Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond

/ 1 commentaire

Thomas Guillermond, jeune diplômé d’un DMA à l’Ecole Boulle de Paris en ébénisterie, présente son projet de diplôme, un projet concernant un bureau et intitulé Point zéro.

Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond

Description du projet par Thomas : 

J’ai tout d’abord commencé par trois ans de lycée, en Formation aux Métiers d’Art, à l’école Boulle, en ébénisterie. J’ai ensuite continué en Diplôme des Métiers d’Art, toujours en ébénisterie, afin d’appréhender les processus de création.

L’an dernier j’ai donc passé mon diplôme. Étant attiré par le design, j’ai basé mon projet sur des courants de pensées de designers et architectes reconnus. Je suis parti d’une citation de Ludwing Mies van der Rohe, architecte allemand qui disait : “Less is more”. Moins on en fait, dans le dessin, dans les formes, dans les matériaux, et plus cela sera efficace, clair et lisible. Une autre citation étaye ce principe : “La forme suit toujours la fonction” de Louis Sullivan, architecte américain.

Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond

 

Faire donc un meuble simple, minimaliste, épuré mais qui va être efficace, fonctionnel et complet où la fonction sera première où la forme en découlera et sera seulement secondaire. La fonction sera simple. Les matériaux répondront à une demande précise et devront être efficaces. Faire un meuble sans excès, sans surplus. Tout sera subtile, complet et fonctionnel.

Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond

Pour cela je suis reparti sur la base même du bureau, à savoir un plateau et quatre pieds, auxquels je viens intégrer des rangements simples et efficaces. Cela se traduit sur le plateau par deux abattants souples par exemple. L’espace du plateau se décompose en trois parties : une partie centrale pour travailler, poser son ordinateur, son téléphone et des documents et les deux autres parties sont dotées d’abattants permettant de ranger rapidement et simplement ses documents, ses pochettes. En plus de servir de rangements les abattants servent à contraindre l’utilisateur. En effet, ils l’obligent à toujours ranger les documents présents sur le plateau sous peine de condamner les abattants et leurs espaces de rangements. Ils contribuent donc au gain de temps lors de l’installation et de l’utilisation du bureau.

Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond

De plus, le principe de Point Zéro est d’avoir un meuble simple et non surchargé. Les deux abattants permettent aussi de laisser l’utilisateur libre dans le choix des rangements. Ces derniers étant symétriques, il peut choisir sa propre organisation. Toujours en gardant ce principe de modularité et de liberté, une lampe est intégrée au plateau du bureau. Elle est inscrite dans une rainure dans la longueur du plateau. La rainure permet de garder le contact électrique tout en déplaçant la lampe. On y retrouve toujours cette idée de choix de l’utilisateur. Cette lampe intègre une batterie permettant de la déplacer sur tout le bureau pour servir d’éclairage spécifique, pour un clavier d’ordinateur ou une feuille par exemple.

Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond

Point Zéro dispose aussi d’une prise 220v sur le plateau ainsi qu’un chargeur à induction. Les matériaux doivent suivre l’essence même du meuble : simple, honnête et efficace. Ils doivent répondre à une demande précise avant de servir d’ornement. C’est pourquoi j’utilise le bois de hêtre pour l’ensemble du piétement ainsi que pour le parement et une partie du plateau. Structurellement intéressant, il a aussi un aspect neutre, naturel, ce qui correspond au meuble. L’aluminium sert pour les lattes mobiles de l’abattant. Il est assez léger pour soulever l’abattant sans difficulté. Il est aussi résistant et pérenne dans le temps. Et le liège est, quand à lui, présent dans les abattants. Il sert de protection pour les documents mais aussi d’isolant.

Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond Projet étudiant : Point Zéro, le bureau de Thomas Guillermond

Dimensions: 1400x700x750 mm

Plus d’informations sur Thomas Guillermond

Retrouvez notre sélection d’articles concernant les projets ETUDIANTS

By Blog Esprit Design


Sandy Rubio
Le rythme fait partie des principales caractéristiques artistiques. Plus concret en musique ou mis en évidence en danse, il se distingue également en architecture, peinture, poésie ou encore au cinéma. Plus généralement, notre environnement est rythmé, notre quotidien est rythmé, notre corps est rythmé. Tout est une question de rythme. A chacun la création de sa rythmique : nous sommes tous nos propres compositeurs, à nous de créer notre harmonie.
1 commentaire

Nice chairs.

13.02.2017 10:56
Emma

Qu'en pensez vous?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?

ABOUT  BED
Le Blog Esprit Design est comme son nom l’indique un blog dédié au Design présentant une certaine vision, de l’idée à la création, de l’inspiration à la fabrication, de la main à l’outil, de l’artisan au designer.