage ludique. Que demander de mieux ? 

28.02.2014 10:14
nicolas Triglia

 LES GOUTS ET LES COULEURS NE SE DISCUTENT PAS , c’est pour cela que l’on en discute….. »Que demander de mieux?  » Nicolas Triglia.. Je suis d’accord  dans les grandes lignes d’accord avec toi mais.. Si on  fait un jugement  de goût (ou jugement esthétique) du projet c’est à dire un jugement subjectif  on  peut ne pas aimer l’esthétique  du projet. C’est mon cas.  Par ailleurs on peut avoir une lecture différente de  ce qu’est  un  matériau noble car c’est une notion  toute relative. mais très souvent utilisé  …  Le materiau   ne peut est qualifié  independant de la catégorisation (luxe,  design , artisan , artisan d’art ),  du coût, du temps passé, de  la  finition, de la complexité, de la qualité du dessin   et de l’usage…

D’ailleurs un designer suisse Giancarlo Mino formé à l’ECAL  qui avait fait pour  ligne Roset   un tabouret  en aggloméré (inspiré par  le mouvement artistique  italien  Arte Povera)  a du revoir sa copie  pour  rejoindre au firmament du design iconique le tabouret butterfly Sori Yanagi  qui est en contreplaqué comme  beaucoup de projet de Charles Eames. C’est une catégorisation à géometrie variable  en fonction de la cible ou du public qui est destiné à  faire une montée en gamme dans la perception, la valeur  symbolique et  la valeur marchande du projet/ produit….. En partant d’un contreplaqué, suivant l’essence bois, la couleur, le process, le dessin , le designer, la perception   » materiau noble » est  MULTIPIer par x 2 X 10 X 20 Tabouret Mirlino de Mino pour Roset

28.02.2014 12:40
prof Z

 LA  NOBLESSE DU DESIGN ….. La noblesse du design, ce n’est pas la noblesse des materiaux  contrairement à l’artisanat  d’art , au mobiler de style, à la sculpture classique….

28.02.2014 12:54
Prof Z

le tabouret défait est fatiguant à porter (il faut deux mains) et coupe les doigts (tiges en fer).c’est un peu comme les jeep avec plusieurs options de capots et de fenetres, où au final on utilise toujours la même configuration.Par contre si le pied qui se détache peut permettre de se défendre des voleurs je suis preneur.

28.02.2014 01:59
troll

@troll : je suis assez d’accord sur la division en quatre parties, le transport n’est pas optimisé, aprés l’idée que cela coupe les doigts, je ne pense pas, faible bois et métal non coupant, de la même manière que les système de verrouillage de bouteille.

28.02.2014 02:47
Vincent – Blog Esprit Design

@troll: En même temps, qui ,parmi les utilisateurs de meubles, démonte un mobilier dans son entièreté pour se balader quelques heures avec?c’est tout simplement pour optimiser la place dans le camion ou ta voiture si tu déménages, et pouvoir le remonter facilement sans clous et sans vis donc, sans outils.j’admire/j’adore le mobilier qui se monte sans outils, car je n’aime pas passer trois heures à chercher le bon outil pour 5 minutes de bricolage. @prof Z: si tu souhaites un autre design pour le tabouret, passes dans ma boutique, on dessine ça ensemble si tu veux? Concernant le transport>>>>>>bagpack and enjoy!! 

28.02.2014 03:33
nicolas Triglia

 Projet  Imaginatif?    ? inventif  ? innovant? industrieux?Je pense au  sujet  d’Adrien Marolleau   sur le manque d’innovation en design….  Pas si simple de  qualifier , de categoriser.  En tout cas pas   un design industriel  mais  nous sommes dans une phase assez artisanale  du design  qui reduit  souvent le design de meuble au bois massif en mini serie.  Je trouve plutôt  que son idée  de détournement  de fermeture crée une surprise  mais qu’en fait  son image, son  execution  sont déceptives  aussi bien  en esthétique ( il y a quand même des fondamentaux  artistiques dont le  contraste, l’équilibre, l’harmonie, et la répartition )   qu’en intégration domestique   surtout si on tient compte qu’il une formation de cabinet maker   c’est à dire d’ébéniste du designer danois…  Ceci est le type de projet de portfolio que l’on peut retrouver en presse, en livre et en anthologie  anglaise (gentre ultra design)…    moins en galerie ou en boutique. Le tabouret ydin d’ inoow design du  studio breton de Franck Divay est lui sublime  en conception, et en esthetique même si je ne suis pas un  acheteur potentiel  de tabouret bas interieur  démontable  ou pliable  …  https://c532063.ssl.cf3.rackcdn.com/image/group-85/844191/big/tabouret-ydin-inoow-design-2012-vue-2.jpg  

