Citroën MY AMI BUGGY : le hack des designers pour qu’il devienne (vraiment) cool !

Depuis sa sortie début 2020, la micro-citadine fait couler beaucoup d’encre ! A contre courant tant dans son approche que dans son style et sa manière d’être distribuée (vous pouvez la retrouver dans les magasins du groupe Fnac-Darty), elle a de quoi susciter l’intérêt. Et encore, et encore… vous n’aviez pas vu la version buggy ! 

C’est ce que l’on a eu la chance de découvrir il y a quelques jours pour vous en montrer tous les détails en avant-première et en exclusivité. Prêts ? C’est parti ! 

Tout d’abord, il faut savoir que l’on parle davantage d’un showcar que d’un concept car. C’est à dire qu’il serait tout à fait possible de le voir rouler dès aujourd’hui, si ce n’est que les coûts de production seraient certainement bien plus élevés que sur la version actuelle, proposée à partir de 6900 euros. Ce qui nous a frappé d’entrée, c’est que cet AMI semble tout droit sorti d’un workshop de design produit sur l’avenir d’un moyen de transport destiné à rendre plus cool les petits trajets, et particulièrement orienté usages. On a tout de suite pensé à l’univers du Hacking design, dont la communauté Ikea hack est un bel exemple. Détourner, améliorer, faire évoluer, tels seraient les mettre mots de cette pratique qui ne fonctionne pas sans une communauté dynamique. C’est d’ailleurs aussi le cas de la communauté qui s’est fédérée autour de l’impression 3D, s’entraidant en permanence pour créer de nouveaux modules, peaufiner des usages, de nouvelle manière d’appréhender telle ou telle fonction sur tel ou tel objet. 

Et les détails de cet AMI n’y sont pas pour rien… Deux points d’ancrages percés dans l’ouvrant accueillent les rétroviseurs. Imprimés en 3D en une seule pièce, ils sont orientables grâce à une rotule fonctionnelle. Symétrie avant-arrière de la voiture oblige, les trous se retrouvent également à l’arrière, offrant à chacun la possibilité d’exprimer sa créativité. Pour l’exemple, les designers ont imprimé un support à appareil photo, équipé d’un taraudage universel, permettant d’imaginer des travellings sur le bord de la mer. 

Dans la même veine, l’autre exemple se situe sur le toit ! Vous n’avez pas pu la manquer… Massive, la rampe de LED a été commandée sur l’une des plus grandes marketplaces que nous connaissons tous. Les designers n’ont eu qu’à développer une pièce qui fasse la jonction entre cette rampe et les barres de toit reprises de l’AMI actuel. Une seule pièce relie donc les deux fonctions, une idée de module qui semble quasiment avoir été trouvée par un particulier un peu geek pour rendre son AMI plus fou encore !

Difficile de passer à côté de la couleur punchy du concept, contrastant avec l’ensemble très naturel et baroudeur. Chaque fonction et usage de My AMI buggy sont en effet matérialisés par la teinte Citric Yellow ; s’asseoir, recharger, ranger, démonter, etc. Samuel Pericles, Creative designer sur le projet, à l’origine des sketchs du véhicule, porte d’ailleurs une G-shock qui rappelle cette teinte !  

Ce show car Citroën fait aussi la part belle à un ensemble de rangements qui deviennent 100% mobiles, et nous emportent dans l’univers de la bagagerie et de la petite maroquinerie. Deux grands sacs amovibles composent les portes, alors qu’une petite banane est installée en lieu et place du centre de volant. Tantôt vide poche, elle s’attache à la ceinture pour l’emporter partout avec soi.  

Rappelons-le quand même… AMI est 100% électrique ! C’est pourquoi, la prise a également été travaillée, avec une pièce spécifiquement dessinée. 

Pour la livrée, deux matières différentes ont été choisies pour offrir un contraste avant-arrière, afin d’avoir une bonne lisibilité du sens dans lequel évolue le véhicule. Alors que l’avant se contente d’une finition Anodized Khaki des plus élégantes, l’arrière se pare d’une teinte Speckled Black avec un effet martelé, en relief ; déperlante, elle permet à la pluie, boue et poussière de glisser le long de la carrosserie. Les grilles de protection appliquées sur les phares et feux sont entièrement démontables. Ici aussi, la couleur vient révéler la fonction.

Les sièges sont inspirés de l’univers nautique, rappelant des gilets de sauvetage. Ils ont été volontairement équipés d’une bonne épaisseur de mousse, affublés de l’appellation Advanced Confort ; l’épaisseur initiale a ainsi été doublée, une manière de montrer aux clients de l’AMI actuel que leurs remarques sont entendues. Ils sont interchangeables et lavables ; une philosophie qui nous rappellent la Méhari, qui semble aujourd’hui avoir trouvée une descendante à la hauteur ! Autre apport issu des remarques clients, les vitres teintées ; les retours font état d’un habitacle qui chauffe rapidement ; avec cette évolution, il y a moins d’UV qui traverse la partie vitrée. 

A l’intérieur, tout est fait pour être à l’aise, simplement. Porte-gourde, structure tubulaire sur le tableau de bord pour placer des objets sans qu’ils ne tombent (avec en plus la possibilité d’ajouter des sangles, comme l’on mettrait des chambres à air à l’avant d’un vélo cargo). Un sac étanche vient s’ajouter à l’ensemble, lui aussi maintenu par une structure tubulaire permettant l’accueil d’une valise cabine. 

Si le concept semble nous emmener au-delà du design automobile par sa relation toute particulière au design, plus que jamais objet habitable et tendance, il est paradoxalement typiquement un produit automobile, rendant hommage à ce que l’on peut considérer comme étant l’essence même du sport auto, et plus encore du plaisir lié à ce monde là. Les jantes à déport dorées, les pare-buffles, les casquettes, ainsi que les inscriptions “+ Pilot” et “- Copilot” sont le parfait exemple de cette philosophie. On remarque également la roue de secours fixée sur le toit ; un outil pour le Dakar cet AMI ? 

By Blog Esprit Design

© Texte et photographies par Matthieu Coin pour Blog Esprit Design 


Pas de commentaires

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?