Reportage : Hublot à Ferrari

Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali

Le temps d’un weekend, j’ai eu la chance de découvrir une nouvelle ville, Florence, une nouvelle marque d’horlogerie Hublot, le tout savamment orchestré autour de l’évènement Finali Mondiali, évènement Ferrari sur le circuit de Mugello non loin de la ville.

Une chance rare offerte à une poignée de journalistes internationaux et une place de représentant exclusif français offerte au Blog Esprit Design  et moi même, à la fois fier et impatient, prenons la direction de Florence à la rencontre de mes acolytes d’aventures à l’hôtel Porta Rossa au cœur de la ville.

La ville – Florence

Reportage : Hublot à Ferrari - Florence Reportage : Hublot à Ferrari - Florence

Hublot, marque suisse de montre de luxe aime à partager sa vision, ses principes, son savoir-faire, nous amenant à rencontrer responsables de la marque, designers, responsable produit, un véritable immersion et découverte d’un univers fascinant.

Passionné d’automobile, Hublot est l’un des partenaires principales de Ferrari, firme la plus emblématique et attirante sur 4 roues, et souhaite nous faire découvrir de l’intérieur la course automobile, à la rencontre des pilotes, mécaniciens, visite des paddocks, musées, grille de départ… De quoi en prendre littéralement plein les yeux, le tout saupoudré de culture et d’art de vivre à l’italienne, mêlant gastronomie et bon vin.

Autour du circuit – Mugello

Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali

Arrivée au cœur du circuit, la piste nous entoure et nous berce de ses ronronnements !

Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali

La parking réservé aux propriétaires de cheval cabré

Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali

Avec en bonus, le tout dernier modèle Ferrari baptisée La Ferrari, radicale…

Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali

Passage dans les paddocks

Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali

333 SP de 1999

Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali

Ferrari F1 modèle 2007

Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali

Le musée : Magnifique 250 Testa Rossa de 1958

Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali

250 GT Berlinetta de 1961

Avec en bonus, la découverte lors d’une soirée de gala, du tout dernier modèle F12 TDF (tour de France, en référence à un mythique course de l’hexagone)

Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali

Nouvelle F12 TDF – Ferrari

Puis sur le circuit, place aux choses sérieuses où les manches FXX, en alternance avec des manches propriétaires et de démontrations, F1 par les pilotes de la marque, sebastian vettel et kimi raikkonen.

Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali Reportage : Hublot à Ferrari - Circuit Mugello - Finali Mondiali

Cerise sur le gâteau, une rencontre privilégiée avec Flavio Manzoni, directeur du design chez Ferrari, à l’origine de la dernière née La Ferrari, qui nous expliquera le lien fort entre horlogerie et automobile. En s’attardant plus particulièrement sur le modèle Masterpiece MP-05 « LaFerrari », développé en parallèle de la voiture, reprenant, lignes, formes et matériaux…

Petit aperçu de la conférence de Flavio Manzoni

conférence de Flavio Manzoni - Ferrariconférence de Flavio Manzoni - Ferrari conférence de Flavio Manzoni - Ferrari

Il exécutera ensuite, une démonstration de croquis, une leçon !

Sketch de Flavio Manzoni - Ferrari Sketch de Flavio Manzoni - Ferrari Sketch de Flavio Manzoni - Ferrari

Plus de détail sur ce modèle de montre, Masterpiece MP-05 « LaFerrari », à couper le souffle :

Masterpiece MP-05 « LaFerrari » Masterpiece MP-05 « LaFerrari » Masterpiece MP-05 « LaFerrari » Masterpiece MP-05 « LaFerrari » Masterpiece MP-05 « LaFerrari » Masterpiece MP-05 « LaFerrari »

Pour les puristes, la Masterpiece MP-05 « LaFerrari » c’est pas moins de 637 éléments à assembler, 50 jours d’autonomie, une réserve de fonctionnement automatique produite par le système de barillets, 11 au total, venant dérouler la lecture de l’heure.

Merci à toute l’équipe de la marque Hublot pour cette belle expérience et plus particulièrement à Annabelle et Jorge pour leur gentillesse et disponibilité.

Plus d’informations sur la marque : Hublot, Ferrari

Retrouver toutes nos vidéos sur la chaine dédiée Vimeo Blog Esprit Design

By Blog Esprit Design


Vincent - Blog Esprit Design
Fondateur - Rédac chef chez Blog Esprit Design
8 années au sein d'une startup web,du développement au marketing en passant par la communication, pour aujourd’hui diriger le pôle digital d'une agence de communication, entre Lyon et Paris. BED garde une place de choix au quotidien...
2 commentaires

 Quand on voit cela  de mon paddock par le hublot du web   ,  c’est de la mecanique mercatique dont  je connais bien  les rouages depuis pas mal de temps… pour filer des metaphores en coherence avec  l’expo confluence  machine art de Lyon…. » J’ai toujours dit que les plus belles œuvres d’art du XXe siècle étaient les voitures et les avions. Infiniment plus belles œuvres à mes yeux, nous parlons d’une belle Maserati, Bugatti, Ferrari ou une voiture de mon père, c’est à mes yeux un milliard de fois plus beau qu’un  Rothko, un Basquiat ou un Picasso. J’aime infiniment plus les réalisations d’un grand designer …  » Luc Ferry , philosophe et accessoirement ex ministre de l’education nationale…. 

26.11.2015 12:02
Prof Z

CACHER OU NE PAS CACHER CETTE MECANIQUE QUE JE NE SAURAIT VOIR….En temps que modeste ? penseur de l’objet, de l’art , de l’artefact, de la machine, du design ( categories souvent impensées)   je vois que l’on capote une voiture d’exeption donc de luxe  par une plastique brillante et fluide  comme une oeuvre  d’art   pour cacher sa mecanique complexe mais sale et que l’on decapote la montre d’exeption donc de luxe pour montrer    sa mécanique complexe mais propre.(PS : Au debut du design  industriel, le designer parisien Raymond Loewy, qui prefigure  la figure de designer de Philippe Starck  émige   en 1919 aux USA galère puis fait  le capotage recouvre un  duplicateur Gestetner  , l’ancêtre de la photocopieuse qui sera sa rampe de lancement professionnelle et mediatique.)David Masle se positionne comme artiste automobile.http://img11.hostingpics.net/pics/830996DSC0291.jpg

27.11.2015 09:44
Prof Z

Qu'en pensez-vous ?

  • :-|
  • ):-)
  • 8-|
  • :-)
  • ;-/
  • B-)
  • ):-(
  • :-D
  • :-S
  • :-p
  • 8-)
  • ;-)
  • :'(
  • :-O
  • :-))
  • :-((
  • ->
  • (!)
  • !
  • ?