28.02.2014 07:17
Prof Z

UN  DESIGN L’OBJET  EST   SOUVENT UNE  PARURE, UN SIMPLE TABOURET  PEUT  VOUS METTRE  TRES EN POINTE …..  Un designer chinois de la diaspora chinoise me disait le   tabouret est à la frontière entre l’objet et le meuble mais c’est un meuble pour tous..  Techniquement le tabouret est   aussi simple qu’un objet  et pourtant il fait parti de la catégorie des assises avec la reine des typologies: la chaise aussi bien pour un ebeniste qu’un designer  Une buffet , une armoire, c’est une caisse  avec des portes.  C’est donc un meuble facile comme le tabouret.  Commencer par un tabouret  est donc logique, il ne faut pas commencer  trop petit ,  ni trop grand , être à la fois à portée de main mais être près du corps  et de l’esprit de l’autre…. Il fait savoir que les chinois classe beaucoup, encore plus que nous, comment est ce possible? ….. Pour faire du design indépendant , il faut  seul questionner le statut de l’objet, le statut du meuble, le statut de l’espace. Il faut questionner les codes, les techniques, les esthetiques, et les statuts , les figures  les validations  des designers. Pour n’importe qui, pour le sens commun, un objet est petit et se pose sur un meuble. Son caractere souvent plus decoratif qu’utilitaire, sa dimension,   le place à un rang inférieur au meuble.  Si on fait une comparaison c’est la place du designer d’accessoires de mode par rapport au styliste de mode que les anglons saxons designe par  fashion designer. C’est  plus la parure ….Le pire pour un designer est d’être catégorisé en designer d’objets…. décoratifs.  C’est   le core biz , le coeur de métier de Maison et Objets, le plus grand salon d’Europe d’objets décoratifs… Le tabouret est la plus petite typologie  de meubles et vous permet d’accéder aux  salons importants  catégorisés en  design  c’est à dire IMM Cologne et Salone de Mobile de Milano.  Si votre tabouret  bas permet une accumulation (empilable ) c’est encore mieux , vous pouvez faire une installation.  L’objet du design c’est la visibilité du designer et de son projet… Le tabouret permet de se positionner et de se montrer. Il permet de montrer son  inventivité mais aussi son esthétique. C’est un meuble  portable qui est facile à  tenir d’une main, donc qui permet une photo d’attribution qui peut être une photo de projection.  C’est aussi une façon de demontrer votre inventivité , votre innovation, votre sens de l’esthetique  et  celle de  votre projet… POUR PASSER  DE LA PARURE A  LA (TECHNIQUE) DE POINTE… Oscar Zieta et  Patrick Jouin…. font une démonstration de leur talent de designer de meuble et d’espace,   l’un a Milan, l’autre  dans un  film au  Musée Pompidou… Avec un seul projet, il change  de statut. Les deux méritent le MOMA.  la validation suprême, le graal  du designer, seul  Patrick Jouin l’obtiendra. … Zieta devra se contenter  de 3 validations de prix  du  Red Dot Design Award 2008, du German Design Council Award 2008 and Forum AID Award 2009 et 3 vaidations museales le Centre Pompidou à Paris, Pinakothek der Moderne Munich, Museum für Gestaltung à Zurich et Badisches Landesmuseum de Karlsruhe….http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-jouin/images/xl/1_one_shot.jpghttp://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/ed/2f/24/ed2f24ee5a3f15f184d857794beef3db.jpg

01.03.2014 07:45
Prof Z

LE DESIGNER EST IL  LOGIQUE  DANS SON OBJET : DE LA ROYAL DANISH  SCHOOL A L’ENSCI  ? Souvent quand il est dans une école, l’élève designer n’est pas lui même car il pousse dans un milieu fertile mais artificiel , il est souvent un apprenti designer avec des  enseignants dont certains sont des maîtres qui fixent les règles du jeu et même du je.  Ce qui conduit à un certain mimétisme et  à un  formatage, à un style   de l’école. Pour reprendre une image, il est cultivé sous serre, hors sol. Certains élèves designers sont dejà des vedettes à l’école et ont du mal à sortir de ce ventre, de cette matrice si bien qu’ à peine  sorti dehors plein d’ambitions  tres vite douchées, ils y retournent comme  professeur assistant … Il se positionne comme  d’abord comme designer produit puis designer de meuble, puis comme caricaturiste (cartooning) Il qualifie ce projet  de « short terme » dans une logique de recherche  de  tabouret pliable à travers des systeme de fermeture… Sa  prémisse ( c’est son mot)  aboutit à un tabouret démontable. Selon wiki une prémisse est une proposition, considérée comme évidente par elle-même ou démontrée dans un autre raisonnement, à partir de laquelle on déduit une conclusion.Le concept de  meuble  pliable  ou  de meuble démontable n’est pas le même.  J’avais démonté ou plutôt deconstruit  la logique du « grand  designer » Patrick Jouin  avec son tabouret One shot, un tabouret pliable  en plastique pour  l’intérieur …..à  près 3000 euros.  Ce jeune designer ne benéficie pas de l’environnement d’un grand studio et de bras droit comme Laurent Janvier de l’ensci  et d’autres.  C’est un projet de studio , comme ceux de  STARck qui  valide un studio  et non comme on  le dit dans la presse un  « genius designer ».  Comme l’indique  des sociologues, l’innovation est toujours un processus collectif et   » l’innovation ordinaire » des collaborateurs ou des codisciples  et des professeurs  est toujours  gommé pour gonfler , la figure  du  « grand designer » .  Ce dernier devient un acteur dans tous les sens du terme de l’ecosysteme du design , un egosysteme qui en periode de crise reduit les catalogue d’editeurs à du name dropping… Il travaille dans l’ugence de se montrer et de demontrer ses qualités  pour être recruté  comme  « product designer » ou furniture designer L’objet des designers n’est pas le produit    mais son individuation ( la construction du je) et sa validation par les institutions validatrices du design .    Il découvre trop vite ses cartes alors que le projet n’est 

