Preview M&O Janvier 2014 : Olivier Dollé x La Boite Concept

Preview M&O Janvier 2014 : Olivier Dollé x La Boite Concept

La Boite Concept récidive et nous présente sa collaboration avec Olivier Dollé, artisan designer, une nouvelle déclinaison de son modèle d’enceinte LD, ici baptisée la LD 130 Pixel.

Lauréat du Grand prix de la Création de la ville de Paris, Olivier Dollé réinterprète les codes de la société par sa maîtrise du bois. Il destructure la matière par une douce asymétrie pixelisée, le tout en noyer ou frêne massif.

Le modèle préserve ses caractéristiques acoustiques, en intégrant pas moins de 7 haut-parleurs, une triple amplification ainsi qu’un récepteur bluetooth pour un son de haute qualité.

LD 130 Pixel, présentée actuellement sur le salon Maison et Objet, édition Janvier 2014, n’hésitez pas à passer sur leur stand pour apprécier cette nouveauté et tester le son, bluffant !

Preview M&O Janvier 2014 : Olivier Dollé x La Boite Concept Preview M&O Janvier 2014 : Olivier Dollé x La Boite Concept Preview M&O Janvier 2014 : Olivier Dollé x La Boite Concept Preview M&O Janvier 2014 : Olivier Dollé x La Boite Concept Preview M&O Janvier 2014 : Olivier Dollé x La Boite Concept

Plus d’informations sur la marque : La Boite Concept (tous les articles concernant la marque)

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
15 commentaires

Reinterpreter les codes ?Moi j’y vais  franchement,  je vais faire des trous de Kalachnicov  dans   la facade  du  buffet  de Starck pour reinterpreter les codes de la marque emblématique du design français.  Dollé ne reinterpete pas de face  et même pas des deux cotés   juste un  seul flanc  Dollé est un tir au flanc  puisqu’il fait des trous comme Starck est un plasticien dans tous les sens du terme selon son ami le peintre Gerard Garouste. Tout ceci  est il  du marketing  pour faire du neuf ,   pour faire de la presse, pour  vendre à 2 ou 3 decalés? Est on sur un marché de collection ? Voila des questions…  pertinentes…Au moins Laviani   pour Fratelli Boffilui envoie un missile,  c’est du lourd en terme d’armement. Il faut au miubs ça pour seduire Miami.

24.01.2014 08:10
Prof Z

Ci dit Dollé est coherent avec lui même,  avec sonn oeuvre , il « bosse »,  il creuse , il pixelise comme on dit dans la presse…

24.01.2014 08:14
Prof Z

 Les  designers travaillent  souvent  dans la soustraction… Enlever de la matière, de la  graisse est  ce qui caracterise  une grande partie du design contemporain. Dollé en  general  en rajoute comme beaucoup d’artisan d’art … La-boite concept  a choisi l’option  latérale  soft  ébenisterie  contemporaine estampillé école Boulle….  Rien à redire. Il faut comprendre que  les   cubes de  feta  blanc   lancée sur le buffet de grand mère cela ne plait pas à tout le monde ….  saus à Costas de Yatzer  qui est dans uns stratégie éditoriale bien connu.  C’est une idée DIY  pour avoir l’héritage plus vite…  Les  designers travaillent plus dans la soustraction ….

24.01.2014 08:38
Prof Z

Olivier Dollé designer ?  Court  traité de  la méthode  Boole… Il faut dire qu’Olivier Dollé  me met en boule à se revendiquer designer  alors qu’il est ébéniste formé a l’école Boulle …  Le concept de designer  a été inventé au 20 ème siècle, comme celui d’ébeniste au 18 ème siècle, comme celui d’ingénieur à la fin de la Renaissance pour le differencier de l’architecte.  Ceci dit Je ne suis pas comme certains pour un ordre des designers comme il y a un ordre des médecins  inventé sous Vichy    

LE METIER DE DESIGNER  N’EST PAS  un métier de specialiste d’une matière que l’on travaille avec  un nombre limité de techniques même si dans le meuble on  utilise  souvent le bois    LE   DESIGNER  N’EST PAS  un artisan même s’il peut  fabriquer. Il faudrait utiliser la logique de Boole ou plutôt les diagramme de Venn pour les différencier mais ce n’est pas dans la formation des philosophe  de Boulle qui veulent penser le design a la place des designers. D’autre part  le  grand prix de la ville de Paris  n’a grand que le nom  … Ses conditions d’attributions ne sont   pas à la hauteurs de l’image de Paris. ce n’est pas sans raison qu’il n’y a aucun prix / award français de reputation internationale.   Ceci dit  ‘Olivier Dollé mène sa  barque dans un eco systeme , celui de la capitale autoproclamée  de la creation…

24.01.2014 09:23
Prof Z

 Olivier D dispose d’une vitrine exceptionnelle au viaduc des arts,   un ensemble d’ateliers des métiers d’art  de la ville de  Paris… Quand je vois la place vitrine reservé aux designers français à Paris, je dénonce comme Gérard Laizé Directeur du VIA   le manque de vitrines du design  parisien , lyonnais et français …

24.01.2014 09:48
Prof Z

Je trouve une nouvelle fois le jugement un peu dur .. même si je le comprends..

La marque se développe, axe également sur des collaborations avec des artisans, designers, artistes, venant appliquer leur savoir-faire à un objet aux contraintes déterminées, cela ne laisse pas forcément le champ libre à toutes les extravagances de réinterprétations…

Ensuite il y a directement une contraintes commerciale derrière, car la collection est éditée, présentée et vendue dans la foulée ..

24.01.2014 09:49
Vincent – Blog Esprit Design

 Ce n’est pas un jugement  mais un questionnement  sur la réduction du design non seulement  à un materiau ( le bois), à un domaine ( le meuble), à un artisanat  mais   aussi à une esthétique, l’esthétique  de l’effet …  il y a des gens très bien, comme on dit,  je veux dire des statutaires du design  qui posent  cette question. Par ailleurs , les artisans d’art se plaignent par le biais de leur president que les designers viennent dans leur  domaine. Ils faut dire que le design confère souvent des notoriétés via la  presse  et la pub des editeurs que les artisans ne peuvent obtenir.  L’une des qualités du designer auteur  bien marketé  le starkanoviste c’est l’attribution… C’est moi qui l’est fait. Quand on connait la pratique  d’un type qui passe 250 jours  par an dans un avion, on peut en douter….

Un designer connu est un chef d’entreprise et rien n’interdit à un chef d’entreprise de  citer ses collaborateurs qui font entre 90 et 100 % du job…Si le  vocabulaire d’un  auteur  contemporain se limite à ajouter des cubes blancs sur un meuble ou à enlever des cubes de bois dans un autre cela questionne sur le concept de designer-auteur. En même temps je  reconnais que  si j’avais à faire  le marketing  de cette marque   puisque c’est aussi mon  expérience et sans doute expertise, j’aurais  pris l’option design   mais là on quitte le design tout en y restant puisque le design  est un des outils  de la caisse à outils  du marketeur, du communicateur  et de l’entrepreneur

24.01.2014 10:39
Prof Z

Olivier Dolle ébeniste VS bram Boo designer Pour Maison et Objet  2011, il se revendiquait  à la « fois ébeniste et auto editeur  d’une collection de mobilier »…. C’est clair non….  http://blog.reflexdeco.fr/2011/01/a-maisonobjet-j%E2%80%99ai-croise-%E2%80%A6-olivier-dolle/ Par contre  le belge Bram Boo  est designer…. en ajoutant non  des volumes sur une surface  de contenant mais d’autres contenants   plus petits… et là on depasse un design  esthétique cosmétique  graphique  pixelisé qui ne joue que sur le contraste   basique en oubliant l’equilibre, l’harmonie et  la repartition qui sont des fondamentaux. Bram  a fait l’erreur de ne pas decliner en buffet …

24.01.2014 11:02
Prof Z

@ Vincent  BED   Encore une fois je ne juge pas je caractérise et ainsi je construis en LIVE, un jugement esthétique subjectif  puis   l’esquisse d’un  jugement de connaissance..  Si c’étais si facile de construire un commentaire argumenté  qui se rapproche d’une critique de design  je serais moins seul, plus facile de twitter   Tout les jours je cherche des solutions pour developper le concept de design dans des têtes de plus en plus formatés à ne plus penser par le format court