02.03.2014 09:22
Prof Z

 LES  APPRENTIS DESIGNERS N’ONT PAS TOUS LES OUTILS ET JE NE PARLE PAS DES SERRE JOINTS….mais d’outils au sens propre et au sens figuré qui se trouve dans des  dizaines de boites à outils des sciences molles ou dures ,  des technologies, et des techniques et des arts majeurs et mineurs… Il ne suffit pas de dire comme Jean Louis frechin  de l’ensci que le designer est un specialiste de la non spécialisation  et de n’avoir en fait  que des  intuitions et  quelques notions confuses  à la place de concepts  avec des fondations et une architecture  solides…. Clamped-Stools de Daniel-Glazman   au cours de ses études de design industriel à la BezalelAcademy, http://static.dezeen.com/uploads/2011/07/dezeen_Clamped-Stools-by-Daniel-Glazman_08.jpg

02.03.2014 11:51
Prof Z

QUESTIONNEMENT: PEUT-ON DEVENIR PATRICK JOUIN EN DESSINANT  DES JOINTS ? Je ne me permettrais pas ce jeu de mot si  Patrick Jouin n’avait conçu  avec son  grand studio un tabouret  pour montrer un système d’assemblage innovant utilisant les nouvelles technologies. C’est a dire   en plus du dessin à la main de Patrick Jouin  ,  la conception et   la modelisation 3D   de Laurent Janvier ENSCI et une  des techniques de prototypage rapide de fabrication 3 D…   Personne ne l’a catégorisé en joint  mais c’est à la fois un  tabouret  joint et un tabouret JOUIN  validé par les musées d’art et de  design:   The Victoria & Albert Museum (V&A), London, The Smithsonian Cooper-Hewitt National Design Museum in New York , The Philadelphia Museum of Art , St. Louis Art Museum, Museum of Modern Art (MoMA) in New York, Helsinki DESIGNMUSEO, Design Hub Barcelona, Atlanta High Museum of ArtArt Institute of Chicago………En anglais on parle   de joinery  dans le contexte du travail du  bois (woodworking). C’est à dire  un dispositif , un systeme pour  joindre,  assembler des  éléments   de bois.   Beaucoup de  jeunes designers se concentrent sur cet élément de liaison  qu’il  font  en général  en métal   de couleur pour qu’on le voit bien .   Aujourd’hui, des   designers contemporains  sont passé aux joints, aux assemblages   en  impression 3D en général en (thermo)plastique pour assembler du bois…  mais en  continuant à le différencier des autres éléments bois…

02.03.2014 02:51
prof Z

C’est quand même un « produit » qui entre le matage du bois sous les liens métalliques et les mouvements de l’utilisateur, va se retrouver rapidement avec du jeu partout et un service rendu dégradé. En même temps, si c’est pour faire joli, c’est pas grave, mais si on veut s’en servir…

10.12.2014 10:43
Vincent B

 LE DETOURNEMENT EST UN JEU..Les artistes , les inventeurs , les prestidigitateurs,  les illusiopnnistes  les designers  utilisent la technique creative du détournement  et en particulier dudetournement d’usage…  C’est le jeu de tous les possibles… Cela permet de se faire  mieux voir    dans une economie de l’attention superficielle que de faire un produit juste c’est à dire juste un produit qui ne surprendra personne..

10.12.2014 11:41
prof Z

 CET ETUDIANT EN DESIGN  a dejà 14000 occurences sur son nom sur la toile dont  la moitié avec ce projet.   A sa sortie, il sera  pour la presse papier  qui cherche les nouveaux designers  sur la toile presqu’un designer émergent.

10.12.2014 11:47
prof Z

C’est une super bonne idée de toute façon. On est d’accord !

10.12.2014 03:30
Vincent B

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?