24.01.2014 11:10
Prof Z

 Sans la libertéde blâmer il n’est pas d’éloge flatteur. Figaro » Il est ébéniste et fier de l’être. Pas designer ni artisan. D’ailleurs, ce métier d’antan est en plein « up » et Olivier Dollé, lauréat du Grand Prix de la création de la Ville de Paris 2010 en catégorie « débutant », l’un de ses porte-drapeaux. » Madame Figaro en 2011

24.01.2014 11:20
Prof Z

 L’esprit design ? Je vais souvent voir les artisans d’art…  j’ai été quelquefois bluffé par  certaines  pièces .  La haute facture justifiée par le temps de travail , le nombre d’essences , le nombre d’éléments . Tout cela n’est pas ma tasse de thé . Il en est de même en design: la justification par le nombre de dessins (cf Bouroullec)    Je pense que l’effet  pour -la-boite-concept pourra être   un  petit effet de  création de trafic  pour le salon  et surtout  un effet  de com  par le biais de  la recherche de insolite   de la presse papier   sans aller jusqu’à  l’indignation qui souvent instrumentalise le design . « C’est pas possible!!!! » ça  du design  ? Dire que c’est un effet design au sens de     Stephan  V., le philosophe de l’école Boulle, je m’en fiche…   Un  ex éléve de Boulle sera créateur d’année   au salon  Maison et Objet: Philippe Nigro… Il le doit à  un talent   certain mais  au fait qu’il est designer emblématique de  ligne Roset, leader du design de meuble.   En temps que  marketeur stratégique, je connais les   capacités d’un leader sur un marché. PS:  Si Laviani ne faisait que des trous dans des meubles de style , il ne serais pas pour moi  designer mais il est directeur artistique d’une marche de luxe   qui ouvre des marchés de niches   vers les hyperiches americains russes et chinois qui en terme de goût….. sont assez kitch…http://revuedesign.files.wordpress.com/2009/06/2009-06-11-b.jpg

24.01.2014 12:04
Prof Z

 Quels sont les effets de la catégorisation ? Pour comprendre les objets, il faut les catégoriser   et arriver ensuite  par un long cheminement au concept . Mais l’objet est l »‘objet d’un auteur qu’il faut  aussi catégoriser.  Quel est sa place dans l’oeuvre de l’auteur?    Essentielle? marginale?  Un designer est  perçu comme créatif, un ebéniste  formé à l »ecole Boulle est perçu comme faisant un travail  artisanal de qualité, dans les règles de l’art  dirait Philippe Starck pour definir  l’ecole.  En fonction de la stratégie, le designer se survalidera  »  Grand Prix de la création de la Ville de Paris  » dira son  site  et la presse en oubliant  la  double categorisation metiers d’art   débutant…

24.01.2014 03:00
Prof Z

Chemin de designer  Tres interessant coup de  projecteur…. à Philippe Nigro, créateur  Now  à Vivre ex  Ecole Boulle…VIDEO http://www.maison-objet.com/magazine/inside-mo/philippe-nigro-createur-now-design-a-vivre-2014

24.01.2014 03:19
Prof Z

  MO 2014?    Tout est relatif.   Ce flanc  de Boite concept (un concept remarquable de secrétaire musical ) est un travail d’ébéniste   sur une thématique du pixel   devenu  un lieu commun, une tarte à la crème du « design »  contemporain  à caractère  decoratif et graphique. Formé comme  ébéniste et  validé comme  ébéniste  d’art débutant de la ville de Paris, il gère assez bien la  construction de sa  notoriété par une qualité du matériel de com sauf le logo … Le design , c’est autre  chose. C’est tout ce que je dis… Trop souvent les métiers d’art s’affranchissent des fondamentaux de  l’art . Donc un ébéniste d’art qui s’en affranchit n’est ni un designer ni un   ébeniste d’art même s’il a fait l’école Boulle.   Pour résumer son oeuvrer:   une belle facture  sur un assez mauvais dessin même qualifié d’emblématique

26.01.2014 12:57
Prof Z

 J’attends de voir  la boite  concept du designer  Vincent Tordjman ….  avec  la famille  Cagniard, ….

27.01.2014 07:30
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?